Archives de Tag: Comités de sélection

Lorraine. L’acharnement

Université de Lorraine. Recrutement de deux maîtres de conférences en droit privé, pour la Faculté DEA de METZ. Les classements opérés par les comités de sélection ont été cassés par le conseil d’administration restreint.

Un candidat, classé premier, a déposé un recours en référé et l’a gagné. Consulté de nouveau à la demande du juge, le Conseil d’administration restreint a confirmé son opposition : il s’en est suivi un nouveau recours en référé. Cette fois, le juge a rejeté l’argument du requérant.

Résumé de la chronologie de l’affaire des recrutements invalidés (avril à octobre 2017), résumé d’une page et demie comportant les documents principaux, les liens vers les trois chroniques que j’ai publiées sur cette affaire, le texte de la première ordonnance.

Voici la seconde ordonnance, prise la semaine dernière par le juge des référés (ordonnance du 28 septembre 2017). Le juge fonde l’invalidation des classements sur l’absence d’avis suffisamment motivés.

Avant de tenter, dans la prochaine chronique, de rendre compte de cette affaire déplorable, à la lumière de la sociologie de l’organisation universitaire, considérant la complexité de celle-ci (elle est à la fois une institution, une bureaucratie, un ensemble de corporations professionnelles et une entreprise de production de services), il est important de questionner le cœur de cette affaire d’acharnement

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

Présidents : de mauvais super DGS

10 ans de LRU. On a perdu l’âme des universités. On est dans l’auto-anomie (Stéphane Leymarie, secrétaire général de Sup’Recherche-Unsa, interviewé par Anne Mascret, AEF, 25 août 2017).

« Je cherche quelque chose de positif à dire sur la LRU, mais très honnêtement, je ne trouve pas… Remplissons-nous mieux nos missions de service public aujourd’hui qu’avant la LRU ? Je crains que non… L’ambiance n’est plus la même dans les établissements, chacun compte ses heures, tout le monde se désintéresse des étudiants »…

Stéphane Leymarie « pointe le danger inéluctable de la hausse des droits d’inscription, seul levier à même de donner un peu d’air aux universités autonomes ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Le président fait fi de la justice

Dans l’affaire Paul Véron, recrutement invalidé d’un maître de conférences en droit privé à l’université de Lorraine, le président Pierre Muzenhardt fait fi d’une décision de justice.

Une affaire en huit temps. 1. Le 23 mai 2017, le conseil d’administration réuni en formation restreinte donne un avis défavorable au classement opéré par le comité de sélection, classement ayant mis en tête Paul Véron.

2. Ce dernier pose aussitôt une requête en référé (en urgence) auprès du Tribunal administratif de Nancy. Dans son ordonnance du 20 juillet 2017, le juge des référés, Philippe Boulangé, lui donne raison et ordonne à l’université :

  • « de suspendre l’exécution des délibérations du conseil d’administration restreint dont celle de republier le poste au fil de l’eau
  • de procéder à un nouvel examen de la liste des candidats classés par le comité de sélection dans le délai d’un mois à compter de la notification de l’ordonnance de suspension ».

Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

Le président m’humilie, m’écrase

Fabrice Papy, professeur des universités en Sciences de l’information et de la communication, Université de Lorraine, 10 septembre 2017.

Texte paru dans [Expression-libre de l’UL] sous le titre : Exemplarité du Président de l’Université de Lorraine [Pierre Mutzenhardt] : iniquité, illégalité, impéritie et mensonges.

Monsieur Croutz. Pardonnez-moi de répondre avec cette inélégante latence à votre message posté sur [expression-libre], mais ces derniers jours ont été occupés en rédactions chronophages – mais nécessaires – courriers administratifs et requêtes adressés à des instances universitaires, syndicales, institutionnelles, juridiques, judiciaires et citoyennes pour d’une part bénéficier de leur assistance, de leur accompagnement et de leur expertise et d’autre part pour communiquer, informer, diffuser et témoigner, au-delà du périmètre de l’Université de Lorraine, de cette scandaleuse situation.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Pierre Mutzenhardt pris en faute

Suite de la chronique Université de Lorraine : deux recrutements invalidés. Dans cette affaire, David vient de marquer plusieurs points contre Goliath.

David ? c’est Paul Véron, jeune chercheur, docteur classé 1er par le comité de sélection sur un poste de maître de conférences en droit privé à l’université de Lorraine (site de Metz). Mais ce classement a été cassé par le Conseil d’administration, réuni en formation restreinte.

David contre Goliath, cathédrale de Reims, façade occidentale

Paul Véron, se retrouvant hors-jeu mais fort de son bon droit, a eu le grand courage de faire un recours en urgence devant le juge des référés du tribunal administratif de Nancy. Et il a gagné ce recours (ordonnance du 20 juillet 2017 du juge Philippe Boulangé).

Lire la suite

15 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Recruter des « ânes vivants »

Communiqué de SUP Autonome FO (13 juillet 2017). « L’indépendance des enseignants doit tenir en échec non seulement le pouvoir politique et administratif, mais tout pouvoir « temporel » quels qu’en soient la nature, l’origine ou le masque » (Georges Vedel). [ Lire aussi Université de Lorraine : recrutements invalidés ]

Les récentes mésaventures d’un collègue qui s’est vu écarter pour des raisons pour le moins douteuses du processus de sélection au poste de maître de conférences de l’IEP de Lyon et la décision en sa faveur du tribunal administratif doivent interpeler toute la communauté universitaire.

Ce qui est arrivé à notre collègue n’est pas un cas isolé. Car à la vérité il a payé cash son indépendance d’esprit et le fait que ses analyses sur un conflit sensible ne relèvent pas de la doxa dominante. Chercheur indépendant loin des réseaux qui font une carrière, il ne s’est pas contenté de faire un recours mais il dénonce à juste titre ces nouvelles commissions de recrutement dont l’objectif n’est plus de « recruter un spécialiste de la discipline mais d’écarter une personne précise ». (cf. nbp1)

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne

Réussir ensemble… sans les ATER ?

Cinquième chronique en deux jours sur la gestion de recrutements d’enseignants-chercheurs (professeurs, maîtres de conférences, ou ATER) ou de chercheurs en Franche-Comté, en Ile-de France, en Pays-de-Loire, en Lorraine.

La crise financière subie par les établissements accentue-t-elle les conflits entre disciplines ou au sein des disciplines ? Le gel de nombreux emplois fait-il progresser le localisme dans le recrutement ? Une incroyable complexité pour composer et faire fonctionner les comités de sélection va-t-elle aboutir à une multiplication des contentieux et à la paralysie des recrutements ? La gouvernance par la confiance serait-elle en train d’abandonner l’Alma Mater ? Faut-il craindre l’avènement d’une sorte de barbarie ?

Université de Franche-Comté : Réussir ensemble… sans les ATER ? Lettre ouverte du 20 juin 2017, signée par une cinquantaine de responsables enseignants et administratifs.

« Dans sa profession de foi de mars 2016, lors des élections pour le CA de notre université qui allait le conduire à un second mandat à la tête de notre université, le président Jacques Bahi vantait les mérites de sa précédente mandature au cours de laquelle l’UFC avait « montré qu’elle était capable d’anticiper ». Ces belles qualités, celles du président-gestionnaire, se sont-elles dissipées dans les brumes de la chaleur du printemps ? Où sont passés les « efforts fondés sur une vision politique et stratégique anticipant l’avenir », ainsi que la « maîtrise des problématiques budgétaires » ? Certainement pas dans la gestion de la campagne ATER 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Lorraine : recrutements invalidés !

Décidément, il s’en passe des choses dans les recrutements d’enseignants-chercheurs et de chercheurs : quatrième chronique en deux jours.

Courriel reçu ce 22 juin 2017 : « pratiques honteuses à l’université de Lorraine, aboutissant à sacrifier l’avenir de deux jeunes pour de sombres jeux de pouvoir. Ces pratiques  doivent être connues du plus grand nombre ». Université de Lorraine. Recrutement de deux maîtres de conférences en droit privé. Lieu d’exercice de la fonction : Faculté de Droit, Économie, Administration à Metz.

Photo de 2010. Cliquer pour agrandir

Le comité de sélection, présidé par Sophie Hocquet-Berg, se réunit, examine les  dossiers, auditionne une vingtaine de candidats, délibère et opère un classement pour chacun des deux postes. Pour le premier, la décision est prise à l’unanimité des voix des 8 présents. Pour le second, elle est prise à la majorité (7 voix contre une).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

CNRS. A propos des déclassements

A propos des déclassements en section 40 du CNRS Politique, Pouvoir, Organisation : suite de la chronique Cachez ce concours que je ne saurais voir

Motion du comité de rédaction des Actes de la recherche en sciences sociales. Celui-ci témoigne de son entière solidarité à l’égard des candidats sociologues, qui ont été éliminés par le jury d’admission de l’InSH, ainsi qu’à l’égard des membres la section 36 du comité national, dont le classement a été très largement piétiné (concours CR2 36/04).

La décision du jury d’admission a des allures de sanction à l’encontre d’une discipline, et elle n’est pas sans évoquer une haine de la sociologie, vieille passion française, que les mots d’ordre dont la direction de l’InSHS aime se réclamer (innovation, internationalisation, avenir, foi dans la science) ne parviennent pas à dissimuler.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Comité de sélection et localisme

Qualité de la Science Française, Communiqué sur le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs du CNRS, 19 juin 2017.

« Le recrutement par les pairs des universitaires et des chercheurs est une condition de la qualité de la production et de la transmission des savoirs. Il est aussi une garantie de l’égalité des chances dont doivent pouvoir bénéficier tous les candidats aux concours de l’enseignement supérieur et de la recherche. Seule la collégialité scientifique qui s’exprime à travers les comités et les jurys prévus par les dispositions juridiques régissant le recrutement universitaire et des organismes de recherche peut assurer la nécessaire expertise disciplinaire, sans laquelle toute décision peut paraître arbitraire.

QSF n’a cessé de rappeler que l’évaluation qui est associée au recrutement d’un universitaire ou d’un chercheur est sans doute plus importante que les appréciations qui peuvent avoir lieu tout au long de la carrière. C’est souvent de cette première évaluation que dépendent la qualité, l’attractivité et le rayonnement d’une université ou d’un organisme de recherche.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales