Saison 6

Le blog Histoires d’universités a fêté son 10ème anniversaire en janvier 2019. 5 ans de blog associé à un média (le Monde, puis EducPros), puis 5 ans de blog indépendant.

5 200 chroniques publiées en 10 ans, plus d’une chronique par jour. Chaque nouvelle chronique du blog est signalée sur

Rappel des Saisons 1 à 3.

Blog Saison 6 (depuis début 2019). Depuis quelques mois, je m’essaie à un nouvel apprentissage : celui du métier d’historien qui traque l’histoire de l’université de Strasbourg de 1681 (la ville libre d’Empire devient française) à 1792, au travers des Archives de la Ville et de l’Euro métropole de Strasbourg. Passionnant !

  • Contexte : De l’histoire des universités à l’époque moderne (de Louis XIII à Louis XVI) à leur fermeture décidée par la loi Le Chapelier de 1792.

La Saison 5 se poursuit

Je critique de plus en plus les transformations de l’enseignement supérieur et de la recherche décidées par la présidence Macron et le gouvernement Philippe, et en particulier les transformations qui concernent le 1er cycle d’études supérieures. Le projet de ce blog (Réformer l’ensemble du 1er cycle de l’enseignement supérieur, par la création d’Instituts d’enseignement Supérieur) ne verra jamais le jour. J’ai jeté l’éponge.

La mort des universités et des libertés académiques se déroule sous nos yeux, sous les coups de boutoir de lois autoritaires, votées dans la précipitation par une majorité aux ordres, sans réelle concertation.

Craindre le pire. Que pourrait être demain la gouvernance de nouveaux établissements d’enseignement supérieur, qui ne s’appelleraient plus « universités » ?

Des établissements

  • dirigés centralement,
  • dotés d’une autonomie réduite à la peau de chagrin,
  • administrés par des technocrates non enseignants, d’abord attachés à la diminution de la dépense publique et à l’accroissement des ressources privées,
  • organisés selon un modèle d’entreprise obsolète (multiplication des règles, allongement de la ligne hiérarchique, accentuation de la parcellisation du travail des personnels enseignants et non-enseignants, multiplication des contrats précaires, mépris pour les représentants du personnel…)
  • maintenant des taux d’échec élevés dans les études.

La Saison 4 se poursuit également

Depuis l’année universitaire 2014-2015, je suis retourné sur les bancs de l’université pour y étudier l’Histoire médiévale et l’Histoire moderne, l’Histoire de l’art médiéval. La saison 4 a ainsi multiplié les chroniques historiques.