La Belle Strasbourgeoise pleure

Ce livre essaie d’apporter à la question des réponses sociologiques, c’est-à-dire à la fois logiques et empiriques. Sans craindre de manquer au bon goût, il prétend soumettre le bon goût à la rigueur de l’examen scientifique. En mettant en évidence les conditions sociales de l’accession à la pratique cultivée, il fait voir que la culture n’est pas un privilège de nature mais qu’il faudrait et qu’il suffirait que tous possèdent les moyens d’en prendre possession pour qu’elle appartienne à tous.

La présente édition est augmentée des résultats des enquêtes menées dans cinq pays européens : l’Espagne, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne ».

Table des matières. Avant-propos – L’air du temps – Les démarches de la recherche

Première partie : Les conditions sociales de la pratique culturelle.

Deuxième partie : Œuvres culturelles et disposition cultivée.

Troisième partie : Les lois de la diffusion culturelle.

Conclusion – Chronologie des recherches utilisées.

Appendice 1 : Les questionnaires utilisés et la méthode de sondage – Appendice 2 : Le public des musées d’après l’échantillon national – Appendice 3 : Enquêtes de vérification – Appendice 4 : Analyse de 250 entretiens semi directifs – Appendice 5 : Le public des musées européens.

Éléments de bibliographie – Index des thèmes et des noms – Table des tableaux et graphiques 

Commentaires fermés sur La Belle Strasbourgeoise pleure

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, AH. Histoire 19-20èmes siècles, AI. Art médiéval et moderne, BA. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.