1733. Belle-Isle, Gouverneur de Metz

Il faut reconnaître la frontière et la fortifier. La frontière est perçue à la fois comme une barrière, où les cours d’eau – la Meuse, la Moselle et la Chiers pour les principaux – forment des obstacles naturels propices à la défensive, et comme la zone stratégique dont la conservation est nécessaire pour assurer des succès offensifs futurs.

1727 (43 ans) – 1733. Belle-Isle entreprend des tournées d’inspections dans son département. Il ne fera pas moins de deux à trois tournées par an, visitant toutes les places fortes des Évêchés, et adressant des rapports circonstanciés sur leur mauvais état. Il dresse également des cartes et met en place un réseau de renseignements (recrutement de taupes chez les adversaires).

1729 (45 ans). Belle-Isle épouse en secondes noces Marie-Casimire de Béthune.

1728 – 1731 (47 ans). Belle-Isle prépare une guerre offensive dirigée contre Luxembourg, mais aussi Trêves. Prévention, enfin, puisque c’est à lui que l’on doit un regain d’intérêt pour la fortification des plus importantes places frontières des Évêchés. Metz et Longwy sont renforcées par une campagne de travaux entrepris à partir de juin 1728. Et l’ingénieur Cormontaigne achève en 1731 la double couronne de la Moselle pour entamer l’ouvrage prévu sur les hauteurs de Bellecroix. Belle-Isle est nommé Lieutenant général« .

1732 (48 ans). Naissance de son fils, Louis-Marie Fouquet de Belle-Isle. Celui-ci sera nommé gouverneur de Metz en 1756, à l’âge de 24 ans ; il ne faut pas oublier que les charges, dans l’Ancien régime, peuvent être transmissibles.

1733 (49 ans). Gouverneur des Trois-Évêchés (Metz). Début de la guerre de succession de Pologne.

1734 (50 ans). Pendant la guerre de Succession de Pologne, il sert dans l’armée du Rhin sous les ordres du maréchal de Berwick.

Habile diplomate, il contribue à assurer la cession par François de Lorraine des duchés de Lorraine et de Bar lors des pourparlers entre la France et l’Autriche, qui aboutissent au traité de Vienne de 1738 : le trône ducal est transféré à Stanislas Leszczynski, roi de Pologne vaincu, et les duchés deviendront français à sa mort (en 1766).

1734 (50 ans). Belle-Isle devient Chevalier du Saint-Esprit.

1740 (56 ans). Belle-Isle est nommé maréchal de France, titre le plus haut des honneurs militaires dans le Royaume.

Pour aller plus loin. Alix de Rohan-Chabot, Le maréchal de Belle-Isle, Perrin, 2005, 346 pages.

Commentaires fermés sur 1733. Belle-Isle, Gouverneur de Metz

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Ingénierie, Architecture

Les commentaires sont fermés.