Archives de Catégorie: A. Histoire moderne

Strasbourg. Quartiers fluviaux

Jusque fin août, exposition à l’église Saint-Guillaume, sur les quartiers fluviaux du vieux Strasbourg.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Diaporama de 32 photos

Quelques citations du site Horizon nomade, chapitre Strasbourg médiéval. Ponts Couverts. « Entre 1228 et 1234, lors du troisième agrandissement de la ville, les bâtisseurs s’adaptèrent à la topographie particulière des lieux, l’Ill se divisant ici en bras et canaux. Ils édifièrent une muraille-pont, constituée de ponts-galeries ouverts sur la ville mais fermés par une paroi en bois percée d’archères de l’autre côté, surmontés d’une couverture de tuiles. Des tours de garde en brique furent élevées entre ces ponts couverts ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Mobilité internationale

Université d’Aix, fondée en 1409

L’université d’Aix en quelques dates (source Wikipédia)

  • 1409. Louis II d’Anjou (1377-1417), comte de Provence et roi de Sicile, fonde l’université d’Aix, confirmée par une bulle du pape Alexandre V. Elle est administrée par l’archevêque, en tant que chancelier de l’université, et par un recteur.
  • 1481. Sous Louis XI, fils de Charles VII, la Provence est absorbée par le Royaume de France.
  • 1501. Création du Parlement d’Aix : augmentation du nombre d’étudiants en droit.
  • 1543. La Ville d’Aix transforme son école municipale en collège. Celui-ci fait alors office de faculté des arts.
  • 1557. La faculté d’art médical est établie. L’université d’Aix comporte alors toutes les facultés. Cependant, la faculté de droit reste la plus importante et, jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, l’université reste dirigée par des juristes.
  • 1793. L’université d’Aix est supprimée par la Convention, en même temps que les autres universités de France.

Quelques recherches et publications, de la fin du 19ème siècle à nos jours.

1896 et 1905. F. Belin. Histoire de l’ancienne Université de Provence, ou Histoire de la fameuse Université d’Aix, d’après les manuscrits et les documents originaux. Première période (1409-1679), 1896. Deuxième période, Ire partie (1679-1730), 1905, compte-rendu par Bourrilly Victor-Louis, Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, année 1905, 7-9, pp. 698-701.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Vitraux Art Nouveau à Pontarlier

Site de la Ville de Pontarlier. « Depuis 1838, la municipalité de Pontarlier nourrit l’idée d’ouvrir son musée. Pendant cent cinquante ans, des particuliers et des artistes, généreux donateurs, réunissent des collections variées : portraits des personnalités du Haut-Doubs, faïences, œuvres d’artistes comtois, gravures relatives à l’histoire de l’absinthe, pièces de bois sculptées des édifices religieux de Pontarlier, mobilier archéologique.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Toutes ces pièces préfigurent les orientations des collections du musée municipal qui est officiellement créé en 1977.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, F. 19ème et 20ème siècles

Toussaint Louverture, mort à Joux

Extraits et citations de Toussaint Louverture (1743 – 1803), L’héritier noir des Lumières, Blog Hérodote.net

Diaporama de 28 photos (juillet 2018) : la cellule de Toussaint Louverture au Fort de Joux + exposition temporaire au Musée municipal de Pontarlier.

Cliquer sur les images pour les agrandir

 … « La colonie française, troublée par la guerre civile, se voit, qui plus est, assaillie par les Espagnols et par les troupes de Toussaint Louverture d’un côté, par la flotte anglaise de l’autre. Le général en chef Étienne Laveaux obtient de la Convention qu’elle consente enfin à voter le décret d’abolition de l’esclavage qui permettra de rallier les Noirs. C’est chose faite le 16 pluviôse An II (4 février 1794).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Outre-Mer, F. 19ème et 20ème siècles

Le Fort de Joux, 5 enceintes

Le Fort de Joux surplombe la cluse de Pontarlier ouvrant passage vers la Suisse. Il est un exemple d’architecture militaire, développée de façon continue du Moyen Âge au XIXe siècle.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Source et citations : Wikipédia. Diaporama de 30 photos.

« Dès l’antiquité, il existait un péage dans la cluse. Dans la guerre des Gaules, César mentionne une montagne haute défendue par cinquante hommes et qui permettait d’entrer dans le pays des Séquanes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, F. 19ème et 20ème siècles

6 heures. Strasbourg s’éveille

Dimanche 8 juillet 2018, beau temps, température de 21°. Il est 6 heures, le soleil se lève.

Première étape de ma promenade dans Strasbourg (diaporama de 22 photos). Départ: Palais de Justice (dans le quartier où j’habite désormais). Direction : la Petite France et sa passerelle des Anciennes glacières, inaugurée hier par le maire Roland Ries.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Deuxième étape (diaporama de 20 photos). En longeant l’Ill, de la Petite France au Palais Rohan, en passant par l’ancien Hôtel du Dragon, l’ancienne Douane et l’embarcadère Batorama .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Poitiers. Notre-Dame-la-grande

Poitiers. Église Notre-Dame-la-grande (XIe et XIIe siècles)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les citations de cette chroniques sont principalement extraites de l’article de Wikipédia. « Notre-Dame-la-Grande est mentionnée pour la première fois au Xe siècle, sous le nom latin de Sancta Maria Major en référence à la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Elle possédait alors un double statut, à la fois paroisse et collégiale, et dépendait des chanoines de la cathédrale.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

École des Chartes. Concours d’entrée

Cliquer les images pour les agrandir

École nationale des chartes. Arrêté : nombre et répartition des postes mis aux concours d’entrée – année 2018

Concours d’entrée en première année : 19 postes  (section A : 12 postes ; section B : 7 postes). Concours d’entrée en deuxième année : 1 poste.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Sciences humaines et sociales

Étudiants Transylvains à Strasbourg

Après la chute de l’Empire hongrois en 1526, la principauté de Transylvanie devint vassale de l’empire ottoman. Les Transylvains, de confession luthérienne, qui voulaient poursuivre des études de philosophie puis de théologie ont donc dû émigrer vers des universités situées en terre protestante.

C’est ainsi qu’au cours du 17ème siècle, une centaine de migrants transylvains furent accueillis à Strasbourg, devenue ville universitaire de plein exercice en 1621 (après avoir été promue au rang d’Académie en 1566).

Fabien Fischer a consacré à cette migration un article dans la revue l’Outre-Forêt, Revue du Cercle d’histoire et d’archéologie de l’Alsace du Nord, Revue Trimestrielle (III 2017), n°179, De la Transylvanie à l’Outre-Forêt : parcours pastoraux. Cette revue est consultable à la BNU, au 3ème étage.

Extraits de cet article :

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Descartes, ses séjours en Hollande

René Descartes (1596-1650), suite de la chronique Universités des Provinces-Unies. Wikipédia, « en novembre 1616, Descartes obtient son baccalauréat et sa licence en droit civil et canonique à l’université de Poitiers. Après ses études, il part vivre à Paris. De cette époque date un probable traité d’escrime. Il finit par se retirer en solitaire dans un quartier de la ville pour se consacrer à l’étude pendant deux années de vie cachée : Heureux qui a vécu caché est alors sa devise ».

1618. Descartes a 22 ans. Il part en Hollande. Venu étudier l’art militaire en 1618 à l’armée du prince Maurice de Nassau, prince d’Orange, il se lie d’amitié avec Isaac Beckman, médecin et mathématicien qu’il considéra comme l’inspirateur et le père spirituel de ses études.

1619 (23 ans). Descartes quitte la Hollande pour le Danemark, puis l’Allemagne, où la guerre de Trente Ans éclate, et assiste au couronnement de l’Empereur Ferdinand à Francfort. Il s’engage alors dans l’armée du duc Maximilien de Bavière.

Bonnes feuilles de Christophe de Voogd, Histoire des Pays-Bas, pages 121 à 127 (cliquer ici pour lire ces pages).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales