Archives de Catégorie: E. Ingénierie

Art nouveau à Reims

Quatre Tweets sur Twitter (28 – 31 décembre 2018)

Tweet 1. Quiz Art nouveau  : répondre sans modération ! Photos de 2007

  1. Qui est l’auteur de cette fresque en mosaïque ?
  2. Où se trouve-t-elle ?

Tweet 2. Réponse. Cellier Jacquart (ex Cellier Mumm), Reims, 1898.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Art nouveau à Reims

Classé dans B. Photos, B. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Art nouveau à Nancy

Art nouveau à Nancy. Deux hôtels particuliers : la Villa Majorelle (1901-1902), la Maison Bergeret (1903-1905).

1.La Villa Majorelle (1901-1902)

Vidéo de 3’39″, septembre 2017. Texte : citations de la Notice du Musée de l’Ecole de Nancy

Cliquer sur les images pour les agrandir

« En 1898, Louis Majorelle confie à l’architecte Henri Sauvage (1873-1932) l’élaboration des plans de sa maison personnelle à Nancy. La Villa Majorelle ou Villa Jika, d’après les initiales de l’épouse de Louis Majorelle, Jeanne Kretz, est construite en 1901-1902.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Art nouveau à Nancy

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Jacques Gruber. 30 ans en 1900

Suite des chroniques : elles/ils ont eu 30 ans en…  Jacques Gruber (Sundhausen 1870 – Paris 1936). 30 ans en 1900. Décorateur et peintre-verrier.

Diaporama : deux grands vitraux exposés et photographiés au musée de l’École de Nancy (8 décembre 2018), le Vitrail au paon et aux colombes (vers 1904), le Vitrail aux roses (vers 1906).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ci-dessous, citations de la notice consacrée à Jacques Gruber

Originaire d’Alsace, Jacques Gruber s’installe à Nancy comme de nombreux artistes issus des territoires annexés. Il étudie à Nancy.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Louis Majorelle. 30 ans en 1889

Suite des chroniques : elles/ils ont eu 30 ans en… Louis Majorelle (1859-1926), 30 ans en 1889, industriel, artiste décorateur et ébéniste.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Ci-dessous, citations de la notice consacrée à Louis Majorelle

1877 (18 ans). « Après avoir suivi les cours de Théodore Devilly et Charles Pêtre à l’école des beaux-arts de Nancy, Louis Majorelle est admis à l’école des beaux-arts de Paris en 1877 dans l’atelier du peintre Aimé Millet.

1879 (20 ans). Deux ans plus tard, le décès de son père l’oblige à revenir à Nancy. Il reprend avec son frère Jules l’entreprise familiale de fabrique de mobilier et de faïence. L’histoire de l’entreprise Majorelle débute avec Auguste Majorelle qui ouvre un magasin à Toul en 1858. Il exerce une double activité, celle de décorateur et de commerçant. En 1860, voulant se rapprocher de sa clientèle, Auguste Majorelle s’installe à Nancy, rue des Dominicains, où il ouvre un commerce de meubles et d’objets d’art.

1884 (25 ans). Durant plusieurs années, Majorelle se forme auprès des ouvriers de son père, ce qui lui assure une solide connaissance pratique. Il peut ainsi prendre la direction artistique de la maison Majorelle en 1884, qui compte une vingtaine d’ouvriers, alors que sa mère gère le magasin dans lequel il expose son premier meuble.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Émile Gallé, 30 ans en 1876

Suite des chroniques : elles/ils ont eu 30 ans enÉmile Gallé (1846-1904), 30 ans en 1876. Citations de la notice consacrée à Émile Gallé, industriel, maître verrier, ébéniste et céramiste. Visite du Musée de l’École de Nancy, le 8 décembre 2018.

1846. Émile Gallé naît à Nancy le 4 mai, fils unique de Charles Gallé (1818-1902) et de Fanny Reinemer (1828-1891) qui tiennent à Nancy un commerce de cristaux et de porcelaine.

Dans les années 1860. Période d’apprentissage dans différentes villes d’Europe, Weimar et Meisenthal entre autres.

1867 (23 ans). Émile Gallé est associé à l’entreprise de négoce et de décoration de faïence et de verrerie… Il représente son père à l’Exposition universelle à Paris où il obtient une mention honorable pour la verrerie.

1870-1874. Jardinière, faïence stannifère à décor polychrome de grand feu, musée de l’école de Nancy.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

UPEM : Gilles Roussel m’a tuer !

Gilles Roussel est président de l’université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) et président de la Conférence des Présidents d’Université. Il souhaite faire un second mandat à la tête de la CPU : Gilles Roussel s’accroche. Il n’aura pas d’adversaire et dès lors il ne prend même pas de temps de communiquer sa profession de foi. Mépris pour les électeurs, présidents d’université ou directeurs de grande école. L’élection – le plébiscite – aura lieu le 16 décembre.

Gilles Roussel, c’est une première dans l’histoire des universités contemporaines, a décidé de saborder son université, de la faire disparaître dans un ensemble qui portera le nom d’Université Gustave Eiffel. Ensemble expérimental dans le cadre du projet d’ordonnance relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (cf. ma chronique du 12 octobre 2018 : des rapprochements à la carte).

J’ai enseigné 9 ans dans cette université (1999 à 2008) : je n’imaginais que je recevrai, aujourd’hui et après dix ans de retraite, un tel coup de poignard dans le dos.

Ce sabordage est révélé par une dépêche de News Tank Higher Education de ce jour (article n°134396, cf l’image ci-dessous). L’UPEM, dans l’université Gustave Eiffel, perdra sa personnalité morale. Elle disparaîtra donc dans une université dominée par l’IFSTTAR et par les quatre Grandes écoles qui entreront dans cette fusion (celles-ci perdront-elles leur personnalité morale ? Le rapport de mission le proposera ou non).

Lire la suite

Commentaires fermés sur UPEM : Gilles Roussel m’a tuer !

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Sciences, Non classé

Ingénieurs et Numérique

APEC, Les études de l’Emploi Cadre, L’impact de la transformation numérique sur l’activité des ingénieurs de conception industrielle, n°2018-38, novembre 2018, 20 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Ingénierie

Art Nouveau à Bratislava

Slovaquie, Bratislava, n°5 de la Hlavné Namestie (grand’place de la ville), immeuble de style Art Nouveau (1906) : banque Kooperativa à l’origine, café Roland aujourd’hui.

Diaporama de 14 photos (2016).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Art Nouveau à Bratislava

Classé dans B. Photos, D. Europe (autres), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Art nouveau, Riga, Eisenstein

Exposition à la Bibliothèque Nationale et Universitaire : Art nouveau, de Strasbourg à Riga, jusqu’au 8 décembre 2018.

  • Si Riga est la ville européenne ayant la plus forte concentration d’architecture Art nouveau, elle demeure cependant encore trop peu connue. L’exposition sur panneaux prêtée par la Ville de Riga nous permet de partir sur les traces de l’Art nouveau dans la capitale lettone sous toutes ses expressions artistiques.
  • Quelques trésors Art nouveau des collections de la Bnu (livres, affiches, ex-libris, cartes postales, menus…), sélectionnés par les étudiants du master d’histoire de l’art de l’Université de Strasbourg, complètent cette exposition (chronique et 47 photos : Art nouveau à Strasbourg)

Partie de l’expo strasbourgeoise, dédiée à l’Art nouveau de Riga (Lettonie) : diaporama de 37 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Art nouveau, Riga, Eisenstein

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Deux villas Art nouveau

Deux villas Art nouveau dans la NeuStadt (Strasbourg) : la villa Schützenberger (76 allée de la Robertsau) et la villa Knopf (10 rue Schiller).

Elles ont été bâties par les mêmes architectes, Jules Berninger (1856-1926) et Gustave Krafft (1861-1927) :

1. La villa Schützenberger (1897-1900)

Lire la suite

Commentaires fermés sur Deux villas Art nouveau

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles