Archives de Tag: Gouvernance

Les COMUE : faible valeur ajoutée

Le Premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, à Monsieur Édouard Philippe, Premier Ministre. Objet : Initiatives d’excellence et politique de regroupement universitaire, 15 mars 2018, 7 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Cinq universités manquent !

Suite de la Tribune, parue dans Le Monde des Idées du 31 mai 2018. Nous lançons un appel à bâtir les nouvelles universités que l’État refuse de créer !

Liste des signataires.

La première pierre d’une autre université : penser, refonder, bâtir.

A celles et ceux qui se préoccupent de rendre de la conscience à leur vie, qui n’en peuvent plus depuis 30 ans des réformes mortifères, de la compétition à outrance comme idéologie, seule créatrice de richesse, de la destruction de la culture, du rabougrissement des savoirs, nous lançons un appel à bâtir les nouvelles universités que l’État refuse de créer ! C’est à Vincennes, ce samedi 2 juin 2018 à 17h (Lac Daumesnil), que nous poserons la première pierre de l’Université en refondation et appellerons à lancer autant de chantiers que nécessaire partout en France.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Dans le débat public sur l’Université, les questions les plus urgentes masquent des problèmes plus profonds. Ainsi, la comparaison entre l’algorithme APB et la mise en concurrence des étudiants et des universités par Parcoursup fait écran à des réformes plus souterraines : obsolescence programmée du baccalauréat, professionnalisation de la licence, réduction ou assujettissement des humanités, augmentation drastique des frais d’inscription, séparation de l’enseignement supérieur entre collèges universitaires paupérisés, dits « de proximité », et établissements « de recherche intensive visibles internationalement », dérégulation des formations diplômantes et transformations des statuts des universitaires.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Présider l’X. Même pas auditionné !

Suite de la chronique du 14 avril 2018 : Candidat pour présider le Conseil d’administration de l’X

Alexandre Moatti m’a fait part de sa candidature et m’a communiqué le texte de sa profession de foi (20 pages). Il est âgé de 58 ans, ancien élève de Polytechnique (X78), ingénieur en chef des Mines (1983), docteur en Histoire de Paris 1 Sorbonne (CV détaillé en pages 17 à 20). Au cœur de son projet pour Polytechnique : l’ingénieur scientifique.

Signe d’un mépris et d’une arrogance sans pareille du comité de sélection : Alexandre Moatti n’a même pas été auditionné ! On peut penser que c’est parce que son projet ne correspondait pas à la volonté politique du moment : « L’école polytechnique et le président de son conseil d’administration devront à ce titre être des acteurs majeurs du regroupement des grandes écoles du quartier de l’École polytechnique du campus Paris-Saclay, annoncé par le Président de la République le 25 octobre 2017 ». Alexandre Moatti voulait exactement le contraire : que l’école Polytechnique et l’université Paris XI Orsay soient dans un même regroupement.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Sciences

Nous, professionnels du désordre

Oui, il faut s’inquiéter de la loi ORE ! Strasbourg, 2, 3 et 4 mai 2018 : cinq échanges divergents sur les blocages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1.Nous, professionnels du désordre, texte publié par Des étudiant-e-s de Strasbourg, en lutte contre la sélection et son monde, reproduit par Pascal Maillard sur son blog de Mediapart, 2 mai 2018

« Le mot d’ordre est lancé, comme une grenade assourdissante pour étouffer la clameur des universités et le vacarme des rues. Ce mot qui rassure les familles et soude la patrie, c’est le ciment de cette dure réalité à laquelle on veut nous adapter pour tuer l’utopie. L’enfant-roi, du haut de son mépris, nous dénomme les professionnels du désordre. Peut-être n’est-il pas si loin de la vérité, pour une fois.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

De Mai 68 à la loi Faure (11/68)

Exposition Mai 68 en Alsace, Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg, jusqu’au 7 octobre 2018. Première visite de l’expo en début d’après-midi et premières photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

L’exposition a créé chez moi un certain malaise. Autant le contexte des années précédant le mouvement étudiant à Strasbourg (l’AGFES conquise pour le mouvement situationniste !) et le déroulement des journées de mai sont présentés clairement et avec des photos, des documents pertinents et le plus souvent inédits (au moins pour moi), autant je ne comprends pas les raisons d’un oubli fâcheux.

Je m’attendais en effet à ce qu’une partie de l’expo soit consacrée aux résultats, à l’impact du mouvement pour l’Université en général (la loi Faure de novembre 1968) et pour l’université de Strasbourg en particulier (la scission en trois universités : Louis Pasteur, Robert Schumann, Marc Bloch, scission qui allait durer jusqu’en 2009).

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Université de Paris à vau-l’eau

Mars 2018. Le projet de création au 1er janvier 2019 de l’université de Paris a été jugé excellent par un jury international. Tellement excellent que ce jury l’a labellisé Initiative d’excellence (IDEX). On attend maintenant de connaître le montant de la dotation accordée par le gouvernement dans le cadre des investissements d’Avenir : quelques dizaines ou quelques centaines de millions d’euros ?

Trois établissements – Paris 5 Descartes, Paris 7 Diderot, IPGP – se sont engagés dans ce processus de regroupement, faut-il dire de fusion ?

Problème. Leurs équipes dirigeantes semblent n’avoir aucune idée du « comment y parvenir ». Re-labellisé en mars, le projet va déjà à vau-l’eau en mai. Ces gouvernants vont en effet dépenser allégrement les euros pour se faire « accompagner » et « piloter » vers l’université cible. Ils ont procédé pour ce faire à un appel d’offre public au niveau européen (parution 1 avril 2018 ; date de clôture : 3 mai 2018).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Paris Diderot. Élections : les PV

Christine Clerici, présidente de l’université Paris 7 Diderot depuis 2014, a gagné les élections du 5 avril 2018. Elle sera facilement réélue pour un second mandat. Combien de temps celui-ci durera-t-il ? Cela dépendra de la date de création du nouvel établissement Université de Paris, regroupant Paris Diderot, Paris Descartes et Institut National de Physique du Globe. En 2019 ou plus tard ? Christine Clerici se portera-t-elle alors candidate à la présidence du futur établissement ?

Arrêté proclamant les résultats de l’élection des représentants des personnels au Conseil d’administration de l’université Paris Diderot. Scrutin du 5 avril 2018

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

UPEC. Une impasse aggravée

Huitième chronique sur l’élection de la présidence de Paris-Est-Créteil.

UPEC, conseil d’administration, vendredi 6 avril 2018. « L’université de Créteil (Upec) restera sans présidence. La troisième tentative d’élection à la présidence de l’UPEC est restée vaine. Les trois prétendants sont restés en lice durant les quatre tours de vote » (in 94.citoyens.com).

L’administratrice provisoire, Françoise Moulin-Civil, ex-rectrice et ex-présidente de l’université de Cergy Pontoise, devrait maintenant demander la démission des deux tiers des administrateurs pour pouvoir organiser l’élection d’un nouveau conseil d’administration.

Actualisation 10 avril. Monsieur, j’ai lu votre article avec grand intérêt. Je me permets de vous demander une rectification. En effet, vous indiquez : L’administratrice provisoire, Françoise Moulin-Civil, ex-rectrice et ex-présidente de l’université de Cergy Pontoise, devrait maintenant demander la démission des deux tiers des administrateurs pour pouvoir organiser l’élection d’un nouveau conseil d’administration.

Cette phrase est erronée car Françoise Moulin Civil ne demande pas et ne peut pas demander la démission des deux tiers des administrateurs car le choix d’organiser un quatrième scrutin ou de démissionner revient entièrement aux administrateurs et que rien n’a encore été décidé dans un sens ou dans l’autre. Lors du prochain CA ordinaire prévu le 13 avril prochain, Mme Moulin Civil fera le point sur la situation avec les administrateurs.

Je vous remercie de bien vouloir corriger cette mention et suis à votre disposition si besoin. Cordialement, Bénédicte Ray – Le Corre, directrice adjointe de la communication en charge des médias et des partenaires.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Paris Diderot. CA : 8 extérieurs

Septième chronique sur l’élection des conseils centraux et de la présidence de l’université Paris Diderot (5 avril 2018). Les 6 chroniques précédentes.

La loi ESR, dite loi Fioraso, accorde un rôle renforcé aux personnalités extérieures, membres du conseil d’administration : celui d’élire le ou la président.e

Article 20 des statuts de l’université Paris Diderot. « Le conseil d’administration de l’Université comprend huit personnalités extérieures dont :

  • un représentant de la région Ile-de-France
  • un représentant de la mairie de Paris
  • un représentant du Conseil National de la Recherche Scientifique
  • un représentant de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

Ces quatre représentants sont désignés par les collectivités et les organismes de recherche concernés ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Paris Diderot : l’opposition

Cinquième chronique sur les élections aux conseils centraux de l’université Paris Diderot. Les 4 chroniques précédentes.

Deux listes en présence dans les deux collèges enseignants pour conquérir 16 sièges sur 36 au Conseil d’administration. Quand le CA sera au complet, sa première séance sera consacrée à l’élection de la / du président (e). Deux candidats en présence. Christine Clerici est candidate à sa réélection.

La liste « Unis, Construisons l’Avenir » soutient la candidature à la présidence de Maximilien Cazayous, professeur de physique (depuis 2012), membre du Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsabilités exercées dans Paris Diderot:

  • 2014- 2017 Vice-président de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire
  • 2012- 2014 Président du conseil des enseignements de l’UFR de Physique
  • 2007-2012 Membre élu du Comité National Universitaire (28ième section)
  • 2007-2011 Membre élu du conseil d’UFR de Physique de l’Université Paris Diderot

Le plus marquant dans la profession de foi de l’opposition à la direction sortante est l’évolution en matière de regroupement d’établissements.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences