Archives de Tag: Orientation

Les choix d’orientation des lycéens

Observatoire National de la Vie Étudiante, Lettre d’information n°91, décembre 2018. Enquête nationale sur la transition secondaire-supérieur.

« En complément de la prochaine édition de l’enquête Conditions de vie (2020), l’OVE lancera au printemps 2019 une enquête « flash » portant spécifiquement sur les choix d’orientation des lycéen·ne·s intégrant l’enseignement supérieur : qu’est-ce qui a motivé leur choix d’orientation ? comment ont-ils et elles vécu le processus de Parcoursup ? quelle aide leur ont apporté leur entourage et leurs professeurs de lycée ?

Cette enquête se déroulera du 12 mars au 23 avril 2019 par questionnaire en ligne auprès d’un échantillon représentatif des étudiant·e·s inscrit·e·s pour la première fois en 2018-2019 à l’université et en classe préparatoire aux grandes écoles en France ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ParcourSup 2019, c’est parti !

ParcourSup 2019, les 3 étapes-clés

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

1ère étape. « Fin novembre 2018 à janvier 2019. Je m’informe & découvre les formations

  • notamment sur le site terminales2018-2019.fr,
  • participation à la 1re semaine de l’orientation organisée dans le lycée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Des moyens pour l’éducation

12 novembre 2018, Manifestation intersyndicale enseignante à Strasbourg. De la place Kléber au Rectorat, rue de la Toussaint. J’ai estimé qu’il y avait près de 1000 personnes ; les DNA n’en ont comptabilisé que 450.

Diaporama de 66 photos. Sept manifestations à Strasbourg depuis le début 2018: chroniques et photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

Trois axes revendicatifs principaux : 1. Des moyens pour l’éducation.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Prêt pour l’emploi !

Prêt pour l’emploi ! Préparer les étudiants à l’épreuve du recrutement. Le contexte de cette nouvelle édition, organisée par Espace Avenir de l’université de Strasbourg :

Du 5 au 9 novembre 2018, les étudiants et jeunes diplômés de l’Université de Strasbourg en recherche de stage ou d’emploi pourront s’entrainer lors de simulations d’entretiens de recrutement dans le cadre de l’opération Prêt pour l’emploi.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Orientation : F. Vidal ignorée

5 septembre 2018, Loi Liberté de choisir son Avenir Professionnel.

5 octobre 2018. Jean Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, signe une lettre de mission, sans titre mais ayant pour objet un partage repensé des compétences entre État et Régions en matière d’orientation et d’information sur les formations.

  • Question : pourquoi Frédérique Vidal n’est-elle pas cosignataire de cette lettre ? pourquoi la Ministre est-elle ignorée par son collègue ?

Deux missionnaires sont désignés par Jean-Michel Blanquer

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

La licence et ses boursouflures

Arrêté du 30 juillet 2018 relatif au diplôme national de licence. Une fois de plus, la même erreur est commise : consacrer une réforme à la seule licence et ne pas vouloir et donc penser une réforme de l’ensemble du 1er cycle des études supérieures. Depuis 2009, 456 chroniques d’Histoires d’universités sur la licence.

26 articles. Il s’agit d’un arrêté bavard, aussi prolixe que l’arrêté Wauquiez du 1er août 2011 (chronique Licence. Laurent 1er, 1 août 2011). Toutefois, la licence Vidal s’enrichit (je devrais dire : s’appauvrit) d’une série de boursouflures difformes. Elle ressemble de plus en plus à un fruit moche et méchant, en état de décomposition avancée. Pour éviter que le fruit tout entier ne pourrisse et ne meurt, il faudrait tailler dans le vif avant qu’il ne soit trop tard, déboursoufler tout de suite les difformités avant même de chercher à les appliquer : personnalisation des parcours, accompagnement individuel, contrat pédagogique, référentiels de compétences, direction des études, modalités de contrôle des connaissances à l’initiative des composantes, pouvoir de décision attribué à la Commission des formations du Conseil académique. Et je ne parle même pas des moyens nécessaires pour mettre en œuvre la réforme.

En 2011, 3 à 4 ans étaient donnés aux établissements pour mettre en œuvre la réforme. L’arrêté Vidal ne donne qu’une année : tous les articles devront être mis en œuvre au 1er septembre 2019.

Ce délai court sera une des causes de la non-application d’une partie des articles, tout au moins de ceux – nombreux – qui apportent des modifications à la réglementation existante. Dans cette chronique, seuls les 7 premiers articles de l’arrêté sont analysés. Les autres le seront prochainement.

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans Non classé

2018. Moins d’entrants en licence ?

Aurélie Delaporte et Diane Marlat, Les effectifs universitaires en 2017-2018, Note Flash du SIES, n°5, mai 2018, 2 pages.

Nombre de nouveaux bacheliers entrés à l’université en 1ère année de licence ou de DUT (cf. tableau ci-dessous)

  • 2016-2017. 287 400
  • 2017-2018. 290 800 (+ 3 400, soit +1,2%, +0,8% hors CPGE)
  • 2018-2019. Et si le nombre de néo-entrants, attendu à la hausse, s’avérait, au final, en baisse à cause des incertitudes – créées par ParcourSup – pour les candidats en attente encore à ce jour ou n’ayant que des réponses négatives ? Lire ou relire la chronique : Pourquoi des candidats quittent-ils la plateforme ParcourSup ?
  • situation des candidats au 2 juin 2018 : 244 898 candidats sur 812 054 ont accepté définitivement une proposition d’admission.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Blanquer, pro du n’importe nawak

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, lance la réforme du lycée professionnel et du bac éponyme, Transformer le lycée professionnel : former les talents aux métiers de demain. Pourquoi ? Par addiction aux réformes à marche forcée ! par addiction au jeu numérique du Super Nawak !

Avant Nicolas Sarkozy, le baccalauréat professionnel était préparé en quatre ans. Sous Sarkozy, une année a été supprimée pour des rasions financières, cela induisant une progression des poursuites d’études des bacheliers professionnels.

Le ministre JMB souhaite pour sa part que la 1ère année du bac pro soit une étape avant la spécialisation en 2ème année. Conséquence : la préparation à un métier précis trouvant des débouchés sur le marché du travail passerait de 4 ans (avant Sarkozy) à deux ans. Ce sont les employeurs qui vont être contents ! Pauvres bacheliers professionnels qui seront poussés à obtenir un BTS – deux ans d’études de plus – pour pouvoir trouver un travail payé comme un bac pro, et financé par les contribuables. En France, on ne compte pas ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Orientation : un rapport de plus

Depuis 2009, 162 chroniques du blog sur l’orientation des jeunes.

Un rapport de plus. Conseil économique, social et environnemental, Laure Delair et Albert Ritzenthaler, L’orientation des jeunes, avril 2018, 92 pages. Neuf préconisations.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ParcourSup va-t-il imploser ?

Idéologique, injuste, infaisable: Parcoursup, largement refusé, va-t-il imploser ? par Philippe Blanchet, Médiapart, Le blog de Philippe Blanchet, 7 avril 2018.

La plateforme Parcoursup d’admission à l’Université fait l’objet de fortes critiques. Au moment où les demandes sont transmises aux universités pour réponse sous 6 semaines, de nombreux universitaires, départements, UFR et même universités entières refusent de le mettre en œuvre, soutenus par la plupart des syndicats du secondaire et du supérieur. Pourquoi ? Et si Parcoursup implosait?

La mise en place de la plateforme Parcoursup et de ses critères d’orientation par le gouvernement est présentée comme soutenue par trois arguments principaux :

  • il y a trop de demandes d’inscription dans certaines filières, localement ou nationalement, qui n’ont pas les capacités d’accueil suffisantes et que le gouvernement nomme « en tension » ;
  • du coup la plateforme précédente de préinscriptions nommée Admission Post-Bac (APB) aboutissait à ce que des bacheliers et bachelières ne trouvent pas de places, d’autres étant tiré·e·s au sort, procédés injustes ;
  • le taux d’inscrit·e·s en première année à l’université qui ne terminent pas cette première année est très élevé (environ 50% en moyenne) et on pourrait éviter ces inscriptions « erronées » ou « inutiles », pour réduire la charge des universités et « améliorer » l’orientation initiale des étudiant·e·s.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé