Archives de Catégorie: C. Centre Val de Loire

Crise financière : fermer des L3

Suite de la chronique Université d’Orléans en crise financière (celle-ci devrait économiser 15 millions d’euros).

France Info Centre Val de Loire, 18 octobre 2018, Les étudiants de Châteauroux mobilisés contre la suppression de certains formations. Les autres antennes de l’université d’Orléans (Issoudun et Bourges) sont aussi concernées. Offre de formation du Centre d’Études Supérieures de Châteauroux.

L’UNEF pétitionne.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire

Orléans en crise financière

La crise financière de l’université d’Orléans s’accroît (chroniques du blog sur cette crise) : les 400 étudiants supplémentaires en 1ère année de licence sont les premiers à payer les pots cassés. Et le Ministère s’en fout : il croit que publier une loi sur l’Orientation et la Réussite des Étudiants suffit à résoudre tous les problèmes.

Communiqué de presse de la FSU – Université d’Orléans, 12 octobre 2018.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

38 postes d’enseignants et d’enseignants-chercheurs gelés malgré la croissance de la démographie étudiante !

Ainsi, malgré l’avis défavorable du Comité technique et de fortes réticences au sein du Conseil d’Administration et du Conseil académique, l’équipe présidentielle a décidé de ne pas pourvoir à la rentrée prochaine 12 postes vacants de Professeurs (PU), 11 postes de Maîtres de Conférence (MCF) et 15 postes de Certifiés ou d’Agrégés. De même, au moins une vingtaine de supports de personnels administratifs et techniques (BIATOSS) est gelée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire, Non classé

L’université d’Orléans appelle à l’aide

Le Conseil d’administration de l’Université d’Orléans – après avoir voté par 20 voix pour, 7 voix contre, et 4 abstentions, le projet de budget initial pour 2018 – demande une aide exceptionnelle à la ministre pour l’année à venir.

Motion adoptée à l’unanimité (publié le 20 décembre 2017 par SLU Orléans). Texte intégral de la motion.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire

Le trou financier d’Orléans

Magcentre, mercredi 11 octobre 2017, par Ch.B. Une enquête vient d’être ouverte par la police judiciaire sur la gestion de l’université d’Orléans sous le mandat de son ancien président Youssoufi Touré. La plainte “contre X” déposée par l’actuel conseil d’administration de l’université a été retenue par le nouveau procureur de la République d’Orléans, Nicolas Bessone, qui a saisi la division économique et financière du SRPJ d’Orléans d’une enquête préliminaire.

Au total le “trou”, le déficit, portait sur 12 millions d’euros. Où sont aujourd’hui les protagonistes de cette affaire qui plombe toujours l’image et la réputation de l’université ? Youssoufi Touré, l’ancien président a été réintégré et il enseigne, ou est censé enseigner, à Bourges à l’IUT.

Quant à l’ancienne rectrice d’académie, Marie Reynier qui, malgré l’autonomie des universités depuis 2011 sur les salaires des enseignants aurait du exercer le contrôle de l’État sur le finances de l’université, elle a été promue. Marie Reynier est en effet conseillère au cabinet du Premier ministre Édouard Philippe, chargée du pôle enseignement, un poste essentiel et doté d’une large influence.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Centre Val de Loire

La Loire, ses villes universitaires

La Loire au fil du temps, exposition au Musée des Beaux-arts de Tours : album de 39 photos.

« Le fleuve, sous ses différents aspects, n’a cessé d’inspirer les artistes, avec des regards et des moyens plastiques qui varient selon les époques.

Au XVIIIe siècle, les peintres et dessinateurs se sont intéressé à la Loire en tant qu’élément structurant le paysage : traversant la ville et les campagnes environnantes, le fleuve conditionne les activités humaines, comme le montrent la vue pittoresque de Rougeot, ou celle plus topographique de Melling.

Cliquer sur les images pour les agrandir. Melling, Vue de Tours, 1810

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, B. Quiz, C. Centre Val de Loire, F. 19ème et 20ème siècles

Andrea Mantegna, 30 ans en 1461

Tours, Musée des Beaux-arts, exposition jusqu’au 2 octobre 2017. Dans les collections de la BnF : Mantegna graveur.

« Reconnu comme l’un des plus grands peintres de son temps, Andrea Mantegna (1431-1506) fut aussi l’un des premiers artistes italiens de la Renaissance à s’approprier la gravure comme véritable mode d’expression artistique. Admirées par ses contemporains, dont Albrecht Dürer, ses estampes s’imposent comme des chefs-d’œuvre du début de la gravure sur cuivre en Italie. Les pièces présentées, huit gravures choisies dans les collections du département des Estampes et de la photographie de la BnF, montrent l’importance et la qualité remarquable de l’œuvre gravé de cet éminent artiste ».

Album de 26 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Centre Val de Loire

Tours. Passeport culturel étudiant

Images de rentrée. Université de Tours, François Rabelais : nouveau passeport culturel étudiant.

Cliquer sur les images pour les agrandir

6o structures partenaires.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Centre Val de Loire

La famille Jouvenel des Ursins

Chroniques de la Guerre de Cent ans : Jean Jouvenel et Michèle de Vitry eurent onze fils. Portraits du père et de quatre de ses fils. Sources et citations : cinq articles de Wikipédia.

La généalogie de la famille Jouvenel des Ursins commence avec Pierre Jouvenel des Ursins et dame d’Assenay, parents de Jean Jouvenel des Ursins, prévôt de Paris en 1388. Son grand-père était marchand drapier à Troyes en Champagne. Il épousa en 1386 Michelle de Vitry, nièce de Jean Le Mercier, conseiller des finances du gouvernement des Marmousets sous le règne de Charles VI.

La famille Jouvenel des Ursins en prière (entre 1445 et 1449, musée de Cluny)

Peinture sur bois : neuf photos (ensemble et détails)

Jean Jouvenel, le père (vers 1360 -1431). Après avoir achevé les études en droit à Orléans et à Paris, il fut avocat à Troyes, conseiller au Châtelet (1381) et avocat au Parlement de Paris (1384). En 1386 il épousa Michèle de Vitry,

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Centre Val de Loire, C. Ile-de-France, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Droit et Sciences politiques

La gueule de l’enfer

Haguenau, Église Saint-Georges, Retable du jugement dernier. Album de 20 photos.

« Le retable est situé dans le transept sud. Le corps central est installé au XIXe siècle, tandis que les volets, datés 1496-1497, sont l’œuvre de Diebold Martin, contemporain de Matthias Grünewald. Ils représentent à gauche la Nativité, à droite l’adoration des mages et, les volets fermés, l’Annonciation ». Dans la prédelle (au Musée historique), le Christ et les apôtres. Bois sculpté polychrome.

Le jugement dernier (ci-dessous) comprend un bon nombre de codes classiques. En haut. La résurrection des morts : tombes avec le couvercle soulevé, morts redevenus vivants, mais un mort encore mort (le squelette). Au centre, la pesée des âmes par l’archange Michel. A gauche, les élus, conduits vers le paradis par Saint-Pierre, muni de de la clé. A droite, les damnés sont poussés vers l’énorme et effrayante gueule de l’enfer. Un diable tient une chaîne (impossible de s’échapper). Les damnés sont habillés, mais sont dénudés, dès qu’ils sont engloutis par la gueule.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Centre Val de Loire

Droit de justice de l’université

Serge Lusignan, Vérité garde le roy, La construction d’une identité universitaire en France (XIIIe-XVe siècle), Publications de la Sorbonne, 1999. « L’ouvrage montre que les privilèges royaux contribuèrent à doter les universitaires d’un statut particulier, qui finit par les distinguer des autres clercs dans la société médiévale. Les archives, parcourues jusqu’au milieu du XVe siècle, suggèrent que le Parlement devint, pour les gens d’études du nord de la France, le lieu de défense de leurs droits et d’affirmation de leur identité. Chaque université se disait alors la fille du roi ».

Pour en savoir plus, lire d’abord le compte-rendu très louangeur de Bruno Laurioux in Médiévales, année 2001, volume 20, numéro 41, pp. 165-167.

Extraits des pages 136 à 139. Procès au Parlement montrant comment le recteur de l’université de Paris exerce, à la fin du XIVème et au début de XVème siècle, son droit de justice en matière de logements loués et de montant des loyers.

1-loyersCliquer sur les images pour les agrandir ou les visionner en album

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Centre Val de Loire, C. Ile-de-France