Archives de Tag: Carte des formations

Quel post-bac pour les bacs pros ?

Suite des chroniques BTS, une attractivité en baisse ? et La réussite au BTS selon 5 facteurs.

La politique du gouvernement sortant, orientant (jusqu’à présent à la marge et sans contraintes majeures) les bacheliers professionnels vers les Sections de techniciens supérieurs (STS), les bacheliers technologiques vers les IUT et les bacheliers généraux vers les CPGE et les licences universitaires, se poursuivra-t-elle avec la nouvelle majorité ?

Priorité aux bacheliers professionnels par divers moyens :

  • incitation à aller jusqu’au bout de la procédure APB (hiérarchiser les vœux et les confirmer dans les délais impartis),
  • augmentation du nombre total de places dans les STS,
  • instauration de quotas,
  • limitation ou interdiction d’accès pour les bacheliers généraux,
  • prescription du recteur, aux lycées de l’académie, de prendre, au-delà ces capacités officielles d’accueil, quelques élèves supplémentaires dans chacun des BTS proposés…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La réussite au BTS selon 5 facteurs

Suite de la chronique BTS, une attractivité en baisse ?

La réussite au BTS selon cinq facteurs : le sexe, le type de bac obtenu, la spécialité choisie (production ou services), le mode de formation (sous statut scolaire, en alternance, en formation continue, à distance, en individuel), le lycée d’appartenance. L’album de 8 photos jointes fournit les sources statistiques pour mesurer l’influence de chacun de ces facteurs.

En 2015, 179.611 élèves ont été présents aux examens du brevet de technicien supérieur (dont 13.900 pour obtenir un BTS agricole). 133.143 ont obtenu le diplôme (taux de succès : 74,1%), dont 10.917 un BTS agricole (taux de succès : 78,5%). Indicateur 8.16. Le BTS : présentation générale.

Les jeunes femmes ont été aussi nombreuses que les jeunes hommes à passer le BTS. Leur taux de succès a été supérieur (75,3% contre 70,8%), et cela dans presque toutes les spécialités y compris celles de la production.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

La créativité des territoires

La créativité des territoires, enjeu des formations durables ?

Appel à communications.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« C’est dans la diversité des territoires que les innovations sont qualifiées dans une logique d’usage prospective, au-delà du court terme des inventions. Les combinaisons les plus réussies de la coopération sont celles où différents acteurs du terrain peuvent susciter et stimuler un « vivre ensemble » de leurs savoirs, leurs savoirs faire et leur créativité.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales

Moi, Blake, candidat au master

p1000487Cliquer sur les images pour les agrandir

Au fil de mon parcours sur le portail mutualisé des masters de l’université Paris-Saclay, je repensais, de plus en plus fort, au film de Ken Loach, Moi, Daniel Blake, à la recherche impossible d’un emploi. Il n’est pas inutile de rappeler que le film se termine très mal.

p1000488

Offre de masters de l’université Paris-Saclay : 45 mentions de master, plus de 350 parcours de M2 (11 pages pour lister les dates d’ouverture et de fermeture des inscriptions pour les 350 parcours !). Dans le parcours du combattant, fort éprouvant, vers le master de rêve, le candidat ne trouve pas quatre informations essentielles.

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France, E. Sciences humaines et sociales

Le SUP français à l’étranger

L’enseignement supérieur français par-delà les frontières : l’urgence d’une stratégie (26 septembre 2016).

Dossier de présentation (12 pages). Le rapport (274 pages).

p1520568Cliquer sur les images pour les agrandir

Extrait. Ce que révèle aussi le rapport, c’est que la France, malgré ses atouts, accuse un retard certain sur ses concurrents, en termes de programmes comme d’effectifs. Sur un marché dominé par les universités américaines, le Royaume-Uni compte typiquement trois fois plus d’étudiants que la France dans ses programmes à l’étranger. Un décalage plus qu’un décrochage, qui n’en reste pas moins inquiétant dans la mesure où cette position « d’entre deux » est moins le résultat d’un choix raisonné que de carences connues.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Mobilité internationale, Non classé

Lettres classiques à Dijon ?

Université de Bourgogne : vers la fin des Lettres Classiques ? (France 3 Région, 14 septembre 2016). Signalement par Michel Abhervé, blogueur Alternatives économiques.

La rentrée 2016 aura été houleuse pour l’université de Bourgogne. Après un rassemblement organisé la semaine dernière contre des réductions de financement, la contestation ne faiblit pas. En cause cette fois : une menace de fermeture qui planerait sur le parcours Lettres Classiques.

Une inquiétude croissante. La confusion règne depuis un conseil d’administration datant de juillet dernier. A l’ordre du jour : des coupes budgétaires et la potentielle fermeture des parcours comptant moins de 8 étudiants. Une décision qui inquiète côté « Lettres Classiques », puisque cette année, ce sont 5 personnes qui se sont inscrites en première année.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Arts Lettres Langues

APB. 78 filières sous-tension

Admission Post-Bac : mieux s’informer, mieux s’orienter. 78 filières sous-tension.

P1480862Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« En 2016, le premier tour d’Admission Post-Bac (APB) a vu une hausse du nombre de candidats, ainsi qu’une diminution des filières sous tension et du nombre de candidats sans proposition. Ce dispositif a été mis en place pour simplifier les démarches en regroupant sur un seul site l’ensemble des formations de l’Enseignement supérieur ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Ségrégation universitaire en IdF

Leïla Frouillou a reçu le prix OVE 2016 pour sa thèse sur Les mécanismes d’une ségrégation universitaire francilienne. Carte universitaire et sens du placement étudiant. Elle a été récompensée au cours du colloque annuel de la CPU, qui s’est tenu à l’université d’Orléans, les 25 et 26 mai 2016.

Elle le sera de nouveau le 14 juin 2016.

2 Invitation_remise_des_prix_25e_concours_de_lOVECliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

El Guerjouma, président du Maine

Les élections pour le renouvellement des conseils centraux de l’université du Maine ont eu lieu le 26 avril 2016. Dans les deux collèges enseignants, il y avait deux listes Perspective Université du Maine (le site de campagne) ; liste également présente dans le collège des BIATSS mais, cette fois, en concurrence avec deux autres listes (SNPTES, UNSA Education).

Les résultats sont donc sans surprise. Rachid El Guerjouma, tête de liste Perspective Université du Maine, président de l’université depuis 2012, sera réélu pour un second mandat. Conséquences de listes uniques dans les deux collèges enseignants : 1. une faible participation (54% dans le collège A ; 38,2% dans le collège B) ; 2. un nombre non négligeable de bulletins blancs ou nuls (11 dans le collège des professeurs, 25 dans le collège des autres enseignants). Ainsi, la liste Perspective Université du Maine n’a obtenu les suffrages que de 44,2% des professeurs, que de 31,4%% des autres enseignants.

P1460057

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Pays de Loire

Bretagne Loire, 280000 étudiants

Suite des chroniques sur la COMUE Université Bretagne Loire, et plus particulièrement : Qui sera président de Bretagne Loire ?

Quels sont les objectifs des deux candidats à la présidence de la COMUE, en matière d’offre et de carte des formations ? La vision qui se dégage de leurs professions de foi (Guy Cathelineau, Pascal Olivard) est incroyablement peu précise. Après près de deux ans de travail dans de multiples commissions, c’est confondant ! Ils ne parviennent pas à nous faire croire que la COMUE apportera une valeur ajoutée dans le champ de la formation.

Le choix de la co-accréditation des formations (des formations doctorales en particulier) démontre l’incapacité des établissements regroupés à prendre des décisions claires, efficientes et efficaces : rien de pire qu’une compétence partagée entre la COMUE et les établissements ; les blocages seront incessants, les coûts de coordination fort élevés.

Guy Cathelineau renvoie même au contrat 2022-2027 pour parvenir à une bonne coordination de l’offre de formation. Ce grave retard à l’allumage fait douter des phrases ronflantes qui affirment que la COMUE va renforcer l’attractivité de l’offre de formation. Quelle offre ? Les COMUE qui ont un bon tempo en sont déjà à proposer une offre unique de masters (Paris-Saclay).

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire