Melon de Bourgogne (Muscadet)

Croisière sur le Loire Princesse de CroisiEurope. Excursion dans le vignoble du Muscadet.

Diaporama de 17 photos.

1740, le berceau du Muscadet. Cliquer sur les images pour les agrandir

Source 1 : extraits de l’article de Wikipédia.

« Le melon B (ou melon de Bourgogne) est un cépage blanc de cuve français. Cette variété de vigne est originaire du vignoble de Bourgogne ; peu utilisée dans sa région d’origine, elle est toutefois très répandue en Loire-Atlantique sous le nom de muscadet.

Cépage Melon de Bourgogne (Muscadet)

Le melon est introduit vers 1635 sur les coteaux de la Loire où il s’est définitivement imposé après l’hiver 1709 et sa résistance relative au terrible froid qui gela la mer.

L’importance de sa culture en Loire-Atlantique est liée à la demande des négociants hollandais au XVIIIe siècle.

En 1999, des chercheurs de l’Université de Californie à Davis ont soumis 322 échantillons de vigne à des analyses génétiques poussées. En tout, 16 cépages, dont le melon B, sont le résultat de croisements entre le Gouais blanc et le Pinot. Il s’agit de la famille des Noiriens.

En France, sa culture occupe plus de 10 000 hectares dont la majeure partie pour les appellations Muscadet. Il occupe le plus grand vignoble monocépage blanc d’Europe.

Le vignoble comporte plusieurs appellations : le muscadet-sèvre-et-maine, le muscadet-côtes-de-grandlieu, le muscadet-coteaux-de-la-loire et le muscadet sans dénomination particulière. Le muscadet est un vin sec aux arômes floraux et fruités qui peut être élevé sur élevé sur lie d’où il tirera une légère effervescence dite perlante.

Source 2 : Souvenirs de la 1ère moitié des années 60. Chez mes parents, à Tourcoing (59), les jours de fête, on buvait du Monbazillac, vin blanc moelleux. Ma surprise a donc été grande quand j’ai bu, pour la 1ère fois, du Muscadet directement tiré du fût avec une pipette. C’était chez un vigneron de la Chapelle-Heulin (44) dont la famille avait accueilli des évacués du Nord lors de la drôle de guerre.

  • « La construction de la ligne Maginot a été accompagnée d’une réflexion afin de préserver les civils et de laisser le champ libre aux mouvements des troupes. Le plan mis en place prévoyait le déplacement des populations loin du théâtre des opérations, dans des départements peu peuplés pour faciliter leur accueil. Dans un premier temps le choix de l’état-major s’est porté sur la Savoie mais c’est finalement le Sud-Ouest de la France qui est choisi.
  • L’application de ce plan en 1939 concerne principalement 530 000 Alsaciens, 280 000 Lorrains et 130 000 Francs-Comtois pour l’Est de la France mais aussi 865 000 Nordistes et 140 000 Ardennais pour le nord de la France » (in Wikipédia, Évacuation des populations civiles en France en 1939-1940).

Source 3 : visite du château Cassemichère (août 2021). « Un domaine historique. Construit au début du XVIIème siècle à La Chapelle-Heulin près de Nantes et proche de la Loire, le Château Cassemichère est entouré de 45 hectares de vignes et 5 hectares de bois. ​

Du terroir au Chais. Ce muscadet a des origines très anciennes, car son ancêtre est né en Bourgogne et le plant fut importé dans la région par des moines. Le truculent Rabelais n’a pas manqué de le signaler dans ses écrits, ce qui confirme la notoriété du produit apprécié par ces érudits, modèles des Humanistes de la Renaissance.

1 commentaire

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AE. Histoire médiévale, BA. Photos, C. Pays de Loire, E. Agriculture

Une réponse à “Melon de Bourgogne (Muscadet)

  1. Ma mère qui était venue passer l’examen d’assistante sociale à Nantes pendant la guerre avait été frappé par les femmes qui buvaient au café du muscadet à l’heure du petit déj. Aussi ai-je observé à mon arrivée. Et c’était encore le cas en 1971. J’ai alors découvert le gros-plant. Sardines achetées vers 16 h dans la rue, beurre salé, pommes de terre et gros-plant. Mes débuts dans la cuisine ! Au musée du Pallet, on voit que les vignes ont suivi les cours d’eau. Les autoroutes n’ont pas toujours existé. On le sait en France. On a eu un ministre surnommé monsieur Tronçon.