Archives de Tag: CPU

Unistra. Congrès sans délibération

Université de Strasbourg. 6ème congrès de la mandature 2017-2020, tenu le 25 juin 2019.

Compte-rendu du Congrès par Alternative Unistra, opposition à la majorité présidentielle

« Les élus des conseils centraux (CA, CFVU, CR et CTE) ont siégé mais ils n’ont pu modifier aucune proposition de délibération. Aucune décision n’a été prise par le congrès ». 

Commentaire : le président Deneken se comporte comme si l’opposition n’existait pas. L’opposition intersyndicale continue cependant à assister aux parodies de démocratie mises en scène par le président.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Menaces sur le statut des EC

Menaces sur le statut des enseignants chercheurs. Communiqué sur la qualification par le CNU et le statut des enseignants-chercheurs, QSF, 19 mai 2019 ; le communiqué en pdf. Lire aussi CPU. L’autonomie du n’importe quoi

« La transparence et l’égalité de traitement dans le recrutement des professeurs des universités et des maîtres de conférences sont une condition essentielle de la qualité de l’enseignement et de la recherche universitaires.

Or un amendement déposé par des députés du Modem et de LREM, dans le cadre du projet de loi « Transformation de la fonction publique », menace la qualité du recrutement universitaire et constitue une atteinte à peine dissimulée au statut des enseignants-chercheurs.

Cet amendement a « pour objet de permettre aux universités de déroger à la procédure de qualification pour recruter directement leurs enseignants-chercheurs. Cette dérogation serait accordée […] pour des disciplines comportant un nombre suffisant de candidats au regard du nombre de postes ouverts au niveau national […]. Cette nouvelle procédure expérimentale permettrait ainsi, sans supprimer la procédure actuelle de qualification, de conférer aux universités une plus grande souplesse dans l’organisation de leurs recrutements tout au long de l’année ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Formation Pro : mollesse de la CPU

Suite de la chronique du 14 juin 2019, Le mammouth de la formation professionnelle continue

La loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue, dite loi Delors, a mis en forme l’accord national interprofessionnel du 9 juillet 1970. Elle fêtera son cinquantenaire dans deux ans.

En 50 ans, les universités n’ont réussi qu’à être un acteur de seconde zone dans le champ de la formation continue (point 1 de cette chronique).

La loi du 5 septembre 2018, Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les met encore un peu plus à l’écart. Leur Conférence, Conférence des présidents d’université, n’a jusqu’à présent réagi qu’avec mollesse (point 2 de cette chronique)

Point 1. Les universités, un acteur de peu de poids sur le marché de la formation professionnelle continue.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Formation Pro : mollesse de la CPU

Classé dans Non classé

CPU. L’autonomie du n’importe quoi

La conférence des présidents d’université (CPU) joue avec le feu en proposant une autonomie complète de chacune des universités

Heureusement, la CPU n’a plus aucune influence sur le gouvernement : ses propositions ne seront jamais retenues. D’ailleurs, elle se fait harakiri : chacun pour soi et pour faire n’importe quoi. Il s’agit là d’une trahison de ses statuts et d’une déclaration de guerre aux représentants des personnels, au niveau national et dans chacun des établissements

La CPU pour une approche proactive de l’autonomie, communiqué du 21 mai 2019.

« La question de l’autonomie des universités, à laquelle la CPU a consacré son colloque annuel 2019, revêt aujourd’hui une importance considérable, elle correspond à la nécessité de repenser dès maintenant l’identité et le rôle des universités françaises dans le monde et la société d’aujourd’hui. Parmi les nombreuses mesures nécessaires pour une autonomie véritable, la CPU en identifie cinq à ses yeux essentielles.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

CPU. Bureau élu par 96% des voix

Communiqué de la Conférence des présidents d’université (20 décembre 2018) : Gilles Roussel, Christine Gangloff-Ziegler et Olivier Laboux à la tête de la CPU pour les deux ans à venir.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Cette élection a atteint les sommets dans le déni de démocratie :

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Démocratie à la sauce CPU

L’assemblée plénière de la Conférence des présidents d’université (CPU) élira son bureau (1 président et 2 vice-présidents) et ses présidents de commission, le 16 décembre 2018.

La CPU est une Association 1901. Ses statuts n’obligent pas la pluralité de candidatures (comme en 2016, une seule liste de candidats pour le bureau), la diffusion d’une profession de foi. Ils n’obligent pas non plus le vote et la diffusion d’un rapport d’activité, d’un rapport financier et pourtant Gilles Roussel, président sortant, est candidat à sa propre succession. A vrai dire, il préfère cacher son bilan sous le tapis : toutes les chroniques d’Histoires d’universités sur Gilles Roussel.

Peut-on parler d’un fonctionnement démocratique de la CPU quand les quelques indications de programme ne sont pas diffusées sur son site, mais sur des médias privés selon un tarif d’abonnement non public ? Ci-dessous la page d’accueil du 10 décembre 2018.

Cliquer sur les images pour les agrandir

C’est sur deux médias privés, qu’est tweetée l’annonce de la candidature du trio pour le bureau.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, C. Ile-de-France, C. Pays de Loire, E. Mobilité internationale

Frais d’inscription : la pagaille

Chronique dédiée aux réactions critiques contre les frais d’inscription pour les étudiants étrangers extra-communautaires (3 770 euros par an en master et en doctorat).

Suite des chroniques des 26 et 30 novembre 2018

Quelques données chiffrées sur le doctorat, publiées par L’état de l’enseignement et de la recherche en France. 41% des étudiants inscrits en doctorat sont étrangers. Parmi eux, quelle est la part des étudiants extra-communautaires ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Mobilité internationale

UPEM : Gilles Roussel m’a tuer !

Gilles Roussel est président de l’université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) et président de la Conférence des Présidents d’Université. Il souhaite faire un second mandat à la tête de la CPU : Gilles Roussel s’accroche. Il n’aura pas d’adversaire et dès lors il ne prend même pas de temps de communiquer sa profession de foi. Mépris pour les électeurs, présidents d’université ou directeurs de grande école. L’élection – le plébiscite – aura lieu le 16 décembre.

Gilles Roussel, c’est une première dans l’histoire des universités contemporaines, a décidé de saborder son université, de la faire disparaître dans un ensemble qui portera le nom d’Université Gustave Eiffel. Ensemble expérimental dans le cadre du projet d’ordonnance relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (cf. ma chronique du 12 octobre 2018 : des rapprochements à la carte).

J’ai enseigné 9 ans dans cette université (1999 à 2008) : je n’imaginais que je recevrai, aujourd’hui et après dix ans de retraite, un tel coup de poignard dans le dos.

Ce sabordage est révélé par une dépêche de News Tank Higher Education de ce jour (article n°134396, cf l’image ci-dessous). L’UPEM, dans l’université Gustave Eiffel, perdra sa personnalité morale. Elle disparaîtra donc dans une université dominée par l’IFSTTAR et par les quatre Grandes écoles qui entreront dans cette fusion (celles-ci perdront-elles leur personnalité morale ? Le rapport de mission le proposera ou non).

Lire la suite

Commentaires fermés sur UPEM : Gilles Roussel m’a tuer !

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Sciences, Non classé

Label DD et RS : la CPU amuse !

Silence de la Conférence des présidents d’université sur ses élections internes de la mi-décembre 2018 (bureau de 3 membres -président et 2 VP-, conseil d’administration, présidents de commission). C’est par la presse qu’on a appris la candidature de Gilles Roussel à un second mandat de président de la CPU (ma chronique : Gilles Roussel s’accroche ; sa profession de foi n’est toujours pas disponible). Pour le moment, pas d’autre trio de candidats.

Et pendant ce temps, la CPU amuse la galerie. Le 7 novembre, communiqué mettant en valeur le label DD&RS (Développement Durable & Responsabilité Sociétale). Le 13 novembre, communiqué la CPU partenaire des RUE 2018

Label DD&RS,  RUE 2018, cela me rappelle la chronique que j’avais écrite en avril 2013 sur les acronymes dans l’enseignement supérieur RUE, ESS, RSE, RSU, ORSU, OIE…

Lire la suite

Commentaires fermés sur Label DD et RS : la CPU amuse !

Classé dans Non classé

CPU. Gilles Roussel s’accroche !

Suite de la chronique du 29 octobre 2018 : CPU. Qui sera président(e) ?

Gilles Roussel, président de la conférence des présidents d’université (CPU) depuis décembre 2016 et président de l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée depuis près de 6 ans, s’accroche à sa fonction. Il veut encore faire président CPU pendant deux ans. Pourquoi ?

Cliquer sur les images pour les agrandir. Photo de 2015 à Strasbourg

Interrogé par News Tank le 27/08/2018, il déclarait : ces deux ans à la tête de la CPU m’ont beaucoup mobilisé, il y a eu beaucoup de sujets à traiter et défendre. Et je sens que le gouvernement n’a pas prévu de baisser le rythme des réformes. Cela m’intéresse d’arriver à trouver des positions qui soient le reflet d’un collectif, et de les porter. Si on trouve un bureau représentatif et que les pairs nous élisent, alors pourquoi pas !

Lire la suite

Commentaires fermés sur CPU. Gilles Roussel s’accroche !

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. Pays de Loire, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales