1663-1968. Histoire du prix de Rome

Histoire du prix de Rome. Source : citations de l’article de Wikipédia.

« Les grands prix de peinture et de sculpture sont créés en 1663 en France sous le règne de Louis XIV, ils ne sont au départ qu’assortis de bourses et de cadeaux. Ce concours est organisé chaque année par l’Académie royale de peinture et de sculpture et est ouvert à ses élèves, patronnés par les académiciens. Ces prix sont des recommandations de l’Académie : seul le directeur des Bâtiments, Arts et Manufactures du roi possède le pouvoir d’envoyer ou non l’un de ces primés en Italie. Dès lors, il existe de nombreuses attributions de prix qui n’entraînent pas systématiquement un séjour à Rome. Ce n’est qu’en 1664 que le roi fait promesse aux lauréats d’une pension pour ce séjour.

Le grand prix d’architecture est organisé à partir de 1720 par l’Académie royale d’architecture sur le même modèle.

L’Académie de France a eu plusieurs sièges successifs à Rome dont, au XVIIIe siècle, le palais Mancini, avant de se fixer définitivement à la villa Médicis en 1803″…

Villa Médicis : photos de Pierre Dubois, mai 2017.

Cliquer sur les images pour les agrandir
  • La Villa Médicis. « Les anciens bâtiments de l’Académie de France à Rome ayant été incendiés en 1793, Napoléon Bonaparte décide en 1803, après la création du royaume d’Étrurie, d’installer celle-ci à la Villa Médicis. Le cardinal Giovanni Ricci di Montepulciano avait fait bâtir la villa Médicis vers 1564, par les architectes Giovanni Lippi et Annibale Lippi.
  • La villa est acquise en 1576 par le cardinal Ferdinand de Médicis qui, jusqu’en 1587, fait exécuter les projets de Bartolomeo Ammannati. Il se fait représenter dans la chambre dite des Muses en Jupiter régnant sur les Arts par le peintre Jacopo Zucchi. Les armes de la Maison « de Médicis ornent la façade côté jardin ».

« Après la suppression des Académies royales, la mise à sac du palais Mancini par les Romains en 1793, et l’interruption des concours entre 1794 et 1796 (en raison de la guerre et de l’impossibilité de se rendre en Italie), les concours reprennent en 1797 sous la houlette du nouvel Institut de France, qui remplace les anciennes académies. Les concours de peinture, sculpture et architecture sont recréés et sont ajoutés la composition musicale en 1803, la gravure en taille douce en 1804, le prix du paysage historique en 1817″.

Quelques-uns des prix de Rome en peinture au 18ème siècle.

1711. François Lemoyne, Ruth glane dans les champs de Booz.

Commentaires fermés sur 1663-1968. Histoire du prix de Rome

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, AH. Histoire 19-20èmes siècles, D. Italie, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, Architecture, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.