Archives de Catégorie: B. Photos

Strasbourg. La Manif en 30 photos

Strasbourg, 9 octobre 2018. Manifestation intersyndicale, avec la participation majoritaire de la CGT et de Force Ouvrière. Diaporama de 30 photos

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

2 000 manifestants pour l’augmentation du pouvoir d’achat, pour la défense du service public et de l’emploi public. 2 000 manifestants pour un tel défi, c’est évidemment fort peu, trop peu.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Fête de la Science (6-14 octobre)

Programme de la Fête de la Science dans le Bas-Rhin du 6 au 14 octobre 2018.

Huit pages pour présenter les évènements, à Strasbourg évidemment, mais aussi dans huit autres villes du département.

Cliquer pour agrandir les images

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. PACA Corse, E. Sciences

Strasbourg, cathédrale, transept Sud

Journées Européennes du Patrimoine, la chance d’avoir pu monter dans l’échafaudage jusqu’au niveau des tympans des deux portails du transept Sud de la Cathédrale de Strasbourg

Cliquer sur les images pour les agrandir

Citations de Pierre Pardoux, La cathédrale de Strasbourg. Cathédrale Française ? Cathédrale allemande ? Éléments pour une réponse, CNRS  I Revues, 1989. « L’ensemble du portail du transept sud est dédié au triomphe de la Vierge, assimilé au triomphe de l’Église. Le transept sud fut terminé vers 1238. H. de Veringen était mort en 1223 et c’est Bertold de Teck (1223-1244) qui lui avait succédé. En 1225, il avait été envoyé par le Pape à Reims pour arbitrer un conflit ecclésial conjointement avec l’archidiacre du lieu. Il avait eu l’occasion de voir de grandes églises en construction, à Paris et en Champagne et à la suite de ce voyage, il fit venir des tailleurs de pierre champenois et parisiens.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie

Elles restaurent la cathédrale

Des entreprises restaurent la Cathédrale de Strasbourg. Chantier de restauration du bras Sud du transept (2016-2019).

Cliquer sur les images pour les agrandir

La première tranche des travaux de restauration est terminée (lire également la chronique La gnomonique et les cadrans solaires du transept Sud)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie

Un prieuré du 12ème en Périgord

Archignac, église Saint-Étienne (citations de la présentation de l’édifice – site de la commune).

Cliquer sur les images pour les agrandir

L’église Saint-Étienne d’Archignac était à l’origine un prieuré dépendant de l’Abbaye de Saint Amand de Coly (chanoines réguliers de Saint-Augustin) (chronique et 62 photos). L’édifice, qui est cité en 1168, date de la première moitié du 12ème siècle, mais des éléments ont été rajoutés ou reconstruits.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

Happy (fresque) par Wonderbabette

Street Art. A Hoenheim, ville au nord de l’Eurométropole strasbourgeoise, une fresque participative, très colorée, longue de 200 mètres : un record ! L’auteur, Wonderbabette (Elisabeth Reziciner).

Diaporama de 35 photos.

Texte : Happy, rue des Vosges, Hoenheim. « La fresque a été réalisée entre juillet 2016 et septembre 2017.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues

12ème, église fortifiée en Périgord

Abbaye Saint-Amand-de-Coly (Dordogne).

1.Histoire. Sources : citations de Wikipédia, du Guide de visite (Les amis de Saint-Amand-de-Coly, 4 pages) et explications in situ.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Au 6ème siècle, un ermitage en forêt. Une première abbaye est détruite en 857 au cours d’incursions des Normands qui remontaient la Vézère… C’est probablement Odon, abbé de Cluny, qui la fait renaître. Au cours d’une visite, en 937, à l’abbaye de Saint-Sore, il constate qu’elle a été spoliée par les comtes de Périgord. Il obtient que l’abbaye soit placée sous la sujétion du Roi.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

Poitiers. Saint-Pierre, dès 1160

Poitiers. Cathédrale Saint-Pierre (source Wikipédia). Photos d’avril 2018

« Construite à l’initiative d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt à partir de 1160, consacrée en 1379, la cathédrale Saint-Pierre est de style gothique angevin (emploi de voûtes bombées sur plan carré) et s’apparente aux églises-halles par sa division en trois vaisseaux d’égale hauteur. La façade, cantonnée de deux tours inachevées, emprunte des éléments à la grammaire stylistique du nord de la France.

1.Le vaisseau. Des contreforts massifs en lieu et place des arcs-boutant soutiennent l’édifice.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

Poitiers. Le vitrail de la crucifixion

Source. 20 siècles en cathédrales, éditions Monum, 2001. Le vitrail dans les cathédrales par Françoise Perrot.

« Le vitrail de la crucifixion de la Cathédrale Saint-Pierre de Poitiers est l’un des chefs-d’œuvre de l’art du vitrail. Datation (cf. infra : entre 1161 et 1173).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Il se décompose aisément en trois parties. La principale est la partie centrale où se tient la croix du Supplicié sur presque la moitié de la hauteur totale. La croix est en rouge surligné de bleu, ce qui la fait bien ressortir de l’ensemble de la composition. A gauche se tiennent la Vierge et Longin (le centurion romain qui plongea sa lance dans le flanc du Crucifié). A droite, on trouve saint Jean et Stéphaton (le légionnaire qui, selon la tradition, présenta à Jésus une éponge imbibée de vinaigre).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Ingénierie

Oslo. Egil Spangen, physicien

Mon ami Egil Spangen, physicien norvégien, est décédé à Oslo. Mort d’un cancer dans sa 88ème année. Mort dans la sérénité, pouvant ainsi demander aux médecins de ne pas prolonger inutilement les soins.

Une cérémonie d’hommage aura lieu demain, dans l’affection de ses amis et des siens, de son épouse, Anne-Lise Hostmark-Tarrou, de leurs enfants et petits-enfants. Nous leur adressons, Cécile et moi, toutes nos amitiés.

Cliquer sur les images pour les agrandir

C’est en 1995 que je rencontre Egil pour la première fois. A Oslo. Son épouse, Anne-Lise, professeur en Sciences de l’éducation, participe en effet au projet Européen EVALUE (Évaluation et auto-évaluation des universités en Europe). A cette date, Egil est déjà en retraite. Je sens tout de suite que c’est un homme à la fois chaleureux et réservé (… sans doute parce qu’il pense ne pas parler assez bien le français !).

2017. Poussan (Hérault)

Bien sûr, à chaque rencontre, en Norvège ou en France, nous discutons de l’évolution politique, économique et universitaire de nos deux pays.

2005. Paris lors de notre mariage

2010. Pezenas

Deux temps dans la carrière universitaire d’Egil. Une première partie classique : docteur en sciences physiques, professeur à la Faculté des Sciences d’Oslo, il devient un jour responsable du département de physique (il s’intéresse d’ailleurs à l’Histoire de la Faculté des Sciences).

S’engage alors une autre carrière : celle d’un administrateur pour l’ensemble de la Faculté des Sciences, à temps plein et jusqu’à la retraite. Cette mobilité d’un statut à l’autre, d’une fonction à une autre est possible et non pénalisante en Norvège. En France, les enseignants-chercheurs qui, de fait, n’enseignent plus quand ils ont des responsabilités administratives importantes, cherchent à conserver un cumul de revenu jusqu’à la retraite. Le système de changement de statut est plus transparent en Norvège.

Parmi ses nouvelles fonctions, Egil devient « le » spécialiste des régimes de retraites de l’enseignement supérieur et de la recherche, régimes par répartition. Au fil de nos discussions, j’ai compris qu’il valait mieux être retraité en Norvège qu’en France. Et encore, c’était avant l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République !

En retraite, Egil ne coupe pas les ponts avec l’université d’Oslo ou, plutôt et dit autrement, l’université continue à mobiliser l’expertise de ses anciens (Egil est ainsi associé à plusieurs missions en Afrique, en Tunisie, au Mali). Elle les accueille dans ses murs, les protégeant de l’isolement qui menace avec les années de retraite qui s’accumulent. Plusieurs fois par mois, Egil prenait sa moto et partait à l’université y retrouver avec bonheur ses « copains ». Ils étaient toujours chez eux dans l’université.

2007. Oslo, Parc de Vigeland

Anne-Lise, Egil et la France. Ils y venaient plusieurs fois par an. Quand les enfants étaient petits, ils avaient acheté une maison à Poussan dans l’Hérault. Deux jours de voyage en voiture depuis Oslo. Une étape en Alsace à Sélestat, dans l’Hôtel aux murs peints en rose. Nous l’avons retrouvé avec eux. Émotions.

Egil avait de multiples passions, intellectuelles (il était un grand lecteur) et gastronomiques (les vins français, les fruits de mer). Il était d’une exceptionnelle générosité, ouvrait pour nous d’excellentes bouteilles, recommandées ou offertes par Christian.

Avec Egil aimait garder la mémoire des moments importants. La photographie : une passion commune.

2009. Reims

2013. Lanzarotte

2011. Devant le Palais universitaire de Strasbourg

La dernière photo, Poussan, août 2017. Anne-lise et Cécile sont parties « faire les boutiques » des artisans d’art à Pézenas. Egil et moi déjeunons en tête à tête dans la petite pizzeria du village. Il se prépare à me prendre en photo.

Egil, mon ami Egil, notre ami Egil, te voilà parti et, tu le sais, tu nous manques déjà. Nous viendrons à Oslo nous recueillir sur ta tombe.

Tu as vécu une vie que tu as aimée. Tu as été heureux et tu as toujours voulu faire plaisir aux autres. Tu as été professeur d’université et responsable administratif et tu es toujours resté modeste. Tu t’es accroché pour parler de mieux en mieux le français et j’ai découvert ainsi une autre de tes qualités : tu avais de l’humour, beaucoup d’humour. Un atout pour mener une vie d’honnête Homme.

Merci pour tout, mon ami Egil !

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Sciences