Archives de Tag: MCC

2021. Le bac à la Blanquer

Communication ministérielle. « Le nouveau baccalauréat 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur. Retrouvez toute l’information sur le nouveau lycée et baccalauréat« .

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Débouchés à partir de la BEL

Écoles normales supérieures. Débouchés offerts à partir de la Banque d’épreuve littéraires des écoles normales supérieures – session 2019

Circulaire n° 2018-140 du 12-11-2018

La Banque d’épreuves littéraires (BEL) est constituée des épreuves d’admissibilité au concours Lettres (A/L) de l’ENS (Ulm), au concours littéraire de l’ENS de Lyon, et au concours « langue étrangère : anglais » de l’ENS Paris-Saclay. La voie Lettres – Sciences sociales (B/L) n’est pas concernée par la présente circulaire : elle a ses propres dispositifs. Certaines épreuves de la BEL sont, depuis 2009, communes aux trois écoles normales supérieures. Depuis la session du concours 2011, la BEL est ouverte à de nouvelles écoles et formations.

L’accord conclu entre l’ENS, l’ENS de Lyon et les écoles et formations partenaires a pour objectif de permettre à un plus grand nombre de candidats issus des classes préparatoires de Lettres deuxième année d’intégrer des écoles ou formations variées, à partir de l’ensemble des épreuves écrites de l’ENS ou des ENS auxquelles ils se préparent. L’ENS et l’ENS de Lyon restent organisatrices des concours et conceptrices des sujets et des programmes de seconde année.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Qui doit surveiller les examens ?

Université de Lorraine : les chroniques du blog depuis 2009. Nouvelle chronique: échange de courriels sur La surveillance des examens ; sur cette question délicate, le courriel 3, avec humour, veut faire avancer le schmilblick : le président et les vice-présidents doivent aussi surveiller les examens !

1.9 novembre 2018, de la part du Cabinet du Président de l’Université de Lorraine. Objet. Question diverse

Une question diverse portant sur l’équité de traitement en matière de prise en compte des heures de surveillance dans l’ensemble des composantes de l’université a été posée.

La réponse prend appui à la fois sur le protocole de mise en œuvre de l’offre de formation approuvé par le conseil d’administration et sur la réglementation applicable aux enseignants-chercheurs et enseignants dont le ministère a confirmé l’interprétation large : la surveillance des épreuves est globalisée et répartie entre les enseignants, elle ne se limite pas aux seules matières effectivement dispensées. Par ailleurs l’appellation surveillance d’examen recouvre des réalités bien différentes selon les formes et objets de l’évaluation et selon les tailles des promotions.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

La licence et ses boursouflures

Arrêté du 30 juillet 2018 relatif au diplôme national de licence. Une fois de plus, la même erreur est commise : consacrer une réforme à la seule licence et ne pas vouloir et donc penser une réforme de l’ensemble du 1er cycle des études supérieures. Depuis 2009, 456 chroniques d’Histoires d’universités sur la licence.

26 articles. Il s’agit d’un arrêté bavard, aussi prolixe que l’arrêté Wauquiez du 1er août 2011 (chronique Licence. Laurent 1er, 1 août 2011). Toutefois, la licence Vidal s’enrichit (je devrais dire : s’appauvrit) d’une série de boursouflures difformes. Elle ressemble de plus en plus à un fruit moche et méchant, en état de décomposition avancée. Pour éviter que le fruit tout entier ne pourrisse et ne meurt, il faudrait tailler dans le vif avant qu’il ne soit trop tard, déboursoufler tout de suite les difformités avant même de chercher à les appliquer : personnalisation des parcours, accompagnement individuel, contrat pédagogique, référentiels de compétences, direction des études, modalités de contrôle des connaissances à l’initiative des composantes, pouvoir de décision attribué à la Commission des formations du Conseil académique. Et je ne parle même pas des moyens nécessaires pour mettre en œuvre la réforme.

En 2011, 3 à 4 ans étaient donnés aux établissements pour mettre en œuvre la réforme. L’arrêté Vidal ne donne qu’une année : tous les articles devront être mis en œuvre au 1er septembre 2019.

Ce délai court sera une des causes de la non-application d’une partie des articles, tout au moins de ceux – nombreux – qui apportent des modifications à la réglementation existante. Dans cette chronique, seuls les 7 premiers articles de l’arrêté sont analysés. Les autres le seront prochainement.

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans Non classé

Former au travail universitaire

Université de Strasbourg, Institut de développement et d’innovation pédagogiques (IDIP créé en 2013), Guide pour l’enseignement de la méthodologie du travail universitaire, août 2018, 48 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Extrait de la préface du guide, rédigée par Benoit Tock, Vice-Président Formation. L’enseignement de la « Méthodologie du Travail Universitaire » occupe une fonction essentielle aujourd’hui. Trop d’étudiants arrivent à l’université sans avoir acquis les méthodes de travail qui leur permettent de rendre fructueux leur travail. C’est bien cela que vise la MTU : donner aux étudiants une maîtrise minimale des méthodes de travail, leur faire acquérir ce que nous pourrions appeler les « compétences universitaires de base », celles qui leur permettront de réussir leurs études supérieures.

Acquérir vingt compétences de base (encadré ci-dessous). Ce guide, techniquement bien fait, me laisse rêveur pour plusieurs raisons.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Prison (1 an) et amende (7500 €)

Une proposition de loi qui donne froid dans le dos. Si celle-ci est approuvée, l’université de Strasbourg pourra-t-elle maintenir sa Marque d’attractivité, Un campus vert et ouvert ?

Proposition de loi visant à renforcer la liberté des étudiants de passer leurs examens (enregistrée à la Présidence du Sénat le 17 mai 2018).

Cliquer sur les images pour les agrandir

A l’attention des bloqueurs des locaux universitaires : « l’entrave de l’organisation de l’examen terminal universitaire est punie d’un an d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende ».

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Loi ORE : le silence de la CPU

La Conférence des présidents d’université est devenue muette sur la loi Orientation et Réussite des Étudiants. Un silence assourdissant que chacun peut constater sur son site

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Depuis qu’une large majorité des présidents d’université ou directeurs d’établissement d’enseignement supérieur ont signé un texte de soutien à la réforme ORE, sous condition de l’attribution par l’État des moyens nécessaires, c’est silence sur les ondes.

La CPU est devenue une courroie de transmission du gouvernement et du président de la République. La Conférence a renoncé à l’autonomie que lui donne la loi (statuts de la CPU).

Elle relaie systématiquement la parole jupitérienne :

1.ParcoursSup, c’est mieux qu’APB. Verdict le 22 mai : combien de candidats n’auront pas une seule réponse positive à leurs 10 vœux ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Et revoici le tirage au sort !

Parcoursup : Tirage au sort, fin ou généralisation ? par Julien Gossa, Blog EducPros, 2 mai 2018.

Chassé par la porte, le tirage au sort revient par la fenêtre. Une démonstration impitoyable par un maître de conférences d’informatique en IUT à Strasbourg

« La fin du tirage au sort est l’argument principal motivant la réforme de l’accès à l’Université… Mais dans quelle mesure s’affranchit-on du sort avec Parcoursup? »… Lire la suite…

Conclusion de l’article. « On a ainsi montré que la majorité des candidats ne peuvent pas réellement se distinguer les uns des autres uniquement par leur dossier Parcoursup. En réalité, les marges d’erreur des notes ne peuvent pas être inférieures à l’écart entre les moyennes des candidats, dont la majorité est de l’ordre du millième de points.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Lorraine. « J’ai entendu des voix »

Courriel du président de l’université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, adressé le 19 avril 2018 à ses « Cher-e-s collègues, Chères étudiantes et chers étudiants », 5 pages en 3 parties.

  • Application de la loi ORE à l’Université de Lorraine
  • Point sur les moyens du Plan Étudiants
  • Situation sur les campus de l’université, à Metz et à Nancy.

Conclusion du courriel (pages 4 et 5). Situation générale… « Les autres sites de l’établissement ne sont en effet pas touchés par des blocages et la solidarité entre les composantes de l’université a permis d’accueillir les examens anticipés des UFR ALL, LANSAD et SHS qui étaient auparavant programmés dans des bâtiments bloqués.

Qu’il me soit ici permis d’exprimer toute ma reconnaissance à tous les personnels qui déploient une énorme énergie pour que les examens puissent se dérouler dans des conditions aussi bonnes que possible. Qu’il me soit également permis de dire ma reconnaissance à toute la communauté qui a apporté ces dernières semaines des témoignages de solidarité, d’entraide, qui affirment aujourd’hui plus que jamais la force de l’Université de Lorraine.

J’ai entendu certaines voix s’exprimer pour dire qu’il y a largement le temps d’organiser les examens. Ce n’est pas le cas. Outre le nombre important d’épreuves, le respect des délais de convocation impose de débuter les examens le 7 mai pour pouvoir achever la seconde session au 30 juin et donc permettre aux étudiants de libérer leur logement et de travailler pendant l’été s’ils le souhaitent. Les échéances approchent très vite.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

L’EC n’est pas un précepteur

Dans le contexte actuel, l’enseignement dans la plupart des licences universitaires ne peut être qu’un enseignement de masse.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Accompagnement individualisé et personnalisation des parcours. Il s’agit de deux fausses bonnes idées, pour les raisons que j’ai énoncées dès novembre 2017 dans la chronique Irréaliste personnalisation des parcours.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé