26 évènements en 1749

2 mai : en Autriche, Haugwitz reforme les institutions en séparant les affaires administratives de l’exercice de la justice : il crée un directoire administratif divisé en sept sections qu’il préside et une cour suprême présidée par le chancelier d’Autriche Seilern.

L’administration et le financement de l’armée sont centralisés. Le gouvernement de la Bohême est aboli le 2 mai et remplacé par une simple cour d’appel. Des mesures analogues sont prises dans tous les pays héréditaires. La bureaucratie se développe. La Hongrie garde ses vieilles structures féodales et les ordres gardent leurs privilèges.

19 mai : le Parlement de Paris enregistre l’édit de création de l’impôt du vingtième par lit de justice. Deux édits rendus à Marly en mai suppriment le dixième à partir du 1er janvier 1750 (sauf les 2 sols pour livre du dixième de retenue sur les pensions) et établit un nouvel impôt, le vingtième. Pour rétablir l’équilibre du budget, soutenu par Louis XV malgré les protestations des privilégiés, le contrôleur général Machault d’Arnouville crée un prélèvement de 5 % sur tous les revenus de tous les biens, sans limitation de durée, pour mettre en place une plus grande égalité devant l’impôt. Le produit du vingtième est affecté à une caisse d’amortissement destinée à rembourser le capital de la dette publique, mais dès le mois de mai Machault emprunte 36 millions de livres en rentes perpétuelles à 5% dont l’intérêt est prélevé sur les revenus de la nouvelle caisse.

25 mai : arrivée des premiers forçats, venus de Marseille, au bagne de Brest.

  • Frédérique Joannic-Seta, Le bagne de Brest : Naissance d’une institution carcérale au siècle des Lumières, Presses universitaires de Rennes, 2015, présentation en ligne.

19 juin : Machault invite un certain nombre d’évêques à faire parvenir aux autorités une déclaration des biens, revenus et propriétés du clergé. La résistance vient du Clergé réputé étranger (évêchés réunis au royaume après la fin du XVIe siècle). Ce clergé n’étant pas représenté dans les assemblées du clergé, Machault pense en venir à bout facilement. L’évêque de Verdun refuse par mandement l’application de l’édit. Machault réplique par l’Édit de mainmorte (août), qui empêche l’extension de la propriété ecclésiastique.

21 juin. Acadie : le nouveau gouverneur britannique de la Nouvelle-Écosse Edward Cornwallis débarque à Chibouctou avec 2 576 colons.

12 juillet. Le siège du gouvernement de la Nouvelle-Écosse est transféré d’Annapolis Royal à la ville nouvelle fondée Halifax.

19 juillet : Mort d’Armand Gaston Maximilien de Rohan, cardinal français, évêque de Strasbourg

20 juillet. Voltaire et Émilie du Châtelet arrivent à Lunéville où ils vont séjourner quelque temps à la cour du roi Stanislas Leczinski.

23 juillet : Charles des Herbiers reprend possession de Louisbourg pour le roi de France. Les troupes britanniques évacuent la ville le 30 juillet.

24 juillet au 3 novembre : Diderot est emprisonné quelques semaines à Vincennes pour ses Pensées philosophiques et sa Lettre sur les aveugles. Dans cet ouvrage, l’auteur montrait clairement une vision matérialiste et athée. Au bout d’un mois, il réside au château et est autorisé à recevoir des visites, notamment celle de Rousseau (25 août).

1er septembre : les Français évacuent Madras et remettent la ville aux troupes britanniques de l’amiral Boscawen.

10 septembre : mort d’Émilie du Châtelet, femme de lettres et scientifique.

19-21 septembre : visite de Louis XV au Havre.

6 octobre : ouverture à Rennes d’une assemblée extraordinaire des États de Bretagne au sujet du premier vingtième. Elle se situe au point de départ d’antagonismes provinciaux vis-à-vis de la nouvelle taxe du vingtième, parallèles à la contestation commerçante, issue des milieux parlementaires et cléricaux. Les députés doivent se soumettre aux commissaires du roi le 13 octobre, et obtiennent un abonnement, c’est-à-dire le versement d’une somme fixe de 900 000 livres.

10 octobre : un décret de Ferdinand VI met en place un cadastre en Castille, dit Cadastre d’Ensenada, dans le but de remplacer les recettes provinciales (rentas provinciales) par une contribution unique (unica contribución). Le 22 octobre, un autre décret ordonne de cadastrer l’ensemble des habitations de Madrid.

  • Mireille Touzery, De l’estime au cadastre en Europe. L’époque moderne, Institut de la gestion publique et du développement économique, 2021, présentation en ligne

21 octobre : le bail des fermes générales est renouvelé au profit de Jean Girardin, pour six ans, à partir du 1er octobre 1750 pour 101 millions de livres. Jean-Baptiste Bocquillon est substitué le 6 mars 1751 à Girardin malade.

12 novembre : un arrêt du Conseil autorise Berryer, lieutenant général de police, à procéder à des arrestations de jeunes vagabonds dans la capitale.

4 décembre : Mme de Tencin, baronne de Saint-Martin de l’isle de Ré, écrivain et célèbre salonnière.

5 décembre : création de Zoroastre, tragédie lyrique de Jean-Philippe Rameau.

Suppression des droits d’entrée sur les matières textiles et les engrais.

Commentaires fermés sur 26 évènements en 1749

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AA. Le 18ème, année par année, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences

Les commentaires sont fermés.