Archives de Catégorie: E. Droit et Sciences politiques

Sciences PO. Devenir des diplômés

SciencesPo, Enquête Jeunes Diplômés, promotion 2015. 11 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques

L’École de Droit de la Sorbonne

Pendant que la Ministre Frédérique Vidal amuse la galerie avec sa concertation sur le Contrat Réussite Étudiant applicable à la rentrée 2018, les universités les plus dynamiques créent de nouvelles formations de licence, formations sélectives (sur dossier et entretien), à capacité d’accueil limitée (numerus clausus) et à droits de scolarité plus élevés que ceux fixés nationalement par arrêté.

Ainsi l’École de Droit de la Sorbonne de l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne ouvre à la rentrée 2017-2018 un diplôme d’université : Collège de droit pour une formation d’excellence accessible en Licence 1.

Ce Collège constitue :

  • une filière juridique sélective (sélection sur dossier dont mention au bac nécessaire, réussite à l’entretien oral)
  • une filière à numerus clausus (30 places par promotion)
  • une filière à droits d’inscription plus élevés :  479 euros (les boursiers étant totalement exonérés du paiement de ces droits).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques

Paul Cézanne, 30 ans en 1869

Nouvelle chronique sur les trajectoires : elle / il a 30 ans en… Pour lire les précédentes, cliquer ici.

Paul Cézanne. Le chant de la terre. Exposition à la Fondation Pierre Gianadda (Martigny, Suisse), jusqu’au 19 novembre 2017.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Présentation. « Quelque cinquante paysages, une dizaine de natures mortes, une quinzaine de portraits et figures complétés par une dizaine de compositions emblématiques de Baigneurs et Baigneuses forment ce corpus. Une dizaine de toiles, dûment répertoriées, n’ont jamais été présentées à ce jour au public tandis que d’autres ne l’ont pas été depuis le début du siècle dernier »… « Paul Cézanne s’impose naturellement comme le mentor le plus emblématique de la génération des impressionnistes et figure, à son acmé, au premier rang des maîtres de la modernité » (Léonard Gianadda, membre de l’Institut, président de la Fondation).

Photos des peintures exposées (6 août 2017) : œuvres peintes entre 1860 et 1870 (54 photos), œuvres peintes après 1870 (43 photos).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, F. 19ème et 20ème siècles

Sélection à l’entrée du M1, M2…

Sélection à l’entrée du master M1, du M2, du M1 et du M2 ? Cela commence à ressembler à une grande pagaille. « Si je n’ai pas de place en master suite à mes candidatures, je suis accompagné-e par mon rectorat qui me fait trois propositions de poursuite d’études«  : la saisine du recteur va-t-elle fonctionner ?

La Fédération Nationale des Étudiants en Psychologie a publié, ce 12 juillet 2017, un communiqué sur le recours possible pour les recalés en M1.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Droit et Sciences politiques, E. Sciences humaines et sociales

Avignon. Clément VII et les rotuli

Troisième chronique sur les papes en Avignon, leurs relations avec l’université éponyme. 1. Le pape Boniface VIII fonde l’université d’Avignon en 1303. 2. Le pape Urbain V et la contestation étudiante (1367). 3. Clément VII (antipape de 1378 à 1394) et les rotuli (note 1 : les deux Clément VII).

Les rotuli de suppliques ne sont pas chose nouvelle sous Clément VII. Anne-Marie Hayez (note 2) a analysé ceux présentés à Urbain V en 1362-1363 : 5908 suppliques dans 339 rotuli et 5026 suppliques isolées. « La plupart des suppliques étaient d’ordre bénéficial. Celles regroupées dans les rouleaux de parchemin ou de papier avaient une certain unité : étudiants appartenant à une même université, personnages dont la demande était appuyée par un même puissant protecteur, qu’il fût laïque ou ecclésiastique… Des demandes relativement modestes portent soit sur des expectatives de bénéfices à la collation d’un évêque ou d’un évêque et de son chapitre, soit sur des expectatives de prébendes. Or si Urbain V ne modifie que deux fois sur sept le collateur dans le premier cas, quitte à préciser parfois que le bénéfice ne sera pas dans une cathédrale, pour les prébendes il change trois fois sur cinq le lieu demandé et écarte résolument ses familiers des chapitres cathédraux, les dirigent vers des églises collégiales de bien moindre importance ou de bénéfices non désignés ».

Jacques Verger mentionne les suppliques adressées à Clément VII, en 1378 et 1379 lors de son installation à Avignon, et en 1393-1394 à la fin de son pontificat (note 3). « Les premiers contiennent 866 noms dont ceux de 7 professeurs de droit ou d’arts libéraux. Le nombre de quémandeurs est presque multiplié par deux dans les rotuli de 1393-1394 : 1581 noms dont 19 professeurs« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Les enseignantes-chercheures

Jérôme Tourbeaux, La situation des femmes universitaires dans l’enseignement supérieur en 2015, Note de la DGRH, n°2, mai 2017.

« En 2015, davantage d’enseignants-chercheurs hommes que femmes composent la population des universitaires : 63% conte 35%. Les femmes constituent 44% des maîtres de conférences et 23% des professeurs. L’augmentation de la proportion de femmes parmi les MCF et les PR s’est poursuivie au cours des 10 dernières années.

Les enseignantes-chercheures sont proportionnellement plus nombreuses en Lettres et Sciences humaines (51%) qu’en Griot-Economie-Gestion (43%) et qu’en Sciences-Techniques (28%).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

De mystérieux étudiants en L

Les effectifs universitaires en 2016-2017. Par rapport à 2015-2016, « les effectifs continuent d’augmenter dans les cursus licence et master et de diminuer en cursus doctorat. En 2016-2017, le nombre d’étudiants inscrits à l’université est de 1 623 500 (+1,9 % par rapport à 2015-2016). Hors doubles inscriptions en CPGE, l’augmentation est ramenée à +1,1 % (+16 600 inscriptions).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les effectifs augmentent moins fortement que l’année dernière et en cursus licence (+2,8 %) et en cursus master (+0,8 %) et poursuivent leur baisse en cursus doctorat (-2,3 %). Les doubles inscriptions des étudiants de CPGE continuent à expliquer une part importante de la hausse : hors ces inscriptions parallèles – abrégé en h. CPGE dans la suite – l’augmentation est divisée par 2 en cursus licence mais elle reste sensible : +1,4 %.

Les nouveaux entrants en première année sont toujours plus nombreux (+0,8 % h. CPGE) et parmi eux, les nouveaux bacheliers surtout : +1,8 % h. CPGE ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

La famille Jouvenel des Ursins

Chroniques de la Guerre de Cent ans : Jean Jouvenel et Michèle de Vitry eurent onze fils. Portraits du père et de quatre de ses fils. Sources et citations : cinq articles de Wikipédia.

La généalogie de la famille Jouvenel des Ursins commence avec Pierre Jouvenel des Ursins et dame d’Assenay, parents de Jean Jouvenel des Ursins, prévôt de Paris en 1388. Son grand-père était marchand drapier à Troyes en Champagne. Il épousa en 1386 Michelle de Vitry, nièce de Jean Le Mercier, conseiller des finances du gouvernement des Marmousets sous le règne de Charles VI.

La famille Jouvenel des Ursins en prière (entre 1445 et 1449, musée de Cluny)

Peinture sur bois : neuf photos (ensemble et détails)

Jean Jouvenel, le père (vers 1360 -1431). Après avoir achevé les études en droit à Orléans et à Paris, il fut avocat à Troyes, conseiller au Châtelet (1381) et avocat au Parlement de Paris (1384). En 1386 il épousa Michèle de Vitry,

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Centre Val de Loire, C. Ile-de-France, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Droit et Sciences politiques

Évaluation et suivi de carrière

La vie de la recherche scientifique, n°408, Printemps 201, 52 pages. Revue en ligne

Dossier. Pourquoi une fonction publique de l’enseignement supérieur et de la recherche ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Article de Joël Mekhantar, professeur de droit public à l’Université de Bourgogne, « Évaluation et suivi de carrière de l’enseignant-chercheur : contribution au débat » (pages 38-41).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Droit et Sciences politiques

Le collège de Beauvais (1370)

Jean de Dormans Beauvais. Source 1. Wikipédia. Il fut chancelier et garde des sceaux sous les rois Jean II le Bon et Charles V le Sage. Son frère Guillaume (il n’était pas clerc et eut de nombreux enfants) fut également chancelier du roi.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1359-1360. Né d’un père procureur au Parlement, lui-même avocat au Parlement, Jean de Dormans Beauvais s’éleva par son mérite aux premières dignités de l’État et de l’Église et fut élu évêque de Lisieux le 26 juin 1359, puis fut fait évêque de Beauvais en 1360.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques, E. Ingénierie