Archives de Catégorie: C. Ile-de-France

SPC Diderot. Victoire à la Pyrrhus

Suite de la chronique Sorbonne Paris Cité et ses « parties honteuses ». Courriel reçu ce jour.

« Bonjour Pierre Dubois

Les résultats du vote du projet Idex sont tombés à Paris Diderot : 19 pour, 16 contre et 1 abstention. Ce vote a eu lieu à la Sorbonne derrière un car de CRS.

Deux délégations de directeurs de composantes sont intervenues pendant 15 minutes chacun. On ne peut pas dire que le projet rencontre l’adhésion des composantes de l’établissement.

  • Délégation Contre :  UFR Informatique – UFR Sciences de la Terre et des Planètes- UFR Etudes Anglophones – UFR Lettres Arts Cinéma – UFR Géographie-Histoire-Economie-Société – UFR Langues et Civilisations de l’Asie Orientale – UFR Linguistique – Département LSH – Département Sciences Exactes.
  • Délégation Pour : UFR Médecine, UFR Biologie, UFR Études Psychanalytiques.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

Président de Sorbonne Université

Comme cela était acquis dès les élections aux Conseils centraux du 18 novembre, élections que Jean Chambaz et la liste qui le soutenait avaient gagnées, le président de Pierre et Marie Curie a été élu président de Sorbonne Université, université qui résulte de la fusion de Paris 6 Pierre et Maris Curie et de Paris 4 Sorbonne.

Le conseil d’administration du 11 décembre 2017, a élu Jean Chambaz président par 25 voix sur 36. Les personnalités extérieures ont voté en masse pour lui ; elles sont traditionnellement légitimistes.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Universités. La saison des gels

Communiqué syndical. « Doctorant-e-s, étudiant-e-s de Paris 1 Panthéon Sorbonne, c’est le début de la fin des postes pérennes d’Enseignants-chercheurs, à Paris 1. Presque la moitié des postes « publiables » sont « oubliables ».

Au Comité Technique de l’Université Paris-1, ce jour, a été présenté la nouvelle campagne d’emploi pour 2018 pour les Enseignants-Chercheurs (voir tableau ci-joint; à valider par le CA semaine prochaine)

Les chiffres sont affligeants : sur 79 postes vacants, et donc publiables, seulement 44 postes seront de fait publiés ! Ce qui indique un taux de 36% de postes gelés. Cela pour faire des économies, sans traçabilité et sans compte rendu des sommes allouées.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La présidence se défend en nous disant que le rectorat qui tient les cordons de la bourse, nous  » tire les oreilles « , et que des universités comme Nanterre gèlent les postes d’EC à un taux de 70 %. Le mouvement, il est vrai, est général.  Cette même régulation, à une échelle nationale, scelle le destin académique de façon bien sombre : pour les étudiant-e-s et doctorant-e-s, la pérennité du travail – sinon le travail lui-même – sont sabotés.

Considérant que c’est tout l’avenir des doctorant-e-s et étudiant-e-s qui se joue, et que leur futur est largement détruit par de telles prévisions, puisqu’il devient impossible d’obtenir de postes pérennes, nous ne pouvons plus supporter cette situation. Considérant que c’est tout l’encadrement des étudiant-e-s qui en pâtit (tout le monde le sait, le remplacement de ces postes par des contractuels en surcharge n’est pas une solution), nous ne pouvons plus supporter de tels arguments.

Aussi nous appelons toutes les organisations syndicales, associatives et tou-te-s les acteurs et actrices de l’université à nous contacter et à se joindre à nous pour la riposte ! »

Pour aller plus loin. Chroniques sur Paris 1 Panthéon Sorbonne

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Non à l’Université de Toulouse

Les personnels et les usagers de l’université de Toulouse Jean Jaurès, consultés les 5 et 6 décembre 2017, ont dit Non à la nouvelle Université de Toulouse, à une large majorité des votants. Communiqué de la présidence de l’université.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Les syndicats de personnels et d’usagers, qui ont appelé à répondre Non aux deux questions de la consultation, appellent à la grève pour le mardi 12 décembre. Communiqué de l’intersyndicale.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon)

Paris-Saclay, un « projet immature »

L’Université Paris-Saclay doit déposer, d’ici le 18 décembre 2017, un projet pour pérenniser sa dotation IDEX. L’enjeu financier est énorme. Le président de la République s’en est mêlé : il y aura deux pôles. Exit Polytechnique : l’École ne sera pas dans le même pôle que les trois universités membres de la COMUE. Lire la chronique du 19 novembre 2017, Paris-Saclay et ses deux pôles.

La Newsletter de Paris-Saclay (décembre 2017) résume le projet. Un nouveau modèle pour relever le défi de la démocratisation et hisser la France dans les 20 premières universités mondiales.

« Le projet porte une double ambition :

  • Construire une université de recherche qui porte les missions et stratégies de chacun de ses établissements fondateurs, et les dote de la visibilité d’une marque puissante [objectif parvenir dans le top 20 du classement ARWU Shanghai] et de la lisibilité d’un modèle international reconnaissable.
  • Proposer un premier cycle rénové et exigeant – l’École universitaire de premier cycle Paris-Saclay (EU1PPS) -, ouvert à la diversité des aspirations étudiantes, conforme à la mission de service public et connecté à l’université de recherche »…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

SPC, ses parties « honteuses »

Université de Paris : c’est le nouveau nom de Sorbonne Paris Cité (SPC). Vergogne ! Pourquoi une COMUE qui a tout raté s’arrogerait-elle le droit de s’appeler ainsi ? A l’origine, elle intégrait quatre universités ; elle n’en comprend plus que deux (chronique du 21 novembre 2017 : SPC… comme une peau de chagrin).

François Houllier, le président de feu SPC, est sur le grill : pour tenter de récupérer les quelques centaines de millions de l’initiative d’excellence, il faut déposer le projet, au plus tard le 18 décembre.

Il faut que, d’ici là, tous les conseils d’administration des « parties » se soient prononcés. Le CA de la COMUE se tiendra le 6 décembre (10 documents envoyés hier aux administrateurs). Course folle ! Les parties : c’est quoi ? se prononcer sur quoi ?

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Harcèlement à l’INHA

A l’attention de Madame la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, à l’attention de Madame la ministre de la Culture, copie à : SNASUB-FSU, SNAC-FSU

« Nous, personnels de la Bibliothèque de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA)*, avons appris que suite à une démarche d’Eric de Chassey auprès du Cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,  il a été demandé à notre directrice de quitter l’établissement.

Les vagues prétextes invoqués par le directeur général de l’INHA, l’absence de toute explication publique sur ce qui serait précisément reproché à Anne-Elisabeth Buxtorf**, le harcèlement dont elle est victime depuis plusieurs mois sont indignes des valeurs qui fondent notre attachement au service public.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Sorbonne Nouvelle ne va pas bien ?

Courriel reçu le 27 novembre 2017. « Le message ci-dessous te fera sans doute sourire. Il doit y avoir un sacré malaise à Paris 3 pour qu’ils créent un cours de sophrologie pour les enseignants« .

Séances de sophrologie de groupe pour les enseignants

« En réponse à la demande de certains enseignants, nous vous informons de la mise en place, à titre expérimental, de séances de sophrologie de groupe sur le site de Censier animées par un sophrologue qualifié. Toutes les informations (programme des séances, dates, horaires, lieu, procédure d’inscription…) en cliquant ICI« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Paris-Est Créteil, un bateau ivre

Paris-Est Créteil, un bateau ivre, communiqué des listes qui avaient soutenu la réélection à la présidence de l’UPEC de Luc Hittinger, Penser l’avenir Agir ensemble, 21 novembre 2017.

« Comme dans une mauvaise série télé, la direction de l’UPEC nous donne à voir de nouveaux rebondissements chaque jour.

Lundi 13 novembre, la Commission Recherche du Conseil académique devait voter le budget des laboratoires de recherche, en baisse. Le scrutin a été sans appel : 0 voix en faveur du projet présenté par la présidence. Du jamais vu, le vice-président recherche, absent mais ayant donné procuration, se retrouvant même à s’abstenir sur son propre budget.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

SPC… comme une peau de chagrin

D’une année sur l’autre, d’un mois à l’autre, Sorbonne Paris Cité revoit son périmètre à la baisse. Quand il ne restera plus qu’un seul établissement dans ce regroupement, quelqu’un parviendra-t-il à mettre fin à cette COMUE, réduite comme une peau de chagrin ? Ce n’est même pas sûr.

A ce jour, sur les 4 universités, membres fondateurs de la COMUE Sorbonne Paris Cité (Paris 3, 5, 7 et 13), il n’y en a plus que deux (Paris 5 Descartes et Paris 7 Diderot) qui envisagent la fusion, basée sur un projet d’unversité-cible. Les statuts de celle-ci ont été révélés le 17 novembre 2017 et seront soumis au vote des deux CA le 12 décembre 2017.

Ce projet inclut dans l‘université-cible l’Institut de Physique du Globe de Paris. Celui-ci conservera sa personnalité propre. Ce qui est impossible dan le cadre de la réglementation actuelle. Mais Sorbonne Paris Cité compte sur les expérimentations qui deviendront possibles dans le cadre de la loi à venir, Un État au service d’une société de confiance.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France