Archives de Tag: CPU

Label DD et RS : la CPU amuse !

Silence de la Conférence des présidents d’université sur ses élections internes de la mi-décembre 2018 (bureau de 3 membres -président et 2 VP-, conseil d’administration, présidents de commission). C’est par la presse qu’on a appris la candidature de Gilles Roussel à un second mandat de président de la CPU (ma chronique : Gilles Roussel s’accroche ; sa profession de foi n’est toujours pas disponible). Pour le moment, pas d’autre trio de candidats.

Et pendant ce temps, la CPU amuse la galerie. Le 7 novembre, communiqué mettant en valeur le label DD&RS (Développement Durable & Responsabilité Sociétale). Le 13 novembre, communiqué la CPU partenaire des RUE 2018

Label DD&RS,  RUE 2018, cela me rappelle la chronique que j’avais écrite en avril 2013 sur les acronymes dans l’enseignement supérieur RUE, ESS, RSE, RSU, ORSU, OIE…

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

CPU. Gilles Roussel s’accroche !

Suite de la chronique du 29 octobre 2018 : CPU. Qui sera président(e) ?

Gilles Roussel, président de la conférence des présidents d’université (CPU) depuis décembre 2016 et président de l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée depuis près de 6 ans, s’accroche à sa fonction. Il veut encore faire président CPU pendant deux ans. Pourquoi ?

Cliquer sur les images pour les agrandir. Photo de 2015 à Strasbourg

Interrogé par News Tank le 27/08/2018, il déclarait : ces deux ans à la tête de la CPU m’ont beaucoup mobilisé, il y a eu beaucoup de sujets à traiter et défendre. Et je sens que le gouvernement n’a pas prévu de baisser le rythme des réformes. Cela m’intéresse d’arriver à trouver des positions qui soient le reflet d’un collectif, et de les porter. Si on trouve un bureau représentatif et que les pairs nous élisent, alors pourquoi pas !

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. Pays de Loire, E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Le cercle des 7 Macroniens

Un réseau de mise en œuvre de la politique d’Emmanuel Macron dans l’Enseignement supérieur et la Recherche : sept personnalités de l’académie de Versailles, de l’université de Cergy-Pontoise, de la COMUE Université Paris-Seine.

Un Ministre. Jean-Michel Blanquer (54 ans) est ministre de l’Éducation nationale depuis le 17 mai 2017. Il était directeur général du groupe École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales depuis le 1er juillet 2013, l’ESSEC étant membre de Paris-Seine. Auparavant, il avait été recteur de l’académie de Créteil (2007 à 2010), puis directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale (2010 à 2012).

Une Rectrice. Charline Avenel (40 ans). Secrétaire générale de Sciences po, elle est nommée rectrice de l’académie de Versailles, en Conseil des ministres, le 24 octobre 2018. Une nomination permise par le nouvel élargissement du vivier de recrutement des recteurs. L’énarque Charline Avenel est une ancienne camarade de promotion du chef de l’État, Emmanuel Macron (source Educpros).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

CPU. Qui sera président(e) ?

Le bureau de la Conférence des présidents d’université (CPU), comportant un président et deux vice-présidents, sera élu mi-décembre 2018. A ce jour, aucune information sur le site de la CPU, aucune déclaration de candidatures, aucune profession de foi. Je trouve cela fort dommage. Plus les semaines passent, plus le risque de candidature d’un seul trio de présidents est fort. Ce serait fort dommage.

Le précédent bureau a été élu le 15 décembre 2016, Gilles Roussel (université de Paris Est Marne la Vallée) devenant président. Fabienne Blaise (Université de Lille 3 Sciences Humaines et Sociales) était vice-présidente ; elle a démissionné quand elle a été nommée Recteur ; elle n’a pas été remplacée, comme si elle ne servait à rien ou comme si le respect des statuts n’avait pas d’importance.

Gilles Roussel termine son second mandat de président de l’UPEMLV dans deux ans ; il pourrait donc être candidat à sa propre succession à la présidence de la CPU et même reprendre la profession de foi d’alors. Ce serait dommage car on ne peut dire qu’il ait été audible dans les débats sur la loi ORE, sur ParcourSup, sur le budget 2019 de l’enseignement supérieur, sur l’ordonnance dédiée aux regroupements d’établissements.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

F. Vidal engage la lutte finale

Suite de la chronique du 12 octobre 2018 : Des rapprochements à la carte

Texte soumis au CNESER (6 pages) : avant-projet d’ordonnance relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Sur ce texte, les membres du CNESER viennent d’infliger un énorme échec à la Ministre Frédérique Vidal.

  • News Tank Higher Education (16 octobre), Fort rejet du texte par 45 voix contre sur 62. L’avant-projet d’ordonnance sur les regroupements reçoit un vote défavorable du Cneser par 45 voix contre, neuf voix pour et huit abstentions.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Droits en hausse, en baisse ?

Pour l’année 2018-2019, le coût des études supérieures (pour les étudiants), et plus particulièrement le montant des droits d’inscription, sera-t-il en hausse, stable, en baisse ? Une réponse globale est impossible.

12 juillet 2018. Communiqué de la Ministre Frédérique Vidal sur le sujet : Préparer son entrée dans l’enseignement supérieur : ce qui change à la rentrée universitaire 2018

« Mesures en faveur des étudiants qui s’appliqueront à la rentrée prochaine :

  • baisse des droits d’inscription à l’université,
  • sécurité sociale gratuite,
  • mise en place de la contribution de vie étudiante et de campus. La CVEC servira à renforcer les actions en terme de vie étudiante et de vie de campus,
  • aide à la mobilité (lire la chronique du blog : 200 à 1000 €, splendeur de la bureaucratie

La ministre insiste sur les baisses mais oublie de mentionner les hausses pour une proportion croissante des étudiants.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

CPU. Le compte n’y est pas !

Les marronniers de la Conférence des Présidents d’Université.

  • Au début de l’été, la CPU se fâche contre l’insuffisance des moyens accordés à l’enseignement supérieur.
  • A l’automne, au CNESER, elle vote « oui » à la répartition des dotations budgétaires entre les universités. La CPU, sous la présidence d’Emmanuel Macron comme sous les présidences précédentes, n’est qu’apparemment une force de défense des intérêts de l’ESR. Sous la présidence future de François Germinet, il en sera de même.

Communiqué sur le Budget 2019, 6 juillet 2018.

Cliquer sur ‘image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Loi ORE : le silence de la CPU

La Conférence des présidents d’université est devenue muette sur la loi Orientation et Réussite des Étudiants. Un silence assourdissant que chacun peut constater sur son site

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Depuis qu’une large majorité des présidents d’université ou directeurs d’établissement d’enseignement supérieur ont signé un texte de soutien à la réforme ORE, sous condition de l’attribution par l’État des moyens nécessaires, c’est silence sur les ondes.

La CPU est devenue une courroie de transmission du gouvernement et du président de la République. La Conférence a renoncé à l’autonomie que lui donne la loi (statuts de la CPU).

Elle relaie systématiquement la parole jupitérienne :

1.ParcoursSup, c’est mieux qu’APB. Verdict le 22 mai : combien de candidats n’auront pas une seule réponse positive à leurs 10 vœux ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La sélection est très attractive !

Attention. Actualisation ce jour même à 19 heures car un dossier de presse ministériel est désormais en ligne (24 pages)… En attente d’analyse ! Histogramme du nombre de vœux par type de formation

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Chronique ci-dessous publiée à 15 heures 4. Choisir une filière sélective à l’entrée de l’enseignement supérieur est de plus en plus « tendance », comme l’indiquent les données de ParcourSup, après confirmation – fin mars – des vœux des candidats. On observe, de 2017 à 2018, une progression  de l’attractivité des filières sélectives, une diminution du nombre de vœux pour entrer en 1ère année de licence.

  • 4,3 millions des 6,3 millions de vœux (soit 68 %) concernent les filières sélectives (STS, CPGE, IUT, Écoles avec prépas intégrées).
  • en licence, le nombre de candidats ayant confirmé au moins un vœu est de 551 593, contre 630 378 candidats en 2017 (-12,5 %).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

L’EC n’est pas un précepteur

Dans le contexte actuel, l’enseignement dans la plupart des licences universitaires ne peut être qu’un enseignement de masse.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Accompagnement individualisé et personnalisation des parcours. Il s’agit de deux fausses bonnes idées, pour les raisons que j’ai énoncées dès novembre 2017 dans la chronique Irréaliste personnalisation des parcours.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé