1680. Le Royaume s’étend à l’Est

Chronique du 27 mars 2021, Metz, Toul, et Verdun au 18ème siècle. « L’annexion de facto en 1553 des Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun) n’est transformée en annexion de jure que le 24 octobre 1648 au traité de Münster (cf. traités de Westphalie). Les Trois-Évêchés forment dès lors un gouvernement et une généralité (ou intendance) placés sous l’autorité d’un gouverneur et d’un intendant installés à Metz. Mais ils avaient perdu définitivement leur indépendance dès 1633 avec la création à Metz d’un parlement.

Les Trois-Évêchés s’agrandirent ensuite :

  • du Luxembourg français, partie du duché de Luxembourg cédée à la France par le traité des Pyrénées (1659).
  • puis d’un corridor, cédé à la France par le traité de Vincennes (1661).
  • ces territoires et les duchés de Bar et de Lorraine formaient jusqu’alors une mosaïque territoriale complexe, objet de conflits récurrents ». Ils sont représentés en gris de part et d’autre du corridor bleu-clair.

C. Couleur bleu-foncé. Territoires réunis au Royaume de France en 1680 et qui le sont restés après les traités de Ryswick en 1697.

Ils sont uniquement situés dans le périmètre de l’Alsace d’aujourd’hui, sont plus nombreux dans le Bas-Rhin que dans le Haut-Rhin.

Acquisitions territoriales de Louis XIV

Commentaires fermés sur 1680. Le Royaume s’étend à l’Est

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne

Les commentaires sont fermés.