Archives de Tag: Gouvernance

Le cardinal Dubois, 30 ans en 1686

Suite des chroniques de la série : elles/ils ont eu 30 ans en… L’abbé Guillaume Dubois, né à Brive-la-Gaillarde en 1656, mort en 1723. 30 ans en 1686 : il est alors précepteur du futur duc d’Orléans, régent de 1715 à 1723.

1662 (6 ans). Guillaume Dubois est inscrit à la petite école du Prieuré Saint-Martin (Brive-la-Gaillarde).

1665-1672 (9-16 ans). Inscrit au Collège des Pères de la doctrine chrétienne, à Brive.

« Le collège de Brive, fondé en 1606 par des consuls de la ville, fut d’abord confié aux dominicains. Ces derniers ne donnèrent pas entière satisfaction, les turbulents élèves de l’établissement se faisant à maintes reprises remarquer par leurs débordements et leurs comportements licencieux.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Ile-de-France, Non classé

Bretagne Loire : 4 ans pour mourir

COMUE Université Bretagne Loire : principe de dissolution voté en CA, la forme de la future organisation encore à définir, NewsTank, 23 juillet 2019. Site de l’UBL : aucun communiqué de presse n’accompagne cette décision.

  • Cette COMUE créée par décret le 8 janvier 2016 n’aurait jamais dû exister. Elle n’avait en effet aucune raison d’être puisque la loi no 2015-991 du 7 août 2015, portant nouvelle organisation territoriale de la République, également connue en tant que la Loi NOTRe, n’avait pas créé la Grande Région Bretagne Loire

Chroniques d’Histoires d’universités sur luniversité Bretagne Loire.

Suite de la chronique de Newstank. « Le principe de la dissolution de la Comue Université Bretagne Loire est voté par le CA du 24/06/2019, « pas à l’unanimité, on peut le comprendre et l’imaginer, mais à la majorité quand même », déclare Marc Renner, administrateur provisoire de l’UBL, à News Tank le 19/07.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire, Non classé

Loi pour une école de la confiance

Chroniques précédentes d’Histoires d’universités

A. Modifications du Code de l’éducation. Loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance (63 articles), publiée au JO du 28 juillet 2019

Titre Ier. GARANTIR LES SAVOIRS FONDAMENTAUX POUR TOUS

  • Chapitre Ier : L’engagement de la communauté éducative
  • Chapitre II : L’extension de l’instruction obligatoire aux plus jeunes et l’obligation de formation jusqu’à la majorité
  • Chapitre III : Le renforcement du contrôle de l’instruction
  • Chapitre IV : Le renforcement de l’école inclusive

Titre II. INNOVER POUR S’ADAPTER AUX BESOINS DES TERRITOIRES

  • Chapitre Ier : L’enrichissement de l’offre de formation et l’adaptation des structures administratives aux réalités locales
  • Chapitre II : Le recours à l’expérimentation
  • Chapitre III : L’évaluation au service de la communauté éducative

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Lyon. Évincé sans aucun égard

De ma vie d’universitaire et de ma vie de blogueur, je n’ai jamais lu un courrier d’une telle violence, adressé par un président (celui de la COMUE Université de Lyon, Khaled Bouabdallah) à son adversaire, le professeur Hughes Benoit-Cattin, seul autre candidat à la présidence de la COMUE.

Trois jours après sa réélection à la tête de la COMUE, KB a fait le ménage sans attendre et sans vergogne : « j’ai pris la décision de mettre un terme à la convention régissant votre mise à disposition comme directeur du projet Fabrique de l’innovation ; votre mission s’achève à compter de ce jour ».

Un style glacial : Monsieur et non Cher collègue. Aucun mot de remerciement pour une mission exercée durant 4 ans. Aucun entretien préalable à l’éviction. Et tant pis pour le directeur général des services qui doit faire le sale boulot de mise à la porte. Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon. Évincé sans aucun égard

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, Non classé

Unistra. Congrès sans délibération

Université de Strasbourg. 6ème congrès de la mandature 2017-2020, tenu le 25 juin 2019.

Compte-rendu du Congrès par Alternative Unistra, opposition à la majorité présidentielle

« Les élus des conseils centraux (CA, CFVU, CR et CTE) ont siégé mais ils n’ont pu modifier aucune proposition de délibération. Aucune décision n’a été prise par le congrès ». 

Commentaire : le président Deneken se comporte comme si l’opposition n’existait pas. L’opposition intersyndicale continue cependant à assister aux parodies de démocratie mises en scène par le président.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Unistra. Congrès sans délibération

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Lyon. Bouabdallah, président à vie ?

Suite de la chronique Lyon, Khaled Bouabdallah recherche emploi. Blog IDEXIT,  9 juillet 2019. L’Université de Lyon manque une occasion de se renouveler

Blog IDEXIT

« Ce mardi 9 juillet, le nouveau Conseil d’administration de la ComUE devait élire son président, pour un mandat de 4 ans.

Face au multi-récidiviste Khaled Bouabdallah, Hugues Benoit-Cattin rappelait la nécessité de reconnecter l’Université de Lyon au terrain et de reconquérir la confiance des communautés, mais sa candidature a été écartée par 27 voix contre 11« .

Commentaire. KB, président jusqu’à la retraite ? Il en a certainement l’envie. Ce qui est sûr à mes yeux : ce n’est plus un enseignant-chercheur depuis belle lurette. Il ne fait plus que du management. Le directeur général des services fait ce job, avec davantage de compétences certifiées. Il pourrait revendiquer la 1ère place dans la COMUE !

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon. Bouabdallah, président à vie ?

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne

Metz. En finir avec la fusion ?

La semaine de Nancy n° 473 et de Metz n° 733 du 4 juillet. Metz et Nancy, analyse et point de vue sur le paysage de l’université Lorraine

Eric Brangier, professeur d’université : On a fabriqué un mammouth !

Chapeau de l’article. « Professeur d’université depuis 1991, spécialisé en ergonomie et psychologie des organisations, responsable du Master Ergonomie à l’université de Lorraine, directeur de PErSEUs pour l’expérience utilisateurs, Eric Brangier nous semblait particulièrement bien placé pour proposer une analyse de la situation ergonomique et psychologique de l’université de Lorraine.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Une intervention que nous voulons considérer comme un point mais aussi le début d’une série d’expressions, à condition qu’elles soient argumentées, sur le présent et l’avenir de l’Université Lorraine.

Sans avis catégorique sur le dossier de l’école  d’ingénieur Mista qui a mis le feu aux poudres entre Nancy et Metz depuis quelques mois, Eric Brangier, ancien membre des instances de l’Université Paul Verlaine de Metz étaye ses arguments de façon à la fois technique et humaine sur les moyens et objectifs d’un tel regroupement et les opportunités à évoluer, ensemble ou séparément ».

Que faire ? Quelques pistes dégagées par Eric Brangier

Pour aller plus loin. Toutes les chroniques du Blog sur

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales

Lyon. Bouabdallah recherche emploi

Khaled Bouabdallah né en 1962 (chroniques d’Histoires d’universités), professeur de sciences économiques depuis 2002, est candidat à la présidence de la COMUE Université de Lyon. Sa déclaration de candidature et profession de foi : « je n’ai pas fini le boulot, il faut donc me réélire le 9 juillet 2019 ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

  • Khaled Bouabdallah est candidat à sa succession, mais, à la différence de l’élection précédente, il n’est pas le seul candidat. Profession de foi du challenger Hugues-Benoit Cattin : je souhaite que celui-ci soit élu. Cela fait trop longtemps que le sortant KB est aux manettes.
  • en effet, KB a été élu deux fois comme président de l’université Jean Monnet Saint-Étienne (2007-2015)
  • par ailleurs, KB a cumulé les mandats : il a été élu deux fois vice-président de la Conférence des Présidents d’Université (ci-dessous CV du temps de la VP CPU).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, E. Economie Gestion

Formation Pro : mollesse de la CPU

Suite de la chronique du 14 juin 2019, Le mammouth de la formation professionnelle continue

La loi du 16 juillet 1971 portant organisation de la formation professionnelle continue, dite loi Delors, a mis en forme l’accord national interprofessionnel du 9 juillet 1970. Elle fêtera son cinquantenaire dans deux ans.

En 50 ans, les universités n’ont réussi qu’à être un acteur de seconde zone dans le champ de la formation continue (point 1 de cette chronique).

La loi du 5 septembre 2018, Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les met encore un peu plus à l’écart. Leur Conférence, Conférence des présidents d’université, n’a jusqu’à présent réagi qu’avec mollesse (point 2 de cette chronique)

Point 1. Les universités, un acteur de peu de poids sur le marché de la formation professionnelle continue.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Formation Pro : mollesse de la CPU

Classé dans Non classé

SUP. Sept Cergy-Pontins Macroniens

Actualisation de la chronique du 30 octobre 2018 : Le cercle des 7 Macroniens de Cergy-Pontoise (le texte intégral est repris en note finale).

Depuis octobre 2018, deux de ces sept personnalités de l’enseignement supérieur et de la recherche ont changé de fonction, obtenant un poste plus important : Françoise Moulin Civil et Anne-Sophie Barthez.

Françoise Moulin Civil

  • 2008 à 2012, présidente de l’université de Cergy Pontoise (chronique du blog en 2009)
  • 2012 à 2018. Rectrice de l’académie de Lyon en septembre 2012, présidente de la Conférence des recteurs de février 2015 à février 2018, rectrice coordonnatrice pour les académies de Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon, et, de janvier 2016 à 2018, rectrice de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes.
  • février 2018, nommée administratrice provisoire de l’Université Paris-Est Créteil jusqu’à l’élection d’un président ou d’une présidente. Jean-Luc Dubois-Randé est élu président de l’UPEC, le 7 septembre 2018.
  • fin 2018, l’ancienne présidente de Cergy est nommée conseillère pour la politique de site et les établissements auprès de Frédérique Vidal. En attendant mieux !
  • 22 mars 2019, nommée administratrice provisoire de l’université de Paris (pour accompagner la fusion de Paris 5 et Paris 7). Les élections aux conseils centraux et facultaires de la future université ont eu lieu les 21 et 22 mai (résultats pour les personnels). Élection par le conseil d’administration de la présidence de l’Université prévue le 21 juin 2019. « Si c’est Christine Clerici qui est élue, il est prévu qu’elle effectue les deux premières années avant de laisser sa place à Frédéric Dardel, président de l’Université Paris Descartes, qui, entre temps, devrait être nommé vice-président formation » (in News Tank Higher Education).
  • Commentaire 1. Je suis surpris et choqué par la liberté des deux présidents sortants de se partager la présidence de la nouvelle université : 2 ans pour Christine Clerici, puis 2 ans pour Frédéric Dardel. La durée d’un mandat présidentiel est de 4 ans ; il n’y a pas à tergiverser.
  • Commentaire 2. La priorité donnée à l’ex-présidente de Paris VII peut paraître élégante : les femmes d’abord. Elle ne l’est pas ! Dans 2 ans, Frédéric Dardel sera idéalement placé pour se succéder à lui-même. L’ère des petits arrangements entre amis gagne du terrain : un tel partage temporel déjà eu lieu à Grenoble (2 ans pour Lise Dumasy, puis 2 ans pour Patrick Lévy).
  • Commentaire 3. Françoise Moulin Civil est née en 1952. Elle peut déjà prendre sa retraite si elle en a l’envie. Elle devra obligatoirement la prendre en 2020. Si c’est le cas, comment le gouvernement va-t-il l’occuper durant une année ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur SUP. Sept Cergy-Pontins Macroniens

Classé dans C. Ile-de-France