Archives de Tag: Licences

Educathon et la Novlangue

Educathon, co-construction, design de services livrables, séquençage par étapes, écosystème interdisciplinaire… La Novlangue, portée par des cabinets prestataires privés (cf. la fin de la chronique), se porte bien. Merci pour elle. N’empêche : j’ai honte !

Communiqué du MESRI. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation organise un « Educathon » autour de la réforme de la Licence, les 7 et 8  février 2019, dans les locaux de l’Université Paris-Descartes, à Paris. Il s’agit de produire des outils destinés à faciliter la mise en œuvre de loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants dite loi ORE.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

1er cycle : un rapport insensé

Concertation sur la professionnalisation du 1er cycle post-bac, commandée par Mme la Ministre Frédérique Vidal, MESRI, automne 2018.

Restitution le 31 janvier 2019, 39 pages. Rapporteurs :

  • Rodolphe Dalle, directeur de l’IUT de l’université de Nantes, président de l’ADIUT
  • François Germinet, président de l’université de Cergy-Pontoise, ex-président de la commission Formation et insertion professionnelle de la CPU (F. Germinet, chroniques du blog).

Depuis 2009 (date de la création du blog), je n’ai jamais lu un rapport de mission aussi dénué d’intérêt. Il faut tout de suite le jeter à la poubelle ou le cacher dans une armoire inaccessible.

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Non classé

Faire mourir l’université à petit feu

Bachelor et grade de licence : les contours de la mission confiée à Patrick Lévy et Jacques Biot, News Tank Higher Educaton, 28 janvier 2019.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

ParcourSup 2019. 14 235 formations. La mission Lévy / Biot conduira à la reconnaissance du bachelor, comme formation post-bac aux droits d’inscription libres, en multipliera le nombre et en affaiblira d’autant plus la licence universitaire. Pauvre licence. Pauvre université publique.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Licence : la réussite stagne

Nicolas Razafindratsima, Parcours et réussite en licence et en PACES : les résultats de la session 2017, Note Flash du SIES, n°21, novembre 2018.

Citations de la Note Flash. Quatre bacheliers sur dix obtiennent un diplôme de licence (générale ou professionnelle) après 3 ou 4 ans.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Parmi les bacheliers 2013 inscrits en L1 l’année de leur baccalauréat, 28% ont obtenu leur diplôme de licence à l’issue de trois années de formation. 13% supplémentaires l’ont obtenu après une année additionnelle. Le taux de réussite en licence, en 3 ou 4 ans, s’établit à 41%.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Licence : la réussite stagne

Classé dans Non classé

La licence est-elle plus attractive ?

La licence est-elle devenue plus attractive ? Deux sources pour esquisser une réponse :

Source 1. Baccalauréat 2018 : 675 600 reçus (88,3% des candidats ont été admis).

Source 2. « En 2018-2019, selon les données provisoires établies au 20 octobre, le nombre d’inscriptions des nouveaux bacheliers en première année de cursus licence à l’université est de 288 000, en progression de +7,2 % par rapport aux données provisoires établies à la même date pour l’année universitaire 2017-2018. Hors doubles inscriptions des étudiants en CPGE, l’augmentation s’élève à +7,4 %, soit 19 600 inscriptions supplémentaires.

La hausse du  nombre d’inscriptions est aussi très élevée en IUT (+7,3 %).

Lire la suite

Commentaires fermés sur La licence est-elle plus attractive ?

Classé dans Non classé

L’échec en 1ère année de PACES

Aurélie Delaporte, Inscriptions et parcours des étudiants en formations longues de santé, Note d’information, N°18-08, novembre 2010, 10 pages.

Chapeau de la Note d’information. « En 2017-2018, 170 091 étudiants  sont inscrits dans des formations longues en santé en France métropolitaine et DOM, en hausse de 1,5 % par rapport à la rentrée précédente.

Un tiers de ces  étudiants est inscrit en PACES, soit près de 57 800 inscrits, et 33 747 sont en 3e cycle des études médicales (hors diplômes d’études spécialisées complémentaires) ». En première année commune des études de santé (PACES), une très forte majorité des entrants ont obtenu le bac S ; la part des femmes dépasse désormais les 2/3 des entrants.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’échec en 1ère année de PACES

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Lille. Réduire l’offre de formation

Trois chroniques sur la crise financière de l’université de Lille, observée par la note d’étape de l’audit de l’IGAENR.

Troisième chronique : que propose le plan de redressement en matière d’offre de formation ? Il propose de la rationaliser, de la maîtriser (respect des seuils d’ouverture des formation, des règles de dédoublement des groupes, cf l’encadré), de trouver de nouvelles ressources (diplômes d’université, alternance, formation continue). Au mieux, les réformes douloureuses ne seront opérationnelles que pour le prochain contrat quinquennal (2020-2024) : deux ans de perdus.

Globalement, c’est plus facile à dire qu’à faire : les fausses bonnes idées constituent un piège permanent !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lille. Réduire l’offre de formation

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Crise financière : fermer des L3

Suite de la chronique Université d’Orléans en crise financière (celle-ci devrait économiser 15 millions d’euros).

France Info Centre Val de Loire, 18 octobre 2018, Les étudiants de Châteauroux mobilisés contre la suppression de certains formations. Les autres antennes de l’université d’Orléans (Issoudun et Bourges) sont aussi concernées. Offre de formation du Centre d’Études Supérieures de Châteauroux.

L’UNEF pétitionne.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire

Orléans en crise financière

La crise financière de l’université d’Orléans s’accroît (chroniques du blog sur cette crise) : les 400 étudiants supplémentaires en 1ère année de licence sont les premiers à payer les pots cassés. Et le Ministère s’en fout : il croit que publier une loi sur l’Orientation et la Réussite des Étudiants suffit à résoudre tous les problèmes.

Communiqué de presse de la FSU – Université d’Orléans, 12 octobre 2018.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

38 postes d’enseignants et d’enseignants-chercheurs gelés malgré la croissance de la démographie étudiante !

Ainsi, malgré l’avis défavorable du Comité technique et de fortes réticences au sein du Conseil d’Administration et du Conseil académique, l’équipe présidentielle a décidé de ne pas pourvoir à la rentrée prochaine 12 postes vacants de Professeurs (PU), 11 postes de Maîtres de Conférence (MCF) et 15 postes de Certifiés ou d’Agrégés. De même, au moins une vingtaine de supports de personnels administratifs et techniques (BIATOSS) est gelée.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Orléans en crise financière

Classé dans C. Centre Val de Loire, Non classé

Places supplémentaires, vacantes

Suite de la chronique Parcoursup : questionner les données. Cette nouvelle chronique est consacrée

  • aux nouveaux entrants dans le supérieur, et plus particulièrement dans l’université
  • aux places supplémentaires créées pour l’année 2018-2019,
  • aux places vacantes début septembre 2018.

Vu les chiffres de places supplémentaires et de places disponibles, annoncés par le Ministère, tous les candidats à la poursuite d’études supérieures du supérieur auront une place au terme de la procédure complémentaire de ParcourSup, i.e. ce jour, 21 septembre 2018… A la condition que ces chiffres aient à voir avec le réel !

1.Nouveaux entrants. Un étudiant nouvel entrant est un étudiant s’inscrivant pour la première fois en première année de cursus licence (capacité en droit et DAEU non compris) dans une université française, qu’il soit nouveau bachelier ou non (étudiant étranger ou titulaire d’un titre admis nationalement en équivalence ou en dispense du baccalauréat ou bachelier des années antérieures n’ayant pas commencé d’études universitaires auparavant). La DEPP estime que 85% des nouveaux entrants sont des bacheliers de l’année.

340 000 nouveaux entrants à l’université en 2017-2018

Lire la suite

Commentaires fermés sur Places supplémentaires, vacantes

Classé dans Non classé