1700. Carte de l’Europe

Source. Les relations internationales dans l’Europe moderne, Jérôme Hélie, Chapitre 12 : Guerre générale en Europe (1700-1721), 2008, pages 196 à 214.

Carte de l’Europe en 1700

« Au lendemain de la paix de Ryswick, un climat de paix précaire règne. La rapide croissance des commerces maritimes montre que la fin des hostilités ne peut qu’apporter la prospérité aux puissances occidentales. Pourtant nul n’écarte l’hypothèse d’une nouvelle guerre dont l’Espagne et son empire seraient l’enjeu.

Dès la signature de la paix de Ryswick, toutes les capitales européennes se sont préparées à la mort de Charles II, au mépris de l’Espagne elle-même, comme si l’ensemble du système espagnol était entré en agonie, à l’image du roi. Il est vrai que le spectacle offert par la monarchie espagnole ressemble fort à celui d’un régime en décomposition.

Seconde femme de Charles II, Marianne de Neubourg a acquis un tel ascendant sur son époux que l’ambassadeur de France, Harcourt, la décrit comme l’unique souverain. Simulant régulièrement les grossesses, elle multiplie les intrigues, décidée à pousser vers le trône son neveu, l’archiduc Charles d’Autriche, tandis que la reine-mère Marianne d’Autriche forme un parti rival en faveur de son arrière-petit-fils, Ferdinand-Joseph de Bavière.

Entre ces deux femmes, le valido du moment, revenu en grâce en 1698, le comte d’Oropesa, semble pouvoir jouer un rôle d’arbitre, mais son incapacité à faire face à des émeutes de la faim provoque sa chute en 1699 et l’arrivée sur le devant de la scène du cardinal de Portocarrero, qui devient l’animateur du parti favorable à une solution française.

Il est clair que malgré une hérédité espagnole évidente, Louis XIV n’a jamais voulu la couronne pour lui-même »…

La guerre de Succession d’Espagne va durer 13 ans, de 1701 à 1714.

Plan du chapitre

Un roi Bourbon sur le trône d’Espagne : Partages et testament. La marche à la guerre.

Commentaires fermés sur 1700. Carte de l’Europe

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.