Quatre portraits de Belle-Isle

   

1758. Portrait allégorique du maréchal de Belle-Isle par Jean Valade (1710-1787), huile sur toile, Grand Palais (Château de Versailles). Commentaire par Gérard Blot

« En 1758, le peintre Jean Valade réalise ce portrait de Belle-Isle au moment où, après avoir été élevé quelques années auparavant à la dignité de maréchal puis de duc et pair, il devient secrétaire d’État à la guerre. Le peintre reprend le modèle du pastel réalisé dix ans plus tôt par Maurice-Quentin de La Tour qui représente Belle-Isle de profil arborant avec noblesse les ordres de la Toison d’or et du Saint-Esprit.

La composition s’inspire d’une toile de Boucher de 1747 intitulée Thèse dédiée à Monseigneur le Dauphin et développe autour du médaillon une riche iconographie allégorique à la gloire du maréchal. Assise sur la gauche, Minerve s’appuie sur les Commentaires de César et l’Histoire de Xénophon tout en posant le pied sur l’œuvre de Machiavel, mettant ainsi en avant les qualités militaires et politiques de Belle-Isle. Assistée par la Victoire, elle couronne de lauriers le portrait du maréchal.

Au sommet de la composition, la Renommée tient de la main droite ses deux trompettes et de la main gauche un étendard fleurdelisé où est inscrit une devise tirée de Virgile : Sic itur as astra : Ainsi atteint-on les étoiles.

Commentaires fermés sur Quatre portraits de Belle-Isle

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.