Archives de Catégorie: D. Europe (autres)

Europe. Coût des études supérieures

Le coût des études supérieures en Europe, in Toute l’Europe. Comprendre l’Europe

« Les Européens, pas tous égaux devant l’accès aux études supérieures ? C’est ce que révèle une étude publiée par la Commission européenne, et plus précisément par Eurydice, son réseau chargé d’informer sur les systèmes éducatifs et d’analyser les politiques éducatives en Europe. L’étude présente en effet le montant des frais d’inscription à l’université, en 1er et 2ème cycle, ainsi que celui des aides accordées aux étudiants, sur critères sociaux et sur le mérite, dans les 28 États membres de l’Union européenne pour l’année universitaire 2016/2017.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les différences d’un État membre à un autre sont flagrantes ! Certains pays comme la Suède, le Danemark et la Finlande, permettent à tous de poursuivre des études en n’exigeant aucun frais de scolarité et en versant aux étudiants des bourses pouvant s’élever à presque 10 000 euros par an.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), D. Italie

Attirer les étudiants internationaux

Suite de la chronique : la Cour des comptes et les droits d’inscription

Deux nouvelles chroniques : 1. Discours d’Édouard Philippe sur la stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux et dossier de presse sur cette stratégie 2. Chronique à venir : les réactions hostiles à la forte progression des frais d’inscription pour les étudiants étrangers extra-communautaires.

1. Discours d’Édouard Philippe, Présentation de la Stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux, 19 novembre 2018, 6 pages.

  • Parmi les nombreuses réformes que nous menons depuis un an et demi, celle que vous mettez en œuvre, sous l’égide de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, me rend particulièrement fier. Je l’ai déjà dit et je le redis. Car la loi relative à l’Orientation et à la Réussite des Étudiants va profondément et durablement transformer notre pays, en améliorant l’accueil et l’accompagnement de nos étudiants et en mettant un terme à un système qui conduisait trop souvent à l’échec en licence.
  • Mais une seconde étape, tout aussi importante, consiste à gagner la bataille de la concurrence internationale entre nos systèmes d’enseignement supérieur et de recherche. En accueillant les étudiants les plus brillants et les plus méritants, qu’ils viennent de Pékin ou de Kinshasa, qu’ils étudient l’intelligence artificielle ou la linguistique médiévale. Et en projetant partout dans le monde notre enseignement supérieur et notre recherche

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, Non classé

La Sécession viennoise. Klimt

Art nouveau, Jugendstil, Sécession : chroniques du blog. Gustav Klimt, 1862-1918 (citations de Wikipédia).

Deux albums photos

  • le Palais de la Sécession, à Vienne, 1897-1898, par Josef Maria Olbrich : diaporama de 30 photos
  • dans ce palais, La Frise Beethoven, 1902, par Gustav Klimt : diaporama de 12 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

De 1876 à 1883, Gustav Klimt suit les cours de l’école des arts appliqués de Vienne. Il y est l’élève de Ferdinand Laufberger et de Julius Victor Berger.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Art Nouveau à Bratislava

Slovaquie, Bratislava, n°5 de la Hlavné Namestie (grand’place de la ville), immeuble de style Art Nouveau (1906) : banque Kooperativa à l’origine, café Roland aujourd’hui.

Diaporama de 14 photos (2016).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

J. Vasconcelos. Entreprise et marché

Actualisation 7 novembre 2018. Joana Vasconcelos, collection d’images de Vincent Chevalier.

Suite de la chronique, Joana Vasconcelos, 30 ans en 2001

1. La reconnaissance internationale. Joana Vasconcelos l’acquiert dès le milieu des années 2000, vers 35 ans. 2018 – elle à 47 ans – est déjà une apothéose : trois expositions personnelles

Material Girl, la Walkyrie du MAMCS. Diaporama de 8 photos. Autres photos dans les articles mentionnés infra

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

J. Vasconcelos, 30 ans en 2001

Suite des chroniques : elles/ils ont eu 30 ans en…

Joana Vasconcelos expose au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg. Titre I want to break free, d’après la chanson (1984) de Freddy Mercury, chanteur du groupe Queen.

  • Présentation par le MAMCS. La sculptrice et artiste multimédia portugaise « part de l’ordinaire – l’objet de tous les jours, qu’il s’agisse d’un lavabo, d’une fourchette en plastique ou d’un séchoir à linge – pour nous entraîner dans un récit fantasque qui ne laisse aucune place à la fadeur. Avec elle, les douches se changent en ouvrages de passementerie baroques brodés de perles, tandis que le dressing de Monsieur s’anime grâce à des ventilateurs ou encore qu’un amas de cheveux prend l’aspect d’une créature fantastique, méduse aux bigoudis ou Chewbacca chez l’esthéticienne ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Neuf des œuvres exposées ont été réalisées avant l’âge de 30 ans : diaporama de 42 photos.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues

Oslo. Egil Spangen, physicien

Mon ami Egil Spangen, physicien norvégien, est décédé à Oslo. Mort d’un cancer dans sa 88ème année. Mort dans la sérénité, pouvant ainsi demander aux médecins de ne pas prolonger inutilement les soins.

Une cérémonie d’hommage aura lieu demain, dans l’affection de ses amis et des siens, de son épouse, Anne-Lise Hostmark-Tarrou, de leurs enfants et petits-enfants. Nous leur adressons, Cécile et moi, toutes nos amitiés.

Cliquer sur les images pour les agrandir

C’est en 1995 que je rencontre Egil pour la première fois. A Oslo. Son épouse, Anne-Lise, professeur en Sciences de l’éducation, participe en effet au projet Européen EVALUE (Évaluation et auto-évaluation des universités en Europe). A cette date, Egil est déjà en retraite. Je sens tout de suite que c’est un homme à la fois chaleureux et réservé (… sans doute parce qu’il pense ne pas parler assez bien le français !).

2017. Poussan (Hérault)

Bien sûr, à chaque rencontre, en Norvège ou en France, nous discutons de l’évolution politique, économique et universitaire de nos deux pays.

2005. Paris lors de notre mariage

2010. Pezenas

Deux temps dans la carrière universitaire d’Egil. Une première partie classique : docteur en sciences physiques, professeur à la Faculté des Sciences d’Oslo, il devient un jour responsable du département de physique (il s’intéresse d’ailleurs à l’Histoire de la Faculté des Sciences).

S’engage alors une autre carrière : celle d’un administrateur pour l’ensemble de la Faculté des Sciences, à temps plein et jusqu’à la retraite. Cette mobilité d’un statut à l’autre, d’une fonction à une autre est possible et non pénalisante en Norvège. En France, les enseignants-chercheurs qui, de fait, n’enseignent plus quand ils ont des responsabilités administratives importantes, cherchent à conserver un cumul de revenu jusqu’à la retraite. Le système de changement de statut est plus transparent en Norvège.

Parmi ses nouvelles fonctions, Egil devient « le » spécialiste des régimes de retraites de l’enseignement supérieur et de la recherche, régimes par répartition. Au fil de nos discussions, j’ai compris qu’il valait mieux être retraité en Norvège qu’en France. Et encore, c’était avant l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République !

En retraite, Egil ne coupe pas les ponts avec l’université d’Oslo ou, plutôt et dit autrement, l’université continue à mobiliser l’expertise de ses anciens (Egil est ainsi associé à plusieurs missions en Afrique, en Tunisie, au Mali). Elle les accueille dans ses murs, les protégeant de l’isolement qui menace avec les années de retraite qui s’accumulent. Plusieurs fois par mois, Egil prenait sa moto et partait à l’université y retrouver avec bonheur ses « copains ». Ils étaient toujours chez eux dans l’université.

2007. Oslo, Parc de Vigeland

Anne-Lise, Egil et la France. Ils y venaient plusieurs fois par an. Quand les enfants étaient petits, ils avaient acheté une maison à Poussan dans l’Hérault. Deux jours de voyage en voiture depuis Oslo. Une étape en Alsace à Sélestat, dans l’Hôtel aux murs peints en rose. Nous l’avons retrouvé avec eux. Émotions.

Egil avait de multiples passions, intellectuelles (il était un grand lecteur) et gastronomiques (les vins français, les fruits de mer). Il était d’une exceptionnelle générosité, ouvrait pour nous d’excellentes bouteilles, recommandées ou offertes par Christian.

Avec Egil aimait garder la mémoire des moments importants. La photographie : une passion commune.

2009. Reims

2013. Lanzarotte

2011. Devant le Palais universitaire de Strasbourg

La dernière photo, Poussan, août 2017. Anne-lise et Cécile sont parties « faire les boutiques » des artisans d’art à Pézenas. Egil et moi déjeunons en tête à tête dans la petite pizzeria du village. Il se prépare à me prendre en photo.

Egil, mon ami Egil, notre ami Egil, te voilà parti et, tu le sais, tu nous manques déjà. Nous viendrons à Oslo nous recueillir sur ta tombe.

Tu as vécu une vie que tu as aimée. Tu as été heureux et tu as toujours voulu faire plaisir aux autres. Tu as été professeur d’université et responsable administratif et tu es toujours resté modeste. Tu t’es accroché pour parler de mieux en mieux le français et j’ai découvert ainsi une autre de tes qualités : tu avais de l’humour, beaucoup d’humour. Un atout pour mener une vie d’honnête Homme.

Merci pour tout, mon ami Egil !

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Sciences

Frictions. Œuvres de jeunesse

20ème anniversaire du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. « Happy 20 conduit l’équipe du Musée à repenser le parcours des collections permanentes. De nouveaux principes définissent leur présentation, intitulée Joyeuses frictions« .

Pour visiter la restructuration en cours, j’ai suivi un fil conducteur en rapport avec ma série de chroniques Elles/ Ils ont eu 30 ans en… : repérer les œuvres créées par des artistes de moins de 31 ans.

13 artistes avaient 30 ans ou moins quand ils ont réalisé les œuvres exposées (une majorité de peintures, huile sur toile). Album de 53 photos : regarder le diaporama

Pour Natalia Gontcharova (1881-1962), trois peintures exposées, dont Basse-Cour (1907-1909).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Karl Marx a 200 ans

Si ARTE n’existait pas, il faudrait l’inventer ! La chaîne franco-allemande consacre plusieurs documentaires au bicentenaire de la naissance de Karl Marx à Trèves le 5 mai 1818. Ils sont visibles jusqu’en juin 2018 : de Marx aux marxistes, Le phénomène Karl Marx, Le penseur visionnaire.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Mai 2018 et ses jours fériés : un moment idéal pour visiter, à Trèves (Rhénanie-Palatinat), la maison natale de Karl Marx, devenue musée.

Chroniques du blog.

Biographie des 30 premières années. Karl Marx, 30 ans en 1848, année de la publication du Manifeste du Parti Communiste.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

UE : taux de diplômés du SUP

Eurostat, communiqué de Presse, 72/2018, 25 avril 2018. Indicateurs Europe 2020 sur l’éducation en 2017, 6 pages. Part de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans : l’UE tout proche de son objectif.

« L’un des objectifs de la stratégie Europe 2020 est qu’au moins 40% des 30-34 ans dans l’UE obtiennent, d’ici 2020, un diplôme d’enseignement supérieur. Dans l’Union européenne (UE), la part des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l’enseignement supérieur  a régulièrement augmenté, passant de 23,6% en 2002, lorsque la série a débuté, à 39,9% en 2017« .

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), D. Italie