1748. Siège de Maastricht

Siège de Maastricht (avril-mai 1748). Source : texte et illustrations de l’article de Wikipédia.

« Contexte général en 1747-1748. La guerre de Succession d’Autriche, commencée en 1740, est dans sa dernière phase. Des ouvertures de paix ont été transmises à Louis XV par Kaunitz, au nom de l’Autriche, dès la chute de Berg-op-Zoom à la fin de 1747″.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Les Hollandais redoutent une invasion de leur pays, les Anglais ne veulent plus continuer à financer une guerre coûteuse et perdue, et l’arrivée d’un corps de secours russe que l’impératrice Élisabeth s’apprête à envoyer à Marie-Thérèse d’Autriche inquiète autant les alliés que les Français.

Néanmoins, les premières ouvertures de paix ne sont suivies d’aucun accord. A Versailles, on décide au printemps 1748 de dénouer ce nœud diplomatique par une ultime effort militaire : le siège de la grande place hollandaise de Maastricht »…

… « Le siège de Maastricht. Une armée française placée sous le commandement du maréchal de Saxe et du maréchal de Lowendal assiège et capture la forteresse batave de Maastricht au cours des derniers mois de sa campagne aux Pays-Bas. Après un siège relativement long, la garnison de Maastricht capitule et sort de la ville avec les honneurs de guerre. Maastricht est rendue en même temps que les conquêtes françaises en Pays-Bas autrichiens conformément au Traité d’Aix-la-Chapelle signé en 1748″…

… « Le 29 avril 1748, Maurice de Saxe juge venu le moment d’en finir et de lancer l’attaque générale. Maastricht doit être enlevée au canon et à l’escalade des remparts, ce qui signifie qu’elle va subir le même sort que Berg-op-Zoom l’année précédente : le pillage et l’anéantissent de sa garnison.

L’assaut, cependant, n’aura pas lieu. Le même jour, l’accord s’est fait sur les préliminaires de paix. Aussitôt, lord Sackville, aide de camp du duc de Cumberland, porte au maréchal-général une proposition de reddition sans combat, pour épargner le sang. Maurice de Saxe accepte, Ayla signe la capitulation le 7 mai, après avoir consulté Guillaume d’Orange, le stathouder.

Commentaires fermés sur 1748. Siège de Maastricht

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, E. Droit et Sciences politiques, E. Ingénierie, Architecture

Les commentaires sont fermés.