Archives de Tag: Budgets

Le trou financier d’Orléans

Magcentre, mercredi 11 octobre 2017, par Ch.B. Une enquête vient d’être ouverte par la police judiciaire sur la gestion de l’université d’Orléans sous le mandat de son ancien président Youssoufi Touré. La plainte “contre X” déposée par l’actuel conseil d’administration de l’université a été retenue par le nouveau procureur de la République d’Orléans, Nicolas Bessone, qui a saisi la division économique et financière du SRPJ d’Orléans d’une enquête préliminaire.

Au total le “trou”, le déficit, portait sur 12 millions d’euros. Où sont aujourd’hui les protagonistes de cette affaire qui plombe toujours l’image et la réputation de l’université ? Youssoufi Touré, l’ancien président a été réintégré et il enseigne, ou est censé enseigner, à Bourges à l’IUT.

Quant à l’ancienne rectrice d’académie, Marie Reynier qui, malgré l’autonomie des universités depuis 2011 sur les salaires des enseignants aurait du exercer le contrôle de l’État sur le finances de l’université, elle a été promue. Marie Reynier est en effet conseillère au cabinet du Premier ministre Édouard Philippe, chargée du pôle enseignement, un poste essentiel et doté d’une large influence.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Centre Val de Loire

Rentrée syndicale à Strasbourg

Rentrée syndicale pour le SNESUP FSU à l’université de Strasbourg. Conférence et dossier de presse (15 pages), 29 septembre 2017.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Le budget 2018 et la CPU

La Conférence des Présidents d’Université, comme chaque année lors de l’annonce gouvernementale des mesures du projet de loi de finances, garde la même figure de style : « c’est bien, mais insuffisant ». Constance qui ne l’empêche pas d’être également qualifiable de cyclothymique.

Communiqué de la CPU, 29 septembre 2017 : PLF2018. Un budget certes en hausse mais insuffisant pour assurer la réussite en premier cycle

Pourquoi la CPU ne commence-t-elle pas son communiqué en tapant sur la table : ce budget est insuffisant. Point barre. « Dès le 31 août, la CPU avait chiffré à 280 millions d’euros la somme nécessaire pour financer l’accueil des 40 000 nouveaux étudiants. La CPU regrette de ne pas avoir été entendue sur cette question alors même que des difficultés importantes ont contrarié cette rentrée universitaire et que le nombre d’étudiants entrant dans le supérieur devrait encore augmenter dans les mêmes proportions à la rentrée 2018 ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Budget 2018 : que devient le CIR ?

PLF 2018 : un budget de transformation et de pouvoir d’achat.

Les grands axes du projet de loi de finances 2018, dévoilés le 28 septembre 2017 par le gouvernement, sont muets sur le Crédit Impôt Recherche. Le CIR, bon an mal an, coûte plus de 6 milliards d’euros de déductions fiscales. Ce que certains appellent un cadeau fiscal aux entreprises est-il supprimé, augmenté, réduit, caché dans un axe plus large ? les règles sont-elles changées ? Le CIR n’apparaît pas non plus dans les 153 pages du PLF 2018.

Chroniques critiques de ce blog sur le Crédit Impôt Recherche : cliquer ici et ici.

Ce que le projet du gouvernement dit des mesures en faveur des entreprises :

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Nombre de boursiers en hausse

Les Repères et Références Statistiques 2017 sont parus. Partie consacrée aux budgets, coûts et financements (18 pages). Partie dédiée aux effectifs étudiants (48 pages).

Le nombre d’étudiants progresse. Le nombre d’étudiants bénéficiant d’une aide (bourse) progresse aussi (tableau ci-dessous). Quant à l’évolution du taux de boursiers parmi l’ensemble des étudiants, elle est, selon la méthode révisée, plutôt orientée à la hausse depuis 2012-2013. En 2016-2017, plus de 39 000 étudiants ont bénéficié d’une aide au mérite.

  1. Nombre d’étudiants bénéficiant d’une aide financière

Cliquer sur les images pour les agrandir

A l’université, le taux de boursiers a été de 40% en 2016, en légère progression depuis 2012 (tableau ci-dessous). Le taux est plus fort en licence (43,7%) qu’en master (32,1%). Il est le plus élevé en Administration économique et sociale (53,1%), en Langues (47,8%), le plus faible dans les disciplines de Santé (31,7%) et en Sciences économiques et gestion (37%).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Crédits de l’ESR de 2014 à 2017

Les Repères et Références Statistiques 2017 sont parus. Partie dédiée aux budgets, coûts et financements (18 pages).

Crédits de la Mission Interministérielle Recherche et Enseignement Supérieur (MIRES). Crédits du Programme 150 (formations supérieures et recherche universitaire).

Les crédits exécutés ont légèrement progressé de 2014 à 2016 : 12 743,5 milliards € en 2014, 12 807,5 milliards en 2016. Les crédits votés en loi de finances initiale pour 2017 étaient en hausse de 3,5% … Les crédits exécutés en 2017 ne connaîtront cependant pas une telle progression, vu l’annonce, il y a peu, d’une première annulation de crédits, supérieure à 300 millions.

Crédits exécutés (2014-2016), Crédits votés (LFI 2017)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

G. Roussel, autorisé à se citer !

Article News Tank Higher Education & Research reproduit avec leur [sic] aimable autorisation.

Le président de la CPU, Gilles Roussel, n’a pas peur du ridicule. Le site de la Conférence reproduit en effet une interview qu’il a donnée à News Tank HER. Ce qui est incroyable, c’est que le président de Marne-la-Vallée a demandé l’autorisation de publier sa propre interview, comme s’il avait cédé ses droits sur ses paroles et pensées.

Formation, budget, politique… Gilles Roussel détaille les enjeux de la rentrée 2017 pour la Conférence des Présidents d’Université (CPU), 6 septembre 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

Sarkozy, Hollande, Macron. Coupes

Depuis 2009, 283 chroniques du blog sur le budget des universités. Elles racontent que, sous Sarkozy et sous Hollande, le budget des universités était dit prioritaire, sanctuarisé.

Pour faire passer des annulations de crédits prélevées entre autres sur les réserves de précaution, les mêmes arguments de crédibilité et de soutenabilité étaient utilisés avec une banalité confondante. Et à la fin, les universités ont toujours perdu : en 2016, 15 universités en déficit. Et voilà que sous Macron, ça continue de plus belle !

Communiqué de Frédérique Vidal (13 juillet 2017).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Droits d’inscription en hausse ?

Rapport de la Cour des comptes, La situation et les perspectives des finances publiques, juin 2017, 253 pages. Pour la Cour, la priorité, la seule priorité : réduire les déficits publics plus vite et plus fort que prévu.

Le gouvernement a entendu la Cour et tapé fort : gel du point d’indice des fonctionnaires, décidé sans la moindre concertation avec les organisations syndicales.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Va-t-il mettre le feu aux poudres en mettant en œuvre un autre des leviers d’action suggéré par la Cour pour réduire les déficits : augmenter les droits d’inscription à l’université davantage que les années dernières.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Université. Macron dessine l’avenir

News Tank a publié hier un dossier de 28 pages, Les universités françaises dessinent leur avenir. Il se pourrait qu’Emmanuel Macron dessine cet avenir – et en particulier celui du regroupement des établissements – par ordonnance (lire en note finale le billet d’EducPros).

Il faut dire en effet que la politique de regroupements à marche forcée, instaurée par la loi ESR de juillet 2013 et aboutissant à des COMUE monstrueuses, a pitoyablement échoué (depuis 2009 : 303 chroniques du blog sur les regroupements).

Le combat du blog depuis 2009 : une quinzaine d’universités de recherche, dédiées aux seuls deuxième et troisième cycles et obtenues par fusion, et « en même temps » plusieurs centaines d’Instituts d’Enseignement Supérieur, dédiés aux seuls premiers cycles en 3 ans. Ces IES seraient des établissements juridiquement nouveaux, autonomes mais associés non aux lycées (les classes supérieures des lycées seraient intégrées dans les IES), mais aux universités de recherche.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé