Archives de Tag: Formation continue

FCU : 60 000 diplômes nationaux

En 2017, les universités ont délivré 60 000 diplômes nationaux en formation continue, chiffre en hausse, en particulier au niveau bac+2 (DUT).

Résumé de la Note d’information.

  • En 2017, la formation continue dans l’enseignement supérieur public (universités, Cnam et écoles) a un chiffre d’affaires de 462 millions d’euros et accueille 451 000 stagiaires. Entre 2012 et 2017, à dispositif constant, son chiffre d’affaires augmente de 21 %, et la durée moyenne de ses formations de 18 % (+ 15 % en centre), alors que le nombre de ses stagiaires, lui, reste stable.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur FCU : 60 000 diplômes nationaux

Classé dans Non classé

Les RERS 2019 sont parus

Les RERS 2019 sont parus : ça, c’est une bonne nouvelle !

Publication annuelle de la DEPP et de la SD-SIES, Repères et références statistiques réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Organisé en onze chapitres et 180 thématiques pour l’édition 2019, RERS apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les RERS 2019 sont parus

Classé dans Non classé

Formation continue : la labellisation

Qualité de la formation : lancement de la procédure visant à sélectionner les instances de labellisation reconnues par France compétences

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« France compétences lancera dès le mois de septembre 2019 la procédure visant à reconnaitre des instances de labellisation. Elles seront amenées à certifier certains prestataires de formation dans le cadre du nouveau système qualité. Les instances reconnues seront inscrites sur une liste révisée par France compétences, tous les trois ans.

Le système qualité prévu par la loi du 5 septembre 2018, Avenir professionnel, commence à prendre forme. Depuis le 11 juillet, les organismes certificateurs peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Comité français d’accréditation (Cofrac).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Formation continue : la labellisation

Classé dans Non classé

Formation Pro : mollesse de la CPU

Suite de la chronique du 14 juin 2019, Le mammouth de la formation professionnelle continue

La loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue, dite loi Delors, a mis en forme l’accord national interprofessionnel du 9 juillet 1970. Elle fêtera son cinquantenaire dans deux ans.

En 50 ans, les universités n’ont réussi qu’à être un acteur de seconde zone dans le champ de la formation continue (point 1 de cette chronique).

La loi du 5 septembre 2018, Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les met encore un peu plus à l’écart. Leur Conférence, Conférence des présidents d’université, n’a jusqu’à présent réagi qu’avec mollesse (point 2 de cette chronique)

Point 1. Les universités, un acteur de peu de poids sur le marché de la formation professionnelle continue.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Formation Pro : mollesse de la CPU

Classé dans Non classé

Mammouth de la formation continue

6 juin 2019 : quatre décrets et arrêtés relatifs à la qualité de la formation professionnelle, dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Ces décrets et arrêtés créent une pyramide de structures s’imbriquant les unes dans les autres : une structure nationale (France Compétences), des structures de certification labellisées par France Compétences, des organismes certifiés, prestataires d’actions de développement des compétences. Triste Novlangue : pourquoi n’avoir pas conservé le terme usité : « organisme de formation »  ?

La mission des structures de certification labellisées est d’auditer et de certifier la qualité des organismes prestataires : audit initial, audit de surveillance, audit de renouvellement. Les auditeurs devront établir la conformité ou la non-conformité des organismes prestataires selon 7 critères et 32 indicateurs.

  • l’audit est de type procédural : il s’intéresse aux activités et aux ressources ; il ne s’intéresse pas aux résultats obtenus par les individus en formation (obtention ou non d’un diplôme, caractéristiques de l’intégration ou de la réintégration dans l’emploi). Cet audit procédural peut tout à fait être superficiel. S’il ne l’est pas, il est extrêmement lourd et coûteux.
  • ce type d’audit me semble bien moins pertinent que l’audit recourant à la méthode SWOT : points forts, points faibles, opportunités, menaces (pour aller plus loin : chroniques du blog Évaluations)

Lire la suite

Commentaires fermés sur Mammouth de la formation continue

Classé dans Non classé

Ingénieurs en Sciences Sociales

« Le GLISSS (Groupe Local des Ingénieurs en Sciences Sociales de Strasbourg) a été créé au printemps 2014. Il rassemble des ingénieurs du CNRS et de l’Université de Strasbourg de disciplines diverses : sociologie, science politique, droit, sciences sociales des religions, démographie, STAPS, géographie, urbanisme, archéologie, architecture…

