Toussaint Louverture, St. Domingue

E. Toussaint Louverture et les généraux mulâtres. Source : extraits de Wikipédia

« 1795

  • Janvier. Louverture enlève camp Flamin, camp Roque et Saint-Malo aux Espagnols, bat le général britannique Brisbane aux environs de la Petite Rivière.
  • 4 janvier. Louverture est battu par Jean François au fort Charles Sec.
  • Rochambeau est envoyé avec Roume à Saint-Domingue.
  • Mi-mars. Rigaud, Pétion et Beauvais battent le lieutenant-colonel britannique Markham près de Port Républicain.
  • 25 mars. Étienne Lavaux décerne un brevet de colonel à Toussaint Louverture.
  • 22 juillet. le Traité de Bâle cède la partie espagnole de l’île à la France. Fin de la guerre avec les Espagnols.
  • 23 juillet. Par décret, la convention nationale nomme au grade de général de brigade Louverture, premier général noir de l’Armée française, et les mulâtres André Rigaud, Villatte, Louis-Jacques Beauvais..
  • Août. la fièvre jaune fait des ravages dans les troupes britanniques d’origine européenne.

1796

  • 21 février. les Britanniques attaquent Fort Dauphin avec l’aide du noir Titus. Il est battu par le général républicain Villatte.
  • 20 mars. Rigaud accuse Laveaux de favoriser les noirs, il est arrêté au Cap par Villatte. Louverture se présente avec 10 000 hommes pour libérer Laveaux et le sauve.
  • 31 mars. Laveaux gouverneur de Saint-Domingue nomme Louverture lieutenant au gouvernement de Saint-Domingue.
  • 12 mai. Arrive une escadre de la République avec les commissaires désignés par le directoire et des généraux. Leur mission est notamment de mettre fin au préjugé de couleur.
  • Louverture équipe 16 000 hommes avec les armes arrivées de France.
  • 21 juillet. La commission civile fait arrêter le général Rochambeau qui refuse d’occuper Santo Domingo et d’y étendre les lois de la République. Il est renvoyé en France.
  • 7 août. Défaite de Rigaud devant les Britanniques de fort Irois.

1797

  • Février. Le Conseil des Cinq-Cents, sur rapport du représentant de Saint-Domingue Dufay, subdivise la colonie en 5 départements.
  • Mars. Arrivée du général britannique John Graves Simcoe à Port Républicain. Il est chargé non plus de conquérir Saint-Domingue, mais de favoriser la revendication d’autonomie pour enlever Saint-Domingue à la France.
  • Louverture prend Mirebalais et Grands Bois aux Britanniques sans combats. Ceux-ci se replient pour protéger l’Ouest.
  • 3 mai. Louverture est promu général de division par Sonthonax et confirmé dans les fonctions de général en chef de la colonie, ce qui fait de lui le deuxième personnage de la colonie de Saint-Domingue.
  • Juillet. Avec 10 000 hommes, Louverture détruit la légion de Dessources, royaliste rallié aux Britanniques. Le colonel Henri Christophe attaque et détruit les anciennes troupes pro espagnoles de Jean François,
  • Août. Dessalines et Belair sont battus par les 8 000 hommes de la légion d’York. Ceci empêche Louverture de prendre le contrôle des Arcahaies. Les Britanniques occupent encore la grande Anse, le Môle, l’Arcahaie, Saint-Marc et Port Républicain.
  • 17 août. La promotion de Louverture au grade de général de division est ratifiée par le Directoire qui ajoute le don d’un sabre et d’une paire de pistolets de la manufacture de Versailles.
  • 3 septembre. Départ de Sonthonax, forcé par Louverture.
  • 14 septembre. François Pétiniaud est élu député au Conseil des Cinq-Cents. Il y représente la colonie française de Saint-Domingue.
  • 22 septembre. Le lieutenant-colonel Doyon, envoyé par Rigaud, attaque et enlève le camp Thomas au-dessus de Port Républicain.

1798

  • Janvier. Dessalines échoue à se rendre maître de l’Arcahaie, il perd 800 hommes dans les combats.
  • 30 mars. Armistice qui permet à Toussaint Louverture de régler les détails de la retraite de l’armée anglaise de Saint-Domingue
  • 22 avril. Maitland fait part aux royalistes français de la décision britannique d’abandonner la colonie et d’organiser l’évacuation de ceux qui le souhaitent. Il fait part de sa décision à Louverture.
  • 28 avril. Louverture envoie l’adjudant général Huin pour commencer les négociations.
  • 8 mai. Les Britanniques quittent Port Républicain.
  • 9 mai. Le général Laplume, à la tête de la légion de l’ouest commandée par Pétion, prend possession de Port Républicain. Louverture donne le commandement de la ville à Christophe Mornay.
  • 16 mai. Entrée triomphale du général Toussaint Louverture et de son armée d’ex-esclaves dans Port-au-Prince.
  • Le secrétaire d’État américain Timothy Pickering confirme que les États-Unis accepteraient la reprise des relations commerciales en cas de victoire de Toussaint Louverture, scénario devenu alors très probable.
  • Louverture est accusé d’une entente secrète avec les Anglais concernant l’indépendance, pour affaiblir la position de la France dans l’arc Caraïbe.
  • 30 août. Le Conseil des Cinq-Cents annule les élections des assemblées de Saint-Domingue pour s’être tenues avant la connaissance dans cette colonie de l’acceptation faite par le peuple de l’acte constitutionnel.
  • 16 octobre. Les Noirs pensent que Hédouville en veut à leur indépendance, se soulèvent au Cap et dans toute la plaine du Nord.
  • 22 octobre. Hédouville fuit par bateau avec 1 500 colons.
  • novembre 1798. Toussaint Louverture envoie Joseph Bunuel rencontrer les principaux marchands de Philadelphie pour négocier la reprise des affaires.
  • Décembre 1798. L’État américain s’est donné les moyens de reconstruire une marine de guerre, afin d’écarter de Saint-Domingue les Français installés à Cuba.
  • Décembre. le général britannique Maitland revient à Saint-Domingue en simple particulier, accompagné d’Américains pour rencontrer Louverture.

1799

  • Février. Révolte de Corail fomentée par des colons royalistes. Rigaud la réduit, fait déporter un grand nombre de royalistes, séquestre les propriétés des émigrés.
  • Mars. André Rigaud refuse d’appliquer l’ordre de Louverture de faire suivre la messe aux troupes. Il accuse Louverture de bafouer la liberté de croire et de choisir sa religion.
  • 13 juin. Convention commerciale tripartite de 1799, avec l’Angleterre et les États-Unis, composée de huit articles et deux annexes, signée à Saint-Domingue, qui change la donne économique mondiale, car Saint-Domingue produit la moitié du café et du coton mondial et le tiers du sucre.
  • Juin. Toussaint Louverture fait la guerre à André Rigaud, Alexandre Pétion et Jean Pierre Boyer à l’occasion d’un litige frontalier pour conquérir le Sud.
  • Juin. Dessalines entre avec ses troupes au Port Républicain. 20 000 hommes sont assemblés.
  • Octobre. Roume confirme le général Dessalines commandant en chef de l’armée de l’Ouest et le général Moyse commandant en chef de l’armée du Nord. Avec des troupes très supérieures en nombre, Toussaint Louverture gagne la guerre.
  • Fin de l’année. André Rigaud, Alexandre Pétion et Jean Pierre Boyer partent pour la métropole, ils ne reviendront qu’avec l’expédition de Saint-Domingue, le 29 janvier 1802″.
Partie française de Saint-Domingue en 1800 (source Wikicommons)

Commentaires fermés sur Toussaint Louverture, St. Domingue

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Outre-Mer, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.