Le vignoble : 80 espèces virales

L’édition 2022 de la finale Alsace Ma thèse en 180 secondes a eu lieu jeudi 24 mars à l’Université de Strasbourg. Les 11 finalistes ont présenté leurs travaux de recherche devant un public nombreux et enthousiaste. Source : Communiqué de presse de l’université de Strasbourg.

Anne Cousin. 1er prix du jury et prix du public

Institut de biologie moléculaire des plantes. Biologie et biotechnologie des virus de la vigne.

Thèse d’Anne Cousin : Nanocorps pour la détection et la résistance aux virus responsables de maladies de la vigne.

Saviez-vous que la vigne est l’une des cultures les plus fortement touchées par les virus ? A ce jour, on compte près de quatre-vingts espèces virales capables d’infecter nos vignobles. Afin de dépister les plants et de prévenir les maladies, je développe des tests à partir d’anticorps de… lamas.

10 juin 2014. Finale nationale de la 1ère édition de Ma thèse en 180 secondes.

Grâce au rectum d’un ver ; Marie-Charlotte Morin de l’université de Strasbourg avait gagné le prix du jury et le prix du public. Le sujet de thèse : Rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C.elegans.

Commentaires fermés sur Le vignoble : 80 espèces virales

Classé dans AA. Universités : billets d'humeur, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences

Les commentaires sont fermés.