Archives de Tag: Budgets

Sarkozy, Hollande, Macron. Coupes

Depuis 2009, 283 chroniques du blog sur le budget des universités. Elles racontent que, sous Sarkozy et sous Hollande, le budget des universités était dit prioritaire, sanctuarisé.

Pour faire passer des annulations de crédits prélevées entre autres sur les réserves de précaution, les mêmes arguments de crédibilité et de soutenabilité étaient utilisés avec une banalité confondante. Et à la fin, les universités ont toujours perdu : en 2016, 15 universités en déficit. Et voilà que sous Macron, ça continue de plus belle !

Communiqué de Frédérique Vidal (13 juillet 2017).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Droits d’inscription en hausse ?

Rapport de la Cour des comptes, La situation et les perspectives des finances publiques, juin 2017, 253 pages. Pour la Cour, la priorité, la seule priorité : réduire les déficits publics plus vite et plus fort que prévu.

Le gouvernement a entendu la Cour et tapé fort : gel du point d’indice des fonctionnaires, décidé sans la moindre concertation avec les organisations syndicales.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Va-t-il mettre le feu aux poudres en mettant en œuvre un autre des leviers d’action suggéré par la Cour pour réduire les déficits : augmenter les droits d’inscription à l’université davantage que les années dernières.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Université. Macron dessine l’avenir

News Tank a publié hier un dossier de 28 pages, Les universités françaises dessinent leur avenir. Il se pourrait qu’Emmanuel Macron dessine cet avenir – et en particulier celui du regroupement des établissements – par ordonnance (lire en note finale le billet d’EducPros).

Il faut dire en effet que la politique de regroupements à marche forcée, instaurée par la loi ESR de juillet 2013 et aboutissant à des COMUE monstrueuses, a pitoyablement échoué (depuis 2009 : 303 chroniques du blog sur les regroupements).

Le combat du blog depuis 2009 : une quinzaine d’universités de recherche, dédiées aux seuls deuxième et troisième cycles et obtenues par fusion, et « en même temps » plusieurs centaines d’Instituts d’Enseignement Supérieur, dédiés aux seuls premiers cycles en 3 ans. Ces IES seraient des établissements juridiquement nouveaux, autonomes mais associés non aux lycées (les classes supérieures des lycées seraient intégrées dans les IES), mais aux universités de recherche.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Make our planet great again

Frédérique Vidal, ministre de l’ESRI, invitée de la matinale de France Culture, le 15/06/2017, via News Tank Education.

« Le site Make our planet great again est ouvert, et nous sommes en train d’afficher ce qui va être fait de façon spécifique en matière d’attractivité pour les chercheurs internationaux.  Il va y avoir 30 M€ en extra-budgétaire, piloté par le CNRS avec l’ANR pour la partie opérationnelle. L’objectif est d’être en capacité dans les différents sites, à travers les universités ou les organismes, par des collaborations qui existent déjà ou à mettre en place, d’attirer les chercheurs. .

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ces 30 M€ supplémentaires en extra-budgétaire permettront de leur assurer un environnement (accompagnement des doctorants ou moyens de recherche). L’Allemagne est prête à nous suivre sur l’accueil des chercheurs étrangers. Make Our Planet Great Again : un site pour faciliter la mobilisation en faveur du climat »

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Mobilité internationale, E. Sciences

SUP. 25 établissements en déficit

Cour des Comptes, Mission interministérielle Recherche et enseignement supérieur, Note d’analyse de l’exécution budgétaire 2016 (pages 48 à 50). Enseignement supérieur et Recherche : le bilan du quinquennat s’alourdit. Je ne regrette donc pas mes colères, mes critiques de la saison 3 du blog.

Contrôle budgétaire des opérateurs de l’État. Grille d’alerte : six universités en situation très dégradée, 9 universités en situation dégradée, soit 15 universités en tout.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Établissements passés aux RCE (Responsabilités et Compétences Élargies) et en déficit : 25 établissements en 2015 soit 16 de plus qu’en 2014 (17 universités sont concernées).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

SUP. Moins d’enseignants qu’en 2011

En 2011, il y avait 91 257 enseignants dans l’enseignement supérieur. En 2016, il n’y en a plus que 89 957, soit 1300 de moins. Cette diminution est révélée par les très officiels Repères et Références Statistiques 2017 (indicateur 9.15 retraçant l’évolution des effectifs depuis 1992).

François Hollande et ses ministres ou secrétaires d’État n’avaient-ils pas promis une hausse de 5 000 emplois en 5 ans, soit 1000 par an (enseignants et personnels techniques et administratifs).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir le tableau ou cliquer ici

En fait, la diminution globale observée de 2011 à 2016 cache des évolutions différenciées selon les catégories d’enseignants :

  • Le nombre de professeurs a faiblement augmenté : 20 929 en 2011, 21 183 en 2016 (+ 254).
  • Même chose pour le nombre de maîtres de conférences : 38 883 en 2011, 39 000 en 2016 (+ 117).
  • Hausse un peu plus forte pour le nombre de professeurs du secondaire enseignant dans le supérieur : 12 891 en 2011, 13 317 en 2016 (+426).
  • La chute des effectifs globaux est essentiellement due à une forte baisse du nombre d’ATER, de doctorants contractuels et de personnels temporaires de santé : 18 554 en 2011, 16 457 en 2016 (- 2097). Ce sont donc essentiellement les doctorants en fin de thèse ou les jeunes docteurs qui en ont pris « plein pot ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Micmac budgétaire pour le 3ème PIA

Le Programme des Investissements d’Avenir a un impact certain : celui de renforcer les inégalités régionales en matière de financement de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Ce n’est pas un de ses moindres défauts !

Y avait-il urgence à pérenniser, avant les élections présidentielle et législatives de 2017, le PIA ? Le Commissariat général à l’investissement a poussé à cette prise de décision (… sans doute, en partie, pour maintenir un certain nombre de chaises musicales directoriales).

La Cour des Comptes s’émeut de ce calendrier dans son rapport sur l’exécution du budget de la MIRES pour 2016 : « alors que la Cour a souligné les risques associés à la pérennisation et la multiplication des PIA, le Gouvernement a annoncé le lancement d’un troisième PIA d’un montant de 10 Md€ (conseil des ministres du 22 juin 2016). Ce nouveau programme a été ouvert en loi de finances initiale pour 2017 sous la forme d’une mission PIA 3 composée de trois programmes »

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

MCF : pour une classe unique !

Déblocage de la situation des Maîtres de Conférences HDR qualifiés (communiqué du collectif , 19 mai 2017).

« Nous avons amplement dépassé les 800 signatures. Depuis le mois de janvier 2017, de nouvelles raisons sont venues s’ajouter à nos précédentes revendications : elles ne font que confirmer l’urgence de signer notre pétition.

Le Ministère nous a d’abord signifié, chiffres à l’appui, que la part des professeurs des universités au sein des effectifs des enseignants-chercheurs est stable et que les professeurs des universités représentent 31 % des enseignants-chercheurs en 2016 (contre 30,7 % 2006 [sic]). La belle évolution !!! Il ajoute que compte tenu de l’accroissement de l’effectif des enseignants-chercheurs (49 101 en 2006, 50 875 en 2016), ces chiffres attestent d’un renforcement des possibilités d’accès au corps des professeurs des universités dans un contexte favorable de création d’emplois. Si cela est sans doute vrai au niveau national, ce n’est nullement vrai dans tous les domaines, notamment dans les disciplines à faibles effectifs étudiants.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

U. Luxembourg : frais de café

Université du Luxembourg : il n’y a aucun déficit, donc aucune économie à faire selon l’OGBL

« Selon le syndicat SEW/OGB, seul syndicat représenté dans l’établissement, la situation financière de l’université du Luxembourg ne justifie pas un plan d’économies de 20 millions d’euros tel qu’envisagé par le cabinet de conseil McKinsey.

La démission du recteur Rainer Klump, mardi 2 mai, après deux années de mandat, révèle l’ampleur de la crise interne qui frappe l’université du Luxembourg et qui se cristallise dans les discussions budgétaires »…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Europe (autres)

Vers la disparition de l’italien ?

Fermeture du master MEEF et de la Licence d’Italien LLCER à l’université de Bourgogne.  Quelle université avons-nous ?

Texte du département d’Italien.

En l’espace de quelques semaines, la Présidence de l’Université de Bourgogne a décidé, sans consultation des enseignants, de fermer à la prochaine rentrée le Master MEEF d’Italien, puis sous la menace du déficit budgétaire révélé entre-temps, de liquider également la Licence de la même discipline (Italien LLCER). Cette décision précipitée, qui met à mal la Nouvelle Offre de Formation dont le chantier est ouvert depuis plus de deux ans, sera soumise à la CFVU du 10 mai.

Si cette décision est entérinée, la licence LLCER fermera progressivement en 3 ans : d’abord la L1 à la rentrée 2017, puis la L2 en 2018, et la L3 en 2019. Cela signifie que l’Italien ne sera plus enseigné à l’Université de Bourgogne que dans la filière LEA et peut-être dans des UE destinées aux débutants, actuellement ouvertes mais dont l’avenir est également incertain, vu le présent contexte. Les enseignants titulaires du département, tous très éloignés de la retraite, se retrouveraient ainsi en sous-service, sans qu’ils aient jamais été sollicités, sans qu’aucune discussion n’ait jamais été engagée sur leur avenir, et bien que la menace d’une fermeture de l’Italien soit agitée depuis plusieurs années.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Arts Lettres Langues