Archives de Catégorie: A. Art médiéval

Bruges. Beffroi, Stadhuis, Églises

Suite de la chronique : Histoire de Bruges médiévale en Pays-bas. Chronique et 102 photos dédiées aux principaux édifices dont le début de la construction remonte au Moyen Age : le beffroi, l’hôtel de ville (Stadhuis), trois églises, la bourse.

1.Le beffroi (album de 43 photos)

Source Wikipédia. « À l’emplacement de l’actuel beffroi de Bruges se trouvait à l’origine une première construction surmontée d’une tour en bois érigée en 1240. La construction abritait les halles aux laines et aux draps et des entrepôts. La tour avait une fonction plus administrative et servait à l’époque aux magistrats de la ville. Elle comportait une salle de coffres ainsi que les archives de la ville.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Un incendie détruisit la tour en 1280. Elle fut reconstruite au même emplacement, sur la halle aux draps, à la fin du XIIIe siècle, avec deux hauts soubassements quadrangulaires superposés en brique (photo), et la base des quatre tourelles aux angles avec flèches en pierre au sommet. C’est l’un des plus anciens exemples de l’architecture gothique en brique en Flandre.

Les halles de la ville se sont étendues au cours du XVe siècle et notamment entre 1482 et 1486. On abattit alors la flèche de bois pour construire à la place la saisissante partie supérieure de forme octogonale, en pierre blanche cette fois, puissante et élancée, surmontée d’une délicate couronne ajourée, dans le nouveau style gothique brabançon. Cette adjonction augmenta de plus d’un tiers la hauteur de la partie en maçonnerie de la tour.

Les halles se trouvant sous la tour avaient une fonction commerciale. Elles étaient composées de plusieurs salles où les artisans, avec l’aval de la ville, commercialisaient leurs produits. Au deuxième étage se trouvait une chambre forte (la salle du Trésor) et les archives de la ville.

Avant le XVIe siècle, les cloches du beffroi étaient actionnées manuellement. Le fait de sonner les cloches avait une signification particulière, notamment :

  • l’ouverture et la fermeture des portes de la ville ;
  • une « cloche de travail » qui indiquait le début et la fin du temps de travail. Il était alors interdit de travailler avec une luminosité insuffisante ;
  • une cloche qui annonçait quand il n’était plus permis d’être en rue sans torche ;
  • des cloches festives (par exemple, pendant la procession du Saint-Sang).

Après l’incendie de 1741 le carillon fut équipé de 47 cloches, fondues par Joris Dumery, pour un total de 27,5 tonnes. Elles sont encore utilisées actuellement ».

2. Le Stadhuis sur la place centrale (album de 21 photos)

Source Visiter Bruges. « L’Hôtel de Ville (1376-1420) compte parmi les plus anciens des Pays-Bas. C’est d’ici que la ville est administrée depuis plus de 600 ans.

Après l’assassinat de Charles le Bon (1127), Bruges reçoit une charte de Ville, ce qui confère plus d’indépendance à sa politique et lui donne ses propres échevins. En 1376, l’on entame la construction sur le Burg d’une Schepenhuis (maison des Échevins). Sa construction va durer des siècles; l’on est aussi constamment confronté à un manque de place… Lors de la restauration de la façade en 1959, les statues se révèlent de piètre qualité et sont retirées. Jusqu’en 1989, Bruges se chamaille pour savoir comment remplir les niches vides. Finalement, la Ville demande à des sculpteurs de remettre en honneur la conception initiale, avec des personnages bibliques et des souverains laïques ».

3. Promenade dans la ville (album de 38 photos pour les points 3, 4, 5 et 6 de cette chronique)

Maisons de briques, couleur ocre ou rouge. « Le pignon à gradins ou pignon à échelons est un pignon ornemental constitué de gradins montants sur ses deux pentes, qui orne souvent le dessus des édifices de l’architecture gothique et Renaissance en Europe du Nord, en particulier dans les contrées germaniques, flamandes et néerlandaises, et scandinaves ».

4. La Basilique du Saint-Sang

Source Bruges Tourisme. « Le bâtiment ne ressemble pas à un édifice religieux car il est ne dispose pas de clocher et est de taille modeste.

Depuis le 12ème siècle se tient une chapelle initialement dédiée à Saint-Basile. Au retour de croisades en 1147, Léonius de Furnes abbé et aumônier du comte de Flandre Thierry d’Alsace rapporte de Jérusalem la relique du Saint-Sang. Il garde la relique avec lui en permanence puis en 1150, il dépose le précieux chargement dans l’église.

La façade, de couleur gris foncé rehaussé par des sculptures dorées, conjugue à la fois le style gothique et le style renaissance. Sur cette façade, une sculpture de Thierry d’Alsace avec en médaillon la femme qu’il épousa durant la croisade, Sibylle d’Anjou. cette scène est complétée par sept autres sculptures de bronze doré représentant Philippe d’Alsace ou encore Isabelle et Marie de Bourgogne ».

5. La Cathédrale Saint-Sauveur

Source Wikipédia. « Bâtie au Xe siècle, la cathédrale est la plus ancienne église de Bruges. Imposant édifice gothique, en brique, elle est flanquée d’une tour haute de 79 mètres, dont le couronnement a été achevé entre 1846 et 1849 en néoroman par un architecte anglais… En 1478, les chevaliers de la Toison d’or se réunissent dans l’église saint-Sauveur après la mort de Charles le Téméraire, pour élire son successeur ».

6. L’Église Notre-Dame

Source Wikipédia. « La construction de l’actuelle église Notre-Dame (Vrouwekerk) commence au XIIIe siècle sur l’emplacement d’une église romane, au cœur historique de la ville de Bruges. Son architecture est composite, trois styles gothiques successifs peuvent y être distingués.

C’est entre 1270 et 1340 que la partie la plus importante et massive de la haute tour est construite, en brique jaune (la couleur originelle de la brique est désormais visible depuis une récente restauration). Cette tour est typiquement flamande et représente un modèle pour de nombreux clochers des régions côtières de la Flandre. Ici elle est placée sur la nef collatérale nord.

Vers le milieu du XVe siècle une flèche de 54 mètres de haut en brique rouge et pierre blanche est ajoutée à l’édifice, portant la hauteur totale de la tour de 115,5 mètres, ce qui en fait l’une des plus hautes constructions en brique du monde ».

7. La Bourse

Source Universalis. « La création de la Bourse, en 1409, marque toutefois un tournant important, dans la mesure où elle initie le déplacement vers le nord de l’Europe des activités financières qui s’épanouiront ensuite sur les places d’Anvers, d’Amsterdam et de Londres. Le mot bourse viendrait d’ailleurs du nom de la famille van der Bourse (ou van den Burse), propriétaire d’un bâtiment dans la ville, près duquel ou dans lequel se tenaient les premières réunions d’échanges financiers.

La ville de Bruges disposait d’atouts précieux pour s’imposer comme le premier siège des investisseurs européens, à commencer par la renommée de ses foires, puis son port qui bénéficiait de l’essor du transport maritime. Mais également le climat de tolérance et de liberté offert aux marchands de toute nationalité et de toute religion ».

Pour aller plus loin : 199 chroniques du blog sur l’Art médiéval.

Site Aparences. Les villes d’art du duché de Bourgogne. Bruges, foyer des Arts.

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

1468. La mort de Gutenberg

2018 : 550e anniversaire de la mort de Gutenberg.

Dépliant de présentation. « Alors que la nouvelle édition de La Fête des Imprimeurs se prépare à Strasbourg, l’association Espace Européen Gutenberg entend donner à cette manifestation une résonance toute particulière en l’inscrivant dans une programmation plus large et sur l’année entière.

En effet, l’association entend référencer toutes les manifestations rendant hommage à Gutenberg et apporter ainsi une visibilité à ce réseau de partenaires implantés en Suisse, en Allemagne et en France.

Elle est soutenue dans cette démarche par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.

Johannes Gutenberg :

  • Johannes Gensfleich dit Gutenberg : ~ 1399-1468.
  • Il a vécu et travaillé à Strasbourg (1434-1444) et à Mayence.
  • Il a mis au point l’imprimerie typographique qui a révolutionné la diffusion des savoirs ».

Site de l’Espace Européen Gutenberg

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Karl Trübner. Une tombe en péril

Karl Trübner (1846-1907), éditeur d’exception, et son épouse Klara sont enterrés au cimetière de la Robertsau à Strasbourg. Leur tombe n’est pas entretenue (album de 11 photos). La concession va-t-elle être reprise par la ville, comme celle de Recklinghausen, l’anatomopathologiste de l’université impériale ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les édiles de Strasbourg doivent intervenir en urgence pour restaurer cette tombe, n’oubliant pas le précieux legs de 14 peintures fait, au début du 20ème siècle, par Trübner, accompagné d’une somme de 250 000 marks.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

#StrasLab d’Europe : 863 photos

863 photos des expositions visitées dans le cadre d‘un projet culturel d’exception : Strasbourg Laboratoire d’Europe, 1880-1930 (jusqu’au 28 février 2018).

Nouveau ! Trois chroniques et cinq albums photos (peintures du musée des Beaux-Arts)

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Dictionnaire culturel de Strasbourg : un monument à lui seul !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

#StrasLab. Vierges à l’enfant

Suite des chroniques Strasbourg Laboratoire d’Europe, 1880-1930. Un ensemble exceptionnel d’expositions, à ne rater à aucun prix (jusqu’au 28 février 2018).

Chronique sur Wilhelm von Bode (1845-1929). Au musée des Beaux-arts et au musée d’Art moderne et contemporain, deux expositions sur le rôle joué par ce directeur dans la constitution et l’accrochage des collections de peintures. Album de 31 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Trois chroniques et photos sur les peintures du musée. 1. 15ème siècle et avant : album de 46 photos, dont Vierges à l’enfant (Renaissance italienne).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Italie, E. Arts Lettres Langues

NCU et parcours personnalisés

Investissements d’avenir, appel à projets ANR (délai 29 mars 2018), Nouveaux cursus à l’université (NCU)

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« palette de licences différenciées, parcours plus flexibles et individualisés, décloisonnement (disciplinaire, entre licences, licences professionnelles et DUT, entre institutions) ».

Retour sur ma chronique du 14 novembre 2017, « Irréaliste personnalisation ». L’appel à projets de l’ANR s’inscrit dans le cadre de la loi « Orientation et réussite des étudiants ». Il accentue les effets négatifs de l’insistance mise sur la personnalisation des parcours.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences humaines et sociales

Louis IX à Nicosie (Chypre) (2)

Suite de la 1ère chronique Louis IX à Nicosie (Chypre). Trois questions étaient posées. Voici des sources qui apportent des éléments de réponse ; merci au professeur Aoun de m’avoir signalé et transmis la 1ère d’entre elles.

Question 1. Qu’a fait Louis IX pendant les 8 mois de son séjour à Chypre (septembre 1248 à mai 1249) ? « Le texte que je vous transmets est repris in extenso à l’Histoire des Croisades (t.IV), du fameux historien des croisades du 19ème siècle, Joseph François Michaud, texte que vous pouvez également consulter dans la version originale (p. 155 et s.) ». Début de ce texte : ci-dessous

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

Question 2. Où en était la construction de la cathédrale gothique de Sainte-Sophie, lors du séjour de Louis IX ? Elle était bien avancée et le roi de France y a certainement participé à des offices. Album de 29 photos.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, D. Europe (autres)

Louis IX à Nicosie (Chypre) (1)

Dernière semaine de cours pour mon premier semestre d’auditeur libre en Histoire médiévale et en Histoire de l’art médiéval à l’université de Strasbourg. J’en ferai bientôt le bilan : n’est-ce pas bizarre que les cours du 1er semestre se terminent dès le début décembre ?

Échanges avec le professeur Marc Aoun dans le cadre de son cours d’Histoire de l’église médiévale et à l’occasion d’un voyage à Chypre début novembre 2017.

Cathédrale Sainte-Sophie (Nicosie). Cliquer pour agrandir

Lors de la troisième croisade (1189-1192, croisade menée par Frédéric Barberousse d’un côté, par Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste de l’autre), l’île de Chypre est conquise sur les Byzantins, puis devient un royaume « franc », celui des Lusignan ; il demeurera tel durant trois siècles (1192-1489) ). Venise dominera ensuite l’île durant près d’un siècle. Les ottomans n’en deviendront les maîtres qu’en 1571, longtemps après avoir conquis Constantinople en 1453 (Sainte-Sophie de Nicosie est transformée en mosquée ; elle est dotée d’un minaret).

En partance pour la septième croisade, Louis IX séjourne longtemps à Chypre (du 21 septembre 1248 au 30 mai 1249) au lieu de partir rapidement en Égypte (le sultan d’Égypte s’est emparé de Jérusalem en 1244).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, D. Europe (autres), E. Sciences humaines et sociales

1414, l’Empereur Sigismond

Léo Schnug peint L’entrée solennelle de Sigismond à Strasbourg en 1414 pour le lycée de jeunes filles (lycée des Pontonniers). Cette toile monumentale se trouve aujourd’hui dans le hall du Musée Historique.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Album de 9 photos.

Source et citation Wikipédia. « Léo Schnug (1878-1933) est un artiste peintre et illustrateur français d’origine allemande qui fut membre du cercle de Saint-Léonard« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, F. 19ème et 20ème siècles

Monastère Apostolos Varnavas

Chypre : 3ème chronique sur des édifices religieux de la période byzantine. Monastère dédié à l’apôtre Barnabé (Απόστολος Βαρνάβας – Apostolos Varnavas en grec).

Album de 44 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Source et citations : Petit Futé. « Ce monastère orthodoxe fondé au Ve siècle est l’un des plus importants lieux saints de l’île. C’est à cet emplacement que le saint fut exécuté vers l’an 75. Originaire de Salamine, Barnabé fut l’un des compagnons de Jésus-Christ. S’il ne fait pas partie des douze apôtres, les Actes des Apôtres lui en attribuent le titre au sens large, comme à Paul.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Europe (autres), F. 19ème et 20ème siècles