Archives de Tag: CPGE

En finir avec Parcoursup ?

Par arrêté de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en date du 6 avril 2022, Gilles Roussel est nommé membre et président du Comité éthique et scientifique de la plateforme Parcoursup, en remplacement de Mme Isabelle Falque-Pierrotin.

Gilles Roussel ? Né en 1968, il a été 8 ans président de l’université de Marne-la-Vallée (après en avoir été vice-président depuis 2007). Il aime cumuler les charges : 4 ans président de la Conférence des Présidents d’université (décembre 2016 à décembre 2020). Depuis janvier 2021, il est président de l’université Gustave Eiffel, pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois ; il était seul candidat à cette fonction.

Billet d’humeur à venir : Gilles Roussel, vice-présidences et présidences en continu de 2007 (39 ans) à 2031 (63 ans).

Va-t-il commencer à exercer la fonction de présidence du Comité Parcoursup ? ou considérer qu’il est urgent d’attendre ? En effet…

« Le lendemain de sa nomination, dans le journal Le Parisien du 7 avril, Sandrine Chesnel publie, « Parcoursup : ces candidats à la présidentielle qui veulent supprimer la plateforme mais ils restent flous sur les solutions concrètes permettant de mieux gérer le flux des étudiants entrant chaque année dans l’enseignement supérieur.

Au fil des ans, Parcoursup s’est donc trouvé accusé de nombre de maux, à commencer par celui de ne pas permettre aux jeunes de tous choisir librement leur orientation post-bac. Raison pour laquelle tous les candidats à la présidentielle veulent sa peau – à l’exception de celui qui l’a mis en place, le président sortant, Emmanuel Macron, pour lequel  la plateforme est une formidable réussite.

En finir avec la boîte noire. S’ils n’ont pas réussi à s’unir autour d’une candidature unique, tous les candidats de gauche sont unis contre Parcoursup. Ils et elles dénoncent :

  • un système totalement inhumain  (Anne Hidalgo),
  • un Koh-Lanta de l’orientation (Fabien Roussel),
  • une boîte noire (Yannick Jadot),
  • qui ne sert qu’à apprendre aux jeunes à mentir en écrivant dix lettres de motivation différentes (Jean-Luc Mélenchon), tout en masquant la pénurie de places dans les universités. J’abolirai Parcoursup, sur youtube, 25 mars 2022, à partir de la minute 11.

 A la place, les uns et les autres s’engagent à ouvrir plus de places dans les filières en tension, et à mieux accompagner les jeunes dans leurs choix d’avenir avec plus de conseillers d’orientation et de professeurs formés, tout en assurant un accès à l’enseignement supérieur selon des règles transparentes, justes et humaines . Mais aucun ne précise concrètement par quel moyen technique autre qu’une plateforme en ligne il ou elle compte assurer l’inscription dans le supérieur des plus de 700 000 jeunes qui décrochent leur bac chaque année, auxquels s’ajoutent les étudiants en réorientation ».

Le Comité éthique et scientifique Parcoursup (CESP) : introduction.

« Placé auprès de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Comité éthique et scientifique Parcoursup (CESP), installé le 7 février 2018, veille au bon fonctionnement de la plateforme mise en place dans le cadre de la procédure nationale de préinscription dans l’enseignement supérieur. Il s’assure notamment que les règles informatiques qui régissent son fonctionnement sont claires, conformes aux normes en vigueur et transparentes.

Le Comité éthique et scientifique Parcoursup est composé de 6 membres, respectant le principe de parité. Ces membres ont été choisis au regard de leur expertise et de leur expérience, notamment dans les domaines des sciences humaines, sociales et éthiques, mais également en sciences informatiques et algorithmiques.

Il était présidé par Isabelle Falque-Pierrotin, conseillère d’État, ancienne présidente de la CNIL et actuelle présidente de l’Autorité nationale des jeux [elle n’est cependant pas l’auteur de la phrase : Parcoursup, une loterie].

Les membres du comité sont désignés pour deux ans renouvelables. Le comité était composé de :

  • Isabelle FALQUE-PIERROTIN, présidente du comité
  • Jean-Richard CYTERMANN
  • Max DAUCHET
  • Jean-Marie FILLOQUE
  • Catherine MOISAN
  • Isabelle ROUSSEL

Le rapport 2022 du Comité éthique et scientifique de Parcoursup (CESP) a été rendu public le 16 février 2022. Texte intégral (83 pages).

