Archives de Tag: Carrières

Métiers salariés ou indépendants ?

France Stratégie, Salarié ou indépendant : une question de métiers ? La Note d’Analyse, septembre 2017, N°60, 8 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Cours de Marc Bloch, 1937-1938

J’ai lu récemment de Marc Bloch, La France sous les derniers Capétiens (1223-1328), ouvrage publié par la librairie Amand Colin (réédition 1964). Il s’agit en fait du cours d’agrégation de cet exceptionnel historien du Moyen-âge pour l’année 1937-1938.

Lecture avec une grande émotion. « Marc Bloch, né en 1886, entre dans la clandestinité fin 1942, quand les Allemands envahissent la zone libre. En 1943, après l’invasion de la zone sud qui ne le laisse en sécurité nulle part, il s’engage dans la Résistance, dont il devient un des chefs pour la région lyonnaise au sein de Franc-Tireur, puis dans les Mouvements unis de la Résistance (MUR). Il est arrêté à Lyon le 8 mars 1944 par la Gestapo, interné à la prison Montluc, torturé, et meurt le 16 juin, fusillé aux côtés de vingt-neuf autres résistants » in Wikipédia. Il avait 58 ans.

Dans son introduction à cette édition, Fernand Braudel raconte l’histoire du livre. « Nous éditons un cours, à moitié mis en forme : Lucien Febvre l’avait conservé, dans ses propres papiers, à Saint-Amour ; ce cours était visiblement destiné au seul public des agrégatifs qui l’ont suivi à la Sorbonne, en 1937-1938 : il n’ a été nullement conçu comme une future publication. Avons-nous eu raison de penser qu’il méritait une plus large audience ? … Nous le livrons en effet presque sans modification, assurément sans retouche profonde… Nous avons cependant conservé le style télégraphique de développements simplement esquissés« …

En voici les pages 116 à 122, consacrées aux universités médiévales (à celle de Paris en particulier) et aux grands problèmes intellectuels qui y sont traités par les maîtres (points B et C de la partie 11 du livre, partie qui en est la dernière). Je trouve cette synthèse de 6 pages d’une densité et d’une clarté phénoménales.

Cliquer sur l’image pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Le président fait fi de la justice

Dans l’affaire Paul Véron, recrutement invalidé d’un maître de conférences en droit privé à l’université de Lorraine, le président Pierre Muzenhardt fait fi d’une décision de justice.

Une affaire en huit temps. 1. Le 23 mai 2017, le conseil d’administration réuni en formation restreinte donne un avis défavorable au classement opéré par le comité de sélection, classement ayant mis en tête Paul Véron.

2. Ce dernier pose aussitôt une requête en référé (en urgence) auprès du Tribunal administratif de Nancy. Dans son ordonnance du 20 juillet 2017, le juge des référés, Philippe Boulangé, lui donne raison et ordonne à l’université :

  • « de suspendre l’exécution des délibérations du conseil d’administration restreint dont celle de republier le poste au fil de l’eau
  • de procéder à un nouvel examen de la liste des candidats classés par le comité de sélection dans le délai d’un mois à compter de la notification de l’ordonnance de suspension ».

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

Dispositif du suivi de carrière

Document de la DGRH présentant un bilan de dépôt de dossiers concernant le suivi de carrière des enseignants-chercheurs (mai 2017)

J’avoue que j’ai du mal à comprendre l’utilité de ces 11 pages de chiffres et de commentaires a minima, à en imaginer l’usage et les conséquences pour les enseignants-chercheurs.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. PACA Corse

Le président m’a promu

Chronique du blog, 4 décembre 2012 : Promotion pour ex-président. “Par décret du Président de la République en date du 29 novembre 2012, Martial Delignon est nommé et titularisé en qualité de professeur des universités (5e section) à l’université de Lorraine, au titre de l’article 46-1 du décret du 6 juin 1984″…

Celui-ci a été président de l’université de Nancy 2 de mars 2011 à septembre 2011 (date de création de l’université de Lorraine). Être promu au grade de professeur d’économie alors qu’on est maître de conférences, et ce pour avoir fait le président pendant un printemps et un été… Merci l’article 46! »

Martial Delignon a ensuite fait le 1er vice-président de l’université de Lorraine au cours du premier mandat de Pierre Mutzenhardt (2012-2017).

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Le président m’humilie, m’écrase

Fabrice Papy, professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, Université de Lorraine, 10 septembre 2017.

Texte paru dans [Expression-libre de l’UL] sous le titre : Exemplarité du Président de l’Université de Lorraine [Pierre Mutzenhardt] : iniquité, illégalité, impéritie et mensonges.

Monsieur Croutz. Pardonnez-moi de répondre avec cette inélégante latence à votre message posté sur [expression-libre], mais ces derniers jours ont été occupés en rédactions chronophages – mais nécessaires – courriers administratifs et requêtes adressés à des instances universitaires, syndicales, institutionnelles, juridiques, judiciaires et citoyennes pour d’une part bénéficier de leur assistance, de leur accompagnement et de leur expertise et d’autre part pour communiquer, informer, diffuser et témoigner, au-delà du périmètre de l’Université de Lorraine, de cette scandaleuse situation.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Népotisme et emplois fictifs

Népotisme et emplois fictifs : cette chronique ne concerne pas la période contemporaine ! Elle se situe au 14ème siècle, quand les papes se sont installés à Avignon, qui n’était pas alors terre française.

Deux papes, parmi d’autres au cours du siècle, ont pratiqué le népotisme à grande échelle : Clément V et Jean XXII (bonnes feuilles en photos : biographie résumée dans J.N.D Kelly, Dictionnaire des papes, Brepols, 1994, pages 440 à 448).

Clément V (pape de 1305 à 1314). Bertrand de Got (1264-1314), premier des sept papes qui siégèrent en Avignon entre 1309 et 1377, naquit en Guyenne. Il fut évêque de Saint-Bertrand-de-Comminges puis archevêque de Bordeaux, avant de devenir pape sous le nom de Clément V. Lors de trois consistoires (en 1305, 1310 et 1312), il désigne 8 cardinaux au sein de sa famille (des neveux et un petit-cousin).

in Jean Favier, Les papes d’Avignon, Fayard, 2006. Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. PACA Corse

CNRS. A propos des déclassements

A propos des déclassements en section 40 du CNRS Politique, Pouvoir, Organisation : suite de la chronique Cachez ce concours que je ne saurais voir

Motion du comité de rédaction des Actes de la recherche en sciences sociales. Celui-ci témoigne de son entière solidarité à l’égard des candidats sociologues, qui ont été éliminés par le jury d’admission de l’InSH, ainsi qu’à l’égard des membres la section 36 du comité national, dont le classement a été très largement piétiné (concours CR2 36/04).

La décision du jury d’admission a des allures de sanction à l’encontre d’une discipline, et elle n’est pas sans évoquer une haine de la sociologie, vieille passion française, que les mots d’ordre dont la direction de l’InSHS aime se réclamer (innovation, internationalisation, avenir, foi dans la science) ne parviennent pas à dissimuler.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Avignon. Clément VII et les rotuli

Troisième chronique sur les papes en Avignon, leurs relations avec l’université éponyme. 1. Le pape Boniface VIII fonde l’université d’Avignon en 1303. 2. Le pape Urbain V et la contestation étudiante (1367). 3. Clément VII (antipape de 1378 à 1394) et les rotuli (note 1 : les deux Clément VII).

Les rotuli de suppliques ne sont pas chose nouvelle sous Clément VII. Anne-Marie Hayez (note 2) a analysé ceux présentés à Urbain V en 1362-1363 : 5908 suppliques dans 339 rotuli et 5026 suppliques isolées. « La plupart des suppliques étaient d’ordre bénéficial. Celles regroupées dans les rouleaux de parchemin ou de papier avaient une certain unité : étudiants appartenant à une même université, personnages dont la demande était appuyée par un même puissant protecteur, qu’il fût laïque ou ecclésiastique… Des demandes relativement modestes portent soit sur des expectatives de bénéfices à la collation d’un évêque ou d’un évêque et de son chapitre, soit sur des expectatives de prébendes. Or si Urbain V ne modifie que deux fois sur sept le collateur dans le premier cas, quitte à préciser parfois que le bénéfice ne sera pas dans une cathédrale, pour les prébendes il change trois fois sur cinq le lieu demandé et écarte résolument ses familiers des chapitres cathédraux, les dirigent vers des églises collégiales de bien moindre importance ou de bénéfices non désignés ».

Jacques Verger mentionne les suppliques adressées à Clément VII, en 1378 et 1379 lors de son installation à Avignon, et en 1393-1394 à la fin de son pontificat (note 3). « Les premiers contiennent 866 noms dont ceux de 7 professeurs de droit ou d’arts libéraux. Le nombre de quémandeurs est presque multiplié par deux dans les rotuli de 1393-1394 : 1581 noms dont 19 professeurs« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. PACA Corse, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Cachez ce concours que je ne …

Suite de la chronique Comité de sélection et localisme. Courriel sans titre, reçu ce 22 juin 2017. Je lui ai donné le titre suivant : CNRS : cachez ce concours que je ne saurais voir.

Introduction du texte. « Dans le contexte de contestation généralisée et de demandes d’explications, je voudrais éclairer une bizarrerie relative à la disparition la semaine dernière de la liste des admissibles du concours DR2-section 40 du site du CNRS et l’absence de la liste des candidats admis, alors que le jury d’admission s’était pourtant réuni (depuis, une liste d’admissibles a été remise sur le site). La section 40 « s’interroge » et « s’inquiète » des déclassements en section 36, mais elle aurait pu d’abord informer les collègues de ce qui s’est passé en section 40, vu le caractère inédit du déroulement du concours DR2 cette année. Car nous sommes tous attachés à l’indépendance des comités et des jurys et nous suspectons à juste titre les interventions de la hiérarchie du CNRS. Nous y voyons la collégialité et le critère scientifique qui seuls doivent prévaloir défiés par l’arbitraire. Mais il faut bien se l’avouer, il est des cas où c’est le jury d’admissibilité qui pose problème et où la hiérarchie du CNRS cherche par tous les moyens à le couvrir…

Le texte de 3 pages dans sa totalité.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé