Strasbourg. Hôtel de l’Épine (1737)

A. La rue de l’Épine (ou Dornesgasse). Source : extraits de l’article des Maisons de Strasbourg. « La rue est citée sous son nom actuel dès le XIII° siècle (1266), Dornesgasse, strata quæ dicitur zume Dorne« .

Diaporama de 25 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Parallèle à la rue des Tonneliers, elle fait partie de ces nombreuses rues qui font communiquer les principales voies orientées d’est en ouest, en prolongeant la rue de la Lanterne et celle du Miroir à partir du croisement avec la rue des Serruriers. Elle aboutit dans la rue de l’Ail où la rue de l’Ecurie la prolonge jusqu’à la Halle (ancienne Douane). Sa proximité avec le centre politique (hôtel de Ville, ancienne Pfalz puis Neubau) en a fait le domicile de familles dirigeantes de la cité ».

B. L’Hôtel de l’Épine, au n°9. Source : Archiwiki.

« La maison primitive a donné son nom à la rue toute entière : il lui vient de la famille Dorn (citée en 1261) dite aussi Spina (1270), propriétaire jusqu’en 1281. L’édifice doit avoir été reconstruit en 1559.

Ensuite l’hôtel passa à la famille Schubart (riches négociants en draps, tissus et soierie) qui l’acquiert en 1735.

Construction du nouvel Hôtel, en 1737 : maçon Karl Hisky, sous la direction de Jean-Pierre Pflug. (1675-1748).

Biographie de Pflug, « maître maçon (1713), architecte de la ville de Strasbourg (1726), architecte de l’abbaye de Marmoutier. Fils de Jean-Pierre Pflug, François-Pierre Pflug succède en 1749 à son père dans la charge d’architecte de la ville de Strasbourg ».

Réalisations de Pflug qui ont fait l’objet d’une chronique de ce blog.

Description de l‘Hôtel de l’Épine. Ordonnance classique rehaussée d’un décor rocaille.

Portail baroque et rocaille, surmonté d’un cartouche rocaille qui fait le lien avec le fronton. Les pilastres sont géminés.

On peut lire l’inscription dans le cartouche L’EPINE Zum Dorn du nom de la famille qui habitait cet hôtel.

Commentaires fermés sur Strasbourg. Hôtel de l’Épine (1737)

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Médecine Pharmacie

Les commentaires sont fermés.