Qui succédera à P. Mutzenhardt ?

Christophe Schmitt entre dans la course à la présidence, par Jennifer Febvay, La Semaine, 13 décembre 2021.

« Christophe Schmitt est notamment responsable du Pôle entrepreneuriat étudiant de Lorraine (Peel) et vice-président de l’Université de Lorraine.

Messin, il a fait une grande partie de ses études à Metz et à Nancy avant de s’envoler pour le Canada pour un post-doctorat. Il est notamment connu en tant que vice-président de l’Université de Lorraine et responsable du Pôle entrepreneuriat étudiant de Lorraine (Peel), et préside une association comprenant 200 chercheurs dans vingt pays. Une liste engagée, ambitieuse et fédératrice , c’est le credo de Christophe Schmitt pour cette candidature au poste de président de l’UL : « engager solidement l’université dans les débats et mutations de la société, faire preuve d’ambition en proposant l’excellence des formations mais aussi des étudiants diplômés et, enfin, fédérer les territoires, aussi bien à l’intérieur de ce grand établissement régional, qu’est l’Université de Lorraine, qu’à l’extérieur, dans le cadre de la région Grand Est ».

Le programme n’est pas encore clairement défini mais Christophe Schmitt rêve d’une université « aux prises avec des mutations majeures » et a déjà ses domaines de prédilection, entre l’avenir du travail ou encore l’intelligence artificielle, en passant par la coopération des territoires, sujet parfois épineux au sein du grand établissement. Résultat des élections en mai 2022″.

Présidence de l’Université : Hélène Boulanger entre en lice, Le Républicain lorrain, 23 février 2022, par S.G. Sebao.

« Elle est venue à Metz, mardi 22 février, déclarer devant la presse sa candidature à la présidence de l’Université de Lorraine. Hélène Boulanger est actuellement vice-présidente de Pierre Mutzenhardt, dont la succession sera effective au printemps.

Elle a travaillé son sujet et ce n’est une surprise pour personne. Au sein de l’écosystème universitaire lorrain, Hélène Boulanger a la réputation de la bosseuse. Ça n’a fait qu’épaissir son CV. Maître de conférences au Centre de recherche sur les médiations et à l’UFR des Sciences humaines et sociales à Nancy, directrice de Collegium dans un passé récent et on en passe, cette quinquagénaire au regard d’enfant est désormais, aussi, candidate à la présidence de l’Université de Lorraine. Pas une surprise non plus puisqu’elle occupe actuellement un des sièges de la vice-présidence de l’Université de Lorraine ».

Y aura-t-il un troisième candidat ? Les candidatures sont possibles jusqu’au 5 mai 2022.

Commentaires fermés sur Qui succédera à P. Mutzenhardt ?

Classé dans AA. Universités : billets d'humeur, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Les commentaires sont fermés.