Archives de Tag: Financements

L’état de l’École 2018 est paru

Données 2017 sur la Dépense Intérieure d’Éducation dans le Supérieur

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Résumé de la Note d’information. « En 2017, la France a consacré 154,6 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,7 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 690 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement allant de 6 550 euros pour un écolier, 8 710 euros pour un collégien, 11 190 euros pour un lycéen à 11 670 euros pour un étudiant (de 2007 à 2017, la dépense pour un étudiant n’a augmenté que de 1,9%).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La Cour et les droits d’inscription

Rapport de la Cour des comptes sur les droits d’inscription dans enseignement supérieur public, communication à la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, novembre 2018, 206 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Depuis 2009, 133 chroniques d’Histoires d’universités sur les Droits d’inscription

Neuf recommandations de la Cour (pages 13 et 14).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Des moyens pour l’éducation

12 novembre 2018, Manifestation intersyndicale enseignante à Strasbourg. De la place Kléber au Rectorat, rue de la Toussaint. J’ai estimé qu’il y avait près de 1000 personnes ; les DNA n’en ont comptabilisé que 450.

Diaporama de 66 photos. Sept manifestations à Strasbourg depuis le début 2018: chroniques et photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

Trois axes revendicatifs principaux : 1. Des moyens pour l’éducation.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Lille. Réduire l’offre de formation

Trois chroniques sur la crise financière de l’université de Lille, observée par la note d’étape de l’audit de l’IGAENR.

Troisième chronique : que propose le plan de redressement en matière d’offre de formation ? Il propose de la rationaliser, de la maîtriser (respect des seuils d’ouverture des formation, des règles de dédoublement des groupes, cf l’encadré), de trouver de nouvelles ressources (diplômes d’université, alternance, formation continue). Au mieux, les réformes douloureuses ne seront opérationnelles que pour le prochain contrat quinquennal (2020-2024) : deux ans de perdus.

Globalement, c’est plus facile à dire qu’à faire : les fausses bonnes idées constituent un piège permanent !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Lille. Investissements a minima

Suite de la chronique Régime maigre pour l’université de Lille. Pourquoi cette université fusionnée au 1er janvier 2018 est-elle en crise financière alarmante ? Une explication trop courte : le coût important de la fusion (5 millions d’euros selon la déclaration du président au Conseil d’administration du 5 avril 2018). Celui-ci était prévisible, mais, semble-t-il, il n’a pas été préfinancé par les 3 universités fusionnantes et n’a pas fait  l’objet d’une dotation spécifique de l’État. Pourquoi cette crise ?

Dans les années précédant la fusion, aucune des trois universités n’a tiré la sonnette d’alarme sur sa situation financière. Les comptes financiers 2017 de chacune des 3 universités, adoptés au Conseil d’administration du 5 avril 2018, ne se soldent pas par des pertes.

Toujours est-il que, avec le Plan de redressement 2018-2019, il devient urgent de « redéfinir le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) en hiérarchisant les projets et en priorisant la sécurité, l’accessibilité des installations et le niveau minimum de grands entretiens et renouvellements. Définir les projets PPI à abandonner ».

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Lille au régime maigre

Plan de redressement 2018-2019 pour l’université de Lille. qui résulte de la fusion, au 1er janvier 2018, des 3 universités lilloises créées au début des années 70, dans le cadre de la loi Faure de la fin 1968. Sur ce blog, depuis 2009, une trentaine de chroniques sur les universités lilloises.

Université de Lille : plus de 67 000 étudiants, 6 300 personnels, dont 3 300 enseignants chercheurs.

Jean-Christophe Camart, président de l’université, à News Tank Higher Education du 29 octobre 2018. « Nous n’avons pas encore absorbé la fusion, dont le coût est de plusieurs millions d’euros. Nous sommes par ailleurs face à une non-compensation de l’État d’une partie du GVT, ce qui nous prépare à un compte financier 2018 qui pourrait être négatif ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), Non classé

La licence et ses boursouflures

Arrêté du 30 juillet 2018 relatif au diplôme national de licence. Une fois de plus, la même erreur est commise : consacrer une réforme à la seule licence et ne pas vouloir et donc penser une réforme de l’ensemble du 1er cycle des études supérieures. Depuis 2009, 456 chroniques d’Histoires d’universités sur la licence.

26 articles. Il s’agit d’un arrêté bavard, aussi prolixe que l’arrêté Wauquiez du 1er août 2011 (chronique Licence. Laurent 1er, 1 août 2011). Toutefois, la licence Vidal s’enrichit (je devrais dire : s’appauvrit) d’une série de boursouflures difformes. Elle ressemble de plus en plus à un fruit moche et méchant, en état de décomposition avancée. Pour éviter que le fruit tout entier ne pourrisse et ne meurt, il faudrait tailler dans le vif avant qu’il ne soit trop tard, déboursoufler tout de suite les difformités avant même de chercher à les appliquer : personnalisation des parcours, accompagnement individuel, contrat pédagogique, référentiels de compétences, direction des études, modalités de contrôle des connaissances à l’initiative des composantes, pouvoir de décision attribué à la Commission des formations du Conseil académique. Et je ne parle même pas des moyens nécessaires pour mettre en œuvre la réforme.

En 2011, 3 à 4 ans étaient donnés aux établissements pour mettre en œuvre la réforme. L’arrêté Vidal ne donne qu’une année : tous les articles devront être mis en œuvre au 1er septembre 2019.

Ce délai court sera une des causes de la non-application d’une partie des articles, tout au moins de ceux – nombreux – qui apportent des modifications à la réglementation existante. Dans cette chronique, seuls les 7 premiers articles de l’arrêté sont analysés. Les autres le seront prochainement.

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans Non classé

Choisir son avenir professionnel

30 août 2018. 11èmes universités de l’Artisanat d’Alsace, à l’initiative de la Chambre de Métiers d’Alsace. Débat sur l’apprentissage dans l’amphi Michel Debré de l’ENA.

La plupart des intervenants, suite au vote de la nouvelle loi, demeurent dubitatifs, pour ne pas dire inquiets, en particulier pour le financement de l’apprentissage, la signature des contrats au fil de l’eau, l’organisation et le calendrier des formations, l’obligation du stage de préparation à l’installation comme artisan. Toutes et tous ont déclaré qu’elles/ils seront particulièrement attentifs/tives à l’écriture des décrets.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel (2 août 2018). Ci-dessous texte intégral de l’exposé des motifs de la loi en matière d’apprentissage et d’alternance, de formation continue.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Mobilité internationale

Se remettre dans le bain

C’est la rentrée ! Se remettre dans le contexte : L’état de l’enseignement supérieur et de la recherche en France (2018).

Comprendre et mémoriser les données fournies par les indicateurs, pour ne pas raconter n’importe quoi.

Cliquer sur l’image pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Former au travail universitaire

Université de Strasbourg, Institut de développement et d’innovation pédagogiques (IDIP créé en 2013), Guide pour l’enseignement de la méthodologie du travail universitaire, août 2018, 48 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Extrait de la préface du guide, rédigée par Benoit Tock, Vice-Président Formation. L’enseignement de la « Méthodologie du Travail Universitaire » occupe une fonction essentielle aujourd’hui. Trop d’étudiants arrivent à l’université sans avoir acquis les méthodes de travail qui leur permettent de rendre fructueux leur travail. C’est bien cela que vise la MTU : donner aux étudiants une maîtrise minimale des méthodes de travail, leur faire acquérir ce que nous pourrions appeler les « compétences universitaires de base », celles qui leur permettront de réussir leurs études supérieures.

Acquérir vingt compétences de base (encadré ci-dessous). Ce guide, techniquement bien fait, me laisse rêveur pour plusieurs raisons.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)