Archives de Tag: Parcoursup (ex APB)

ParcourSup. 6 500 dossiers hackés

Faïza Zerouala et Jérôme Hourdeaux, Parcoursup. 6 500 dossiers confidentiels d’élèves ont été diffusés sur Internet, Médiapart, 19 mai 2020.

Ce n’est pas comme si la Cour des comptes n’avait pas prévenu (chronique du Blog : ParcourSup épinglé par la Cour)

  • « Le dispositif présente ainsi un risque de rupture de service. Il n’est pas non plus à l’abri d’une intrusion comme en témoigne un autre audit de sécurité du code source, réalisé en juillet 2018 à la demande du ministère, et qui souligne un risque de sécurité très élevé pour l’application ».

Introduction de l’article de Médiapart. « Plusieurs milliers de lycéens candidats à une classe préparatoire au lycée Janson-de-Sailly, à Paris, ont vu leur dossier pour Parcoursup fuiter, selon nos informations. Toutes leurs données confidentielles ont été visibles par des tiers.

Près de 950 000 élèves de terminale, étudiants en réorientation et reprise d’études ont découvert mardi s’ils étaient admis, refusés ou en attente d’une place dans l’enseignement supérieur – c’est la première phase de Parcoursup qui démarre.

Commentaires fermés sur ParcourSup. 6 500 dossiers hackés

Classé dans C. Ile-de-France

ParcourSup épinglé par la Cour

19 mai 2020, les candidats à la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur reçoivent ou ne reçoivent pas de propositions d’admission décidées par les établissements

Chroniques critiques sur ParcourSup dont

Cour des Comptes. Un premier bilan de l’accès à l’enseignement supérieur dans le cadre de la loi Orientation et Réussite des Étudiants. Communication au comité d’évaluation et de contrôle des politiques publique de l’Assemblée nationale, février 2020, 200 pages.

Critiques de la Cour des Comptes sur la faible transparence du Code source de ParcourSup. Dans les extraits ci-dessous, les phrases en gras ont été effectuées par l’informaticien qui a transmis.

« En dépit des actions de mise en transparence du ministère, le code source de Parcoursup reste à 99% fermé. La partie publiée demeure d’un intérêt limité pour comprendre, expertiser, et évaluer le processus d’affectation des candidats dans les formations. Les données de Parcoursup, particulièrement riches, ne font pas l’objet d’une valorisation à la hauteur des enjeux, non seulement par les acteurs de la recherche et de l’innovation, mais aussi par l’administration elle-même, tant les moyens matériels et humains pour permettre leur exploitation sont insuffisants. 

Les résultats ainsi produits suggèrent que l’application Parcoursup présente une qualité médiocre, avec un niveau de risque élevé et de nombreuses violations critiques identifiées. Parcoursup se situe à un niveau de qualité plus faible que d’autres logiciels d’ancienneté similaire. Plus précisément, les indices d’efficience et de sécurité ainsi évalués montrent que le risque de rupture du fonctionnement normal de Parcoursup est élevé. 

D’après le ministère, le code Java public, qui « n’a pas été produit selon les standards professionnels », ne peut être analysé avec les métriques de l’audit car elles ne sont pas adaptées à ce mode de production artisanal. 

Le dispositif présente ainsi un risque de rupture de service. Il n’est pas non plus à l’abri d’une intrusion comme en témoigne un autre audit de sécurité du code source, réalisé en juillet 2018 à la demande du ministère, et qui souligne un risque de sécurité « très élevé » pour l’application. Cette situation doit être corrigée rapidement. À la fin 2019, le ministère souligne qu’une « démarche de certification du code Parcoursup a été initiée avec les équipes de recherche du laboratoire de recherche en informatique de Saclay ainsi que du laboratoire bordelais de recherche en informatique ». 

[…] d’autant que l’échantillonnage n’a pas permis de trouver les traces d’un processus de développement mené dans les règles de l’art. Le code actuel est en effet d’une facture plus artisanale. Il serait souhaitable d’introduire un processus de développement moderne et éprouvé afin d’assurer une évolution fiable et maitrisée de l’application. 

Le code de Parcoursup présente un niveau de complexité anormalement élevé. Les composantes complexes représentent 27 % du volume de code, ce qui est bien plus élevé que le plafond de 5 à 7 % recommandé par les standards des professionnels du secteur. Avec un tel niveau de complexité, la mise en œuvre d’évolutions fonctionnelles risquent d’introduire des erreurs. Le ministère ne partage pas cet avis et invoque la complexité du système d’enseignement français et la variété des parcours proposés. Pour la Cour, le code source devrait être restructuré afin de réduire le nombre de ses composantes complexes. 

Lire la suite…

Commentaires fermés sur ParcourSup épinglé par la Cour

Classé dans AA. Universités et COVID 19

ParcourSup, le diktat, le calendrier

Dans la chronique ParcourSup piège les bacs pros, j’écrivais en conclusion : Plus ParcourSup propose de formations, plus il a des effets négatifs sur le devenir des élèves de terminale professionnelle. L’existence de Parcoursup est un piège pour eux.

Le 1er piège est une sorte d’obligation à déposer des vœux de poursuite d’études dans le supérieur, comme si cela allait de soi. Cette année, 95% d’entre eux ont émis un vœu de poursuite, ce qui ne les distingue plus guère des élèves de bac général ou technologique.

Confirmation et étonnement critique, en lisant en ligne un article des Dernières Nouvelles d’Alsace, daté du 13 mai, Ouverture de la phase d’admission sur ParcourSup. Il démontre comment la formulation de vœux (taux proche désormais des 100%) est devenue une quasi-obligation. Un diktat ?

Au total, dans l’académie de Strasbourg, 23 967 candidats ont confirmé au moins un vœu en phase principale, soit une nette augmentation de 2,35 % par rapport à 2019-2020. Cette hausse, qui est la même qu’au niveau national, s’explique, précise-t-on au SAIO, par la « large mobilisation de tous les acteurs de l’orientation durant la crise sanitaire pour inciter les jeunes à confirmer leurs vœux. Ils ont été extrêmement insistants« .

Cela dans les établissements scolaires où les professeurs principaux étaient en contact étroit avec leurs élèves, comme dans les centres d’information. « Plus de  3 000 candidats non scolarisés dans des établissements ont été appelés, par exemple des travailleurs en service civique, des jeunes en stage ou en année de césure ». Plus largement en comptant les publics des collèges, prolonge le SAIO, « plus de 200 entretiens téléphoniques par semaine ont été menés durant la période de confinement ».

Phase 2 du calendrier de ParcourSup : la saisie des vœux, la finalisation du dossier.

Commentaires fermés sur ParcourSup, le diktat, le calendrier

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

ParcourSup piège les bacs pros

ParcourSup 2020. Les vœux d’orientation des lycéens pour la rentrée par Pierre Boulet.

Le texte de cette Note Flash est d’un optimisme béat. Il faudrait se réjouir du nouvel enrichissement  de l’offre de formation (1 000 formations supplémentaires), de la croissance de la proportion d’élèves de terminale qui ont déposé au moins un vœu (98,3% contre 96,3% en 2019), du fait que 20 000 terminales supplémentaires ont confirmé au moins un vœu dont 10 000 lycéens en section professionnelle.

Gifle pour les élèves inscrits en bac pro. Pas une des nouvelles formations prises en compte dans Parcoursup 2020 ne concerne ces élèves : licences de l’Université Paris Dauphine, formations des IEP, nouvelles écoles de commerce ou de management, écoles préparant aux métiers de la culture et formations préparant aux professions paramédicales, Parcours d’Accès Spécifique Santé et Licences option Accès Santé.

Cliquer ici pour lire : Depuis 15 ans, le flop de la licence

Tout va-t-il très bien, madame la Ministre ? Non et Non ! Cette année, les désillusions pour les élèves inscrits en terminale professionnelle vont être encore plus cauchemardesques que les années précédentes.

123 482 élèves sont inscrits en terminale professionnelle, 94,8% d’entre eux ont déposé au moins un vœu, soit 117 048. Certes, ceux-là ne vont pas tous être admis en 1er cycle :

  • certains vont échouer au bac (en particulier, ceux qui ont décroché lors de la pandémie ; ils sont plus nombreux dans les milieux populaires)
  • certains quitteront ParcourSup faute de recevoir une proposition d’admission dans leur 1er voeu
  • d’autres enfin ne recevront aucune proposition, même dans les formations dites non sélectives.

La Note Flash ment, au moins par omission : comme les années précédentes, la licence reste la formation la plus présente dans les listes de vœux des candidats avec 68 % des candidats ayant confirmé au moins l’une d’entre elles.

La licence est la formation la plus présente dans les vœux, mais seulement pour les élèves de terminale générale. Pour les élèves en terminale technologique ou professionnelle, c’est le BTS qui est la formation qui apparaît le plus dans les listes de vœux. Le BTS constitue 76% des vœux des élèves en bac pro.

Inclure tous les vœux dans le calcul est une tromperie. A ce stade de la procédure, seul le vœu classé en numéro 1 démontre une réelle préférence. Mais le classement par vœu n°1 n’est pas présenté dans la Note Flash.

En 2018-2019 (Source Repères et Références Statistiques 2019, indicateur 6.12.4, page 175), l’effectif d’entrants en BTS a été de 139 890 élèves. Les bacheliers professionnels représentaient 31 % de ces entrants, soit 43 366.

Au final à la rentrée de septembre 2020, combien d’élèves de terminale professionnelle seront-ils admis en BTS, sachant que le BTS constitue aussi 10% des vœux des élèves de filière générale et 50% des vœux des élèves de filière technologique ? Ils seront vraisemblablement plus nombreux qu’à la rentrée 2019 et beaucoup moins nombreux que ceux qui ont placé un BTS en 1er vœu.

Commentaires fermés sur ParcourSup piège les bacs pros

Classé dans Non classé

Bac 2020 en contrôle continu

Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Questions – réponses sur les examens nationaux, 4 avril 2020, 11 pages.

Commentaires fermés sur Bac 2020 en contrôle continu

Classé dans Non classé

Réseau professionnel d’Univ. Lille

Le réseau professionnel de l’Université de Lille, LilAgora, rassemble, un an après son lancement, 19 000 membres (étudiants, personnels, alumni, partenaires).

Vidéo de présentation : tuto pour utiliser la plateforme.

L’agenda : deux exemples d’évènements à venir (jeudi 5 mars 2020)

A. Salon de la reprise d’études. Envie de changer de plan ?

« Nos conseillers experts en formation continue, sont à votre écoute pour vous apporter un conseil personnalisé en reprise d’études : construction d’un parcours adapté à votre projet, solutions de financement, valorisation de votre expérience professionnelle et personnelle, bilan de compétences ».

Commentaires fermés sur Réseau professionnel d’Univ. Lille

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Licence Sciences pour la Santé

Université de Strasbourg. Communiqué de presse, mercredi 20 janvier 2020, 2 pages

« Se différenciant du modèle national, l’Université de Strasbourg crée en septembre 2020 une Licence Sciences pour la Santé (SPS), avec une majeure en santé et une mineure au choix parmi 11 disciplines. La première année de cette licence SPS, qui remplace la Paces, préparera à l’admission en études de médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie, ainsi que kinésithérapie, ergothérapie et psychomotricité. Les futurs étudiants peuvent formuler leurs vœux sur Parcoursup à partir du 22 janvier ».

  • Le communiqué de l’université précise que la capacité d’accueil des 11 disciplines en 1ère année sera de 1420, soit le même chiffre que celui des inscrits en 1ère année de PACES à la rentrée de 2019.
  • Il ne dit rien de la capacité d’accueil en 2ème année. Le numerus clausus sera-t-il réellement supprimé ?

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Médecine Pharmacie

ParcoursPlus et Reprise d’études

Depuis 2009, 246 Chroniques d’Histoires d’universités sur ParcourSup (qui a remplacé Admission Post-bac. En 2020, deux nouveautés. La 1ère. ParcoursPlus, c’est quoi ?

« Pour mieux orienter les candidats en reprise d’études vers des solutions appropriées, la plateforme Parcoursup met en place en 2020 avec ses partenaires, en particulier le ministère du Travail, les Régions, les universités, France compétences (autorité de régulation de la formation professionnelle), une offre spécifique d’information et d’orientation vers des formations ou services destinés aux personnes déjà titulaires du baccalauréat »…

ParcoursPlus : le service dédié à la reprise d’études, par Pauline Bluteau, L’Étudiant, 20 décembre 1019

« Un nouveau public a fait son apparition sur la plate-forme d’admission post-bac : les candidats en reprise d’études. Cette année, ils étaient 109.224 à s’inscrire et valider un vœu sur Parcoursup, contre 82.698 en 2018. Au total, près de sept de ces candidats sur dix ont reçu au moins une proposition d’admission et 57.388 l’ont acceptée.

Néanmoins, toutes les demandes des candidats en reprise d’études n’ont pu être satisfaites en 2019″…

Commentaires fermés sur ParcoursPlus et Reprise d’études

Classé dans E. Médecine Pharmacie, Non classé

ParcourSup. 99,8% de « casé(e)s »

Conférence de presse de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (20 septembre 2019). Communiqué :  la rentrée étudiante 2019

« Lors de la conférence de presse de rentrée étudiante, Frédérique Vidal a présenté un bilan de la deuxième année de Parcoursup ainsi que les grandes orientations de l’année 2019-2020 en faveur de la réussite étudiante et de la transformation du système d’enseignement supérieur.

Démocratiser l’enseignement supérieur et accompagner chaque étudiant vers la réussite, quels que soient son histoire, ses aspirations, son parcours ou son origine : tel est le fil rouge qui traverse l’ensemble des actions que nous avons engagées depuis deux ans avec l’ensemble de la communauté académique ».

Bilan de Parcoursup 2019. Depuis 2009, 245 chroniques d’Histoires d’universités sur Admission Post-bac, puis ParcourSup

  • titres critiques possibles pour cette chronique : Toujours plus ! Tout va très bien ! RAS ! Circulez, il n’y a rien à voir ! 99,8% de « placé(e)s » !

Lire la suite

Commentaires fermés sur ParcourSup. 99,8% de « casé(e)s »

Classé dans Non classé

Publier les algorithmes locaux

ParcourSup. Communiqué de Presse de Pierre Ouzoulias, sénateur, 19 juillet 2019

« La Commission de la culture du Sénat a tranché : les algorithmes locaux de Parcoursup existent et ils doivent être rendus publics.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« Après plus d’un an de démarches auprès du ministère et du Gouvernement et de saisines contentieuses, le Sénateur Pierre Ouzoulias et le groupe CRCÉ se félicitent de cette décision de la commission de la culture du Sénat qui valide le travail accompli pour dénoncer ce régime dérogatoire et l’opacité de Parcoursup.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Publier les algorithmes locaux

Classé dans Non classé