Archives de Tag: Parcoursup (ex APB)

F. Vidal et le maquis des formations

La Ministre Frédérique Vidal, pourtant professeur des universités et ex-présidente de l’université de Nice Sophia Antipolis, découvre enfin que l’offre de formation en 1er cycle est pléthorique, donc illisible pour les futurs étudiants du supérieur, leurs familles, les enseignants des lycées, les conseillers principaux d’éducation, les conseillers d’orientation, les employeurs et les recruteurs, les universités des autres pays.

Cela est pourtant l’évidence : plus de plus de 12 000 formations de premier cycle proposées par APB pour la rentrée 2016. Autant pour ParcourSup en 2018. Problème pour la Ministre : Les étudiants ne sont pas également  armés pour s’orienter dans le maquis des formations.

Que propose-t-elle ? Évidemment : « apporter de la clarté ». Plus facile à dire qu’à faire.

Geneviève Fioraso avait botté en touche en établissant une nomenclature des licences : elle n’a remué que du vent (arrêté du 22 janvier 2014 fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence). Résultat : 45 mentions de licence

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Places supplémentaires, vacantes

Suite de la chronique Parcoursup : questionner les données. Cette nouvelle chronique est consacrée

  • aux nouveaux entrants dans le supérieur, et plus particulièrement dans l’université
  • aux places supplémentaires créées pour l’année 2018-2019,
  • aux places vacantes début septembre 2018.

Vu les chiffres de places supplémentaires et de places disponibles, annoncés par le Ministère, tous les candidats à la poursuite d’études supérieures du supérieur auront une place au terme de la procédure complémentaire de ParcourSup, i.e. ce jour, 21 septembre 2018… A la condition que ces chiffres aient à voir avec le réel !

1.Nouveaux entrants. Un étudiant nouvel entrant est un étudiant s’inscrivant pour la première fois en première année de cursus licence (capacité en droit et DAEU non compris) dans une université française, qu’il soit nouveau bachelier ou non (étudiant étranger ou titulaire d’un titre admis nationalement en équivalence ou en dispense du baccalauréat ou bachelier des années antérieures n’ayant pas commencé d’études universitaires auparavant). La DEPP estime que 85% des nouveaux entrants sont des bacheliers de l’année.

340 000 nouveaux entrants à l’université en 2017-2018

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ParcourSup. Questionner les données

La phase complémentaire de ParcourSup s’achève ce vendredi 21 septembre 2018. De nouvelles et ultimes données vont donc être commentées.

Gageons que les deux ministres, les élus REMistes, la CPU, la FAGE, le SGEN-CFDT feront des commentaires très positifs.

Tous les inscrits à ParcourSup qui voulaient poursuivre des études dans l’enseignement supérieur ont obtenu une place… à force d’annonces de places supplémentaires (31 000), de signalements de places vacantes (127 000), d’abandons de la procédure (181 000), de campagnes de communication de l’enseignement supérieur privé.

Quelle place ? Une place dans une filière sélective ou une place en 1ère année de Licence universitaire ? Une place souhaitée (un des 10 vœux) ? Une place acceptée en dehors des vœux formulés ? Aucune enquête ne le dira dans l’immédiat.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

SUP privé 2017-2018 : +2,9%

Suite de la chronique : Progression constante des effectifs étudiants dans l’enseignement supérieur privé de 2000 à 2016.

La progression s’est accélérée au cours de l’année 2017-2018 (selon les RERS 2018) : +2,9% en un an dans le privé contre +1,4% pour l’ensemble du supérieur. Plus de 520 000 étudiants dans le privé.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Economie Gestion, E. Ingénierie

L’Hôtel du Rectorat en vacances

Cliquer sur les images pour les agrandir

Suite de la chronique du 16 juillet, ParcourSup, les 103 733 sans place. Sur Twitter, commentaire d’Alain MORVAN, ancien recteur : Il est scandaleux de fermer un rectorat l’été. Comme une teinturerie ou une épicerie. Le service public doit être continu.

Histoire de l’Hôtel du Rectorat, 9 quai Kléber, Strasbourg, Source Archi-Wiki.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Les 103 733 sans place

103 733 candidats à une 1ère année d’enseignement supérieur n’ont pas encore reçu de proposition ou sont en attente de place (cf. la statistique ci-dessous).

État des lieux de ParcourSup, 15 juillet 2018 (celles et ceux qui ont « raté » leur bac sont désormais exclus de la base).

  • 71 350 en attente d’une proposition
  • 14 006 ayant demandé à être accompagné par le recteur de leur académie
  • 18 377 n’ayant eu que des réponses négatives sur des formations sélectives

Cliquer sur l’image pour les agrandir

Ces candidats sans place ont-ils une chance d’en obtenir une d’ici fin juillet, fin août ? Personne ne le sait tant il y a d’incertitudes (chronique du 6 juillet). La conséquence : ces candidats sans place vont, très injustement, cumuler les peines.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

200 €, splendeur de la bureaucratie

Je viens de lire la circulaire n°2018-088, du 9-7-2018, Procédure nationale de préinscription Parcoursup, Aides spécifiques à certains bacheliers (en fait, une aide à la mobilité géographique).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Cette circulaire, publiée tardivement, est un superbe exemple d’une bureaucratie qui étale sans vergogne toute sa splendeur.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans E. Mobilité internationale

ParcourSup. Trop d’incertitudes !

Ouverture de la phase complémentaire (26 juin 2018).

Hallucinant ! Cette phase permet de rebattre toutes les cartes. « Les candidats qui ont déjà accepté une proposition d’admission en phase principale et qui souhaitent faire de nouveaux vœux dans des formations où des places sont disponibles peuvent également participer à cette phase complémentaire ».

Quels jurys de sélection pour cette phase complémentaire ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Calendrier : les délais pour répondre à une proposition d’admission à une formation se raccourcissent. Deux jours jusqu’au début septembre. A partir de cette date, les candidats devront répondre dans la journée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

IUT : des places supplémentaires ?

Début juillet 2018, Frédérique Vidal a annoncé 10 000 places supplémentaires pour les entrants en 1er année d’études supérieures et pour les étudiants souhaitant se réorienter. Ce n’est que de la poudre aux yeux, qu’une intoxication de plus. Les places, en particulier dans les filières technologiques (STS, IUT), ne se créent pas d’un coup de baguette magique !

Ainsi, la dernière Note Flash du SIES confirme que les effectifs en IUT sont globalement stagnants depuis 10 ans (Aurélie Delaporte et Diane Marlat, Les effectifs en IUT en 2017-2018, Note Flash du SIES, n°9, juin 2018). Pire : une Note de 2017 indique une diminution du nombre annuel de diplômés au cours de la même période (cf tableau ci-dessous). Une des raisons : une place en IUT coûte plus cher qu’une place en Licence. Une autre raison : Directeurs d’IUT et Présidents d’IUT pratiquent une politique de recrutement globalement malthusienne, pour maintenir les équilibres sur le marché du travail.

  • En 2017-2018, légère augmentation des effectifs en IUT
  • Hausse des effectifs de nouveaux entrants à l’IUT
  • Davantage de nouveaux entrants dans le secteur des services
Cliquer sur les images pour les agrandir

Et que dire de l’échec de la politique voulant donner la priorité du recrutement en IUT aux bacheliers technologiques ? Près des deux tiers des nouveaux entrants en DUT sont titulaires d’un baccalauréat général (40% d’un baccalauréat scientifique) !

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

ParcourSup : la double peine

Article du Républicain Lorrain (30 juin 2018), signalé par un collègue messin. Études : Metz loge plus cher que Nancy

Cliquer sur les images pour les agrandit

Le collègue commente : double peine pour les élèves de terminale dont tous les vœux ont été refusés dans un premier temps et qui ne reçoivent une proposition que ces jours-ci. Ils ont été stressés durant près d’un mois et demi et n’ont pu rechercher un logement. Le marché du logement étudiant s’est peu à peu rétréci. Moins de choix possibles pour eux : « il ne leur reste plus qu’à tenter d’avoir une chambre par le Crous ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)