Archives de Catégorie: E. Arts Lettres Langues

Dumping sur le salaire enseignant

Courriel envoyé le 15 juillet par le blog de l’APAHAU (association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités). Recherche et enseignement en archéologie et histoire de l’art.

Poste d’enseignant Cultures et Patrimoines, université de Cergy-Pointoise

« L’université continue de recruter des enseignants en CDD comme la LRU le permet. Cependant, on ne s’explique toujours pas que le service des CDD soit calculé sur la base de 384 heures. Autrement dit, un service de 192h est équivalent à un mi-temps.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans E. Arts Lettres Langues

Rome. Santa Maria della Pace

« Santa-Maria della Pace est une petite église mais aussi une des œuvres majeures du baroque à Rome. Elle se situe dans le Rione Ponte, proche de la Place Navone. Elle fut construite sur le site d’une chapelle dédiée à saint André Aquaricariis (Saint-André-des-Porteurs-d’Eau). Sa construction fut décidée en 1482 par le pape Sixte IV, après le saignement miraculeux en ce lieu d’une icône de la vierge. Elle est attribuée à Baccio Pontelli ». Source des citations : Rome Roma, Culture & Voyage (cette source résume la chronique de Wikipédia en italien).

Album de 35 photos (mai 2017).

« Raphaël y a peint une partie des célèbres fresques des Sibylles et des Prophètes. La Chapelle Chigi comporte de remarquables fresques de la Renaissance de Baldassarre Peruzzi. Au XVIIe siècle, Pietro da Cortona a ajouté la façade baroque, entre deux ailes concaves, simulant une scène de théâtre. Y sont mêlés deux ordres stylistiques. Elle est précédée par un portique semi-circulaire soutenu par des colonnes toscanes appariées ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Italie, E. Arts Lettres Langues

Comité de sélection et localisme

Qualité de la Science Française, Communiqué sur le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs du CNRS, 19 juin 2017.

« Le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs est une condition de la qualité de la production et de la transmission des savoirs. Il est aussi une garantie de l’égalité des chances dont doivent pouvoir bénéficier tous les candidats aux concours de l’enseignement supérieur et de la recherche. Seule la collégialité scientifique qui s’exprime à travers les comités et les jurys prévus par les dispositions juridiques régissant le recrutement universitaire et des organismes de recherche peut assurer la nécessaire expertise disciplinaire, sans laquelle toute décision peut paraître arbitraire.

QSF n’a cessé de rappeler que l’évaluation qui est associée au recrutement d’un universitaire ou d’un chercheur est sans doute plus importante que les appréciations qui peuvent avoir lieu tout au long de la carrière. C’est souvent de cette première évaluation que dépendent la qualité, l’attractivité et le rayonnement d’une université ou d’un organisme de recherche.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Les enseignantes-chercheures

Jérôme Tourbeaux, La situation des femmes universitaires dans l’enseignement supérieur en 2015, Note de la DGRH, n°2, mai 2017.

« En 2015, davantage d’enseignants-chercheurs hommes que femmes composent la population des universitaires : 63% conte 35%. Les femmes constituent 44% des maîtres de conférences et 23% des professeurs. L’augmentation de la proportion de femmes parmi les MCF et les PR s’est poursuivie au cours des 10 dernières années.

Les enseignantes-chercheures sont proportionnellement plus nombreuses en Lettres et Sciences humaines (51%) qu’en Griot-Economie-Gestion (43%) et qu’en Sciences-Techniques (28%).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

Fernand Léger. 30 ans en 1911

Nouvelle chronique Ils/Elles ont eu 30 ans en… Fernand Léger (1881-1955). Toiles peintes entre 1912 et 1918, exposées, jusqu’au 30 octobre 2017, au Centre Pompidou Metz, Le Beau est partout (album de 41 photos).

Sources des citations de la chronique : présentation à l’entrée de l’exposition de Metz, biographie de Fernand Léger, Wikipédia.

1881.Naissance à Argentan (Normandie). 1884 (3 ans). Mort de son père.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1900 (19 ans). S’installe à Paris où il se forme à la peinture et travaille chez un architecte et un photographe.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Reims. Le Jugement dernier

Cathédrale de Reims : début de la construction en 1211. Cette chronique et son album de 47 photos sont dédiés à deux des trois portails de la façade nord (Jugement dernier, Saints), et au combat de David et Goliath (au-dessus de la grande rose de la façade occidentale).

1.Façade nord du transept. Portail du Jugement dernier, 1215-1230. Source des citations en note finale.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Probablement conçu pour un projet avorté de la façade occidentale de la cathédrale de Samson, le portail du Jugement dernier de la façade nord du transept fut complété vers 1215 et placé dans le bras nord du transept ce qui explique des ébrasements perpendiculaires rendus nécessaires par le manque de place. Le style est antiquisant avec une influence de l’art antique dans les drapés et les progrès dans la représentation du corps humain notamment du nu comme les  ressuscités vraisemblablement inspirés de sarcophages antiques. Seuls les reliefs du linteau, de Pierre et Paul, du Beau Dieu tenant le globe de l’univers en main ont été réalisés plus tard vers 1230.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Macron, Léger, les congés payés

Priorité à l’accord d’entreprise sur l’accord de branche professionnelle : telle est la politique que la République en marche cherchera à mettre en œuvre dans le cadre de la réforme du Code du travail. Depuis plusieurs années, l’accord d’entreprise peut être moins favorable que l’accord de branche, en particulier dans le champ de la durée du travail, mais à certaines conditions.

Dans la situation actuelle en effet, l’accord d’entreprise ne peut être moins favorable que la loi (cf. la note finale, Loi Travail de 2016 : quelle est cette inversion de la hiérarchie des normes qui fait débat ?). La loi fixe la durée des congés payés, mais peut bien sûr la modifier. De 2 semaines en 1936, les congés payés sont passés à 3 en 1956, puis à 4 en 1969 et enfin à 5 en 1982. Durant la législature qui commence, après modification de la loi et suite à un accord d’entreprise, le nombre de jours de congés pourrait-il être localement diminué ? Faut-il le craindre du président de la République, Emmanuel Macron ? Les syndicats seraient-ils capables d’empêcher de tels accords revenant sur le socle des acquis ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Visitant, en fin de semaine dernière, l’exposition Fernand Léger (1881-1955) au Centre Pompidou Metz, Le Beau est partout, je me suis mis à penser aux premiers congés payés, à ceux de 1936 (mon père m’en parlait souvent) et à ceux de 1956 (je m’en souviens). Longues périodes de travail et brèves périodes de loisirs.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

De mystérieux étudiants en L

Les effectifs universitaires en 2016-2017. Par rapport à 2015-2016, « les effectifs continuent d’augmenter dans les cursus licence et master et de diminuer en cursus doctorat. En 2016-2017, le nombre d’étudiants inscrits à l’université est de 1 623 500 (+1,9 % par rapport à 2015-2016). Hors doubles inscriptions en CPGE, l’augmentation est ramenée à +1,1 % (+16 600 inscriptions).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les effectifs augmentent moins fortement que l’année dernière et en cursus licence (+2,8 %) et en cursus master (+0,8 %) et poursuivent leur baisse en cursus doctorat (-2,3 %). Les doubles inscriptions des étudiants de CPGE continuent à expliquer une part importante de la hausse : hors ces inscriptions parallèles – abrégé en h. CPGE dans la suite – l’augmentation est divisée par 2 en cursus licence mais elle reste sensible : +1,4 %.

Les nouveaux entrants en première année sont toujours plus nombreux (+0,8 % h. CPGE) et parmi eux, les nouveaux bacheliers surtout : +1,8 % h. CPGE ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

Rome. Saint-André du Quirinal

Suite des chroniques sur Rome. Église Saint-André du Quirinal (source et citations Wikipédia) : album de 25 photos. Autre œuvre du Bernin en photos : la Fontaine des quatre fleuves sur la place Navona.

« C’est une église sise sur la colline du Quirinal. Construite par Le Bernin durant la seconde moitié du XVIIe siècle pour être l’oratoire du noviciat des jésuites, elle est considérée comme un des bijoux du baroque italien. Rattachée au noviciat des jésuites jusqu’en 1773, et de 1814 à 1870, elle est depuis 1925 à nouveau desservie par les jésuites.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le 20 septembre 1566 les jésuites ouvrent leur second noviciat – le premier à Rome -, dix ans après la mort du fondateur Ignace de Loyola. Une propriété avec jardin, comprenant une petite chapelle Saint-André datant du XIIIe siècle, leur avait été cédée comme maison de campagne…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, D. Italie, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Rome. St-Charles des 4 fontaines

Suite des chroniques sur Rome. Église Saint-Charles-des-Quatre-Fontaines (source et citations Wikipédia) : album de 21 photos.

« C’est une église de la Rome baroque, construite par Francesco Borromini pour un petit couvent d’un ordre espagnol : les Trinitaires déchaux. C’est à la fois la première de ses réalisations et la dernière d’entre elles, puisque l’artiste l’a commencé en 1638 mais n’a achevé la façade que l’année de sa mort, en 1667. L’édifice est dédié à saint Charles Borromée.

Cliquer sur les images pour les agrandir

L’église est construite sur un plan elliptique où se conjuguent le plan en croix grecque et l’octogone. Ce plan ovoïde est une reprise de celui élaboré par son rival Gian Lorenzo Bernini pour l’Église Saint-André du Quirinal (chronique à venir). Cependant, l’architecte montre la volonté, ici, d’élaborer un plan rationnel à la différence de Bernini. L’occupation parfaite de cette petite surface de terre montre le talent de l’architecte dans l’organisation rigoureuse de l’espace. Le plan elliptique n’a qu’un seul objectif, donner l’illusion d’un grand espace.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, D. Italie, E. Arts Lettres Langues