Poster un commentaire

Classé dans AA. Universités : billets d'humeur

ParcourSup. 6 500 dossiers hackés

Faïza Zerouala et Jérôme Hourdeaux, Parcoursup. 6 500 dossiers confidentiels d’élèves ont été diffusés sur Internet, Médiapart, 19 mai 2020.

Ce n’est pas comme si la Cour des comptes n’avait pas prévenu (chronique du Blog : ParcourSup épinglé par la Cour)

  • « Le dispositif présente ainsi un risque de rupture de service. Il n’est pas non plus à l’abri d’une intrusion comme en témoigne un autre audit de sécurité du code source, réalisé en juillet 2018 à la demande du ministère, et qui souligne un risque de sécurité très élevé pour l’application ».

Introduction de l’article de Médiapart. « Plusieurs milliers de lycéens candidats à une classe préparatoire au lycée Janson-de-Sailly, à Paris, ont vu leur dossier pour Parcoursup fuiter, selon nos informations. Toutes leurs données confidentielles ont été visibles par des tiers.

Près de 950 000 élèves de terminale, étudiants en réorientation et reprise d’études ont découvert mardi s’ils étaient admis, refusés ou en attente d’une place dans l’enseignement supérieur – c’est la première phase de Parcoursup qui démarre.

Commentaires fermés sur ParcourSup. 6 500 dossiers hackés

Classé dans C. Ile-de-France

Un collège universitaire hors la loi

Je viens de parcourir le site web de Sciences Po Collège Universitaire à Reims. Je n’y ai trouvé aucune donnée

  • sur les statuts du Collège
  • sur sa gouvernance
  • sur le nombre d’étudiants par diplôme
  • sur les taux de réussite par parcours de formation
  • sur l’insertion professionnelle des diplômés
  • sur le budget et les résultats financiers.

Par contre, le montant des droits d’inscription est accessible en ligne

Mon impression d’ensemble : une perpétuelle fuite en avant depuis 2009.

Commentaires fermés sur Un collège universitaire hors la loi

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale

Débat. Ouverture sociale du SUP

Jean-Michel Catin, blog Universités 2024, intervention sur Xerfi Canal, le 17 décembre 2019, vidéo de 5’22.

« Chaque année ou presque, les pouvoirs publics, les décideurs et les médias, quels qu’ils soient, s’emparent de l’ouverture sociale des Grandes écoles. Véritable tarte à la crème, se cache derrière une vision rétrograde de l’élitisme. Car il ne peut exister d’élites performantes sans viviers diversifiés. Bonnes résolutions, bons sentiments et une injonction : il faut diversifier le recrutement des CPGE et des Grandes écoles, chacun jurant la main sur le cœur que la diversité des élites françaises est une cause majeure.

Pourtant la véritable question est celle-ci : Faut-il agir sur quelques Grandes écoles, c’est-à-dire au maximum quelques milliers d’étudiants ? Ou bien agir sur les viviers qui feront l’élite du monde de demain ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur Débat. Ouverture sociale du SUP

Classé dans Non classé

Inscrits en Cycle Ingénieur (2018-19)

Cyrielle PERRAUD-USSEL, Les étudiants inscrits en cycle Ingénieur en 2018-2019, Note flash du SIES, n°12, juin 2019.

Résumé. Le nombre d’étudiants inscrits en cycle ingénieur augmente de 17,5 % en 5 ans, atteignant 143 800 à la rentrée 2018.

  • 41 780 inscrits dans les écoles privées (29,1 %)
  • L’apprentissage s’y développe et gagne 3,2 points en 5 ans.
  • La part des femmes (28 %) est stable sur cette période.
  • L’accès en 1ère année du cycle ingénieur se diversifie, même si les CPGE restent les principales voies d’intégration.
  • Le nombre d’étudiants d’un parent employé ou ouvrier progresse de 26 % depuis 2013. Cependant les enfants de catégories sociales favorisées représentent toujours près d’un inscrit sur deux…

Cliquer sur les images pour les agrandir

L’apprentissage est la voie de formation choisie par 15 % des étudiants inscrits en cycle d’ingénieur, part en hausse de 3,2 points en 5 ans. Même si les établissements privés sont ceux qui accueillent la plus forte proportion d’étudiants en apprentissage, cette proportion reste stable depuis 5 ans (un sur cinq), contrairement aux établissements publics qui voient cette proportion progresser : +4 points pour le MESRI et + 5 points pour les autres ministères…

Lire la suite

Commentaires fermés sur Inscrits en Cycle Ingénieur (2018-19)

Classé dans E. Ingénierie, Architecture

Vœux. Licence : 34%. BTS : 31%

ParcourSup : les vœux d’orientation des lycéens pour la rentrée 2019, Pierre Boulet, Note Flash n°8, avril 2019.

Commentaires du tableau ci-dessous :

  • Cette Note est importante car elle donne une vue globale des vœux confirmés par les candidats début avril 2019.
  • Ceux-ci n’ont pas encore été filtrés par les choix des établissements, par les capacités d’accueil.
  • 51% des vœux des potentiels bacheliers technologiques et 77% de ceux des potentiels bacheliers professionnels portent sur la filière STS : il semble évident qu’il manquera des places en STS.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Vœux. Licence : 34%. BTS : 31%

Classé dans Non classé

Post-bac. 3 500 formations privées

Plus de 14 000 formations post-Bac dans la base ParcourSup. Pas de possibilité d’introduire le critère : « formation privée sous contrat » ou « hors contrat »

Un arrêté vient pallier cette lacune, sous la forme d’une annexe de 250 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

C’est  la première fois, à ma connaissance et depuis la création du blog, que le ministère met à disposition une telle vitrine à l’offre et à la carte de formation de l’enseignement supérieur privé.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Post-bac. 3 500 formations privées

Classé dans Non classé

Les CPGE en déclin ?

Les effectifs d’étudiants en 2017-2018 en progression constante, Note d’information, décembre 2018, n°18.09.

Cette hausse concerne également les élèves des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) : 79 900 élèves en 2010, 83 500 en 2013, 84 000 en 2014, 85 900 en 2015, 86 500 en 2016, 86 500 en 2017. Progression toutefois plus faible que celle observée dans les licences universitaires.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Pour l’année 2018-2019, la Ministre Vidal, dans les chiffres-clés de la rentrée étudiante, a annoncé une progression de 0,5% des effectifs de CPGE par rapport à 2017 (86 900 élèves).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les CPGE en déclin ?

Classé dans Non classé

Malthusianisme en STS et en IUT

Que nous apprend la Note d’information sur l’évolution des effectifs étudiants en 2017-2018 (dernière année universitaire avant la mise en œuvre de ParcourSup), n°18.9, décembre 2018.

Les effectifs étudiants sont en progression constante : 2 680 400 en 2017 (+ 1,3 %, soit + 70 700 étudiants par rapport à 2016) ; +10,2 % par rapport à 2013.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Le nombre d’étudiants évolue peu dans 4 des 5 formations de 1er cycle, traditionnellement sélectives à l’entrée et d’un coût bien supérieur à celui des licences universitaires.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Malthusianisme en STS et en IUT

Classé dans Non classé

Débouchés à partir de la BEL

Écoles normales supérieures. Débouchés offerts à partir de la Banque d’épreuve littéraires des écoles normales supérieures – session 2019

Circulaire n° 2018-140 du 12-11-2018

La Banque d’épreuves littéraires (BEL) est constituée des épreuves d’admissibilité au concours Lettres (A/L) de l’ENS (Ulm), au concours littéraire de l’ENS de Lyon, et au concours « langue étrangère : anglais » de l’ENS Paris-Saclay. La voie Lettres – Sciences sociales (B/L) n’est pas concernée par la présente circulaire : elle a ses propres dispositifs. Certaines épreuves de la BEL sont, depuis 2009, communes aux trois écoles normales supérieures. Depuis la session du concours 2011, la BEL est ouverte à de nouvelles écoles et formations.

L’accord conclu entre l’ENS, l’ENS de Lyon et les écoles et formations partenaires a pour objectif de permettre à un plus grand nombre de candidats issus des classes préparatoires de Lettres deuxième année d’intégrer des écoles ou formations variées, à partir de l’ensemble des épreuves écrites de l’ENS ou des ENS auxquelles ils se préparent. L’ENS et l’ENS de Lyon restent organisatrices des concours et conceptrices des sujets et des programmes de seconde année.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Débouchés à partir de la BEL

Classé dans Non classé