Archives de Catégorie: E. Mobilité internationale

Jean-B. Greuze, 30 ans en 1755

Salle Jean-Baptitste Greuze au Musée Fabre de Montpellier. « Cette pièce évoque les transformations de la société au Siècle des Lumières. Tandis que Greuze offre à ses humbles figures du monde paysan une noblesse et une grandeur encore inconnue qui enthousiasmera Diderot, Aved, David et Pajou se font les portraitistes de l’émergence de la bourgeoisie dans la société du XVIIIe siècle ».

Quatre peintures de Greuze (13 photos). Également dans le musée Fabre, sept autres œuvres du 18ème siècle (23 photos), dont un buste de Voltaire par l’atelier de Jean Houdon (1778).

« La peinture de Greuze a cherché à illustrer la vertu, telle que la concevaient les philosophes des lumières. Il ne s’agit nullement du moralisme militant et rigide de David, mais plutôt d’un rousseauisme pictural. La Nouvelle Héloïse (1761) puis Les Confessions (1782) mettent l’accent sur l’émotivité : on a des sentiments avant d’avoir des idées. Les modèles littéraires du villageois vertueux, du père exemplaire, de la jeune fille rêveuse constitueront des sources d’inspiration pour le peintre. Le contraste entre l’hédonisme rococo, souvent cynique, et la glorification des sentiments vertueux chez Greuze est tout à fait saisissant. Si le rococo est représentatif du libertinage aristocratique, la peinture de Greuze est celle des vertus bourgeoises. Historiquement, le rococo illustre à merveille un monde qui disparaît, Greuze un monde nouveau en train de naître » (Rivage de Bohême).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Biographie de Jean-Baptiste Greuze , 1725-1805 (même source).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale

Fabre, 30 ans en 1796

François-Xavier Fabre (1766-1837), une carrière incomparable : peintre, collectionneur, marchand, expert, donateur, puis directeur du musée de Montpellier qui porte aujourd’hui son nom.

Album de 55 photos : 18 toiles exposées dans le musée (11 toiles peintes avant l’âge de 30 ans, 7 toiles après 30 ans).

Autoportrait peint à l’âge de 18 ans. Cliquer pour agrandir

Une carrière italienne. (présentation par le Musée). « François-Xavier Fabre (1766-1837) est passé à la postérité grâce à la donation faite à Montpellier de son extraordinaire collection de peintures. Par le retentissement de son geste, sa personnalité de collectionneur a paradoxalement éclipsé son œuvre de peintre. S’il avait souhaité que certaines de ses œuvres voisinent avec sa riche collection de peinture française et italienne, il n’en n’était pas moins un artiste oublié de ses compatriotes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), D. Italie, E. Mobilité internationale, F. 19ème et 20ème siècles, Non classé

Shanghai 2017 : RAS

Classement de Shanghaï 2017 : tous les résultats.

RAS : Rien à signaler, sauf la bonne progression de l’École normale supérieure de Paris, rue d’Ulm.

Classement effectué par le Monde

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans E. Mobilité internationale

Quand les étudiants fuyaient Paris

Un ouvrage remarquable : Georges Minois, La guerre de Cent Ans. Naissance de deux nations, éditions Perrin, Collection Tempus, 2008, 804 pages.

Quand les étudiants, du royaume de France et d’ailleurs étrangers fuyaient l’université de Paris (pages 548 et 549).

« La guerre a fortement ralenti, voire tari, les déplacements d’étudiants. Paris, principal centre universitaire d’Europe, est particulièrement touché. Les déplacements deviennent périlleux, les étudiants étrangers restent à l’écart ; la collaboration de l’Université à l’occupation anglaise, son rôle dans la condamnation de Jeanne d’Arc lui valent ensuite des mesures vexatoires qui affaiblissent son rayonnement : en 1437, le roi lui retire son privilège fiscal, puis son privilège judiciaire en 1445, et soutient la réforme de ses statuts en 1452.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Bretagne Normandie, C. Ile-de-France, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), D. Allemagne, E. Mobilité internationale

Avignon. Clément VII et les rotuli

Troisième chronique sur les papes en Avignon, leurs relations avec l’université éponyme. 1. Le pape Boniface VIII fonde l’université d’Avignon en 1303. 2. Le pape Urbain V et la contestation étudiante (1367). 3. Clément VII (antipape de 1378 à 1394) et les rotuli (note 1 : les deux Clément VII).

Les rotuli de suppliques ne sont pas chose nouvelle sous Clément VII. Anne-Marie Hayez (note 2) a analysé ceux présentés à Urbain V en 1362-1363 : 5908 suppliques dans 339 rotuli et 5026 suppliques isolées. « La plupart des suppliques étaient d’ordre bénéficial. Celles regroupées dans les rouleaux de parchemin ou de papier avaient une certain unité : étudiants appartenant à une même université, personnages dont la demande était appuyée par un même puissant protecteur, qu’il fût laïque ou ecclésiastique… Des demandes relativement modestes portent soit sur des expectatives de bénéfices à la collation d’un évêque ou d’un évêque et de son chapitre, soit sur des expectatives de prébendes. Or si Urbain V ne modifie que deux fois sur sept le collateur dans le premier cas, quitte à préciser parfois que le bénéfice ne sera pas dans une cathédrale, pour les prébendes il change trois fois sur cinq le lieu demandé et écarte résolument ses familiers des chapitres cathédraux, les dirigent vers des églises collégiales de bien moindre importance ou de bénéfices non désignés ».

Jacques Verger mentionne les suppliques adressées à Clément VII, en 1378 et 1379 lors de son installation à Avignon, et en 1393-1394 à la fin de son pontificat (note 3). « Les premiers contiennent 866 noms dont ceux de 7 professeurs de droit ou d’arts libéraux. Le nombre de quémandeurs est presque multiplié par deux dans les rotuli de 1393-1394 : 1581 noms dont 19 professeurs« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Make our planet great again

Frédérique Vidal, ministre de l’ESRI, invitée de la matinale de France Culture, le 15/06/2017, via News Tank Education.

« Le site Make our planet great again est ouvert, et nous sommes en train d’afficher ce qui va être fait de façon spécifique en matière d’attractivité pour les chercheurs internationaux.  Il va y avoir 30 M€ en extra-budgétaire, piloté par le CNRS avec l’ANR pour la partie opérationnelle. L’objectif est d’être en capacité dans les différents sites, à travers les universités ou les organismes, par des collaborations qui existent déjà ou à mettre en place, d’attirer les chercheurs. .

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ces 30 M€ supplémentaires en extra-budgétaire permettront de leur assurer un environnement (accompagnement des doctorants ou moyens de recherche). L’Allemagne est prête à nous suivre sur l’accueil des chercheurs étrangers. Make Our Planet Great Again : un site pour faciliter la mobilisation en faveur du climat »

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Mobilité internationale, E. Sciences

Universities UK’s five priorities

United Kingdom, General Election, 8 june 2017. Universities UK’s five priorities, 8 pages.

Our world-leading universities play a central role through their teaching and research in generating national economic growth and employment, improving life opportunities, supporting social cohesion, and promoting invention and innovation while attracting international talent from across the world.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans D. Europe (autres), E. Mobilité internationale

Le tram, de Strasbourg à Kehl

29 et 30 avril 2017, Tramfest pour le prolongement de la ligne D du tramway strasbourgeois vers la gare de Kehl. Je prends le bus 2 jusqu’à son nouveau terminus, le Jardin des deux rives, traverse la passerelle éponyme vers la rive allemande du Rhin, rejoins le pont du tramway.

En route vers la France. A pied jusqu’à la station Aristide Briand. Il y a foule. Le temps est splendide, la lumière éclatante.

Album de 66 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Ingénierie, E. Mobilité internationale

Universités, Guerre de 100 ans

Plusieurs chroniques du blog vont être consacrées aux conséquences de la Guerre de Cent ans sur les universités (sur leur nombre, leur localisation, leur fonctionnement, leurs privilèges, le nombre et la pratique de leurs étudiants, la carrières de leurs maîtres, devenus par exemple évêques disposant d’un temporel).

Des universitaires en fonction ou d’anciens diplômés de l’université interviennent dans le conflit ou dans les guerres civiles qu’il entraîne au moment des négociations de paix ou de trêve. Ils sont la pièce centrale de certains procès, fruits des guerres, Jean Petit pour légitimer l’assassinat du duc d’Orléans, Pierre Cauchon pour faire condamner Jeanne d’Arc.

Ils sont enfin directement parties prenantes dans les conflits entre l’église – la papauté – et le roi et les princes (reddition ou soustraction d’obédience, participation aux conciles de Pise et de Constance pour mettre fin au Grand Schisme d’Occident, puis au concile de Bâle pour réformer l’église – primauté du concile sur le pape ou inversement).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

La diffusion de la Réforme à Riga

Exposition à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg, Le Vent de la Réforme, Luther 1517. Partie de l’exposition consacrée à la diffusion de la Réforme à Riga, ville de la Hanse en Livonie :  réformateurs et adversaires. Album de 25 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Riga en Livonie. « La particularité de Riga est d’avoir été mono-ethnique de sa fondation au XIIIe siècle jusqu’au XVIIe siècle. Elle était exclusivement peuplée de germano-baltes qui ont laissé leur empreinte dans tous les monuments historiques de la ville. L’administration municipale et ecclésiastique demeura germanophone jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales