R&I sous le quinquennat de Macron

Avril 2021. Évolution du nombre de doctorats et de docteurs. État de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en France, n°14. Recherche & Innovation.

« À la rentrée 2019, 70 400 étudiants sont inscrits en doctorat, un nombre en baisse continue depuis 2009. Parallèlement, 13 900 doctorats ont été délivrés en 2019, ce qui représente une baisse de 1 % en un an. Environ 3 doctorants sur 4 inscrits en première année bénéficient d’un financement pour leur thèse ».

Octobre 2021. Prévisions des effectifs dans l’enseignement supérieur, Rentrées 2021 et 2022

Novembre 2021. Sénat, Projet de Loi de finances 2022. Le Crédit Impôt Recherche : une dépense fiscale cruciale pour soutenir l’innovation.

« Entre 2009 et 2019, la dépense fiscale afférente au CIR a progressé de 38,3 %, soit 1,87 milliard d’euros supplémentaires, pour un peu moins de 10 000 nouveaux déclarants, et un crédit d’impôt de 6,75 milliards d’euros… Entre 2005 et 2019 la dépense intérieure de recherche et développement des entreprises (DIRDE) est passé de 22,5 milliards d’euros à 32,2 milliards d’euros, soit de 1,27 à 1,45 point de PIB ».

Décembre 2021. Innovation : le serpent de mer.

Cinq établissements pilotes viennent d’être labellisés, à titre expérimental et pour l’année 2022, à charge pour eux de configurer, sur leur territoire, un Pôle Universitaire d’Innovation (PUI).  Dans cette perspective, un budget de 9,5 millions d’euros est alloué. Ces pilotes contribueront à la rédaction du cahier des charges en vue d’un déploiement national. Lire la suite

Décembre 2021. Jean Castex, la CPU et l’innovation.

Le 1er ministre, Jean Castex, a rendu visite à la Conférence des présidents d’université : accélérer le transfert technologique, valoriser le rôle des universités dans l’innovation.

21 janvier 2022. Le contrat de collaboration pour l’innovation ?  

« La loi de finances pour 2022 a été définitivement adoptée et contient plusieurs aménagements concernant la fiscalité de la recherche et de l’innovation. Elle prévoit, en particulier, un allongement de la durée du statut de jeune entreprise innovante de 7 à 10 ans, Aménagement et prorogation de deux ans du crédit d’impôt innovation  et un nouveau crédit d’impôt en faveur des dépenses de recherche menées en collaboration avec certains organismes publics (contrat de collaboration conclu entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025) ».

22 mars 2022. Nouveautés en matière de financement de l’innovation ?

« La Loi de finances 2022 votée en décembre dernier comporte quelques nouveautés en matière de fiscalité de l’innovation. Hélas, il n’est pas encore possible d’en mesurer la portée : avec la documentation disponible à ce jour, il est impossible d’appréhender les contours précis de ces nouvelles mesures. Ce qui est déjà clair en revanche, c’est que ces nouvelles dispositions n’auront pas de portée significative pour les entreprises. Voici quelques points de réflexions »…​

Commentaires fermés sur R&I sous le quinquennat de Macron

Classé dans AA. Universités : billets d'humeur, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion

Les commentaires sont fermés.