Archives de Catégorie: E. Médecine Pharmacie

Ombres sur la Sécu étudiante

Point 3 du communiqué du Communiqué de Frédérique Vidal (20 août 2019) : Fin du régime de sécurité sociale étudiante au 31 août 2019.

  • Dans le cadre du Plan étudiants, le Gouvernement a supprimé le régime étudiant de sécurité sociale en 2018. À compter du 31 août 2019, tous les étudiants seront rattachés automatiquement au régime général de sécurité sociale. Ils bénéficient ainsi du même niveau de protection santé, tout en économisant 217 euros par an et en n’ayant plus aucune démarche à effectuer.
  • À cette date, tous les étudiants précédemment rattachés à une mutuelle étudiante pour leur sécurité sociale seront automatiquement rattachés à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de leur lieu d’habitation.
  • Les mutuelles étudiantes, poursuivront, aux côtés de l’Assurance Maladie, leurs actions de prévention santé et continueront à proposer des complémentaires santé spécifiquement adaptées aux étudiants.

Question immédiate : les étudiants vont-ils réellement économiser 217 euros par an ? La réponse est : NON !

Il y a en effet plusieurs ombres au tableau de cette réforme importante. Ombres quant au financement : qui va payer à la place des étudiants ? Ombres quant aux prestations : seront-elles de même niveau ? quel sera le coût des mutuelles complémentaires, et ce pour quelles prises en charge ? Frédérique Vidal intitule son communiqué : l’État s’engage. C’est le contraire : l’État se désengage : il n’est plus question pour lui de prendre en charge le déficit structurel de la gestion de la Sécurité sociale par les mutuelles étudiantes.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ombres sur la Sécu étudiante

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie

Vous avez dit Campus d’innovation ?

Jean-Lou Chameau, Président émérite de Caltech, Membre de l’Académie des technologies, Rapport de la Mission sur les campus d’innovation, juin 2019, 35 pages.

  • Créée à l’aube du 21e siècle, l’Académie des technologies est aussi héritière des Lumières.
  • Sa devise « Pour un progrès raisonné, choisi et partagé » appelle un développement technologique au service de l’homme, de l’environnement et d’une croissance durable.
  • Près de 20 rapports annuels d’activité.

En lisant le rapport de Jean-Lou Chameau, je me suis dit que répéter les mêmes choses depuis des années ne servait à rien : ce rapport est déjà oublié dans les tiroirs. Il ne peut en être autrement car il n’essaie même pas de définir « innovation » et de nous donner une vision un peu réaliste de ce qu’est ou pourrait être un « Campus d’innovation ».

La mission sur les campus d’innovation n’a pas été confiée à l’Académie des Technologies. Pourquoi ? « Elle a été annoncée par la Ministre, Mme Frédérique Vidal, à Strasbourg le 29 janvier 2018 ». Un an et demi pour produire un tel rapport !

Lire la suite

Commentaires fermés sur Vous avez dit Campus d’innovation ?

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences

Le stress des sans-proposition

ParcourSup, la détresse des candidats lycéens sans proposition d’admission.

Le 16 juin 2019, 98 049 candidats lycéens se retrouvaient sans proposition d’admission, soit 15,32% de l’ensemble des candidats, actuellement en classe terminale.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Témoignages sur France Info et Le Monde Campus.

A quoi bon avoir le bac ? A quelques heures de l’examen, le spleen des lycéens « refusés » ou « en attente » sur Parcoursup. « Des élèves de terminale sans proposition de formation sur la plateforme d’orientation racontent à Franceinfo comment ils vivent cette situation.

  • Après la déception, l’angoisse. Lorsque les premières propositions sont tombées sur Parcoursup, Zélie, élève de terminale scientifique à Besançon (Doubs), s’est désespérée. « Personne ne veut de moi », souffle-t-elle. La jeune fille a postulé dans quatre instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et une faculté de médecine. Pour tous ses vœux, direction la liste d’attente.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le stress des sans-proposition

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Béréziat ou la carrière improbable

Le professeur Gilbert Béréziat est mort le 3 février 2019. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises quand nous étions tous les deux « jeunes » blogueurs ; nous avions trouvé des atomes crochus.

Le 10 janvier 2013, j’ai publié cette chronique Béréziat ou la carrière improbable. Je la publie de nouveau en hommage à ce grand président d’université, à ce visionnaire d’exception. Photos de juin 2010, prise avant un déjeuner fort goûteux, rue des Fossés Saint–Bernard.

« Risque vital, en route pour les soins intensifs. J’apprends le décès de deux vieux copains… La loi des séries va frapper pensais-je. Pendant les longues nuits de décembre 2010 qui vont suivre l’intervention chirurgicale, lorsque le sommeil se fait attendre, je revois défiler toute ma vie : ma jeunesse, ma famille, mes amis, les études de médecine, ma période syndicale, ma vie professionnelle, l’hôpital, le laboratoire, la présidence de l’université. Le passé remonte en moi » (page 11). Gilbert Béréziat, Le romarin, le seringa et la blanche aubépine, autobiographie, Toulouse, Éditions Mélibée, 2012, 641 pages.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Béréziat ou la carrière improbable

Classé dans B. Photos, C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie

Santé : réforme de la 1ère année

Rapport de Jean-Paul Saint-André, ancien président de l’université d’Angers.

Suppression du Numerus Clausus et de la PACES. Refonte du premier cycle des études de santé pour les “métiers médicaux”

17 décembre 2018, 28 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Santé : réforme de la 1ère année

Classé dans C. Pays de Loire, E. Médecine Pharmacie

Strasbourg Université. Armoiries

Chroniques sur l’université de Strasbourg entre 1681 (date du rattachement de la ville au Royaume de France) et 1791 (loi le Chapelier interdisant les corporations).

Source. Archives de Saint Thomas, déposées aux Archives de la ville de Strasbourg et de l’euro-métropole. Carton n°334, 1700-1760. Ordonnance du 23 juillet 1700. Quatre copies sur papier des Armoiries de l’université et de trois facultés, « enregistrées à l’Armorial Général, dans le Registre cotté Strasbourg, en conséquence du payement des droits réglés par les Tarifs et Arrêt du Conseil, du 20 de Novembre de l’an 1696. En foy de quoi, le présent brevet a été délivré à Paris par nous Charles d’Hozier, Conseiller du Roi et Garde de l’Armorial Général de France ». Pour en savoir plus sur Charles d’Hozier, lire la note finale de cette chronique

Cliquer sur les images pour les agrandir

Armoiries de l’université. « Image du Christ ressuscité » (description des armoiries in Georges Bischoff et Richard Kleinschmager, Université de Strasbourg. Cinq siècles d’enseignement et de recherche, La Nuée bleue, 2010, page 33).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Strasbourg Université. Armoiries

Classé dans A. Histoire moderne, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

L’échec en 1ère année de PACES

Aurélie Delaporte, Inscriptions et parcours des étudiants en formations longues de santé, Note d’information, N°18-08, novembre 2010, 10 pages.

Chapeau de la Note d’information. « En 2017-2018, 170 091 étudiants  sont inscrits dans des formations longues en santé en France métropolitaine et DOM, en hausse de 1,5 % par rapport à la rentrée précédente.

Un tiers de ces  étudiants est inscrit en PACES, soit près de 57 800 inscrits, et 33 747 sont en 3e cycle des études médicales (hors diplômes d’études spécialisées complémentaires) ». En première année commune des études de santé (PACES), une très forte majorité des entrants ont obtenu le bac S ; la part des femmes dépasse désormais les 2/3 des entrants.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’échec en 1ère année de PACES

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Plan Santé. #InfirmiersOubliés

20 novembre 2018, manifestations infirmières dans tout le pays à l’appel de 16 organisations de la profession : les infirmier.e.s qu’ils soient hospitaliers, de l’éducation nationale, salariés du privé ou libéraux, sont les grands oubliés du Plan Santé 2022. Dossier de presse

Cliquer sur les images pour les agrandir

A Strasbourg, 400 manifestants : diaporama de 42 photos

Lire la suite

Commentaires fermés sur Plan Santé. #InfirmiersOubliés

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Médecine Pharmacie

CPU. Gilles Roussel s’accroche !

Suite de la chronique du 29 octobre 2018 : CPU. Qui sera président(e) ?

Gilles Roussel, président de la conférence des présidents d’université (CPU) depuis décembre 2016 et président de l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée depuis près de 6 ans, s’accroche à sa fonction. Il veut encore faire président CPU pendant deux ans. Pourquoi ?

Cliquer sur les images pour les agrandir. Photo de 2015 à Strasbourg

Interrogé par News Tank le 27/08/2018, il déclarait : ces deux ans à la tête de la CPU m’ont beaucoup mobilisé, il y a eu beaucoup de sujets à traiter et défendre. Et je sens que le gouvernement n’a pas prévu de baisser le rythme des réformes. Cela m’intéresse d’arriver à trouver des positions qui soient le reflet d’un collectif, et de les porter. Si on trouve un bureau représentatif et que les pairs nous élisent, alors pourquoi pas !

Lire la suite

Commentaires fermés sur CPU. Gilles Roussel s’accroche !

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. Pays de Loire, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Vétérinaires. De + en + de femmes

L’activité des vétérinaires : de plus en plus urbaine et féminisée, Zoubir Bouziani, Insee Première, n°1712, octobre 2018. Pour en savoir plus : Ordre National des Vétérinaires.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Extraits de l’article. « Le secteur vétérinaire génère un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros en 2016. Celui-ci a progressé de 3,6 % par an entre 2000 et 2016. Les soins aux animaux de compagnie, soit les deux tiers de l’activité, portent cette croissance. En 2016, le secteur emploie 12 900 vétérinaires non salariés ainsi que 5 500 vétérinaires salariés. La profession s’est fortement rajeunie et féminisée ces dernières années. La contraction du cheptel pèse sur l’activité des vétérinaires ruraux ; ces derniers dégagent l’essentiel de leur chiffre d’affaires dans la vente de médicaments ; par ailleurs, ils travaillent principalement sur le cheptel bovin.

La profession se féminise rapidement

Lire la suite

Commentaires fermés sur Vétérinaires. De + en + de femmes

Classé dans E. Médecine Pharmacie