Archives de Tag: Musées

La cause des femmes

Hélène de Beauvoir, Artiste et femme engagée, Musée Würth d’Erstein. Parmi les œuvres exposées, une petite dizaine concerne la cause des femmes. Album de 10 photos.

Les femmes souffrent, les hommes jugent (1977)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Le joli mois de mai (1968)

Hélène de Beauvoir, Artiste et femme engagée, exposition au Musée Würth d’Erstein. Parmi les œuvres exposées, une dizaine concerne le Joli mois de mai 1968. Hélène en a peint 80… à distance (elle habitait déjà à Goxwiller en Alsace). Elle avait 58 ans.

Album de 63 photos. Œuvres de grand format, aux techniques variées (huile sur bois, collage et encre de Chine, acrylique sur bois, aquarelle pour les affiches, huile sur toile, tempera sur bois, collage et encre de Chine sur papier). Mais toujours des couleurs éclatantes, chaudes, qui donnent joie, bonheur, espoir, même si les scènes représentées, assez répétitives d’ailleurs, sont centrées sur les affrontements violents entre CRS et étudiants. Les CRS sont croqués génialement en quelques traits. Le pavé est roi : « je t’aime, ah dis-le avec des pavés » (titre de cette toile).

Le cinquantième anniversaire de 1968 va certainement donner lieu, dans le contexte politique actuel, français et européen, à des déluges de critiques de ce mouvement social inédit et qui demeure à ce jour la plus longue grève de l’histoire contemporaine, dépassant en nombre de journées de grève celles de 1936.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles, Non classé

Sculpter la tête de Saint Pierre

Exposition au Musée de l’Oeuvre Notre-Dame (Strasbourg). Le modèle au Moyen-âge. Un projet d’Histoire de l’Art Expérimentale : sculpter en trois dimensions, d’après un dessin en deux dimensions, la tête de Saint-Pierre, à partir d’un bloc de grès rose des Vosges.

Album de 35 photos : la tête sous tous les angles, les phases de la sculpture en atelier, les dessins du 13ème.

L’histoire se déroule au début du 13ème siècle et de nos jours (2016-2018). Elle associe quatre expert(e)s : un maître d’œuvre dessinateur, une enseignante-chercheure de l’université de Strasbourg, un sculpteur du musée de l’Oeuvre Notre-Dame, une jeune graphiste diplômée de la Haute école des arts du Rhin.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

BNUS. Mishima et le pavillon d’or

L’Opéra national du Rhin crée le festival Arsmondo. L’édition 2018 est consacrée au Japon, autour de la première création française du Pavillon d’Or de Mayuzumi Toshiro, tiré de l’œuvre de Mishima Yukio. Programme complet du festival.

Mishima et le pavillon d’or : la BNUS propose dans le cadre d’Arsmondo et jusqu’au 29 mars 2018, une exposition et des conférences consacrées au roman de Mishima (album de 21 photos).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le Pavillon d’or est un roman publié en 1956. L’auteur, Yukio Mishima (1925-1970), a alors 31 ans.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos

1940. Hélène de Beauvoir a 30 ans

Suite des chroniques biographiques : elles/ils ont eu 30 ans en… Hélène de Beauvoir, 30 ans en 1940. Biographie constituée de citations des cartels de l’exposition du Musée Würth d’Erstein, Hélène de Beauvoir. artiste et femme engagée.

Album de 52 photos : vie d’Hélène de Beauvoir de 1910 à 1940.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1910. Naissance à Paris le 9 juin, deux ans après la naissance de Simone.

1914 (4 ans). Quand la guerre éclate en août, la famille Beauvoir se trouve à Mérignac, dans le Limousin (lieu des vacances d’été annuelles de la famille). Hélène l’appellera « le lieu de liberté »  et Simone l’immortalisera dans son livre Mémoires d’une jeune fille rangée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale

Erstein. Le Musée Würth a 10 ans

Pour son 10ème anniversaire et jusqu’en septembre 2018, le Musée Würth à Erstein nous offre un feu d’artifices flamboyant, coloré, joyeux, réconfortant : une exposition consacrée à Hélène de Beauvoir (1910-2001), Artiste et femme engagée.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« L’exposition met en lumière le travail artistique méconnu d’une peintre ayant su faire une synthèse entre les influences du cubisme, de l’orphisme et du futurisme. Le parcours retrace la carrière de l’artiste à travers de grandes thématiques qui révèlent ses recherches picturales, qui l’amèneront à développer un langage singulier mêlant abstraction et figuration« .

A venir : plusieurs chroniques et près de 200 photos de l’exposition visitée cet après-midi.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles, Non classé

Mulhouse : 15 œuvres de Street art

Mulhouse. Photographier ses murs peints, selon l’itinéraire proposé par Cirkwui. Un musée de Street art… en plein air. Un plaisir pour les yeux : album de 56 photos (15 œuvres dont 11 illustrent cette chronique). Des fresques qui mettent de bonne humeur. Une manière originale pour découvrir des épisodes de l’histoire de la ville, pour se remémorer par exemple qu’elle fut une Cité-République, avant sa réunion à la France en 1798. Présentations des fresques : citations de Cirkwui.

La réunion de Mulhouse à la France

Daniel Dyminski a réalisé plusieurs œuvres à Mulhouse de la sculpture à la peinture. La fresque située à l’angle des rues Jacques Priess et de la Tour du Diable célèbre le bicentenaire de de la réunion de Mulhouse à la France. Avant 1798, et son rattachement à la France, la République de Mulhouse était une cité-État. La scène de la réunion représentée a lieu devant l’hôtel de ville (place de la Réunion) peint dans des tons bleus. Au premier plan les cavaliers portent les couleurs de la République de Mulhouse. Ces couleurs sont héritées des couleurs nationales suisses.

Cliquer sur les images pour les agrandir. Autres photos dans l’album

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, E. Médecine Pharmacie, E. Mobilité internationale, E. Sciences, F. 19ème et 20ème siècles

Rétro d’expos (1895-1937)

40 ans d’expositions, Strasbourg 1895-1937. Dans le cadre de Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930, exposition aux Archives de la Ville et de l’Eurométropole, jusqu’au 2 mars 2018 (150 documents et objets).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Tourcoing. SHS et Réalité virtuelle

Suite de la chronique : Lille, Frédérique Vidal en visite à EuraTechnologies. 12 février 2018, Tourcoing (Plaine Images). Frédérique Vidal a inauguré un « dispositif inédit et innovant de réalité virtuelle réalisé dans le cadre du projet Irdive, Innovation et Recherche dans les Environnements Visuels Numériques et Interactifs« .

« IRDIVE est une plateforme technologique en Sciences Humaines et Sociales lauréate de l’appel à projets Équipements d’Excellence 2011 du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales

Karl Trübner, la villa, la tombe

Karl Trübner (1846-1907), éditeur d’exception, et son épouse Klara sont enterrés au cimetière de la Robertsau à Strasbourg. Leur tombe est en péril (album de 11 photos). La concession va-t-elle être reprise par la ville, comme celles de Recklinghausen, l’anatomopathologiste de l’université impériale, et d’Adolf Michaelis, l’archéologue. La tombe d’Ernst Stadler, le poète, va-t-elle subir le même sort ?

Quand l’euro-métropole, la ville, l’université et le musée des Beaux-Arts vont-ils intervenir pour sauver et restaurer ces tombes ? Ces personnalités strasbourgeoises ne méritent pas d’être oubliées.

La tombe des époux Trübner est à l’abandon. Ce n’est pas le cas de la belle et grande villa qu’ils ont fait construire à partir de 1904 (album de 14 photos). Ils n’en ont guère profité : Karl est mort en 1907 et son épouse en 1908.

Cliquer sur les imges pour les agrandir

Le villa est l’objet d’un long développement sur le site Archi-Wiki.

« Construction 1904-1905, 24 Boulevard Tauler et  41 rue Schweighaeuser. Villa néo-régionaliste à colombages, dont les architectes sont Franz Lütke et Heinrich Backes. Le commanditaire est l’imprimeur-éditeur Karl Trübner.

La villa semble proche du mouvement Heimatschutz qui prônait un retour à l’architecture régionaliste au début du XXème (l’exemple le plus célèbre étant le quartier du Stockfeld au Neuhof). Elle est occupée par les assurances Geistel, avec une extension moderne le long de la rue Silbermann.

Il serait intéressant d’avoir une interprétation des nombreux symboles qui sont sculptés sur les boiseries. Certaines sculptures semblent avoir des liens avec l’antiquité (archers) et d’autres semblent plus modernes.

La galerie à balustres et arcades côté rue Schweighaeuser représente de façon allégorique les quatre âges de la vie. 1) l’enfance avec les 2 lionceaux « domptés » par le père 2) l’adolescence ou la jeune vie d’adulte avec la canne à pêche 3) la vie adulte semble représentée par un semeur 4) enfin la vieillesse avec un vieillard recroquevillé sur sa canne et faisant face à un coucher de soleil.

Celui qui s’est fait construire cette maison est le célèbre libraire, imprimeur-éditeur et collectionneur d’art Karl Trübner (1846-1907), auquel François Joseph Fuchs consacre une notice détaillée dans le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 37, pages 3915-3916, et à qui une rue toute proche a été dédiée.

Karl Trübner, l’imprimeur-éditeur, est mort le 2.6.1907 « après son retour d’un voyage en Italie, dans la maison qu’il avait fait construire au 41 rue Schweighaeuser », et où il vécut en fait très peu de temps…

On notera aussi ce que Fuchs écrit du projet de Trübner, à son arrivée à Strasbourg en mai 1872. « T. estima qu’il lui appartenait désormais de contribuer de toutes ses forces à la germanisation de l’Alsace en aidant cette province à revenir dans son milieu linguistique et culturel naturel, entravé, selon lui, depuis le début du XIXe s. par l’Université française, mais aussi par des « mauvais » Allemands venus dans le pays après 1871″.

En tant que libraire et éditeur, Fuchs écrit que « deux soucis majeurs le hantaient : collaborer activement à la reconstitution de la bibliothèque et du musée de peinture, incendiés pendant le siège de 1870, et publier un maximum de sources d’archives pour parer, à l’avenir, à une catastrophe semblable à celle qui venait d’arriver ».

On n’oubliera pas de mentionner pour finir qu’on doit à Karl Trübner une oeuvre remarquable: Strassburg und seine Bauten (1894), qui reste un ouvrage de référence sur l’architecture à Strasbourg.

En 1909, le nouveau propriétaire est un certain K. Engelhorn, qui sollicite les architectes Heinrich Backes et Otto Zache pour l’installation d’un petit pavillon dans le jardin (Herstellung eines Gartenhauses). L’autorisation de construire date du 31.3.1909.

  1. Le 1.11. est décédée à Strasbourg Clara Engelhorn, veuve de Karl Trübner. Le couple étant resté sans enfant, c’est probablement un membre de la famille de l’épouse qui a pris en charge la maison. Peut-être le père de Clara, qui avait été avocat, à savoir Johann Karl Konrad Engelhorn. 2010. La villa a connu un lifting paysager, notamment l’abattage d’un imposant arbre dans le coin boulevard Tauler / rue Schweighaeuser. Ce nettoyage a mis en valeur les nombreuses sculptures sur bois, qui étaient beaucoup moins visibles auparavant ».

 

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles