Archives de Tag: Collectivités territoriales

Le tram vert, objet de polémiques

Strasbourg, prolongement de la ligne E du tramway : trois nouvelles stations dans la Robertsau. Album de 37 photos

Deux analyses : la communication de la ville (le verre est à moitié plein) et l’article critique de Marie Hoffsess dans Rue89 (le verre est à moitié vide)

1 Un tram vert à la Robertsau, Strasbourg Magazine, juin 2019

« La ligne E relie la place de la République à la station Boecklin depuis novembre 2007. Onze ans et demi après son arrivée à l’entrée de la Robertsau, le lien avec le quartier se consolide. À partir du 17 juin, les rames glisseront jusqu’au centre socio-culturel de l’Escale, à travers un paysage verdoyant et bucolique qui fait de cette extension réalisée par l’Eurométropole de Strasbourg une belle innovation. Ici, le tram se promène en son jardin…Une philosophie sensible dès le début du trajet. À quelques pas de la station desservant le Lieu d’Europe, le tram s’élance sur une pelouse où pâquerettes et gazon se disputent les faveurs du soleil de cette fin de printemps. À gauche, le cimetière profite d’un nouveau parking de 25 places tandis la rame traverse ce qui était autrefois une vaste prairie clôturée, et donc inaccessible. À partir de la rue du Docteur Maurice-Freysz, l’emprise foncière est entièrement dédiée aux modes de déplacements doux ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le tram vert, objet de polémiques

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Economie Gestion, E. Ingénierie

Le tram, le jardin, l’abeille

Mardi 18 juin 2019, 10 heures. Je pars découvrir le prolongement de la ligne E du tram, ouvert au public depuis hier. Le nouveau terminus : Robertsau Escale. Trois stations nouvelles. Proche de chacune d’entre elles : un parking gazonné d’une vingtaine de places.

Album de 37 photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

Mon itinéraire pour rejoindre le bout de ligne. Je prends la ligne de bus L1 à la station Bruxelles. Son terminus est désormais Lamproie. Pourquoi ? Parce qu’il y a aussitôt après un rond-point qui permet au bus de faire demi-tour et de repartir dans le sens opposé ?

Descendu à Lamproie, je ne sais pas qu’il faut y attendre le 15, ex-15 A. Fréquence : toutes les 30 minutes en journée ! C’est osé de parler d’une correspondance entre la L1 et le 15 ! Je pars donc à pied  vers l’avant-dernière station de tram avant le terminus : Mélanie.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le tram, le jardin, l’abeille

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie

Le grand bazar de l’orientation

Information des élèves et des étudiants en vue de leur orientation : c’est le grand bazar ! Des changements sont opérés, mais sans aucune coordination. Un vrai désastre ! A terme, une gabegie importante d’argent public.

Un exemple présenté en deux temps. Temps 1 :

  • décret du 28 avril 2019 (BO du 9 mai) : expérimentation de la mise à disposition des régions de fonctionnaires et d’agents exerçant dans les services et les établissements relevant du ministre chargé de l’éducation nationale pour leur mission d’information des élèves et des étudiants.
  • Traduit en clair : des fonctionnaires de l’ONISEP vont être transférés dans les régions (fonction publique territoriale).
  • Encore plus clair : le gouvernement actuel affaiblit les régions ; il faut donc leur donner une sucette de temps en temps pour leur faire croire qu’elles ont plus de moyens pour plus de compétences. Chronique du 19 avril 2019, Orientation : cartes redistribuées.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le grand bazar de l’orientation

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

L’ESS dans les Hauts-de-France

Livre blanc des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire dans la région des Hauts-de-France, 2018, 23 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’ESS dans les Hauts-de-France

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

L’état de l’École 2018 est paru

Données 2017 sur la Dépense Intérieure d’Éducation dans le Supérieur

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Résumé de la Note d’information. « En 2017, la France a consacré 154,6 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,7 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 690 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement allant de 6 550 euros pour un écolier, 8 710 euros pour un collégien, 11 190 euros pour un lycéen à 11 670 euros pour un étudiant (de 2007 à 2017, la dépense pour un étudiant n’a augmenté que de 1,9%).

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’état de l’École 2018 est paru

Classé dans Non classé

Quand une Comue part en vrille

Communiqué de Nicolas Chaillet, président de la communauté d’universités et établissements Université Bourgogne-Franche-Comté, in le Bien public du 16 novembre 2018

  • Mon commentaire. Nicolas Chaillet a été élu en avril 2016 (chronique du blog). Depuis 2010, le PRES puis la COMUE ont connu une histoire agitée que je résumerai ainsi : un accouchement au forceps (12 chroniques du blog racontent cette histoire). Que sont devenus les premiers initiateurs du PRES ? Claude Condé, alors président de l’université de Franche-Comté, est décédé en janvier dernier. Sophie Béjean, alors présidente de l’université de Bourgogne, est Rectrice de l’académie de Strasbourg.

Actualisation de la chronique (19 novembre) Message des présidents et directeurs des 7 établissements fondateurs de la COMUE UFBC

Extraits du Communiqué de Nicolas Chaillet « Lors de son Conseil d’administration du jeudi 15 novembre, j’ai pris la décision de quitter mes fonctions de Président de la Communauté d’universités et établissements Université Bourgogne Franche-Comté (COMUE UBFC) au lendemain du prochain Conseil d’administration, dédié au budget, le 13 décembre prochain »…

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, Non classé

Lille. Investissements a minima

Suite de la chronique Régime maigre pour l’université de Lille. Pourquoi cette université fusionnée au 1er janvier 2018 est-elle en crise financière alarmante ? Une explication trop courte : le coût important de la fusion (5 millions d’euros selon la déclaration du président au Conseil d’administration du 5 avril 2018). Celui-ci était prévisible, mais, semble-t-il, il n’a pas été préfinancé par les 3 universités fusionnantes et n’a pas fait  l’objet d’une dotation spécifique de l’État. Pourquoi cette crise ?

Dans les années précédant la fusion, aucune des trois universités n’a tiré la sonnette d’alarme sur sa situation financière. Les comptes financiers 2017 de chacune des 3 universités, adoptés au Conseil d’administration du 5 avril 2018, ne se soldent pas par des pertes.

Toujours est-il que, avec le Plan de redressement 2018-2019, il devient urgent de « redéfinir le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) en hiérarchisant les projets et en priorisant la sécurité, l’accessibilité des installations et le niveau minimum de grands entretiens et renouvellements. Définir les projets PPI à abandonner ».

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Orientation : F. Vidal ignorée

5 septembre 2018, Loi Liberté de choisir son Avenir Professionnel.

5 octobre 2018. Jean Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, signe une lettre de mission, sans titre mais ayant pour objet un partage repensé des compétences entre État et Régions en matière d’orientation et d’information sur les formations.

  • Question : pourquoi Frédérique Vidal n’est-elle pas cosignataire de cette lettre ? pourquoi la Ministre est-elle ignorée par son collègue ?

Deux missionnaires sont désignés par Jean-Michel Blanquer

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Crise financière : fermer des L3

Suite de la chronique Université d’Orléans en crise financière (celle-ci devrait économiser 15 millions d’euros).

France Info Centre Val de Loire, 18 octobre 2018, Les étudiants de Châteauroux mobilisés contre la suppression de certains formations. Les autres antennes de l’université d’Orléans (Issoudun et Bourges) sont aussi concernées. Offre de formation du Centre d’Études Supérieures de Châteauroux.

L’UNEF pétitionne.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire

Paris Diderot. CA : 8 extérieurs

Septième chronique sur l’élection des conseils centraux et de la présidence de l’université Paris Diderot (5 avril 2018). Les 6 chroniques précédentes.

La loi ESR, dite loi Fioraso, accorde un rôle renforcé aux personnalités extérieures, membres du conseil d’administration : celui d’élire le ou la président.e

Article 20 des statuts de l’université Paris Diderot. « Le conseil d’administration de l’Université comprend huit personnalités extérieures dont :

  • un représentant de la région Ile-de-France
  • un représentant de la mairie de Paris
  • un représentant du Conseil National de la Recherche Scientifique
  • un représentant de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

Ces quatre représentants sont désignés par les collectivités et les organismes de recherche concernés ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Paris Diderot. CA : 8 extérieurs

Classé dans C. Ile-de-France