Archives de Catégorie: E. Mobilité internationale

Étudiants Transylvains à Strasbourg

Après la chute de l’Empire hongrois en 1526, la principauté de Transylvanie devint vassale de l’empire ottoman. Les Transylvains, de confession luthérienne, qui voulaient poursuivre des études de philosophie puis de théologie ont donc dû émigrer vers des universités situées en terre protestante.

C’est ainsi qu’au cours du 17ème siècle, une centaine de migrants transylvains furent accueillis à Strasbourg, devenue ville universitaire de plein exercice en 1621 (après avoir été promue au rang d’Académie en 1566).

Fabien Fischer a consacré à cette migration un article dans la revue l’Outre-Forêt, Revue du Cercle d’histoire et d’archéologie de l’Alsace du Nord, Revue Trimestrielle (III 2017), n°179, De la Transylvanie à l’Outre-Forêt : parcours pastoraux. Cette revue est consultable à la BNU, au 3ème étage.

Extraits de cet article :

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

ESR. Évaluations internationales

Deux rapports. Ministère de l’éducation nationale, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Les objectifs de l’organisation de l’action internationale au MEN et au MESRI, rapport n° 2018-001, janvier 2018, 44 pages.

MEN, MESRI, IGAENR, La fonction internationale au MESRI, rapport n°2018-017, février 2018, 26 pages, rapport complémentaire au rapport précédent.

Parmi les huit recommandations du premier rapport, la recommandation n°7. « Créer un pôle stratégique dédié aux comparaisons éducatives internationales placé sous l’autorité du secrétariat général avec pour double mission de favoriser les transformations de notre système éducatif en fonction des expériences internationales et de diffuser le modèle français d’éducation dans le monde ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), D. Italie, E. Mobilité internationale

Education Fisrt. Cambrige : 3 160 €

Education First, affichage sur deux tableaux du Palais U de l’université de Strasbourg, le jeudi 8 mars 2018. Cette publicité d’un organisme de formation privé et lucratif a-t-elle obtenu une autorisation de l’administration ? Si non, s’agit-il d’une campagne sauvage de publicité ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Votre réseau international commence dans un Campus EF, Education First

Comme souvent pour ce type d’organisme, il est difficile ou impossible de trouver en ligne le prix à payer pour la formation : la brochure des programmes et le devis sont gratuits, mais, pour les obtenir, il faut donner son adresse de courriel. Une base de données acquise gratuitement.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale

Descartes, ses séjours en Hollande

René Descartes (1596-1650), suite de la chronique Universités des Provinces-Unies. Wikipédia, « en novembre 1616, Descartes obtient son baccalauréat et sa licence en droit civil et canonique à l’université de Poitiers. Après ses études, il part vivre à Paris. De cette époque date un probable traité d’escrime. Il finit par se retirer en solitaire dans un quartier de la ville pour se consacrer à l’étude pendant deux années de vie cachée : Heureux qui a vécu caché est alors sa devise ».

1618. Descartes a 22 ans. Il part en Hollande. Venu étudier l’art militaire en 1618 à l’armée du prince Maurice de Nassau, prince d’Orange, il se lie d’amitié avec Isaac Beckman, médecin et mathématicien qu’il considéra comme l’inspirateur et le père spirituel de ses études.

1619 (23 ans). Descartes quitte la Hollande pour le Danemark, puis l’Allemagne, où la guerre de Trente Ans éclate, et assiste au couronnement de l’Empereur Ferdinand à Francfort. Il s’engage alors dans l’armée du duc Maximilien de Bavière.

Bonnes feuilles de Christophe de Voogd, Histoire des Pays-Bas, pages 121 à 127 (cliquer ici pour lire ces pages).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, D. Allemagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Universités des Provinces-Unies

Trois universités créées avant 1648 dans les futures Provinces-Unies (Leyde, Franeker, Utrecht). « Le traité de Münster (30 janvier 1648) officialise la scission des Pays-Bas espagnols en deux entités et octroie l’indépendance aux Provinces-Unies par rapport à leur souverain, le roi d’Espagne. Le traité fait partie de la paix de Westphalie qui mit fin à la guerre de Trente Ans et à la guerre de Quatre-Vingts Ans ». Dans la partie sud des Pays-Bas espagnols, appelés alors Pays-Bas bourguignons, une université avait été créée à Louvain (Brabant) en 1425.

L’idée de cette chronique m’est venue de la lecture de l’Histoire des Pays-Bas. Des origines à nos jours (Christophe de Voogd, 2003, Fayard, pages 121 à 127). Une seconde chronique sera consacrée aux séjours de René Descartes dans les universités et écoles illustres présentées ci-dessous.

Cliquer sur l’es images pour les agrandir

1575. Université de Leyde. Wikipédia : « Pour remercier les habitants de Leyde de leur résistance héroïque contre les Espagnols, le prince Guillaume d’Orange leur offrit une université. Elle fut la première université néerlandaise et ouvrit officiellement le 8 février 1575 : le dies natalis. L’Observatoire de Leyde, créé en 1633, est l’un des plus vieux observatoires universitaires du monde ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, D. Espagne, D. Europe (autres), E. Mobilité internationale

1940. Hélène de Beauvoir a 30 ans

Suite des chroniques biographiques : elles/ils ont eu 30 ans en… Hélène de Beauvoir, 30 ans en 1940. Biographie constituée de citations des cartels de l’exposition du Musée Würth d’Erstein, Hélène de Beauvoir. artiste et femme engagée.

Album de 52 photos : vie d’Hélène de Beauvoir de 1910 à 1940.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1910. Naissance à Paris le 9 juin, deux ans après la naissance de Simone.

1914 (4 ans). Quand la guerre éclate en août, la famille Beauvoir se trouve à Mérignac, dans le Limousin (lieu des vacances d’été annuelles de la famille). Hélène l’appellera « le lieu de liberté »  et Simone l’immortalisera dans son livre Mémoires d’une jeune fille rangée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale

Mulhouse : 15 œuvres de Street art

Mulhouse. Photographier ses murs peints, selon l’itinéraire proposé par Cirkwui. Un musée de Street art… en plein air. Un plaisir pour les yeux : album de 56 photos (15 œuvres dont 11 illustrent cette chronique). Des fresques qui mettent de bonne humeur. Une manière originale pour découvrir des épisodes de l’histoire de la ville, pour se remémorer par exemple qu’elle fut une Cité-République, avant sa réunion à la France en 1798. Présentations des fresques : citations de Cirkwui.

La réunion de Mulhouse à la France

Daniel Dyminski a réalisé plusieurs œuvres à Mulhouse de la sculpture à la peinture. La fresque située à l’angle des rues Jacques Priess et de la Tour du Diable célèbre le bicentenaire de de la réunion de Mulhouse à la France. Avant 1798, et son rattachement à la France, la République de Mulhouse était une cité-État. La scène de la réunion représentée a lieu devant l’hôtel de ville (place de la Réunion) peint dans des tons bleus. Au premier plan les cavaliers portent les couleurs de la République de Mulhouse. Ces couleurs sont héritées des couleurs nationales suisses.

Cliquer sur les images pour les agrandir. Autres photos dans l’album

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Mobilité internationale, E. Sciences, F. 19ème et 20ème siècles

INSPIRE. Parcours d’une éclaireuse

Suite de la chronique Bizarre ce label pour la réussite.

« La plateforme INSPIRE est labellisée par le ministère, ce qui permettra notamment… de développer sur l’ensemble du territoire son réseau d’étudiants « éclaireurs » pour renforcer l’orientation par les pairs. Une subvention de 1,8 million d’euros à l’association d’intérêt général ARTICLE 1 permettra d’accompagner les centaines de milliers de lycéens dès le mois de février 2018″.

Sur la plateforme INSPIRE : une rencontre avec Mouna, Éclaireuse du mois de février 2018. Premier commentaire. Le parcours de Mouna est exceptionnel. Il fera rêver de nombreux lycéens. Mais il ne peut être reproduit que par quelques dizaines de bacheliers. C’est en effet le nombre que le CPES de Paris Sciences et Lettres et le lycée Henry IV accueille chaque année. Mention Très Bien au bac presque obligée. J’ai vertement critiqué le CPES quand il a été créé en 2012 (chronique du 9 juin 2012) : ENS Ulm et Henri IV, têtes à claques. Ces deux établissements n’ont pas pour mission d’organiser des licences.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales, Non classé

Bruges médiévale, en pays bas

Histoire de Bruges médiévale. 35 000 habitants en 1340, près de 100 000 en 1500. Pour la ville, un Age d’or au Bas Moyen-Age et au début de l’Ère moderne.

Bruges, apparue au 9ème siècle, a atteint le summum de son développement urbain, de son dynamisme économique dans l’industrie drapière, de ses activités portuaires, de ses innovations commerciales et bancaires, de son autonomie communale, s’intégrant, non sans conflits, non sans révoltes et non sans combats sanglants, dans le Comté de Flandre, vassalité du roi de France, puis dans les Pays-bas bourguignons, puis dans les Pays-bas espagnols, avant de tomber dans une léthargie certaine, l’ensablement de son chenal vers la mer ne l’expliquant qu’en partie.

Bruges, les comtes de Flandre, les échevins de la commune, les ducs de Bourgogne, et enfin les empereurs germaniques y ont fait montre de leurs richesses, de leurs splendeurs, des fastes de leur Cour, de leurs goûts artistiques.

Trois d’entre eux, Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, Marie de Bourgogne, sa fille, Charles Quint, son arrière petit-fils, ont vécu des épisodes-clés de leur vie, en Flandre, à Bruges ou à Gand.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), D. Europe (autres), E. Mobilité internationale

Des enseignants irresponsables

Je suis fort énervé en cette fin de matinée. Et pourtant la journée avait bien commencé : je me faisais un plaisir de suivre mon premier cours du second semestre au Palais universitaire de Strasbourg. 23 minutes de marche pour me rendre de chez moi à l’université. Sous une giboulée de mars… en janvier. Il n’y a plus de saison.

Même si je connais la durée précise de mon trajet pédestre, j’arrive toujours à l’université avec 5 à 10 minutes d’avance. Un seul étudiant devant la porte (fermée) de la salle où doit avoir lieu le cours. Le calendrier de la semaine est affiché à droite de la porte. Le cours auquel je viens assister est bien annoncé. Pas de problème donc. Je note que le cours précédent, de 8 à 10 heures dans cette même salle, n’a pas eu lieu.

J’engage la conversation avec le seul étudiant présent dans le couloir. Il est d’origine française, mais il a émigré au Canada pour y faire ses études supérieures. Il est en master professionnel d’Histoire de l’art à l’université de Montréal. Son sujet : l’évolution de la muséographie. Son projet professionnel : devenir cadre dans la médiation culturelle. Par les paroles échangées, il me semble que cet étudiant a une excellente culture historique et une culture artistique… supérieure à la mienne.

Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Mobilité internationale