Archives de Tag: Carrières

Michaelis, une seconde mort

Adolf Michaelis (1835-1910), fondateur du musée éponyme de l’université de Strasbourg, est une des personnalités universitaires mises en valeur dans l’exposition Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930 (863 photos). Il fait l’objet d’un film au MAMCS.

Cliquer sur les images pour les agrandir

J’en rendu compte de ce film dans ma chronique du 25 octobre 2017 : biographie et album de 35 photos

Adolf Michealis est enterré au cimetière Saint-Louis de la Robertsau. La stèle de la tombe, à peine lisible, ne comprend que son nom et ses dates de naissance et de mort. Elle a fait l’objet d’un entretien récent. Par qui ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale, F. 19ème et 20ème siècles

Ernst Stadler, mort d’un poète

Ernst Stadler (1883-1914), mort à la guerre à l’âge de 31 ans, enterré au cimetière Saint-Louis de la Robertsau (à Strasbourg). La stèle de la tombe ne comprend que son nom et ses dates de naissance et de mort. Elle est entretenue sobrement.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1914-2018. La concession de 100 ans est terminée. La tombe va-t-elle être l’objet d’une procédure de reprise par la ville, comme c’est le cas de celle de l’archéologue Adolf Michaëlis (photo ci-dessous).

Je ne peux y croire : ce serait la seconde mort du poète expressionniste. Les édiles universitaires doivent intervenir : elles ont un devoir de mémoire ! D’autres tombes de personnalités culturelles ou scientifiques sont également en péril : celles de l’éditeur et collectionneur Karl Trübner, celle du pathologiste Friedrich Daniel von Recklinghausen

Mais qui est Ernst Stadler ? Exposition BNUS, La mort des poètes, chronique du 6 novembre 2014, album de 25 photos, « Il est né en 1883 en Alsace, fils de parents allemands qui s’installent à Colmar après la défaite française de 1870. Études de philologie à l’université de Strasbourg. Après la thèse et l’habilitation, il enseigne à l’université libre de Bruxelles la langue et la littérature allemande.

En juillet 1914, Ernst Stadler s’apprête à partir à Toronto (Canada) où l’université lui propose un poste de professeur associé.

Mais il est mobilisé dès la déclaration de guerre, dans l’armée de son pays, comme lieutenant. En octobre 1914, il meurt atteint par des éclats d’obus, aux premiers jours de la bataille des Flandres près d’Ypres. Il est fauché, à l’âge de 31 ans. Ami de Charles Péguy, tué lui aussi au combat en août 1914″.

  • « Le soir peut-être, nous serions enlacés de défilés victorieux, ou alors écartelés sous des cadavres, mais avant l’empoignade et la chute, nos yeux brillants s’abreuveraient jusqu’à plus soif du monde et du soleil ».in Ernst Stadler, Le Départ, Editions Arfuyen, avril 2014.

Sources biographiques

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Paul Klee, 30 ans en 1909

Dans la série Elles/ils ont eu 30 ans en… Paul Klee : né en 1879, 30 ans en 1909, mort en 1940. Fondation Beyeler. Klee, La dimension abstraite (jusqu’au 21 janvier 2018). Album de 58 photos : les œuvres de 1912 à 1918.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Notices de salles, mises à disposition de la Fondation pour focaliser l’attention sur certaines œuvres lors de la visite de l’expo. De 1879 à 1912, la plupart des citations concernant la biographie de l’artiste sont extraites de la présentation dans le hall de la Fondation.

1879. Paul Klee naît le 18 décembre à Münchenbuchsee, près de Berne. Il est le second enfant de Hans (1849-1940), de nationalité allemande, et d’Ida Klee (1855-1921), née Frick. Sa sœur Mathilde (1876-1953) est de trois ans son aînée. Son père est professeur de musique à l’école cantonale de formation des instituteurs de Hofwil, sa mère est cantatrice.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, D. Allemagne, D. Suisse, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Requinquer la VAE

Validation des acquis de l’expérience dans les établissements d’enseignement supérieur : un dispositif qui s’essouffle. La VAE a été instituée en 2002. Après un bon démarrage, un plafond a été atteint dans les cinq ans. Aujourd’hui, tous les indicateurs sont au rouge. La note d’information n’explique pourtant pas les raisons d’un tel échec : faute à qui ou faute à quoi ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Pourquoi l’essoufflement ? Les facteurs interagissent très vraisemblablement : offre de formation mal adaptée, procédure trop complexe, trop longue, trop coûteuse en temps et en argent, insuffisamment accompagnée, incertaine dans ses débouchés (prise en compte dans la carrière d’un diplôme acquis par la VAE?)… Les partenaires sociaux négocient sur la formation professionnelle tout au long de la vie : espérons qu’ils parviennent à requinquer la VAE, mais aussi le Congé individuel de formation.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Sculpteur grès. Sculpteur bois

Jean-Désiré Ringel d’Illzach (1847-1916) et François-Rupert Carabin (1862-1932)  Album de 15 photos, prises au Musée d’Art Moderne et Contemporain, dans le cadre de l’ensemble exceptionnel d’expositions, Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930.

1.Jean-Désiré Ringel d’Illzach (1847-1916). Source des citations ci-dessous : Les Amis du Cercle Saint-Léonard

« Ringel d’Illzach est dessinateur, sculpteur, céramiste et médailleur. Fils d’un pasteur protestant et archéologue, Jean Ringel, pionnier de la recherche archéologique en Alsace Bossue… En 1870, il s’installe à Strasbourg où la guerre franco-allemande le surprend. Engagé volontaire dans l’armée, il en revient officier mais le bras gelé, ce qui l’handicape fortement. Il travaille alors des matériaux légers comme le verre, la terre cuite, l’émail, la cire et le cuivre. Ses expérimentations sur les métaux et les matières vitrifiables aboutissent à des résultats étonnants…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Denise Naville, 30 ans en 1926

Denise Naville (1896-1969). Album de 28 photos, prises au Musée d’Art Moderne et Contemporain, dans le cadre de l’ensemble exceptionnel d’expositions, Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930.

« Figure dominée comme épouse, traductrice militante ou encore brillante égérie, c’est le lot alors des femmes en Alsace comme ailleurs. Comme le souligne Isabelle Kalinowsky dans un ouvrage consacré à Pierre Naville, Denise incarne de façon exemplaire la contradiction entre la possession d’un fort capital savant, propriété encore improbable pour une femme, et l’occupation d’une position socialement très dominée, assortie d’une image confuse mais persistante d’une femme légère dont la stabilité de son statut d’épouse ne suffit pas à l’affranchir » (Jean-Claude Richez, cf. bibliographie et sources des citations en fin de chronique).

Cliquer sur les images pour les agrandir

En langage contemporain, une offre d’emploi correspondant à cette description pourrait être : Recherche Secrétaire de direction (H/F) ou ingénieur d’études, bac+5, bilingue (traduction d’allemand en français de textes politiques ou philosophiques).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

René Schickele, 30 ans en 1913

Un projet culturel d’exception : Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930 (jusqu’au 28 février 2018). Dans le cadre de cet ensemble d’expositions, à voir au Musée d’Art Moderne et Contemporain l’espace consacré à René Schickele. C’est un romancier, essayiste, poète alsacien de langue allemande, et journaliste, né à Obernai (Bas-Rhin) en 1883. Son projet : « la vocation médiatrice de l’Alsace entre la France et l’Allemagne ».

Album de 33 photos. Source des citations à la base de cette chronique : cf. la note finale.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1901 (18 ans). Le père de René Schickele est issu d’une famille de viticulteurs de Mutzig. Sa mère, francophone, est originaire du Territoire de Belfort. En même temps qu’il poursuit des études d’histoire de la littérature, de sciences et de philosophie, à Strasbourg, Munich, Paris et Berlin, avec quelques amis, il fonde à Strasbourg la revue d’avant-garde Der Stürmer  (l’assaillant).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Suisse, E. Droit et Sciences politiques, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Karl Trübner. Une tombe en péril

Karl Trübner (1846-1907), éditeur d’exception, et son épouse Klara sont enterrés au cimetière de la Robertsau à Strasbourg. Leur tombe n’est pas entretenue (album de 11 photos). La concession va-t-elle être reprise par la ville, comme celle de Recklinghausen, l’anatomopathologiste de l’université impériale ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les édiles de Strasbourg doivent intervenir en urgence pour restaurer cette tombe, n’oubliant pas le précieux legs de 14 peintures fait, au début du 20ème siècle, par Trübner, accompagné d’une somme de 250 000 marks.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Année sabbatique : une par 200 ans

Congés pour recherches ou conversions thématiques. Contingent annuel pour l’année 2018-2019, arrêté du 22-11-2017.

Article 1 – Le nombre de congés pour recherches ou conversions thématiques accordés, sur proposition des sections compétentes du Conseil national des universités, est fixé à 260 semestres pour l’année universitaire 2018-2019. Leur répartition par section est prévue par l’annexe au présent arrêté.

Commentaire. 260 semestres distribuées par les sections du Conseil national des universités ; le nombre était de 259 pour l’année 2017-2018 ! Supposons qu’il y ait autant de semestres distribués localement par les établissements, cela fait en tout 520 semestres par an.

Il y a 54 000 enseignants du supérieur susceptibles de demander un tel congé semestriel (tableau ci-dessous dans les RERS 2017). 54 000 : 520 = 103,84. Une année sabbatique égalant deux semestres, la probabilité d’en obtenir une dépasse les 200 ans.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ENA, un concours pour les docteurs ?

Extrait de l’entretien de Patrick Gérard, directeur de l’École Nationale d’Administration, par News Tank.

Vous avez également des projets pour les docteurs… ?

« Pour le concours interne et le troisième concours, les trois années de thèse sont désormais comptabilisées. Mais l’enjeu à mes yeux est d’attirer des élèves scientifiques qui aient un très haut niveau en recherche. Une promotion est un mélange de profils : il faut que nos élèves apprennent à raisonner selon différentes logiques.

C’est pourquoi le conseil d’administration du 30/11/2017 a débattu du sujet et m’a confié le soin de proposer, à titre expérimental, un projet de quatrième concours ayant pour objectif d’attirer des docteurs des disciplines scientifiques dites exactes. L’objectif est de le mettre en œuvre au plus tard pour le concours 2019 pour un contingent de trois à cinq élèves« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé