Archives de Tag: Financements

Écoles de commerce (2) : le boom

La part de l’enseignement supérieur privé dans l’ensemble du supérieur progresse chaque année. Mais nous sommes en France : le privé se développe sous la houlette et le contrôle de l’État. Ainsi, les écoles de commerce et de gestion du Groupe I (autorisées par le Ministre de tutelle à délivrer un diplôme visé et un grade de master) « participent effectivement au service public de l’enseignement supérieur ».

Des universités publiques ou certaines de leurs facultés pourraient donc être fermées et remplacées par des établissement privés dit d’intérêt général. Est-ce l’avenir ? D’ailleurs quel est le coût financier complet de cet État qui se mêle de piloter le privé ? Le public n’est-il pas plus important ?

Les écoles privées de commerce, gestion et vente connaissent un boom fort important. 95 835 inscrits en 2007-2008 (indicateur 6.9 des RERS 2018), 141 356 en 2025-2016, 152 080 en 2016-2017, 174 092 en 2017 2018.

Le nombre d’écoles a été relativement stable de 2007 à 2015 (191 établissements en 2015). A dispositif équivalent, il a augmenté fortement en 2016 (223) et en 2017 (232). A dispositif de collecte élargie, la progression est encore plus étonnante : 308 établissements en 2017-2018. Cette tendance est bizarre dans cette période qui pousse aux regroupements d’établissement, à leur association, voire à leur fusion.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Economie Gestion

F. Vidal en déplacement à Metz

Université de Lorraine. 1. Courriel envoyé à la liste « Expression libre ». 2. Déclaration des enseignants du Département Arts envoyée aux responsables de l’UL, à la liste expression libre de l’UL et à quelques médias locaux, Metz, 4 avril 2019.

1.« Avant Nancy, Frédérique Vidal s’est rendue à Metz cet après-midi. Mais il n’est pas sûr que Notre ministre (comme notre Président Pierre Mutzenhardt) ait pleinement conscience du fait que Metz fait partie de l’Université de Lorraine…

L’agenda de la ministre se contente d’une information très imprécise : « après-midi : déplacement en région » – et notre collègue Yann Boniface a raison de rappeler : « il semble que la popularité actuelle du gouvernement ne les incite que peu à prévenir de leurs déplacements ».

On doit cependant l’information du déplacement de la ministre Vidal à Metz à notre collègue Richard Lioger lequel, bien qu’ayant pris le train « en marche », a cependant, comme Mélenchon, le don d’hologramme, puisqu’il est capable d’être à la fois député de la Moselle et professeur d’Université à l’UL.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues

Europe. Financement public de l’ESR

European University Association, Public Funding Observatory Report 2018, by Enora Bennetot Pruvot, Thomas Estermann, Valentina Lisi, 49 pages.

Extraits du billet de News TanK Higher Education  & Research

« L’EUA Public Funding Observatory a été lancé en 2008 avec l’objectif de « contrôler l’impact de la crise financière sur l’enseignement supérieur dans différents pays européens ». Depuis cette date, l’organisation collecte des données quantitatives et qualitatives sur les financements publics reçus par les établissements européens.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Europe (autres), E. Mobilité internationale

Lille. Une fusion à parachever

Cour des Comptes, La nouvelle université de Lille : une fusion à parachever, une stratégie académique et régionale à définir, rapport annuel 2019, 6 février 2019, 38 pages.

  • Répondant à une injonction institutionnelle* et non à une réflexion stratégique préalable en matière d’interdisciplinarité de la formation et de la recherche, la valeur ajoutée de la fusion des universités lilloises reste encore incertaine. * Injonction institutionnelle : lire les chroniques du blog Les regroupements à marche forcée.

