Archives de Catégorie: A. Histoire moderne

Le cardinal Dubois, 30 ans en 1686

Suite des chroniques de la série : elles/ils ont eu 30 ans en… L’abbé Guillaume Dubois, né à Brive-la-Gaillarde en 1656, mort en 1723. 30 ans en 1686 : il est alors précepteur du futur duc d’Orléans, régent de 1715 à 1723.

1662 (6 ans). Guillaume Dubois est inscrit à la petite école du Prieuré Saint-Martin (Brive-la-Gaillarde).

1665-1672 (9-16 ans). Inscrit au Collège des Pères de la doctrine chrétienne, à Brive.

« Le collège de Brive, fondé en 1606 par des consuls de la ville, fut d’abord confié aux dominicains. Ces derniers ne donnèrent pas entière satisfaction, les turbulents élèves de l’établissement se faisant à maintes reprises remarquer par leurs débordements et leurs comportements licencieux.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, Non classé

La carrière du Cardinal Dubois

Guillaume Dubois (1656-1723) naît à Brive-la-Gaillarde, dans une famille d’édiles municipaux. « Son père, Jean Dubois, docteur en médecine (apothicaire selon certains) est édile municipal. Sa mère est Marie de Joyet de Chaumont. Son frère aîné, né en 1650, devint maire perpétuel de Brive. Un frère cadet, né en 1665, devint abbé de Caunes » (source Wikipédia).

Guillaume n’a ni ascendance noble, ni fortune foncière, ni réseau à la Cour. Sa carrière professionnelle ne pouvait donc passer que par l’acquisition d’un capital éducatif : il le rentabilisera rapidement par l’exercice d’une mission éducative-clé (préceptorat du futur duc d’Orléans). Par là, il se constituera un solide réseau politico-religieux, en dépit de rumeurs malveillantes et de cabales dont il sera l’objet tout au long de sa vie.

L’efficacité qu’il démontrera dans l’exercice de charges politiques importantes (négociation de la triple Alliance en 1717, de la quadruple Alliance en 1718-1720) seront récompensées par des prébendes de plus en plus importantes.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France

Fontaines d’Aix-en-Provence

Découvrir Aix-en-Provence : ses églises (chronique du 2 août 2019), ses hôtels particuliers du 16ème au 18ème siècle (chronique du 3 août 2019), ses fontaines (chronique ci-dessous).

Diaporama de 21 photos : fontaine des quatre Dauphins, fontaine des trois Tritons (dans le jardin de l’hôtel de Caumont), fontaine des Bagniers, fontaine de la place d’Albertas.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire des eaux thermales d’Aix-en-Provence (Source Ville d’Aix).

  • « C’est aux eaux thermales que la Ville d’Aix doit une grande partie de sa réputation. L’abondance des eaux chaudes ou froides, déjà célèbres au temps des Romains pour leurs vertus bienfaisantes sur la fécondité des femmes, détermina Caïus Sextius Calvinus à établir en ces lieux, les légions romaines qu’il commandait…
  • Détruits par les Sarrasins en 737, les thermes  ne furent rétablis qu’après la réédification de la Ville.
  • Les comtes de Provence, qui faisaient grand cas des eaux d’Aix et des vertus thérapeutiques qu’on leur attribuait alors sur la guérison du goitre et des écrouelles, contribuèrent à les faire apprécier. Une des principales sources d’eau chaude était celle dite des « étuves », derrière le couvent des observantins, dont les bains, étuves et lavoirs attiraient une affluence considérable ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. PACA Corse, E. Ingénierie

Aix. Hôtels 16ème-18ème

Découvrir Aix-en-Provence : ses églises (chronique du 2 août 2019), ses hôtels particuliers du 16ème au 18ème siècles (chronique ci-dessous), ses fontaines (chronique 3 à venir).

Diaporama de 32 photos : Hôtel de ville, Tour de l’horloge, Hôtel de Caumont (Centre d’Art), Hôtel de Boisgelin (1ère photo ci-dessous), Hôtel Maynier d’Oppède.

Les hôtel particuliers d’Aix-en-Provence (blog Le Duo gourmand). « Depuis sa création sous l’ère romaine (124 avant J-C), Aix-en-Provence a toujours joui d’une grande notoriété mais c’est au 12e siècle que cette ville va prendre son essor avec l’installation des Comtes de Provence qui y amènent une cour raffinée et lettrée…

On dénombre pas moins de 160 demeures bâties entre le 16ème et le milieu du 18ème siècle. Les plus anciennes ont appartenu à la Noblesse d’épée, qui a été vouée aux fonctions politiques et représentatives au moment où Aix est redevenue la capitale de sa région, aux alentours de 1501. Ces hôtels étaient pour la plupart de taille modeste et permettaient d’abriter une famille ainsi qu’une dizaine de serviteurs vivant dans les communs, des bâtiments situés à l’arrière des cours ou des jardins »…

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. PACA Corse

Aix-en-Provence. Églises

Découvrir Aix-en-Provence : ses églises (chronique 1), ses hôtels particuliers (chronique 2), ses fontaines (chronique 3).

Quelques repères historiques. « En 123 av. J.-C., à la suite de l’appel des Grecs de Massalia (Marseille), en conflit permanent avec les tribus ligures et gauloises du voisinage, le consul Gaius Sextius Calvinus prend et détruit cette ville-oppidum. Il y installe ensuite, près des sources thermales, un camp qui devient rapidement une ville, du nom d’Aquae Sextiae, afin d’assurer la sécurité des transports commerciaux entre Rome et la cité phocéenne de Massalia »

Cliquer sur les images pour les agrandir

Églises : Cathédrale Saint-Sauveur, Couvent des Augustins, Chapelle des Pénitents blancs. Diaporama de 29 photos.

