Adam, sculpteurs de père en fils

Musée des Beaux-arts de Nancy. Exposition : Les Adam, la sculpture en héritage (jusqu’au 9 janvier 2022).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Première chronique du blog sur l’exposition : Adam, la sculpture de père en fils. Quatre parties, dédiées au père Jacob Sigisbert Adam, et à ses trois fils, Lambert Sigisbert, Nicolas Sébastien et François Gaspard. Une chronique à venir sera consacrée aux trois petits-fils.

Quatre diaporamas (94 photos) présentant les œuvres sont associés aux quatre parties : la première photo renvoie, chaque fois, à une biographie résumée, mise à disposition des visiteurs et donc fort bienvenue.

Présentation de l’exposition (source : Site du musée). « Originaire de Nancy, la famille Adam est la plus grande dynastie de sculpteurs français du XVIIIe siècle. Sur trois générations, ses membres déploient leurs talents auprès des plus grands mécènes et participent à plusieurs chantiers majeurs.

Formés en Lorraine dans le contexte d’essor artistique des règnes des ducs Léopold et Stanislas, Jacob Sigisbert Adam, ses trois fils Lambert Sigisbert, Nicolas Sébastien et François Gaspard ainsi que leurs neveux Sigisbert François, Pierre Joseph et Claude Michel dit Clodion, œuvrent à Rome, Paris, Versailles ou Berlin au service du pape et des monarques européens comme Louis XV, Louis XVI, Frédéric II de Prusse ou Catherine II de Russie.

Première rétrospective à leur être consacrée, l’exposition réunit cent chefs-d’œuvre issus d’institutions nationales, internationales mais aussi de collections particulières. Permettant de dévoiler plusieurs sculptures prestigieuses inédites qui témoignent de la virtuosité de la famille Adam au cœur de l’Europe des Lumières, elle est accompagnée d’un catalogue de référence sur le sujet ».

Lire aussi : Aurélia Antoni, La famille Adam, sculpter pour l’éternité, Beaux-arts, 6 octobre 2021

A. Jacob Sigisbert Adam (1670-1747). Source : extraits de Wikipédia.

Diaporama de 27 photos.

Jacob Sigisbert Adam est le fils de Lambert Adam (1640-1721), fondeur, et de sa femme, Anne Fery (ou Ferry) (1645-1725), dite Dauphine, frère de Nicolas François Adam (1682-1759), avocat à la Cour.

Le duc Charles V de Lorraine, vers 1700

B. Lambert Sigisbert Adam, dit Adam l’Aîné (1700-1759). Source : extraits de Wikipédia.

Diaporama de 30 photos.

« Fils du sculpteur Jacob Sigisbert Adam de Nancy, Lambert Sigisbert Adam était l’aîné de trois frères qui furent tous sculpteurs. Il fut d’abord formé par son père à Metz et à Paris dans l’atelier de François Dumont avant de passer dix ans à l’Académie de France à Rome, après avoir obtenu en 1723 le grand prix de sculpture. Durant son séjour, il fut protégé par le cardinal Melchior de Polignac, ambassadeur de France près le Saint-Siège, pour qui il restaura ou copia des statues antiques. C’est ainsi qu’il restaura habilement les douze statues trouvées dans la prétendue villa de Marius. Il fut également élu membre de l’Académie de Saint-Luc en 1732.

Durant ce très long séjour à Rome, il acquit une technique et une sensibilité qui le rattachent davantage au rococo qu’au baroque. En témoigne sa prédilection pour la mise en scène de l’eau, à travers des sculptures destinées à des fontaines ou des allégories. Il remporta en 1731 le concours pour la fontaine de Trevi à Rome, mais le pape Clément XII ne suivit pas le choix du jury et commissionna Nicola Salvi.

Il travailla aux célèbres cascades du château de Saint-Cloud (La Seine et La Marne), sculpta le groupe central du bassin de Neptune, dans le parc château de Versailles (Le Triomphe de Neptune et d’Amphitrite, 1740), travailla au palais de Sanssouci à Potsdam (La Chasse et La Pêche). Pour sa réception à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1737, il donna un Neptune calmant les flots irrités. En 1735, les Bâtiments du roi lui passent commande d’un Chasseur prenant un lion dans ses filets pour le château de Grosbois, faisant pendant avec l’Athlète domptant un ours d’Edmé Bouchardon ».

Louis XV en Apollon, probablement en 1749, terre cuite

C. Nicolas Sébastien Adam, dit Adam le cadet ou Adam le jeune (1705-1778). source : extraits de Wikipédia.

« Fils du sculpteur Jacob Sigisbert Adam et de son épouse, Sébastienne Le Léal. Nicolas Sébastien Adam était le cadet de trois frères qui furent tous sculpteurs, l’aîné, Lambert Sigisbert Adam, et le cadet François-Gaspard-Balthazar Adam.

Diaporama de 25 photos.

Commentaires fermés sur Adam, sculpteurs de père en fils

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Italie, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.