Archives de Tag: Carrières

Le cardinal Dubois, 30 ans en 1686

Suite des chroniques de la série : elles/ils ont eu 30 ans en… L’abbé Guillaume Dubois, né à Brive-la-Gaillarde en 1656, mort en 1723. 30 ans en 1686 : il est alors précepteur du futur duc d’Orléans, régent de 1715 à 1723.

1662 (6 ans). Guillaume Dubois est inscrit à la petite école du Prieuré Saint-Martin (Brive-la-Gaillarde).

1665-1672 (9-16 ans). Inscrit au Collège des Pères de la doctrine chrétienne, à Brive.

« Le collège de Brive, fondé en 1606 par des consuls de la ville, fut d’abord confié aux dominicains. Ces derniers ne donnèrent pas entière satisfaction, les turbulents élèves de l’établissement se faisant à maintes reprises remarquer par leurs débordements et leurs comportements licencieux.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, Non classé

La carrière du Cardinal Dubois

Guillaume Dubois (1656-1723) naît à Brive-la-Gaillarde, dans une famille d’édiles municipaux. « Son père, Jean Dubois, docteur en médecine (apothicaire selon certains) est édile municipal. Sa mère est Marie de Joyet de Chaumont. Son frère aîné, né en 1650, devint maire perpétuel de Brive. Un frère cadet, né en 1665, devint abbé de Caunes » (source Wikipédia).

Guillaume n’a ni ascendance noble, ni fortune foncière, ni réseau à la Cour. Sa carrière professionnelle ne pouvait donc passer que par l’acquisition d’un capital éducatif : il le rentabilisera rapidement par l’exercice d’une mission éducative-clé (préceptorat du futur duc d’Orléans). Par là, il se constituera un solide réseau politico-religieux, en dépit de rumeurs malveillantes et de cabales dont il sera l’objet tout au long de sa vie.

L’efficacité qu’il démontrera dans l’exercice de charges politiques importantes (négociation de la triple Alliance en 1717, de la quadruple Alliance en 1718-1720) seront récompensées par des prébendes de plus en plus importantes.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France

5 août 2019, un décret stupide

Information et orientation : un décret stupide. Un an après sa publication, la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel ne pourra être pleinement appliquée lors de l’année scolaire 2019-2020, faute de textes d’application clairs et non contradictoires (cf en note finale : les différents textes).

Les conventions de mise à disposition des régions de personnels de l’ONISEP ne sont pas encore négociées et signées. Il serait donc urgent d’en abandonner l’idée, et ce d’autant que le décret du 5 août 2019 laisse entendre qu’il faut faire une convention par profession, celle-ci n’étant d’ailleurs l’objet d’aucune définition !… Des milliers de conventions ? Totalement irréaliste!

De plus et en réalité, ces conventions et leurs modalités ne sont que facultatives. Elles mettraient donc inutilement la pagaille dans les services d’information et d’orientation et instaureraient des différences de politiques d’une région à l’autre (chronique de mai 2019 : le grand bazar de l’orientation).

Analyse et critiques des articles du décret du 5 août 2019

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Enseignants. Quel temps de trajet ?

Pascaline Feuillet, Cécile Duquet-Métayer, Malo Jouannic, Enseigner, un métier de proximité, DEPP, Note d’information, n°19-27, juin 2019.

Résumé. « En France métropolitaine,

  • près d’un tiers des enseignants du premier degré public résident et travaillent dans la même commune. Globalement, la moitié travaille à moins de 13 minutes de leur domicile.
  • dans le second degré, le temps de trajet des enseignants est un peu plus long puisque la moitié met au moins 21 minutes à rejoindre son établissement.
  • dans l’ensemble, les enseignants ont un temps de trajet médian de 17 minutes, comme l’ensemble des salariés français.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Enseignants. Quel temps de trajet ?

Classé dans C. Ile-de-France

Lyon. Bouabdallah recherche emploi

Khaled Bouabdallah né en 1962 (chroniques d’Histoires d’universités), professeur de sciences économiques depuis 2002, est candidat à la présidence de la COMUE Université de Lyon. Sa déclaration de candidature et profession de foi : « je n’ai pas fini le boulot, il faut donc me réélire le 9 juillet 2019 ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

  • Khaled Bouabdallah est candidat à sa succession, mais, à la différence de l’élection précédente, il n’est pas le seul candidat. Profession de foi du challenger Hugues-Benoit Cattin : je souhaite que celui-ci soit élu. Cela fait trop longtemps que le sortant KB est aux manettes.
  • en effet, KB a été élu deux fois comme président de l’université Jean Monnet Saint-Étienne (2007-2015)
  • par ailleurs, KB a cumulé les mandats : il a été élu deux fois vice-président de la Conférence des Présidents d’Université (ci-dessous CV du temps de la VP CPU).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, E. Economie Gestion

Profils des créateurs d’entreprise

Oriol Boum Galiana, Les créateurs d’entreprise : quels profils, quel accompagnement et quelles difficultés à la création ? DARES Analyses, n°026, juin 2019, 12 pages.

Extraits. « Deux changements réglementaires importants ont été adoptés au cours de la décennie 2000 pour favoriser la création d’entreprises.

  • En 2007, l’examen de viabilité du projet par les Directions départementales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) préalablement à l’obtention de l’Accre (aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise) a été supprimé.
  • En 2008, la création du régime de l’auto-entrepreneur a été décidée dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie (LME), avec une application en 2009″…

Cliquer sur les images pour les agrandir

Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre) depuis le 1er janvier

Lire la suite

Commentaires fermés sur Profils des créateurs d’entreprise

Classé dans Non classé

R&D en entreprise: 16% des docteurs

Sophie Roux et Chloé Joannier, Des conditions d’emploi des docteurs toujours satisfaisantes mais contrastées selon les disciplines, Note d’information du SIES, n°19.08, juin, 8 pages.

Résumé. En décembre 2017, trois ans après l’obtention de leur doctorat en 2014, près de 91 % des docteurs ont un emploi. Près de 2 docteurs sur 3 occupent un emploi à durée indéterminée et plus de 9 docteurs sur 10 un emploi de niveau cadre.

Le secteur académique est le premier employeur des docteurs : 49 % y exercent leur métier. La R&D en entreprise emploie 16 % d’entre eux tandis que 35 % trouvent un emploi en dehors du secteur académique et de la recherche. Nombreux à être recrutés dans le secteur privé, les docteurs en sciences et leurs interactions (mathématiques, physique, chimie, sciences pour l’ingénieur et TIC) ont les meilleures conditions d’emploi, notamment en termes salariaux et d’accès systématique au statut de cadre. Les docteurs en sciences juridiques et politiques bénéficient aussi de conditions très favorables.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur R&D en entreprise: 16% des docteurs

Classé dans E. Sciences

Le guide du doctorat : 23 fiches

Communiqué de presse de L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC), 17 juin 2019.

Parution du Guide du Doctorat : référence des bonnes pratiques du doctorat.

23 fiches du doctorat à la loupe mises à jour.

Un guide librement consultable et diffusable : cliquer ici

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le guide du doctorat : 23 fiches

Classé dans Non classé

Le CNRS fêtera-t-il ses 100 ans ?

Le CNRS fêtera-t-il ses 100 ans ? Texte de RogueESR, signé par 177 lauréat·e·s du Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour le CNRS.

Pour ses 80 ans, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) affiche un bilan flatteur. Par exemple, il abrite le plus grand nombre de projets financés par l’European Research Council (ERC), actuellement considéré comme la référence en Europe en termes d’excellence scientifique.

Aujourd’hui, le CNRS compte 503 lauréat·e·s, contre 263 pour Oxford University en Angleterre et 250 pour le Max Planck Institute en Allemagne. Même en ramenant ces nombres de projets au budget total des établissements, notre organisme reste en tête.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le CNRS fêtera-t-il ses 100 ans ?

Classé dans Non classé

Orientation : cartes redistribuées

Loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Section 2 : L’orientation et l’offre de formation. Article 18

Cette loi et le décret du 21 mars 2019 ont pour objectif de redistribuer profondément les cartes dans le champ de l’information et de l’orientation, de l’offre de formation et de la carte des formations.

  • ils accordent davantage de compétences aux régions.
  • ils multiplient les tutelles ministérielles : le ministère du travail et de l’emploi apparaît dans le paysage au coté du ministère de l’éducation nationale, du MESRI, du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.
  • ils disent accorder plus d’importance aux partenaires sociaux.
  • ils transfèrent aux régions une partie des personnels et des budgets des délégations régionales de l’ONISEP.
  • ils appellent à la responsabilité de toutes et de tous : entreprises, recteurs, directeurs d’établissement, enseignants, élèves et familles.
  • ils créent une nouvelle appellation de métier : psychologue de l’éducation nationale (remplaçant le conseiller d’orientation psychologue)
  • ils créent une cascade d’opérateurs et de portails : Centre INFFO, Orientation pour tous, sans supprimer a priori l’opérateur historique, l’ONISEP, établissement public créé en 1970.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Orientation : cartes redistribuées

Classé dans Non classé