Cathédrale Saint-Sauveur. « Cet édifice, construit sur l’emplacement du forum antique et, selon la légende, sur les fondations d’un ancien temple dédié au dieu Apollon, rassemble une multitude de styles architecturaux, du fait des nombreux remaniements qu’elle subit au fil des siècles… De la façade, on distingue trois étapes de construction du bâtiment : tout d’abord la façade nue de la nef romane a été construite au XIIe siècle, suivie quelques années plus tard par le mur fait de blocs antiques à bossages… Le seul élément récent est le portail qui ferme la nef gothique et qui est daté du XVIe siècle ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. PACA Corse, E. Arts Lettres Langues

Sciences Po Aix-en-Provence

L’enseignement supérieur à Aix-en-Provence en quelques dates-clés :

  • 1409. Louis II d’Anjou (1377-1417), comte de Provence et roi de Sicile, fonde l’université d’Aix, confirmée par une bulle du pape Alexandre V. Elle est administrée par l’archevêque, en tant que chancelier de l’université, et par un recteur.  Histoire de cette première université : cf note 2.
  • 1846-1950. Université des Lettres dans l’Hôtel Maynier d’Oppède (cf. note 1)
  • 1956. Fondation de Sciences-Po Aix
  • 1970-2011. Université de Provence
  • depuis 2012. Aix-Marseille Université.

Bâtiment unique de l’université des Lettres de sa création en 1846 à 1950, l’Hôtel Maynier d’Oppède (1757) accueille aujourd’hui Sciences Po Aix.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, A. Université médiévale, B. Photos, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, F. 19ème et 20ème siècles

Ungerer. Enlèvement d’Europe

Enlèvement d’Europe (Parlement européen, Strasbourg)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Présentation de l’exposition Tomi Ungerer l’Européen (jusqu’au 3 novembre 2019). « Le Musée propose de découvrir le rapport de l’œuvre de Tomi à l’Europe ».

  • « Strasbourgeois de naissance, l’artiste est très attaché à l’idée de l’Europe. Les valeurs de justice, de tolérance et d’humanisme qu’elle véhicule lui tiennent à cœur. Il met l’accent sur le rôle de moteur que jouent les relations franco-allemandes dans la construction européenne et sur la place particulière qu’y occupe l’Alsace de par son histoire ».

Enlèvement d’Europe, Vieux Brisach, Bade Wurtemberg

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ungerer. Enlèvement d’Europe

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Europe (autres), F. 19ème et 20ème siècles

Th. More. L’Utopie, cartes de l’île

Exposition à la BNU Strasbourg (jusqu’au 20 octobre 2019), Hors du monde : la carte et l’imaginaire.

Chronique 6/6. Thomas More, l’Utopie (1516). Deux cartes de l’île (1516 et 1518).

Thomas More (1478-1535), juriste, historien, théologien et homme politique. Utopia (1516) n’était pas un traité d’économie mais plutôt une satire de la société de son temps.

  • Nommé Ambassadeur extraordinaire, puis Chancelier du roi  par Henri VIII, il désavoue le divorce du Roi et refuse de cautionner le schisme avec Rome : il démissionne de sa charge en 1532. Devant la persistance de son attitude, il est emprisonné, puis décapité comme traître en 1535.

L’Utopie. Traduction française de la version intégrale, Victor Stouvenel, 1842. Version originale de 1842, Facsimile Gallica

Lire la suite

Commentaires fermés sur Th. More. L’Utopie, cartes de l’île

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, D. Europe (autres), E. Economie Gestion

La cartographie humoristique

Exposition à la BNU Strasbourg (jusqu’au 20 octobre 2019), Hors du monde : la carte et l’imaginaire.

Chronique 5/6. La cartographie humoristique. Album de 17 photos

  • Le lion Belgique, carte des 17 provinces des anciens Pays-Bas (1622).
  • Carte drolatique de l’Europe (1870).
  • Carte politique caricaturale pour l’Europe (1914).

1.Pieter van den Keere, ou Petrus Kaerius en latin, est un graveur et cartographe néerlandais (1571-1646). Les États généraux lui commandent le 24 janvier 1618, contre la somme de 150 florins, la livraison de Petri Kaerii Germania Inferior id est, XVII Provinciarum ejus novae et exactae Tabulae Geographicae, cum Luculentis Singularum descriptionibus additis. à Petro Montano. Source Wikipédia.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur La cartographie humoristique

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, D. Allemagne, D. Italie, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Expo BNU. L’Eldorado et ses cartes

Exposition à la BNU Strasbourg (jusqu’au 20 octobre 2019), Hors du monde : la carte et l’imaginaire.

Chronique 4/6. L’Eldorado et ses cartes. Le livre de Walter Raleigh (1596), les cartes de Thomas Harriot, Levinus Hulsius, Willem Jansz Blaeu, Justus Danckerts.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1.Explorer. Notice BNU. « Un roi couvert de poussière d’or : le rituel d’intronisation des Chibchas marque l’esprit des premiers voyageurs en Amérique. Le mythe se répand d’un pays à la richesse prodigieuse, l’Eldorado. Introuvable, sinon sur les cartes, le lac Parime et la ville fabuleuse de Manoa attisent l’appétit des aventuriers et les débats des savants ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Expo BNU. L’Eldorado et ses cartes

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, E. Mobilité internationale, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales