Archives de Catégorie: C. Ile-de-France

Les philosophes de Luca Giordano

Les cinq Philosophes de l’exposition du Petit Palais ont été peints en 1659-1660. Luca Giordano, né en 1634, avait alors 25 ans ! Luca Giordano, 30 ans en 1664 (chronique d’Histoires d’universités, illustrée par 106 photos).

Cliquer sur les photos pour les agrandir

1. Paris, Petit Palais. Extraits du cartouche de l’exposition à l’entrée dans la salle dédiée aux philosophes. Voir l’album l’album de 17 photos

« Luca Giordano entre cynisme et stoïcisme. Dans le climat de rigueur morale instauré par la Contre-réforme et son projet de renouveau spirituel, on assiste à la redécouverte de deux courants philosophiques de l’Antiquité qui s’adaptent à l’austérité intransigeante de l’Italie du Seicento  le cynisme et le stoïcisme. La liberté à l’égard de tout besoin matériel, l’indifférence envers les passions humaines et l’impassibilité face aux adversités de la vie font la popularité de ces doctrines…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Ile-de-France, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Sciences humaines et sociales

Luca Giordano, 30 ans en 1664

Luca Giordano (1634-1705), le triomphe de la peinture napolitaine, Exposition au Petit Palais (Paris) jusqu’au 23 février 2020.

Catalogue. « Comptant plus de cinq mille œuvres, fresques ou tableaux, la production de Luca Giordano (1634-1705) est immense. Virtuose du pinceau, sa capacité d’adaptation lui valut des commandes prestigieuses, tant à Naples qu’à Florence, mais aussi en Espagne, où il séjourna dix années à la cour de Charles II. Son œuvre est abondamment présente dans les musées français, un pays où il exerça une profonde influence sur les peintres du XVIIIe siècle. Ce premier ouvrage en français dessine le portrait d’un homme exceptionnel, indifférent aux codes et aux règles, doué pour les affaires, et essentiel pour comprendre le paysage artistique du XVIIe siècle européen ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Ile-de-France, D. Espagne, D. Italie, E. Arts Lettres Langues

Diderot contre la Sorbonne

1752, une année horribilis pour Denis Diderot (39 ans) et pour Jean-Martin de Prades (32 ans).

Diderot et d’Alembert ont publié les deux premiers volumes de l’Encyclopédie en 1751. Mais le 7 février 1752, Louis XV en fait interdire la vente, l’achat et la détention.

Jean-Martin de Prades connaît l’Encyclopédie ; il en est un des contributeurs : article Certitude. Pour aller plus loin : Jean Haechler et Françoise Jouffroy-Gauja, L’article CERTITUDE de l’Encyclopédie commenté par un souscripteur anonyme, Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie.

Fin 1751, Prades, prêtre, soutient en Sorbonne la quatrième thèse nécessaire pour l’obtention du doctorat en théologie. Le jury lui décerne ce titre à l’unanimité. Retournement de situation : de janvier à mai 1752, la thèse est condamnée par la Sorbonne, le Parlement, l’archevêque de Paris et plusieurs évêques, et enfin par le Pape. Pour éviter la prison, Prades doit partir en exil.

Issue à peine croyable pour Diderot (cf infra, point 4). Il contre la Sorbonne, complétant la défense de Prades, démontrant aux théologiens que les argumentations du condamné produits dans sa thèse sont tout à fait orthodoxes. Il joue des contradictions entre les différents courants religieux (les conservateurs de la Sorbonne, les Jansénistes, les Jésuites), attaquant le plus faible du moment. Mettre de l’huile sur le feu lui réussit.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, E. Sciences humaines et sociales, F. 18ème siècle

Le séducteur et la vierge folle

Parabole des dix vierges et Jugement dernier sont liés dans le Nouveau Testament : Veillez puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure. Les Vierges sages et folles n’ont longtemps fait l’objet que de figurations dans la miniature ou la sculpture de petite dimension. Par la suite, elles ont été représentées, avec le Tentateur ou Séducteur, dans la sculpture des portails de quelques cathédrales romanes ou gothiques.

Trois exemples assez différenciés : cathédrales dédiées à Notre-Dame, Paris, Bâle, Strasbourg.

Le séducteur et la Vierge folle, cathédrale de Bâle

La Parabole des dix vierges est issue de l’évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 1 à 13.

  • Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages.
  • Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales

Diderot. 5 villes universitaires

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert procède par article. Cette chronique s’intéresse aux articles qui portent un nom de ville : dans 22 villes, ont été fondées, du 13ème au 16ème siècle, des universités. Lors de la création de leur université, toutes les villes n’étaient pas localisées dans le royaume de France. Toutes les universités fondées n’ont pas survécu jusqu’au milieu du 18ème siècle ; certaines ont été transférées dans une autre ville.

Les universités sont mortelles : toutes disparaitront moins de 40 ans après l’Encyclopédie, lors de la Révolution. La période contemporaine, avec sa frénésie de regroupements expérimentaux, ne devrait pas l’oublier !

Les articles de l’encyclopédie ont un contenu que je n’imaginais pas aussi divers :

  • Il semblerait donc que les auteurs aient eu une très grande autonomie de rédaction.
  • la fondation d’une université n’est pas mentionnée dans les 13 villes marquées en italique dans la liste ci-dessous !
  • autre surprise : les auteurs ne mâchent pas leurs mots, critiquent sans vergogne.
  • bref, l’encyclopédie n’est pas une source de premier plan pour connaître l’histoire des universités et pour comparer les universités entre elles.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Diderot. 5 villes universitaires

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. Centre Val de Loire, C. Ile-de-France, C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), C. PACA Corse, E. Mobilité internationale, F. 18ème siècle

Denis Diderot, 30 ans en 1743

1713-1784. Denis Diderot, « né à Langres et mort à Paris, est un écrivain, philosophe et encyclopédiste français des Lumières, à la fois romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d’art, critique littéraire et traducteur ». Sources des citations de cette chronique : Wikipédia, Pierre Lepape, Diderot, Grandes Biographies Flammarion, 1991, 443 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

1713. Denis Diderot naît à Langres, dans une famille bourgeoise. Son père Didier Diderot (1675-1759), maître coutelier, était réputé pour ses instruments chirurgicaux, scalpels et lancettes notamment. Sa mère Angélique Vigneron (1677-1748) était la fille d’un maître tanneur.

Diderot était l’aîné d’une fratrie dont chaque membre tint un rôle important dans la vie de l’écrivain. Didier-Pierre (1722-1787) embrassera la carrière ecclésiastique et sera chanoine de la cathédrale de Langres. Les relations entre les deux frères seront toujours conflictuelles.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales, F. 18ème siècle

Paris Saclay, Empreinte Carbone

COMUE Université Paris Saclay, Newsletter d’Octobre 2019

Cliquer sur les images pour les agrandir

Un communiqué final qui me laisse pantois.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Paris Saclay, Empreinte Carbone

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Mobilité internationale, E. Sciences

Fusion. Cergy Paris Université

Il s’en passe des drôles de choses dans les regroupements d’établissements de l’enseignement supérieur public et privé du Val d’Oise. Une fusion inédite, à nulle autre pareille. Et une université fusionnée qui demeure incomplète, sans Faculté de médecine et pharmacie. See why !

A. CY Cergy Paris Université (communiqué de presse, 15 juillet 2019). « Les avancées collectives ont permis de déterminer le nom de l’université : CY Cergy Paris Université (CY se prononce à l’anglaise : See why), un nom qui ancre dans le territoire (Cergy et l’Ile de France), assoit résolument l’identité universitaire (université), tout en imprimant d’un signe fort (CY) – au sens propre comme au sens figuré – l’élan et la vocation d’un projet tourné vers l’international autour de ce qui constitue la racine commune de ses écoles et alliances ».

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« Depuis l’obtention de l’initiative d’excellence (I-SITE Paris Seine) en février 2017, et afin de mettre en œuvre cette feuille de route, la COMUE Université Paris Seine prépare sa mutation institutionnelle : une université publique, porteuse de la politique de site, fusion de l’UCP, de l’EISTI et de la COMUE (qui donc disparait), à laquelle s’associe l’ESSEC dans le cadre de l’initiative d’excellence, et formant le cœur du dispositif.

La nouvelle Grande École interne est quant à elle dénommée CY Tech. L’initiative d’excellence Paris Seine est rebaptisée CY Initiative, et l’alliance de site CY Alliance« .

Lire la suite

Commentaires fermés sur Fusion. Cergy Paris Université

Classé dans C. Ile-de-France

G. Eiffel. Une fusion ad hominem

3ème chronique critique sur les fusions d’établissements. Les deux premières : Fusions : de la fête à l’enfer, Nantes Université. Fusion mort-née

Le 1 janvier 2020, l’Université Gustave Eiffel devrait être créée. Il reste un peu plus de deux mois à l’État pour ne pas signer le décret de création. Il devrait oser dire « non », tant cette fusion est abracadabrantesque, tant elle prendrait la forme d’une hyper-technostructure coupée des réalités vécues par les personnels et les étudiants, ceux-ci n’étant représentés au CA que par 15 administrateurs sur 35. Du jamais vu dans la gouvernance universitaire.

Cette fusion entraînerait la disparition de l’Université de Marne-la-Vallée, moins de 30 ans après sa création en 1991, dans le cadre du Plan Université 2000.

Cette fusion entraînerait un bien inutile combat des chefs pour la présidence, entre le président de Marne-la-Vallée et la directrice de l’IFSTAR. Le but de leur vie : être « chef à vie ». Gustave Eiffel : une fusion ad hominem !

Lire la suite

Commentaires fermés sur G. Eiffel. Une fusion ad hominem

Classé dans C. Ile-de-France

Quiz. Réforme de la Justice en échec

Second Quiz du Week-End. Dans la seconde partie du 18ème siècle, une réforme fondamentale de la Justice a fait l’objet d’un édit royal.

Mais cette réforme, révolutionnaire avant l’heure, a été vivement combattue. Elle fut balayée au bout de 4 ans.

Les réponses au Quiz se trouvent dans Le chancelier de Maupeou, une réforme de la justice manquée, entretien audio (20 minutes) avec Maître Jean-Luc Chartier par Laetitia de Witt, Canal Académie, 3 janvier 2010.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Quiz. Réforme de la Justice en échec

Classé dans A. Histoire moderne, B. Quiz, C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques, Non classé