Sélestat. A l’école des Humanistes

Depuis 2018, la nouvelle Bibliothèque Humaniste de Sélestat dispose d’un espace (mitoyen du hall d’entrée) pour les expositions temporaires thématiques. La première fut dédiée aux curiosités de la Bibliothèque : c’est quoi ce Truc ? Au 1er trimestre 2019, des Trésors restaurés de la Renaissance furent mis en valeur (diaporama de 52 photos).

Cliquer sur les images pour les agrandir

En 2022, jusqu’au 30 juin, c’est la vie quotidienne d’une classe qui est mise en scène. Source : le site de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat.

Diaporama de 27 photos : l’école de la renaissance innove mais les enseignants sont quelquefois moqués. Dans la prochaine chronique, j’en dirai plus sur les étapes de l’apprentissage des savoirs dans l’école latine, sur les auteurs anciens mobilisés par ses maîtres.

« Le patrimoine écrit conservé par la Bibliothèque s’est développé à partir des bibliothèques de la paroisse (fondée en 1452) et du savant Beatus Rhenanus. Les collections entretiennent des liens étroits avec le monde scolaire dès leur origine et sont notamment le reflet des décennies les plus brillantes, entre 1450 et 1520, de l’école latine qui, par son ouverture à la pédagogie humaniste, devint un modèle pour d’autres institutions alsaciennes ultérieures comme le Gymnase à Strasbourg. Ce sont ensuite les Jésuites qui ont poursuivi la tradition éducative de Sélestat (cf. ma chronique du 15 mars 2022, Sélestat. Collège jésuite et Chaire baroque).

Les ouvrages et documents présentés dans l’exposition sont à replacer dans une problématique plus large, qui parcourt toute l’Europe humaniste : quels sont les usages de l’écrit dans l’éducation de la Renaissance, de la part des maîtres comme de celle des élèves et étudiants, alors que les possibilités techniques, les corpus disponibles et leurs modalités d’étude se renouvellent ? »

Exposition réalisée en collaboration avec :

L’exposition en cours a été précédée d’un Colloque international : Pédagogies de la Renaissance et supports de l’écrit, 21-23 octobre 2021.

« Les liens entre le monde des pédagogues et celui du livre, à la Renaissance, sont multiples et bien documentés. Le colloque a examiné de quelles façons les supports de l’écrit – imprimé, manuscrit – interviennent dans la conception, la diffusion et la réception des pédagogies de la Renaissance.

Quelles évolutions dans la manière d’enseigner ou de suivre un cours peut-on déceler ? Quelles transformations, quelles réflexions pédagogiques suppose le passage d’un cours délivré dans un cadre précis, oralement, devant un auditoire limité et dans une performance singulière, à un ouvrage pédagogique, dont les lectorats peuvent être variés, et qui fige un contenu ? Dans quelle mesure les ouvrages pédagogiques produits sont-ils le reflet de cours délivrés in vivo, ou l’invention d’ouvrages spécifiques ? Comment les possibilités de l’imprimé conduisent-elles à l’invention de genres scolaires nouveaux ?

Les colloques scolaires : faire entendre le latin

Commentaires fermés sur Sélestat. A l’école des Humanistes

Classé dans AE. Histoire médiévale, AF. Histoire 16-17èmes siècles, BA. Photos, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.