Chroniques d’Histoires d’universités publiées en novembre et décembre 2018.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

L’état de l’École 2018 est paru

Données 2017 sur la Dépense Intérieure d’Éducation dans le Supérieur

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Résumé de la Note d’information. « En 2017, la France a consacré 154,6 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,7 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 690 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement allant de 6 550 euros pour un écolier, 8 710 euros pour un collégien, 11 190 euros pour un lycéen à 11 670 euros pour un étudiant (de 2007 à 2017, la dépense pour un étudiant n’a augmenté que de 1,9%).

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’état de l’École 2018 est paru

Classé dans Non classé

La Cour et les droits d’inscription

Rapport de la Cour des comptes sur les droits d’inscription dans enseignement supérieur public, communication à la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, novembre 2018, 206 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Depuis 2009, 133 chroniques d’Histoires d’universités sur les Droits d’inscription

Neuf recommandations de la Cour (pages 13 et 14).

Lire la suite

Commentaires fermés sur La Cour et les droits d’inscription

Classé dans Non classé

Des moyens pour l’éducation

12 novembre 2018, Manifestation intersyndicale enseignante à Strasbourg. De la place Kléber au Rectorat, rue de la Toussaint. J’ai estimé qu’il y avait près de 1000 personnes ; les DNA n’en ont comptabilisé que 450.

Diaporama de 66 photos. Sept manifestations à Strasbourg depuis le début 2018: chroniques et photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

Trois axes revendicatifs principaux : 1. Des moyens pour l’éducation.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Des moyens pour l’éducation

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Lille. Réduire l’offre de formation

Trois chroniques sur la crise financière de l’université de Lille, observée par la note d’étape de l’audit de l’IGAENR.

Troisième chronique : que propose le plan de redressement en matière d’offre de formation ? Il propose de la rationaliser, de la maîtriser (respect des seuils d’ouverture des formation, des règles de dédoublement des groupes, cf l’encadré), de trouver de nouvelles ressources (diplômes d’université, alternance, formation continue). Au mieux, les réformes douloureuses ne seront opérationnelles que pour le prochain contrat quinquennal (2020-2024) : deux ans de perdus.

Globalement, c’est plus facile à dire qu’à faire : les fausses bonnes idées constituent un piège permanent !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lille. Réduire l’offre de formation

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Lille. Investissements a minima

Suite de la chronique Régime maigre pour l’université de Lille. Pourquoi cette université fusionnée au 1er janvier 2018 est-elle en crise financière alarmante ? Une explication trop courte : le coût important de la fusion (5 millions d’euros selon la déclaration du président au Conseil d’administration du 5 avril 2018). Celui-ci était prévisible, mais, semble-t-il, il n’a pas été préfinancé par les 3 universités fusionnantes et n’a pas fait  l’objet d’une dotation spécifique de l’État. Pourquoi cette crise ?

Dans les années précédant la fusion, aucune des trois universités n’a tiré la sonnette d’alarme sur sa situation financière. Les comptes financiers 2017 de chacune des 3 universités, adoptés au Conseil d’administration du 5 avril 2018, ne se soldent pas par des pertes.

Toujours est-il que, avec le Plan de redressement 2018-2019, il devient urgent de « redéfinir le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) en hiérarchisant les projets et en priorisant la sécurité, l’accessibilité des installations et le niveau minimum de grands entretiens et renouvellements. Définir les projets PPI à abandonner ».

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Lille au régime maigre

Plan de redressement 2018-2019 pour l’université de Lille. qui résulte de la fusion, au 1er janvier 2018, des 3 universités lilloises créées au début des années 70, dans le cadre de la loi Faure de la fin 1968. Sur ce blog, depuis 2009, une trentaine de chroniques sur les universités lilloises.

Université de Lille : plus de 67 000 étudiants, 6 300 personnels, dont 3 300 enseignants chercheurs.

Jean-Christophe Camart, président de l’université, à News Tank Higher Education du 29 octobre 2018. « Nous n’avons pas encore absorbé la fusion, dont le coût est de plusieurs millions d’euros. Nous sommes par ailleurs face à une non-compensation de l’État d’une partie du GVT, ce qui nous prépare à un compte financier 2018 qui pourrait être négatif ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), Non classé