Louis-René de Rohan, de 45 à 69 ans

1789. L’Assemblée nationale prend  les décisions qui mettent un terme à la vie monastique : le 2 novembre, les biens ecclésiastiques sont mis à la disposition de la Nation ; le 13 novembre, les communautés doivent déclarer leurs biens mobiliers et immobiliers. Le 13 février 1790, les vœux monastiques sont interdits et les ordres religieux supprimés. En 1792, la République décide la vente des biens nationaux.

1790 (56 ans). Il faudra l’abolition de la noblesse en mars pour que le cardinal de Rohan s’exile à Ettenheim, en pays de Bade, dans la partie allemande de son diocèse d’où il va combattre pour tenter de regagner son diocèse ».

Diaporama de 14 photos (musée d’Ettenheim, 2010).

« Il se met du côté de l’émigration en levant des troupes pour l’armée de Condé, son cousin. Par deux fois, il sera contraint de fuir sa principauté, une fois devant les troupes de la République, une autre fois devant celles de Napoléon Bonaparte ».

1791-1801 (67 ans). Il se considère toujours Prince-évêque de Strasbourg alors qu’il est en exil. Il  résigne toutefois le 29 novembre 1801, après la signature du Concordat.

1803 (69 ans). Il meurt à Ettenheim, le 7 février.

1803. La principauté épiscopale de Strasbourg est officiellement supprimée par le recès de la Diète d’Empire qui attribua ses territoires à l’Électorat de Bade en 1803.

Église d’Ettenheim (18ème siècle)

Commentaires fermés sur Louis-René de Rohan, de 45 à 69 ans

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, D. Allemagne, E. Ingénierie, Architecture, E. Mobilité internationale

Les commentaires sont fermés.