Saverne, la Régence épiscopale

Partie 1. Saverne, siège de la Régence de la principauté épiscopale.

Celle-ci compte plus de 200 villages, regroupés sous l’autorité administrative de 20 baillis. Chaque maillon de l’administration fait l’objet d’une description (cf. Partie 2. La désignation d’un garde-chasse au XVIIIe siècle).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Octave Meyer, La régence épiscopale de Saverne, 1935

Reproduction d’un dessin de F.P. Barbier représentant Saverne et le parc du château vers 1760. Source, Cabinet des Estampes et des Dessins de la ville de Strasbourg

Partie 2. La désignation d’un garde-chasse au XVIIIe siècle

Philippe Jéhin, professeur d’histoire au lycée Bartholdi à Colmar et chargé de cours à l’Université de Haute Alsace. Source : livre d’or de la chasse en Alsace, Strasbourg, Nuée bleue, 2008, en collaboration avec Gilbert Titeux

« A l’automne 1721, un garde-chasse est désigné pour les villages d’Eguisheim et de Wettolsheim, mais celui-ci éprouve quelques difficultés à obtenir les gratifications d’usage. A l’extinction de la lignée des comtes d’Eguisheim en 1225, l’évêque de Strasbourg entre en possession de la ville d’Eguisheim et du village voisin de Wettolsheim qu’il conserve jusqu’à la Révolution.

Il en est donc le seigneur territorial, représenté par un bailli qui réside au château d’Eguisheim, au cœur de la ville, jusqu’en 1752. Eguisheim et Wettolsheim possèdent un finage varié et giboyeux dominé par les silhouettes des Trois Châteaux. Leur territoire s’étire de la plaine occupée par les champs de céréales, à la montagne couverte de forêts, en passant par les collines sous-vosgiennes consacrées au vignoble.

Commentaires fermés sur Saverne, la Régence épiscopale

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

Les commentaires sont fermés.