Archives de Catégorie: C. Bourgogne Franche-Comté

Univ. Besançon. Duel sans vainqueur

Chroniques sur les élections des conseils centraux de l’université de Franche-Comté :  Président Jacques Bahi : bilan de deux mandats par Sudversion (20 février 2020) ; Duel électoral à Besançon (7 mars 2020).

Les élections ont eu lieu le 10 mars 2020. Deux candidats élus au Conseil d’administration brigueront la présidence de l’université, Macha Woronoff, 60 ans, diplômée de l’université de Franche-Comté, est professeure de pharmacie clinique, vice-présidente sortante en charge du conseil d’administration, et Daniel Gilbert, 50 ans, professeur en biologie et écologie, élu d’opposition au Conseil d’administration.

Le duel électoral du 10 mars 2020 n’a pas désigné de vainqueur. Au conseil d’administration (36 membres dont 8 personnalités extérieures) qui élira la/le président/e, Macha Woronoff et Daniel Gilbert pourront compter chacun sur 8 voix d’administrateurs, obtenues dans les collèges des enseignants (301 voix pour N. Woronoff, 131+170 ; 404 voix pour Daniel Gilbert, 93+311).

Pour être élu-e président-e, il leur faudra obtenir la majorité absolue, soit 19 voix sur 36. Résultats du scrutin. Rien n’est jamais joué quand les professeurs et les autres enseignants votent pour des listes différentes, opposées. Je fais pour ma part l’hypothèse que les enseignants et les chercheurs de rang B n’ont plus les mêmes intérêts que ceux des rangs A ni dans le champ de la formation, ni dans le champ de la recherche. Les professeurs et directeurs de recherche souhaitent la continuité de la gouvernance, maintenir les réseaux constitués au cours du ou des deux mandats précédents.

Collège A
Collège B

Quelques commentaires. 1. Taux de participations. En 2020, ce taux a été supérieur à celui observé en 2016, et ce dans chacun des 3 collèges des personnels.

  • A (professeurs) : 87,68% (242/276). Participation très forte
  • B (autres enseignants) : 65,99% (685/1038). Participation moyenne
  • C (BIATSS) : 65,36% (751/1149). Participation moyenne
  • Usagers : 9,46% (2173/22969). Participation faible (moins de 10%)

Élections 2016. La participation au scrutin a été moyenne : 70,98% dans le collège des professeurs (203 votants sur 286 inscrits), 62,08% dans le collège des autres enseignants (542 sur 873), 60,18% dans le collège des BIATSS (671 sur 1115). La participation a été faible – c’est traditionnel –   dans le collège des usagers (2.461 votants sur 21.537 inscrits, soit 11,43%).

2. Listes en compétition. Nombre important dans chacun des différents collèges (8 listes chez les BIATSS !). Ce qui veut dire que toutes les listes n’auront pas de siège d’administrateur.

  • A (professeurs) : 3 listes
  • B (autres enseignants) : 5
  • C (BIATTS) : 8. Pas de liste portant le nom de l’une ou l’autre liste d’enseignants. Bien sûr, certaines listes se sont déclarées officieusement pour tel ou tel candidat à la présidence (2 élus pour Daniel Gilbert, 1 pour macha Woronoff
  • Usagers : 5

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Univ. Bourgogne. Président Thomas

9 mars 2020. Communiqué de l’université de Bourgogne. Le Conseil d’administration a procédé à l’élection du président de l’uB. Vincent THOMAS, porteur des listes Ensemble pour une université humaine, ouverte et ambitieuse, a été élu avec 17 voix sur 32. La durée de son mandat sera de 4 ans.

Article du Bien public. « Ancien doyen de la faculté de droit, sciences économique et politique de Dijon, Vincent Thomas endossera, ce mardi, le costume de président de l’université de Bourgogne. En concurrence avec Sébastien Chevalier et après un vote très serré les 4 et 5 février, Vincent Thomas a été élu, ce lundi, par le conseil d’administration de l’université, par 17 voix contre 13 (sur 32 votants).

« C’est la concrétisation d’un long travail et d’un projet qui a pour but de rassembler l’université », a réagi le nouveau président de l’uB, ce lundi après-midi. « Maintenant, mon objectif, c’est que l’on traite les grands dossiers qui intéressent l’université. […] La campagne a été assez longue et pendant ce temps-là, un certain nombre a été mis en suspens. Je pense notamment à celui de la Comue (communauté d’universités et établissements de Bourgogne-Franche-Comté), qu’il faudra défendre dès cet automne ».

11 février 2020. Chronique d’Histoires d’universités : Bourgogne, Président. Rien n’est joué

Après les élections des 4 et 5 février 2020 aux conseils centraux, la course à la présidence oppose eux candidats : Sébastien Chevalier, Vincent Thomas.

Qui est victorieux ? Il faut examiner précisément les résultats. Taux de participation aux élections du Conseil d’administration

  • collège A, professeurs et assimilés : 78,93 % (311 votants)
  • collège B. maîtres de conférences et assimilés : 68,27 % (695 votants)
  • collège C. BIATSS : 63,53 % (918 votants)
  • collège des étudiants : 13,22 % (4 133 votants)

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Coronavirus & Élection à l’université

Université de Franche Comté, élection des Conseils centraux, mardi 10 mars 2020. Point A. Le coronavirus (COVID 19) s’invite dans les élections. Message du Président : les personnels et les étudiants habitant le Haut-Rhin sont invités « à rester chez eux jusqu’à nouvel ordre ».

Point B. Daniel Gilbert, candidat à la présidence de l’université : « Cet empêchement de se rendre à l’université, même s’il est justifié par la situation actuelle, constituerait une grave rupture d’égalité qui serait susceptible d’entrainer un report ou une annulation des élections »

Les chroniques précédentes :

4ème chronique sur les élections franc-comtoises. A. Message du président Bahi, 6 mars 2020.

« A l’attention des personnels et étudiants résidant dans le département du Haut-Rhin.
En raison du caractère très évolutif de l’épidémie de coronavirus (COVID-19) sur le territoire français, le Président de l’université de Franche-Comté demande à tous les personnels et étudiants résidant sur Mulhouse (cluster stade 2 renforcé) de bien vouloir suivre les consignes reçues du Haut Fonctionnaire à la Défense et à la Sécurité à savoir : ne pas se rendre dans leurs établissements d’enseignement supérieur situés hors de la zone. Ainsi, nous si vous êtes concernés, nous vous demandons de bien vouloir rester chez vous et ne pas vous rendre à l’Université jusqu’à nouvel ordre.

Par ailleurs, la Préfecture du Haut-Rhin a communiqué à 13h sur le renforcement des mesures pour tout le département. Ainsi, on peut penser que les recommandations valables pour les résidents de la commune de Mulhouse soient étendues à l’ensemble des résidents du département du Haut-Rhin ».

B. Communiqué de Daniel Gilbert, candidat à la présidence de l’université, 7 mars 2020.

« Monsieur le Recteur, Monsieur le président de l’UFC. Plusieurs collègues et étudiants travaillant dans le nord-Franche-Comté m’alertent sur un message envoyé hier vendredi 06 mars par la présidence de l’université et indiquant que « tous les personnels et étudiants résidant sur Mulhouse (cluster stade 2 renforcé) ne devront pas se rendre dans leurs établissements d’enseignement supérieur situés hors de la zone » et  « de bien vouloir rester chez vous et ne pas vous rendre à l’Université jusqu’à nouvel ordre ».

Comme vous le savez, des élections auront lieu le 10 mars à l’université. Or ces collègues m’informent qu’ils ne seront pas en mesure de voter comme de nombreux autres enseignants, BIATSS et étudiants. Cette situation concerne de nombreuses personnes de l’IUT Belfort Montbéliard et de l’UFR STGI et plus généralement de toute notre université. En particulier, de nombreux étudiants de Mulhouse sont inscrits dans notre établissement. Il semblerait par exemple que plus de 10%  des étudiants de l’IUT ne seraient pas en mesure de voter et qu’à l’échelle de l’UFC ce sont probablement plusieurs centaines de personnes qui seraient susceptibles d’être concernées. Par ailleurs, comme l’indique le message ci-dessous, il n’est pas exclu que la zone de confinement s’étende à l’ensemble du département du Haut-Rhin, voire plus d’ici mardi.

Cet empêchement, même s’il est justifié par la situation actuelle, constituerait une grave rupture d’égalité qui serait susceptible d’entrainer un report ou une annulation des élections, d’autant plus que certains votants habitant Mulhouse sont des soutiens affichés de candidatures, voire même sont candidats à l’élection.

En tant que membre de la commission électorale, je vous demande donc de prendre des mesures exceptionnelles pour permettre à ces personnes de voter le 10 mars. Il pourrait s’agir d’un vote par correspondance (impression du bulletin de vote, vote par envoi d’une double enveloppe), d’un vote électronique en utilisant l’adresse mail en univ-fcomte.fr, ou au minimum d’autoriser les personnes concernées à faire des procurations y compris le jour du vote en envoyant un mail et une copie scannée de leur pièce d’identité. La situation des différents bassins de vie actuellement en confinement ou potentiellement confinés dans les heures à venir fait qu’il serait sans doute judicieux d’ouvrir cette possibilité à toutes les personnes concernées par des décisions préfectorales.

Cordialement, Daniel Gilbert,

Commentaires fermés sur Coronavirus & Élection à l’université

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Bourgogne Franche-Comté

Univ. Franche-Comté vote le 10 mars

Suite de la chronique du 20 février 2020 : Président Bahi, Bilan de Sudversion, des critiques factuelles, pertinentes, cinglantes et humoristiques…

L’UFC ne communique pas sur les élections aux conseils centraux et à la présidence de l’université. Pourquoi ? Parce que son président, Jacques Bahi, s’en désintéresse ? Après quatre années de vice-présidence (2008-2012) et deux mandats à la tête de l’université (2012-2020), il ne peut se présenter pour un troisième mandat qui le mènerait tranquillement à l’âge de la retraite. Après moi le déluge ?

J’ai navigué à 3 ou 4 reprises sur le site de l’université, recherchant des infos sur les élections. J’ai d’abord découvert la cérémonie des vœux 2019 du président Bahi : vidéo de 54’42. C’est moins marrant que le bilan de Sudversion !

Puis, dans un compte-rendu de Conseil d’administration, j’ai trouvé le calendrier des élections 2020 : élections des conseils le 10 mars 2020, élections du/de la président/e le 6 avril, soit un délai de 27 jours entre les deux élections. C’est un délai moyen : cf. la chronique Délai pour élire le/la président/e ?

Commentaires fermés sur Univ. Franche-Comté vote le 10 mars

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Présidence Bahi, bilan Sudversion

2012-2020. Jacques Bahi termine son second mandat à la présidence de l’université de Franche-Comté. Les élections pour renouveler les conseils centraux auront lieu en mars 2020. Viendra ensuite l’élection de la / du président (e) par le seul Conseil d’administration.

2020 est « une année à élections » dans la majorité des universités. Mes chroniques sur ces élections commencent toutes par une tentative de bilan.

Cette fois, j’accueille un bilan fait par un syndicat, Sud Éducation (Solidaires, Unitaires, Démocratiques), Franche-Comté, dans Nouvelles de la Sudversion, n°43, février-mars 2020. Depuis 2011, les chroniques d’Histoires d’universités donnent les Nouvelles de la Sudversion : des critiques factuelles, pertinentes, cinglantes et humoristiques ; elles sont toujours un régal intellectuel.

Jacques Bahi : l’heure du bilan. Roi fainéant ou Vlad l’Empaleur ? Un peu des deux… (pages 4 et 5 du n°43 de Nouvelles de la Sudversion)

« Huit ans qu’il était là, cela commençait à faire long. Arrivé au pouvoir en 2012, Jacques Bahi aura traversé toutes les années Hollande et la moitié des années Macron. Il aura connu Fioraso, Vallaud-Belkacem, Mandon et Vidal. Que retiendra-t-on de lui ?

Peut-être tout d’abord que l’homme n’était pas un orateur. L’éloquence n’était pas son fort, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. On se souvient avec une certaine gêne de l’oraison funèbre qu’il a prononcée pour son défunt prédécesseur, Claude Condé, avec ses répétitions de formules creuses et maladroites (« Et quel doyen tu fus. Et quel président tu fus »).

Il n’était pas non plus un grand travailleur. Jusqu’au bout, l’amateurisme et l’approximation furent ses lignes de conduite. Combien de fois l’a-t-on entendu répéter, en comité technique ou au conseil d’administration, « Je découvre ce dossier en même temps que vous » ! Jacques Bahi, avant tout, ne connaissait pas ses dossiers. Par contre, il adorait voyager, notamment en Asie.

Commentaires fermés sur Présidence Bahi, bilan Sudversion

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Bourgogne, Président. Rien n’est joué

Sophie Béjean, professeur de sciences économiques, a été présidente de l’université de Bourgogne de 2007 à 2012. En 2012, elle a échoué dans sa conquête d’un second mandat. A propos de Sophie Béjean : chroniques d’Histoires d’universités.

Alain Bonnin, professeur de médecine, a été élu à la présidence de l’université de Bourgogne en juillet 2012 et réélu le 4 mars 2016. Il avait été vice-président en charge des finances et locaux puis également du conseil d’administration de 2007 à 2011. En 2020, il ne pouvait se présenter pour un troisième mandat. A propos d’Alain Bonnin : chroniques d’Histoires d’universités

En 2020, après les élections des 4 et 5 février aux conseils centraux, la course à la présidence oppose deux candidats : Sébastien Chevalier, Vincent Thomas.

Université de Bourgogne, avril 2010

Commentaires fermés sur Bourgogne, Président. Rien n’est joué

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Sophie Béjean, rectrice en Occitanie

Sophie Béjean, née le 22 juin 1964 à Grenoble, professeur de sciences économiques, présidente de l’université de Bourgogne de mai 2007 à mai 2012, n’est pas réélue pour un second mandat 2012-2016. Nommée rectrice de l’académie de Strasbourg (4 mars 2016). Nommée rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l’académie de Montpellier, le 5 février 2020.

Le blog Histoires d’Universités a été créé en janvier 2009. J’ai interviewé Sophie Béjean le 20 avril 2010, dans son bureau de Présidente à Dijon. Elle est alors âgée de 46 ans. Enquête également dans l’ensemble des secteurs de l’université. Mes chroniques dijonnaises ont été détruites lors de la fermeture des blogs du Monde, je ne les avais pas sauvegardées ! De ce séjour agréable et pertinent à Dijon, il me reste cependant près de 500 photos. Qui veut les archiver ?

Sophie Béjean, que ferez-vous après votre 1er mandat de présidente ? Elle envisageait  avec plaisir un retour à ses missions d’enseignant-chercheur, à ses recherches et responsabilités en économie de la santé.

Je ne comprends pas pourquoi Sophie Béjean a accepté en 2016 d’être nommée Rectrice à Strasbourg sous la Gauche et d’être promue le 5 février 2020, super-rectrice en Occitanie.

  • Oser accepter cettefonction quand on n’a pu faire un second mandat de Présidente parce que battue aux élections en 2012.
  • Oser accepter quand la COMUE Université Franche-Comté Bourgogne, fondée en 2010, a échoué à s’imposer sur la scène concurrentielle de l’ESR et semble aujourd’hui être en coma avancé.
  • Oser accepter quand on a piloté en 2014-2015 et publié, Pour une société apprenante (rapport Stranes), rapport inutile, vite enterré dans un tiroir.

Commentaires fermés sur Sophie Béjean, rectrice en Occitanie

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, Non classé

Bâle 1019. Exposition Or & Gloire

Or & Gloire – Dons pour l’éternité. Exposition du Kunstmuseum Basel, à l’occasion du millénaire de la consécration de la Cathédrale de Bâle, à l’automne 1019, en présence de l’Empereur Henri II et de son épouse Cunégonde de Luxembourg.

Bustes reliquaires de Saint Henri et de Sainte Cunégonde (1er quart 15ème)

Présentation sur le site du musée. « La consécration de la cathédrale le 11 octobre 1019 en présence de l’empereur Henri II (1002–1024) mettait un point d’orgue à un processus marquant pour la région du Rhin supérieur : le passage de Bâle de la domination bourguignonne à celle du roi allemand de Francie orientale en 1006. Pour aller plus loin : l’Europe en l’an 1000.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Bâle 1019. Exposition Or & Gloire

Classé dans AB. Art médiéval et moderne, AE. Histoire médiévale, BA. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, D. Allemagne, D. Suisse, E. Arts Lettres Langues, Non classé

Bienvenue au nouveau Sudversion

Sud Éducation Franche-Comté, Nouvelles de la Sudversion, n°41, septembre 2019.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Sudversion consacre la première partie de son numéro de septembre à Bienvenue en France, la stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux. Extraits de l’article de Sudversion :

  • « Interrogée par un collègue de la CGT, la falote et inconsistante députée du Doubs, Fannette Charvier, a récité les éléments de langage du dossier de presse gouvernemental comme si elle était au catéchisme : les frais des uns financeront les bourses des autres. On les accueillera mieux, bla bla bla. Elle s’est plu à imaginer qu’on irait, par exemple, chercher des étudiants à l’aéroport.
  • Mais quel aéroport ? Celui de Roissy Charles-de-Gaulle, celui de Bâle-Mulhouse, celui de Genève, celui de Lyon ? Ou peut-être qu’elle pensait à celui de Dole. Et qui va aller les chercher ? On sait bien qu’il n’y a personne pour faire cela. Il est cocasse de dire de telles choses à un personnel d’université.
  • La France s’est très bien organisée pour “raccompagner” les étrangers chez eux. L’inverse…

Lire la suite

Commentaires fermés sur Bienvenue au nouveau Sudversion

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Mobilité internationale

Europe. Projet de navigation fluviale

Strasbourgeois, je me promène souvent le long du Rhin. J’aime voir les bateaux ou les convois entrer et sortir des écluses, être impressionné par la violence du courant lors des crues, comprendre le parcours des passes à poisson…

Passe à poissons de Gambsheim sur le Rhin

Strasbourg est le siège de CroisiEurope, leader européen de la navigation fluviale de tourisme. J’ai eu la chance de voyager avec cette compagnie familiale sur trois grands fleuves européens : le Rhin, le Danube, le Rhône. Pourra-t-elle proposer un jour une croisière Méditerranée – Mer Noire, ou Méditerranée – Mer du Nord ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Europe. Projet de navigation fluviale

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Rhône-Alpes Auvergne, D. Allemagne