Une Huronne à Paris 3

Une Huronne à Paris… ou les dérives de l’Université française, Josette Féral, Libération, 16 novembre 2017.

Professeure nord-américaine, Josette Féral se réjouissait d’occuper un poste à l’Université française. Elle y a découvert un système de pouvoir opaque et violent. Des mentalités d’un autre âge qui empêchent la faculté de rayonner à l’étranger comme elle le mériterait.

En repensant aux six années que je viens de passer en France, il m’apparaît désormais évident que le vrai problème de l’Université française, sa résistance à tout changement, ne vient pas des compétences de ses chercheurs ou enseignants (j’y ai rencontré des collègues extrêmement compétents et travailleurs), pas plus que des étudiants (qui ne diffèrent pas de ceux du reste du monde ; certains y sont excellents et d’autres peu à leur place à l’université); il ne tient pas non plus aux conditions matérielles, certes, difficiles, dans lesquelles l’Université française évolue: il tient, avant tout, à des fonctionnements et à des mentalités d’un autre temps qui handicapent toute évolution et court-circuitent tout changement qui pourrait se faire hors des schémas préétablis.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues

Crise financière à Paris 13

Communiqué intersyndical des élus au CA de Paris 13 (17 novembre 2017) : invitation à participer à une assemblée générale, le 21 novembre. La crise financière de l’université s’accentue.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite …

Trois échéances : « la dotation financière de l’établissement attribuée par l’État pour 2018, le vote du budget 2018 par le CA en décembre, le projet de l’université pour le prochain contrat quinquennal ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Plan Étudiant : la fiche Avenir

Réforme de l’admission des bacheliers dans l’enseignement supérieur. Le ministère de l’éducation nationale vient de diffuser un vadémécum à destination des proviseurs de lycée et des professeurs principaux : accompagner les lycéens vers l’enseignement supérieur (28 pages).

Proviseurs et professeurs principaux vont jouer en effet un rôle plus important (et auront une charge plus lourde) dans la nouvelle procédure d’admission post-bac.

Mais ce rôle demeurera consultatif : ils fourniront aux établissements où les bacheliers souhaitent étudier leurs dossiers, leurs projets et une fiche synthétique : la fiche Avenir.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Vœux non hiérarchisés = sélection

Chroniques précédentes sur le Plan Étudiant. Celui-ci vise la rentrée 2018. Sur le site du Ministère de l’éducation nationale : des informations pratiques détaillées pour les familles des élèves inscrits cette année en terminale (un meilleur accompagnement vers le Supérieur ou cliquer ici).

« Jusqu’à 10 vœux non hiérarchisés ». La première image ci-dessous confirme la réduction du nombre de choix possibles de formations supérieures par rapport à APB 2017 et l’absence de hiérarchisation de ces choix (le fameux « 1er vœu » disparaît).

La nouvelle plateforme de vœux demeurant nationale, y-a-t-il un algorithme capable de proposer, à chaque candidat souhaitant poursuivre des études supérieures, une ou plusieurs places, sans que lui soient fournis des critères à respecter eu égard à des demandes non hiérarchisées. La réponse est clairement « NON »  !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Victoire syndicale en Lorraine

D’un côté, il y a l’évaluation de l’HCERES qui amuse la galerie (L’université de Lorraine évaluée). D’un autre côté, il y a un recours en Conseil d’État gagné par les syndicats (le jugement).

De la part de CGT FO FSU. Envoyé : mercredi 15 novembre 2017. Objet : Temps de travail BIATSS : décision du Conseil d’État

« Bonjour à tous et toutes. Dans son audience du 8 novembre dernier, et après près de cinq ans de procédure, le Conseil d’État a donné raison à nos trois syndicats (CGT – FO – FSU) en rejetant le pourvoi de l’université de Lorraine . Il confirme donc l’annulation de la décision du conseil d’administration du 20 novembre 2012 relative à l’harmonisation des règles régissant le temps de travail des personnels BIATSS, ainsi que ses annexes 1 et 2.

Le règlement de gestion du temps de travail, voté en juin 2013 par le CA, est donc un acte pris sur un fondement (novembre 2012) qui vient d’être annulé, il doit par conséquent l’être également, ce que nous allons demander au juge. Il restera à obtenir réparation pour le préjudice subi par de nombreux personnels depuis plusieurs années.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Quand enterre-t-on enfin l’UBL ?

5ème notice nécrologique pour la COMUE Université Bretagne-Loire, présidée par Pascal Olivard.

La ministre Frédérique Vidal vient de  remettre en question, sans langue de bois et avec un nombre impressionnant d’arguments, l’existence même de cette COMUE. C’est le président Olivard lui-même qui l’a dit devant le CA de l’UBL, le 13 novembre 2017 (compte-rendu de l’entretien avec la Ministre).

Il est temps de regarder enfin les choses en face, car ça fait deux ans et demi que l’UBL devrait être enterrée.

Le 5 mai 2015, je publiais une première nécrologie : Feu la COMUE Bretagne-Loire.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Pépite. Entrepreneuriat étudiant

Communiqué de presse de l’Université de Strasbourg, 15.11.2017 (3 pages). Entrepreneuriat étudiant. Prix Pépite : 20 000 euros pour 3 jeunes alsaciens, porteurs de projets d’entreprises innovantes

« Deux étudiants entrepreneurs et un jeune diplômé de l’Université de Strasbourg, porteurs de projets innovants de création d’entreprise, sont lauréats de l’édition nationale 2017 du prix « Pépite –Tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant », dont la cérémonie de remise a lieu ce mercredi 15 novembre 2017 à Paris.

Alexis Theze, étudiant à l’École catholique des arts et métiers de Strasbourg-cycle ingénieur, recevra 10 000 euros pour son projet Raybot. Malo Louvigne, étudiant à faculté des Sciences économiques et de gestion de l’Université de Strasbourg et Valentin Pohu diplômé de l’Université de Strasbourg en licence de physique puis en sciences de gestion, se verront chacun attribuer 5000 euros pour leur projet respectif Healthy mind et Cairn devices.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Economie Gestion, E. Ingénierie, E. Sciences

Irréaliste personnalisation !

13 novembre 2017. Le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants a été approuvé de justesse par le CNESER : 35 voix pour (dont Sgen-CFDT, Unsa, CPU, Medef), 32 voix contre (dont CGT-FercSup, Snesup-FSU, Unef, SNCS, Parole étudiante) et 8 abstentions (dont la Fage).

Le vote a été précédé d’une présentation du projet par Frédérique Vidal (12 pages). Deux principes inscrits « au cœur de notre droit » : liberté d’accès pour tous les bacheliers d’un côté et personnalisation des parcours de l’autre (lire les deux images ci-dessous). Personnalisation des parcours : une hypothèse forte soutient ce principe, celle d’un lien entre personnalisation et réussite ; or, aucune étude scientifique rigoureuse n’a prouvé l’existence de ce lien.

Pire : d’une part, cette personnalisation est irréaliste ; d’autre part, si elle se développait, elle ferait immédiatement apparaître des effets pervers.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Non classé

Le CIR en 2018 : 5,5 Mds €

Projet de loi de finances 2018 en vue du débat à l’Assemblée nationale. Annexe n°33, Recherche et Enseignement supérieur, Rapporteure spéciale : Mme Amélie de MONTCHALIN, députée

« Le principal instrument de l’État pour accroître la R&D des entreprises est le Crédit Impôt Recherche (CIR), dont l’ampleur place la France en tête des pays de l’OCDE (pages 45 à 49).

L’État a mis en place de nombreux outils fiscaux pour stimuler l’innovation aux différents stades de développement des entreprises.

La France a fait considérablement évoluer sa politique industrielle et ses modalités de soutien à la recherche des entreprises depuis 20 ans. Les incitations fiscales, c’est-à-dire pour l’essentiel le Crédit d’impôt recherche (CIR, coût estimé en 2018 de 5,5 milliards d’euros), représentent aujourd’hui, avec 6,4 milliards d’euros, plus de 60 % du soutien total, contre 17 % en 2000″…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

L’université de Lorraine évaluée

Le HCERES a publié le 27 octobre 2017 le rapport d’évaluation de l’université de Lorraine (49 pages). L’évaluation s’est déroulée du 24 au 27 mars 2017, sous la houlette d’un comité de onze membres et de trois chargés de projet du HCERES.

Le structure du rapport est la même que celle du temps de l’AERES. La conclusion insiste toujours sur les points forts et faibles de l’établissement et liste une série de recommandations. La suppression de l’AERES, décidée par la loi ESR, et son remplacement par le HCERES n’ont produit aucune valeur ajoutée. Ci-dessous les trois premiers paragraphes de la conclusion (page 37).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Les rapports d’évaluation sur les établissements, du type de celui de l’université de Lorraine, sont-ils encore pertinents et utiles pour la tutelle ministérielle, pour les collectivité territoriales, pour la direction de l’établissement, pour les personnels et les étudiants, et plus généralement pour les citoyens qui se sentent concernés par l’état et l’avenir de l’enseignement supérieur et plus particulièrement des universités ? Ma réponse est « NON ».

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)