Archives de Catégorie: E. Droit et Sciences politiques

La famille Jouvenel des Ursins

Chroniques de la Guerre de Cent ans : Jean Jouvenel et Michèle de Vitry eurent onze fils. Portraits du père et de quatre de ses fils. Sources et citations : cinq articles de Wikipédia.

La généalogie de la famille Jouvenel des Ursins commence avec Pierre Jouvenel des Ursins et dame d’Assenay, parents de Jean Jouvenel des Ursins, prévôt de Paris en 1388. Son grand-père était marchand drapier à Troyes en Champagne. Il épousa en 1386 Michelle de Vitry, nièce de Jean Le Mercier, conseiller des finances du gouvernement des Marmousets sous le règne de Charles VI.

La famille Jouvenel des Ursins en prière (entre 1445 et 1449, musée de Cluny)

Peinture sur bois : neuf photos (ensemble et détails)

Jean Jouvenel, le père (vers 1360 -1431). Après avoir achevé les études en droit à Orléans et à Paris, il fut avocat à Troyes, conseiller au Châtelet (1381) et avocat au Parlement de Paris (1384). En 1386 il épousa Michèle de Vitry,

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Centre Val de Loire, C. Ile-de-France, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Droit et Sciences politiques

Évaluation et suivi de carrière

La vie de la recherche scientifique, n°408, Printemps 201, 52 pages. Revue en ligne

Dossier. Pourquoi une fonction publique de l’enseignement supérieur et de la recherche ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Article de Joël Mekhantar, professeur de droit public à l’Université de Bourgogne, « Évaluation et suivi de carrière de l’enseignant-chercheur : contribution au débat » (pages 38-41).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Droit et Sciences politiques

Le collège de Beauvais (1370)

Jean de Dormans Beauvais. Source 1. Wikipédia. Il fut chancelier et garde des sceaux sous les rois Jean II le Bon et Charles V le Sage. Son frère Guillaume (il n’était pas clerc et eut de nombreux enfants) fut également chancelier du roi.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1359-1360. Né d’un père procureur au Parlement, lui-même avocat au Parlement, Jean de Dormans Beauvais s’éleva par son mérite aux premières dignités de l’État et de l’Église et fut élu évêque de Lisieux le 26 juin 1359, puis fut fait évêque de Beauvais en 1360.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques, E. Ingénierie

Univ Grenoble fondée en 1339

Nouvelle série de chroniques : les universités fondées dans la guerre de Cent ans, sur le territoire la France d’aujourd’hui. La première fondée, au début de la guerre (la défaite de Crécy n’aura lieu qu’en 1346) et en dehors du royaume de France, est Grenoble, en 1339.

Frédéric II de Hohenstaufen fonde l’université de Naples en 1224 (il a alors 30 ans). Un peu plus d’un siècle plus tard, en 1339, Humbert II, dauphin du Viennois, demande à Benoît XII, docteur en théologie de l’université de Paris, pape en Avignon de 1335 à 1342, de pouvoir fonder l’université de Grenoble, ville de quelques milliers d’habitants. Celui-ci a 27 ans. Un record de jeune âge pour un fondateur ? Sans doute. Mais peut-être un record de faible durée pour l’université : les sources ne parlent plus de l’université de Grenoble dès la fin des années 1340. Dix ans d’existence seulement pour la 1ère université du Dauphiné.

Trois sources mobilisées dans cette chronique. 1. Article de Paul Fournier, Le dauphin Humbert II (1312-1355), in Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Année 1912, Volume 56, Numéro 8, pp. 581-599.

p1000422p1000423Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Rhône-Alpes Auvergne, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Médecine Pharmacie

Universités, Guerre de 100 ans

Plusieurs chroniques du blog vont être consacrées aux conséquences de la Guerre de Cent ans sur les universités (sur leur nombre, leur localisation, leur fonctionnement, leurs privilèges, le nombre et la pratique de leurs étudiants, la carrières de leurs maîtres, devenus par exemple évêques disposant d’un temporel).

Des universitaires en fonction ou d’anciens diplômés de l’université interviennent dans le conflit ou dans les guerres civiles qu’il entraîne au moment des négociations de paix ou de trêve. Ils sont la pièce centrale de certains procès, fruits des guerres, Jean Petit pour légitimer l’assassinat du duc d’Orléans, Pierre Cauchon pour faire condamner Jeanne d’Arc.

Ils sont enfin directement parties prenantes dans les conflits entre l’église – la papauté – et le roi et les princes (reddition ou soustraction d’obédience, participation aux conciles de Pise et de Constance pour mettre fin au Grand Schisme d’Occident, puis au concile de Bâle pour réformer l’église – primauté du concile sur le pape ou inversement).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Sciences sociales en CPGE

Arrêté du 16 mars 2017 modifiant l’arrêté du 25 mars 2013, Objectifs de formation et programme de sciences sociales de première et seconde années des classes préparatoires littéraires Lettres et sciences sociales.

L’enseignement de sciences sociales est une formation générale dont l’objet est l’analyse des sociétés contemporaines. Il associe principalement trois approches complémentaires (la science économique, la sociologie et la science politique) et a pour ambition de faire acquérir aux étudiants les savoirs fondamentaux de ces trois sciences ainsi que des compétences d’analyse et d’argumentation.

L’horaire hebdomadaire est de six heures. Le programme est défini sur l’ensemble de la formation de deux ans.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences humaines et sociales

Professorat en science politique

Communiqué de Thierry Mandon, 22 mars 2017. A la demande du ministre, Frédéric Sawicki a fait un état des lieux approfondi des modalités de recrutement et de carrière des enseignants chercheurs en science politique.

Rapport Sawicki, Pour une réforme des modalités d’accès au corps des professeurs de science politique, mars 2017, 26 pages. Il en résulte que les modalités spécifiques de recrutement en science politique, différentes des autres disciplines de sciences humaines et sociales, conduisent aujourd’hui à des blocages dans le recrutement et le déroulement de carrière des professeurs des universités et des maîtres de conférences dans cette discipline.

La règle du contingentement des postes de professeur [selon laquelle Le nombre total des emplois mis aux concours dans la discipline ouverts en application de l’article 46.1 ne peut être supérieur au nombre des emplois offerts au concours d’agrégation] affecte le recrutement en science politique et conduit à ce que des postes de professeurs vacants proposés par les universités ne soient pas pourvus  alors même que la science politique est classée parmi les disciplines « minoritaires » (moins de 400 enseignants-chercheurs, rapport sur les disciplines rares par F. Blaise, P. Mutzenhardt, G. Roussel, 2014).

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans E. Droit et Sciences politiques

Avenir de la profession d’avocat

L’avenir de la profession d’avocat, rapport confié par Monsieur Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, à Monsieur Kami Haeri, Avocat au Barreau de Paris, février 2017, 135 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Sur le site du Ministère de la Justice. « A l’heure où la profession d’avocat est confrontée à de nombreux défis, tels que la croissance de ses effectifs de 40% en dix ans ou le développement accéléré des nouvelles technologies dans la pratique du droit, il paraît essentiel que les avocats réfléchissent à ce que leur métier est et doit être au 21e siècle.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Droit et Sciences politiques

Karl Marx, 30 ans en 1848

Suite des chroniques sur : Elles / Ils ont eu 30 ans en… Sources et citations : biographie de Karl Marx, article de Wikipédia, visite du Musée de la maison natale de Karl Marx à Trèves : album de 38 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Karl Marx, « historien, journaliste, philosophe, économiste, sociologue, essayiste, théoricien de la révolution, socialiste et communiste allemand ». Il faut ajouter qu’il a publié, seul ou avec Engels, un nombre impressionnant d’ouvrages avant d’atteindre ses trente ans. Dans cette même période, et pour reprendre des termes contemporains, on peut dire qu’il a été migrant ou exilé pour des raisons politiques (il doit quitter l’Allemagne, Paris, Bruxelles ; Londres est la seule capitale à ne pas avoir sévi contre lui, mais, les premières années, il y vit dans la misère).

1818 (5 mai). Karl Marx est né à Trèves (devenue Prussienne après 1815). Il est mort le 14 mars 1883 à Londres.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Ile-de-France, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Classement QS des universités

QS World University Rankings by Subject, un classement des universités selon 46 disciplines (4 nouvelles dans le classement de 2017) : le degré de précision n’est pas mal du tout pour les étudiants, pour les enseignants. Méthodologie : classement selon quatre indicateurs, ceux- ci étant pondérés différemment d’une discipline à l’autre.

11 ans après la création des PRES, 4 ans après la création des COMUE, les regroupements d’établissements (sauf les fusions) sont ignorés par le classement.

Quiz.

  • Dans quelle discipline, un établissement français enseignement supérieur et de recherche est-il le mieux classé ?
  • En théologie et sciences des religions, la France existe-t-elle ?

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans B. Quiz, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales