Archives de Catégorie: A. Art médiéval

Tombeaux de rois médiévaux

Basilique de Saint-Denis, la nécropole royale. Plan général de la disposition des tombeaux, dans le chœur et le transept. J’ai choisi de ne photographier que des gisants du moyen-âge en commençant par Dagobert 1er. Le monument dédié à Louis XII et Anne de Bretagne, souverains de la fin du moyen-âge, est de fait de type Renaissance. Cette chronique est la suite de Saint-Denis. Histoire de la nécropole royale.

Album de 43 photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

Évolution de la statuaire funéraire du 12ème au 16ème siècle (citation du cartouche de la basilique). « Les premiers gisants, au 12ème siècle, sont taillés en creux dans la dalle funéraire de pierre.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France

Saint-Denis. La nécropole royale

Source et citations : Saint-Denis, la basilique et le Trésor (dossiers d’Archéologie, mars 2001, article de François Baron). Autres chroniques et photos sur la basilique de Saint-Denis.

« Au début de son histoire, la nécropole de Saint-Denis n’est rien d’autre qu’un cimetière que l’on choisissait, dans son testament, afin d’être enterré aux côtés de saint Denis et de ses compagnons, Rustique et Eleuthère, tous trois martyrs renommés de l’Église.

Selon les historiens, la reine Arnegonde (morte vers 565-570) aurait été la seule personne de sang royal à choisir Saint-Denis – et à titre personnel. Dans les faits, les rois mérovingiens préféraient être enterrés dans un lieu où ils possédaient quelque attachement : leur résidence habituelle, un palais qu’ils appréciaient ou encore un établissement religieux dont ils étaient fondateur ou bienfaiteur. On trouvait ainsi des sépultures royales à Poitiers, Soissons, Metz ou Arras. Et, bien sûr aussi, à Paris.

Le tombeau de Dagobert

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France

Basilique Saint-Denis. Le chevet

Basilique Saint-Denis, la crypte romane (album de 12 photos), le chevet de lumière et son double déambulatoire (album de 34 photos), retables de pierre et vitraux des chapelles du chevet (album de 24 photos). Source des citations ci-dessous : le site de la basilique.

La crypte romane : album de 12 photos

« Au VIIIe siècle, à l’occasion de son sacre, Pépin le Bref décide la reconstruction de l’édifice à la manière des édifices romains de type basilique. On peut voir aujourd’hui, dans l’immense crypte archéologique, riche de l’histoire la plus ancienne de Saint-Denis, une fosse qui conserve le souvenir de l’emplacement de la tombe et des reliques de saint Denis et de ses deux compagnons de martyr, installés à cet endroit jusqu’au XIIe siècle. Cette fosse est le centre de tous les édifices construits, de la première chapelle, du IVe ou Ve siècle, jusqu’à l’abbatiale du XIIIe siècle.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France

Basilique Saint-Denis. Les portails

Chroniques précédentes sur la Basilique de Saint-Denis : Reconstruire la flèche de la tour nord, Histoire : du martyre de Saint Denis vers 250 à la construction de la nouvelle nef (1281)

Cette nouvelle chronique est consacrée à la sculpture des cinq portails de la basilique : album de 68 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les trois portails de la façade occidentale (source et citations : Wikipédia)

« La façade révèle une époque de transition : le plein cintre des porches et des arcades est caractéristique de l’architecture romane, la structure verticale en trois parties et la rosace portent singulièrement le gothique en eux. Suger a en effet opté pour la façade harmonique (Saint-Denis constitue le premier exemple de son utilisation en Île-de-France mais le démontage de la tour nord en 1847 a rompu cette harmonie) rappelant celui des abbatiales normandes mais en intégrant pour la première fois une rose au-dessus du portail central surmonté d’une baie à trois arcs. La façade, couronnée par une courtine crénelée est percée de trois portails dont les ébrasements étaient ornés de statues-colonnes [comme au portail Nord].

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France

Basilique Saint-Denis. Histoire

Histoire médiévale de l’abbatiale de Saint-Denis : album de 47 photos. Source et citations : Wikipédia.

Vers 250, martyre par décollation de Saint-Denis, évêque de Paris. Entre 450 et 475. Sainte Geneviève obtient du clergé parisien d’acheter des terres sur le vicus Catulliacus et y fait édifier une chapelle gallo-romaine. Ces traditions incertaines sont reprises dans La Légende dorée de Jacques de Voragine qui popularise le mythe de saint Denis céphalophore qui, après sa décollation, se serait relevé et aurait marché, la tête dans les mains, jusqu’au lieu où il voulait être enterré, dans le cimetière gallo-romain de Catolacus qu’aurait retrouvé sainte Geneviève.

Décollation de Saint-Denis. Cliquer sur les images pour les agrandir

L’église sous les mérovingiens

Entre 632 et 650. Selon  l’Histoire de l’abbaye de Saint-Denys en France, la construction de la nouvelle chapelle aurait débuté en 632 et la dédicace eut lieu le 24 février 636.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France, E. Ingénierie

Saint-Denis. Reconstruire la flèche

Histoire de la flèche nord de la basilique de Saint-Denis.

« C’est sous l’abbé Suger au XIIème siècle que la façade de la basilique prendra son aspect actuel. La flèche nord de la basilique, édifiée vers 1219, culminait à plus de 86 mètres au-dessus du sol, et servait de signal à toute la région. Elle a subi de nombreuses dommages, à commencer par un incendie peu de temps après sa construction.

En 1837, la foudre s’abat sur la flèche, la fragilisant fortement. L’architecte François Debret sera chargé de son démontage, en vue d’une restauration future. Ce sera chose faite, jusqu’à la pose d’une croix en son sommet. Mais en 1845 une forte tempête, la trombe de Montville ou de Gonesse selon les sources, balaie tout le nord de la région. Elle causera de graves dommages dans les combles de la basilique, ce qui fragilisera un peu plus la tour nord. De coups de foudre en tempêtes, la tour sera étayée en urgence dès le début de l’année 1846.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Expérience : sculpter une tête

Fondation de l’œuvre de Notre-Dame (Strasbourg). Recherche expérimentale en Histoire de l’Art

« Les sculpteurs du Moyen Âge utilisaient-ils des modèles pour leurs réalisations ? Si oui, quel type de modèles ? Pouvaient-ils réaliser une sculpture en 3D en se référant uniquement à un dessin ou un croquis (2D) ? »

Cette recherche a fait l’objet d’un film de 19 minutes 15 réalisé par Margot Dawance, en dernière année d’étude à la Haute École des Arts du Rhin (HEAR) : cliquer pour visionner le film, cliquer sur l’écran à la fin de l’article.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues

Thomas le sceptique

6 avril 2017, travaux dirigés de Master 1 en Histoire de l’Art médiéval, cours de Denise Borlée sur La sculpture monumentale dans l’Occident médiéval : mise en œuvre et diversité stylistique. Exposé d’un groupe d’étudiantes sur le tympan du portail occidental de l’église Saint-Thomas de Strasbourg, tympan aujourd’hui déposé et installé, à hauteur du chœur, dans le bas-côté droit.

Album de 25 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Sur ce tympan, quatre personnages représentés. De gauche à droite, Saint Pierre, Saint Thomas, le Christ, Saint Jean. Vers 1230 : sculpture de style gothique, contemporaine de celles du portail du transept sud de la cathédrale de Strasbourg (couronnement de la Vierge, dormition de la Vierge).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Partir. 20 chroniques et 450 photos

Les longs week-ends du printemps arrivent. Le temps pour les habitants du Grand-Est de visiter leurs voisins du Luxembourg (la capitale éponyme et Echternach) et de Trèves en Rhénanie-Palatinat. Pour préparer le voyage : 20 chroniques du blog et 450 photos environ.

Avant la fin de l’Empire romain d’Occident (476 après Jésus-Christ)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, D. Allemagne, D. Europe (autres)

Naissance du cimetière médiéval

Émilie Portat, compte-rendu du livre de Michel Lauwers, Naissance du cimetière. Lieux sacrés et terre des morts dans l’Occident médiéval, Paris, Aubier (Collection historique), 2005, 394 pages.

Photos de cinq églises ou chapelles romanes du département du Bas-Rhin, aujourd’hui encore entourées de leur cimetière, comme au Moyen-Âge.

Extraits du compte-rendu du livre de Lauwers. C’est au Moyen Âge que les morts « cohabitent » avec les vivants. Cette mutation spécifique à l’Europe occidentale constitue un enjeu majeur dans la compréhension de la société médiévale. Avant comme après le cimetière chrétien, le monde des morts est bien séparé de celui des vivants. L’issue de cette « parenthèse chrétienne », selon le mot de Michel Galinié, est à peu près connue ; les textes et l’archéologie attestent tous deux de l’envoi des morts en périphérie des villes au cours du xviiie siècle. Historiens des textes et archéologues se sont alors attachés, depuis une dizaine d’années, à préciser la chronologie et les modalités de son ouverture.

Église de Saint-Ulrich, Altenstadt (67)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)