Archives de Tag: Parcours de formation

Europe. Jeunes diplômés du SUP

Eurostat. Toujours plus de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans dans l’UE et toujours moins de jeunes quittant prématurément l’éducation, 71/2017, avril, 6 pages.

Objectif européen pour 2020 : 40% des 30-34 ans obtiennent un diplôme du supérieur. Cet objectif est déjà dépassé pour les jeunes femmes (43,9% en 2016). Il ne sera peut-être pas atteint pour les jeunes hommes (34,4% en 2016).

Cliquer sur les images pour les agrandir

L’objectif global européen (40% pour femmes et hommes réunis) sera atteint en 2020, mais les différences entre pays demeurent fort importantes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), D. Italie

Macron et l’apprentissage

Toutes les choniques du blog sur l’Alternance, sur les Sections de Techniciens Supérieurs. Programme d’Emmanuel Macron Alternance / Apprentissage.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« L’apprentissage permet d’augmenter massivement les chances des jeunes pour trouver un emploi. Son développement est aussi un enjeu majeur pour la montée en gamme et donc la compétitivité de notre économie. Nous nous engageons à réformer en profondeur cette filière.

Objectif 2 : Faire de l’alternance le cœur de l’enseignement professionnel.

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans Non classé

24% des jeunes au chômage. Faux !

Bonsoir Pierre, je pense que tu seras intéressé par un article que je viens de faire paraître dans la revue des anciens de l’X et qui traite d’un sujet que tu connais bien (tu en as déjà parlé sur ton site) : la réalité du  chômage des jeunes. François-Xavier.

Chômage des jeunes : réalités, conséquences, remèdes par François-Xavier Martin, La Jaune et la Rouge, n°724, avril 2017. Extraits de l’article.

« Il existe un large consensus pour considérer que l’amélioration de la situation de l’emploi des jeunes est une priorité absolue. Mais l’affirmation selon laquelle en France 24 % des jeunes seraient au chômage ne correspond pas à la réalité : l’INSEE indique que 640 000 personnes de 15 à 24 ans sont en recherche d’emploi, alors que la population totale de ces tranches d’âge est d’environ 8 millions d’individus. Tenir compte de ces chiffres est un préalable indispensable à tout plan permettant d’améliorer de façon radicale la situation des jeunes face à l’emploi…

Quelques propositions pour redonner confiance aux 15-24 ans. 1. Priorité à la formation

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Universités, Guerre de 100 ans

Plusieurs chroniques du blog vont être consacrées aux conséquences de la Guerre de Cent ans sur les universités (sur leur nombre, leur localisation, leur fonctionnement, leurs privilèges, le nombre et la pratique de leurs étudiants, la carrières de leurs maîtres, devenus par exemple évêques disposant d’un temporel).

Des universitaires en fonction ou d’anciens diplômés de l’université interviennent dans le conflit ou dans les guerres civiles qu’il entraîne au moment des négociations de paix ou de trêve. Ils sont la pièce centrale de certains procès, fruits des guerres, Jean Petit pour légitimer l’assassinat du duc d’Orléans, Pierre Cauchon pour faire condamner Jeanne d’Arc.

Ils sont enfin directement parties prenantes dans les conflits entre l’église – la papauté – et le roi et les princes (reddition ou soustraction d’obédience, participation aux conciles de Pise et de Constance pour mettre fin au Grand Schisme d’Occident, puis au concile de Bâle pour réformer l’église – primauté du concile sur le pape ou inversement).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, E. Droit et Sciences politiques, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Conditions de vie des étudiants

Panorama 2016. Conditions de vie des étudiants, OVE INFOS, n°34, février 2017, 12 pages.

« Avec des effectifs en constante augmentation depuis plusieurs années (2  551 100 étudiants en 2015-2016), la population étudiante est de plus en plus diversifiée, que ce soit au niveau de ses caractéristiques sociales ou de ses conditions de vie. Or, ces diversités de situations affectent les parcours des étudiants dans l’enseignement supérieur et modifient tant les conditions de réalisation des études que les représentations de celles-ci.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Coupables projections d’effectifs

Il y a 4 ans et demi (chronique du 2 octobre 2012), j’écrivais. « La lecture de la Note d’information 12.12 de la DEPP, Projection des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2012 à 2021, m’a passablement énervé. Pourquoi demande-t-on à des statisticiens chevronnés de calculer des projections d’effectifs basées sur la seule poursuite dans l’avenir des tendances observées dans les années passées ? Pourquoi le politique ne leur demande-t-il pas de construire des scenarii qui prennent en compte la modification de ce qui est inacceptable dans les tendances observées ces dernières années ? Les projections d’effectifs publiés dans cette Note sont politiquement coupables parce qu’elles laissent concevoir un avenir cauchemardesque pour les bacheliers, leurs familles, les universités, le pays ».

Projections d’effectifs pour 2016 et 2021. Cliquer pour agrandir

Les projections d’effectifs dans l’enseignement supérieur, réalisées en 2012 pour 2016 (2.484.000 étudiants) se sont trompées : la progression réelle a été plus rapide et plus forte (2.558.000 étudiants en 2016, hors doubles inscriptions) comme l’indique une Note d’information qui vient de paraître Projections des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2016 à 2025, Aline Pauron, DEPP, Note d’information n°5, avril 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Une complexification absurde

Thierry Mandon, le secrétaire d’État, est un ardent partisan de la simplification. Hélas en France, on fait toujours compliqué quand on peut faire simple. Et cela confine quelquefois à l’absurde.

Ainsi en est-il de la circulaire (n°2017-046 du 15 mars 2017) sur les Modalités d’admission en deuxième et troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme, modalités définies à l’origine par l’arrêté du 26 juillet 2010. Cette longue circulaire a pour objet de préciser l’organisation de la procédure retenue pour chacune des trois passerelles (accès direct en 2ème année, accès direct en 3ème année, exercice du droit au remords).

Ces modalités d’admission sont compliquées et dissuasives (cf. ci-dessous les 2 images), en particulier pour la mise en œuvre du droit au remords (droit des étudiants qui ont réussi le concours en fin de 1ère année (PACES), qui n’ont pas poursuivi leurs études en 2ème année, et qui peuvent justifier de deux années réussies d’études après la PACES).

Compliquées et dissuasives : les modalités le sont tellement qu’aucun étudiant des cohortes 2011, 2012 et 2013, et 2014 n’a demandé à exercer son droit de remords. C’est ce que révèle une Note d’information récente de la DEPP.

Procédure complexe, absence de candidats, mais quand même publication d’une nouvelle circulaire d’application. Une complexification absurde !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Médecine Pharmacie

La CPU et la démocratisation

Communiqué de la conférence des présidents d’université, 23 mars 2017 : Protocole pour une démocratisation exigeante et ambitieuse de l’accès à l’enseignement supérieur. Une volonté commune en faveur de la mixité sociale.

Commentaires. Pour une démocratisation exigeante et ambitieuse. Pourquoi ces deux adjectifs ampoulés ? Parce que le mot « démocratisation » a été employé à toutes les sauces, parce qu’il a perdu de sa force politique. Ce protocole est ainsi d’une tristesse à pleurer : il peut se résumer à une action de communication et à des actions d’accompagnement de publics, sans que celles-ci soient précisément définies (qu’est exactement aujourd’hui une action de tutorat ?), et sans que l’impact de ces actions puisse être mesuré.

La démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et de l’obtention de diplômes supérieurs doit être précisément mesurée pour pouvoir en suivre l’évolution dans le temps : quelle est la proportion d’enfants d’ouvriers et d’employés qui accèdent à l’enseignement supérieur, qui obtiennent un bac+2, un bac+3 ou un bac+5, qui obtiennent un emploi correspondant à leur niveau de diplôme ? Cet indicateur dit de « destinée » est plus pertinent que l’indicateur dit de « recrutement » (proportion d’étudiants qui ont des parents ouvriers ou employés dans l’ensemble des étudiants).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Avenir de la profession d’avocat

L’avenir de la profession d’avocat, rapport confié par Monsieur Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, à Monsieur Kami Haeri, Avocat au Barreau de Paris, février 2017, 135 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Sur le site du Ministère de la Justice. « A l’heure où la profession d’avocat est confrontée à de nombreux défis, tels que la croissance de ses effectifs de 40% en dix ans ou le développement accéléré des nouvelles technologies dans la pratique du droit, il paraît essentiel que les avocats réfléchissent à ce que leur métier est et doit être au 21e siècle.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Droit et Sciences politiques

Entrepreneuriales en Bretagne

Mardi 28 mars 2017, remise des prix Les entrepreneuriales en Bretagne à l’Université de Rennes 1.

Après 5 mois de formation et d’accompagnement avec leurs coachs et parrains, les 45 équipes en lice vont présenter leur projet devant les jurys de professionnels et tenter d’obtenir l’un des 8 prix de la compétition

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie