L’industrie du nourrisson parisien

« On y suit l’évolution, au cours de cette période, de ce métier en plein essor, ainsi que de l’ajustement des règlements face aux abus et dysfonctionnements de cette industrie. La description du milieu villageois de la nourrice, de son curé exceptionnel, de ses châtelains, de sa faïencerie et de sa forge, de son école de filles, de son atelier de dentelle, de son agriculture, dont tous les éléments sont tirés des archives locales, permet d’appréhender le rôle joué dans les campagnes par ces femmes au métier indépendant de celui de leur mari, et qui gagnent souvent plus que lui.

On se rend compte que, finalement, ce métier de nourrice est un vecteur de l’émancipation des femmes des classes les plus pauvres, celles qui n’ont que leur lait à vendre. Gagnant souvent plus que leurs époux, elles sont maîtresses à la maison ».

Commentaires fermés sur L’industrie du nourrisson parisien

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AH. Histoire 19-20èmes siècles, C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.