Pensé comme un espace d’échanges entre les agents d’horizons divers (unité de recherche, service universitaire, plateforme de données), le GLISSS organise un séminaire autour des méthodes et des données des sciences sociales et met en œuvre des actions de formation à destination de la communauté scientifique…

Le GLISSS constitue également la déclinaison locale du réseau métier national Méthodes Analyses Terrains Enquêtes en Sciences Humaines et Sociales (MATE-SHS) @mate_shs_cnrs. Ce réseau est un réseau de l’InSHS du CNRS », @INSHS_CNRS

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ingénieurs en Sciences Sociales

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences humaines et sociales

Blanquer se trompe de cibles

Nouveau lycée professionnel, une nouvelle voie vers l’excellence. « La transformation de la voie professionnelle, indispensable pour permettre une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail, est une priorité de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Le lycée professionnel se transforme donc pour former les talents aux métiers de demain et offrir aux élèves un tremplin vers une insertion dans la vie active ou vers des poursuites d’études réussies ».

Nul n’est obligé de prendre pour argent comptant la communication institutionnelle du Ministre. Ainsi, la seconde partie de la chronique donne-t-elle la parole critique aux organisations syndicales !

1.Jean-Michel Blanquer se trompe de cibles

Le Ministre ferait bien de méditer et de prendre en compte les données de la Note d’information de janvier 2019, Les bacheliers 2014, entrés dans l’enseignement supérieur : où en sont-ils la troisième année ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur Blanquer se trompe de cibles

Classé dans Non classé

Lille. Réduire l’offre de formation

Trois chroniques sur la crise financière de l’université de Lille, observée par la note d’étape de l’audit de l’IGAENR.

Troisième chronique : que propose le plan de redressement en matière d’offre de formation ? Il propose de la rationaliser, de la maîtriser (respect des seuils d’ouverture des formation, des règles de dédoublement des groupes, cf l’encadré), de trouver de nouvelles ressources (diplômes d’université, alternance, formation continue). Au mieux, les réformes douloureuses ne seront opérationnelles que pour le prochain contrat quinquennal (2020-2024) : deux ans de perdus.

Globalement, c’est plus facile à dire qu’à faire : les fausses bonnes idées constituent un piège permanent !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lille. Réduire l’offre de formation

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Lille au régime maigre

Plan de redressement 2018-2019 pour l’université de Lille. qui résulte de la fusion, au 1er janvier 2018, des 3 universités lilloises créées au début des années 70, dans le cadre de la loi Faure de la fin 1968. Sur ce blog, depuis 2009, une trentaine de chroniques sur les universités lilloises.

Université de Lille : plus de 67 000 étudiants, 6 300 personnels, dont 3 300 enseignants chercheurs.

Jean-Christophe Camart, président de l’université, à News Tank Higher Education du 29 octobre 2018. « Nous n’avons pas encore absorbé la fusion, dont le coût est de plusieurs millions d’euros. Nous sommes par ailleurs face à une non-compensation de l’État d’une partie du GVT, ce qui nous prépare à un compte financier 2018 qui pourrait être négatif ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), Non classé

CPU. Qui sera président(e) ?

Le bureau de la Conférence des présidents d’université (CPU), comportant un président et deux vice-présidents, sera élu mi-décembre 2018. A ce jour, aucune information sur le site de la CPU, aucune déclaration de candidatures, aucune profession de foi. Je trouve cela fort dommage. Plus les semaines passent, plus le risque de candidature d’un seul trio de présidents est fort. Ce serait fort dommage.

Le précédent bureau a été élu le 15 décembre 2016, Gilles Roussel (université de Paris Est Marne la Vallée) devenant président. Fabienne Blaise (Université de Lille 3 Sciences Humaines et Sociales) était vice-présidente ; elle a démissionné quand elle a été nommée Recteur ; elle n’a pas été remplacée, comme si elle ne servait à rien ou comme si le respect des statuts n’avait pas d’importance.

Gilles Roussel termine son second mandat de président de l’UPEMLV dans deux ans ; il pourrait donc être candidat à sa propre succession à la présidence de la CPU et même reprendre la profession de foi d’alors. Ce serait dommage car on ne peut dire qu’il ait été audible dans les débats sur la loi ORE, sur ParcourSup, sur le budget 2019 de l’enseignement supérieur, sur l’ordonnance dédiée aux regroupements d’établissements.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé