Toussaint Louverture, St. Domingue

F. Saint-Domingue sous l’autorité de Toussaint Louverture (1800-1802). Source : extraits de Wikipédia.

« Bonaparte confirme Louverture dans sa fonction de général en chef de la colonie. Mais celui-ci développe une politique autonome en collaboration avec les planteurs. Il s’agit notamment de la tentative de reprise du contrôle de l’Est de l’Île à l’administration espagnole.

Ces tentatives s’opposent frontalement à la politique de Bonaparte qui ne souhaite pas un nouveau front avec l’Espagne. Il s’agit aussi de la rédaction d’une constitution locale qui reconnait Louverture comme gouverneur à vie et garantit la transmissibilité de la fonction. Bonaparte ressent un sentiment de trahison de sa confiance. Cette situation est exploitée par le groupe de pression des planteurs coloniaux hostiles à la fin de la discrimination raciale.

Louverture s’affirme comme le chef d’une entité autonome, si ce n’est indépendante. Il a une politique d’union raciale dans la colonie. En particulier il accepte une forme de conversion de l’esclavage en travail forcé pour se concilier les planteurs libéraux. Mais il s’oppose aux représentants locaux de l’État formant le Consulat« .

1802-1803. Toussaint Louverture est arrêté sur ordre de Bonaparte, conduit en France, et emprisonné au Fort de Joux jusqu’à sa mort. Chronique du blog : Toussaint Louverture, 1743-1803.

Commentaires fermés sur Toussaint Louverture, St. Domingue

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, C. Outre-Mer, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.